PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Le participe présent adjectival (705)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Le syntagme proposition (445)
La subordination et les subordonnées (521)
Les subordonnées participiales (701)
Le participe présent (703)

PAGES SŒURS
Le participe présent adjectival (705)

SOMMAIRE
Le participe présent épithétique
Le participe présent quasi-prédicatif
Le participe présent prédicatif avec les verbes de perception
Le participe présent prédicatif avec le verbe être
Le participe présent prédicatif avec d'autres verbes
Le participe présent présentatif
Le participe présent absolu
Le participe présent adjectif autonome
Le participe présent adjectif autonome - introduction
Les changements sémantiques ou de construction
La perte du comportement verbal
Participes présents orphelins et faux participes présents
Participes présents et adjectifs ne différant que par l'orthographe
Emplois non verbaux divers

Le participe présent épithétique

des branches craquant sous les pieds de quelqu'un me firent taire (Green)
des conclusions tendant à ce que soient déclarées nulles les citations des témoins
des enfants réclamant continuellement
des instructions concernant vos devoirs
des mesures visant à assurer l'égalité des sexes
des murs fumants
des voiles s'enfuyant comme l'espoir qui passe (Hugo)
il avait le spectacle tranquille des bêtes allant librement à leurs affaires (A. Daudet)
il dépassa ses camarades regagnant leurs cantonnements
il réveilla ses fils dormants
l'odeur du riz cuisant dans la casserole
la pluie tombant sur les toits fait un bruit agréable
les chiens hurlant à cause du froid
les collines environnant la ville
les enfants bénéficiant d'un environnement socioculturel adéquat
les livres parlant de notre époque
les passages le concernant
les personnes travaillant dans des conditions dangereuses
on connait la suite : Grappin fermant Nanterre pour mater les enragés, ceux-ci envahisant la Sorbonne, le recteur Roche appelant la police (Beauvoir)
un boucher coupant, tranchant,élaguant, façonnant, ficelant vaut un danseur, un mime (Colette)
une affaire vous concernant
une chambre trop petite et ne servant à rien
une porte donnant sur le jardin
une proposition de loi tendant à provoquer des affrontements entre les étudiants et les forces de l'ordre

§ Le participe présent épithétique peut avoir les mêmes compléments régis et non régis que n'importe quelle forme fléchie du verbe.

§ Le participe présent épithétique peut être nié.

les élèves ne respectant pas le règlement

§ Si le verbe est passivable, le participe présent épithétique l'est également.

§ Le participe présent d'un verbe pronominal peut servir d'épithète.

les nymphes se baignant
les rumeurs se multipliant

§ Voir les règles de l'accord du participe présent sous la rubrique Les règles de l'accord du participe présent.

Le participe présent quasi-prédicatif

Le participe présent est courant dans la quasi-prédication. Voir la page connexe Le complément prédicatif - la quasi-prédication.

elle arriva, mourante de soif, à un vieux puits garni de lierres (causal)
elles se promenaient au clair de lune, rêvassantes, déraisonnantes
il était assis dans l'immense fauteuil, évoquant un vieux cardinal
ils sont tous en scène, attendant, inquiets
je regardais l'accident, horrifié, sans bouger, retenant ma respiration
je restais debout sur le seuil, contemplant la montagne
Juliette se rapprocha de Pierre, pleurante
la Mort s'est dressée menaçante devant le pauvre écolier (Gentil)
les femmes se taisaient, encore un peu frissonnantes (Mallet-Joris)
Médée est là, debout au milieu de nous, consentante et trahissant sa race (Anouilh)
rougissante, elle m'a regardé
Sabine, frémissante d'une affreuse angoisee, en avait le cœur à la gorge (Aymé)

Titres de tableaux : femme lisant, femme tricotant, Aristote contemplant un buste d'Homère,

Le participe présent prédicatif avec les verbes de perception

il aperçut madame Arnoux, ruinée, pleurant, vendant ses meubles (Flaubert)
il voyait un cadavre flottant sur l'eau
j'ai vu Pierre faisant les cent pas
j'aperçois les enfants du voisin jouant au ballon
j'entends la cloche sonnant les vêpres
je la regardais par la porte, allant et venant d'un pas sûr (Cayrol)
je l'ai vu courant à toute vitesse
je le revois activant d'un air pensif le soufflet (Duhamel)
je vois le soleil se couchant
je voyais un prêtre priant seul à genoux (Chateaubriand)
le maître écoute l'écolier récitant sa leçon
le médecin était ravi de voir les choses succédant au delà de ses souhaits
ne voyons-nous pas cette tragédie s'accomplissant tous les jours ? (Balzac)
on la vit courant vers la rivière
on la vit faisant la charité
personne au monde n'a jamais entendu, sortant de ma bouche, ce que je vais vous dire
tu le vois prenant la place du patron ?

Les verbes de perception se construisent aussi avec l'infinitif et avec une relative, mais les trois constructions ont des sens légèrement différents.

Le participe présent prédicatif avec le verbe être

C'est une construction de la langue classique. On en trouve des traces jusqu'au dix-neuvième siècle.

il fut d'abord quelques minutes flottant dans une espèce de rêverie à demi somnolente (Hugo)
nous étions fatigués et mourant de sommeil (Chateaubriand)
le berceau de charmille où j'étais lisant (Delon)

Le participe présent prédicatif avec d'autres verbes

cette photo que je gage ressemblante (Leiris)
elle s'imaginait volontiers lisant ou tricotant au soleil (Beauvoir)
elle voudrait voir blêmir Célimène, elle la voudrait pleurante et dégradée au milieu de son salon (Brisson)
il aime le steak saignant
il imaginait Paule tendant la main vers un autre (Sagan)
il la rencontra sortant de chez elle
j'ai rencontré Pierre sortant du cinéma (= j'ai rencontré Pierre qui sortait du cinéma)
j'ai trouvé ma sœur lisant dans le jardin
j'aimais les mathématiques pour elles-mêmes, comme n'admettant pas l'hypocrisie et le vague (Stendhal)
j'imagine Pierre faisant du slalom
je l'ai surpris fumant un joint
je l'ai trouvé dormant paisiblement
je l'imagine faisant du slalom
je le trouvai [le sentier] tout bourdonnant de l'odeur des aubépines (Proust)
je me rappelle mon meilleur ami essayant en vain de vendre du fil de cuivre en bobines à des quincaillers (Nourissier)
on la supposait menant joyeuse vie
Pierre a rencontré Paul allant à la campagne (c'est Paul qui allait à la campagne et Pierre qui en venait)
un jeune premier élégiaque et beau comme un dieu dont on savait la jeune femme mourante d'amour (Anouilh - l'accord est littéraire)
une « personne qu'on connaissait », en tant qu'ayant tel degré de parenté avec des gens de Combray (Proust)
vous l'imaginiez finissant comme un chef de bataillon (Anouilh)

Lorsque l'objet direct est un nom, on pourrait, à première vue, considérer le participe présent comme épithète, mais cette hypothèse s'effondre dès que l'objet direct est un pronom conjoint. La proposition il voyait un cadavre flottant sur l'eau est structurellement ambigüe : le participe présent pourrait être interprété comme épithète ou comme complément prédicatif. En revanche, dans la proposition il la voyait flottant sur l'eau, l'hypothèse épithète s'évanouit.

Voir l'examen détaillé du complément prédicatif à la page connexe Compléments du verbe - le complément prédicatif.

Le participe présent présentatif

il est là pleurant comme une Madeleine
elle leva la tête, c'était Marius accourant (Maupassant)

Le participe présent présentatif concurrence la subordonnée relative présentative. Voir les pages connexes La subordonnée de perception, La relativation présentative. Cette construction peut aussi être considérée comme un type de quasi-prédication. Voir la page connexe Le complément prédicatif - la quasi-prédication.

Le participe présent absolu

Voir la page connexe La subordonnée participiale absolue.

Le participe présent adjectif autonome

§ Le participe présent adjectif autonome - introduction

Nous disons qu'un adjectif autonome homonyme est tiré d'un participe présent s'il y a une différence sémantique et grammaticale entre l'adjectif et le participe présent. L'autonomie adjectivale n'est pas une décision lexicographique, mais une réalité linguistique. Pour qu'un adjectif autonome soit différenciable du participe présent homonyme, il faut

qu'il ait un sens original ou une construction qui lui soit propre, et

que, par conséquent, il perde son comportement verbal.

§ Les changements sémantiques ou de construction

L'adjectif autonome peut acquérir un sens figuré ou une nuance originale.

absorbant
accablant
accommodant
alarmant
allant
amusant
approchant
assommant
assourdissant
bien portant
blessant
bouleversant
brillant
brûlant
calmant
captivant
cassant
charmant
collant
consolant
contraignant
coulant
coupant
craquant
criant
crispant
croyant
cuisant
décapant
décevant
dépendant
dérangeant
détachant
éclatant
épatant
éprouvant
éreintant
étonnant
encourageant
endurant
engourdissant
entreprenant
exaltant
excitant
exigeant
exubérant
flamboyant
fortifiant
fumant
gagnant
gênant
gelant
gisant
glissant
grinçant
grisant
hurlant
insistant
insultant
intéressant
luisant
méfiant
méprisant
méritant
passionnant
parlant
payant
pénétrant
pétillant
pensant
percutant
perdant
performant
pesant
pliant
portant
possédant
prenant
ravissant
rayonnant
résistant
révoltant
reconnaissant
regardant
remontant
renaissant
renversant
reposant
restant
riant
roulant
saisissant
sidérant
souriant
stagnant
stimulant
tapant
terrifiant
tordant
touchant
tranchant
tremblant
troublant
verdoyant
vibrant
vivant
voyant

Certains adjectifs autonomes ont un sens complètement opaque.

craquant
décapant
roulant
tordant

Le sens de l'adjectif peut s'adapter aux besoins d'une locution, d'un mot composé.

argent comptant
billet payant
café chantant
couleur voyante
deniers comptants
école payante
espèce sonnante
fauteuil roulant
film parlant
médecin consultant
musique chantante
partie plaignante
place payante
poste restante
présidence tournante
rue commerçante
rue passante
soirée dansante
thé dansant

Souvent l'adjectif a un sens qui correspond au verbe pronominal correspondant.

nuit fermante (vieilli)
partie plaignante
personne bien portante
personne méfiante
personne repentante

§ La perte du comportement verbal

L'adjectif autonome tiré d'un participe présent peut occuper toutes les positions accessibles aux adjectifs. Il peut être complément prédicatif du verbe être, position que le participe présent a de la peine à remplir.

L'adjectif autonome tiré d'un participe présent ne peut pas être qualifié par les compléments régis ou non régis propres au verbe correspondant. Les seuls compléments qu'il peut avoir sont les adverbes propres aux adjectifs, comme les adverbes de degré, les adverbes de perspective et quelques autres adverbes légers.

L'adjectif autonome tiré d'un participe présent admet certains adverbes de degré que le participe présent lui-même n'admet pas :

aussi
moins
particulièrement
plus
si
tout à fait
très

En revanche, l'adjectif autonome tiré d'un participe présent n'admet pas beaucoup.

L'adjectif autonome tiré d'un participe présent s'accorde toujours avec le nom. Pour l'examen détaillé de l'accord du participe présent, voir la page connexe Le participe présent - introduction.

L'adjectif autonome tiré d'un participe présent n'a ni temps ni voix.

Certains adjectifs autonomes tirés d'un participe présent admettent des mécanismes morphologiques non productifs :

dépendant indépendant indépendance

Il y a un petit nombre d'adjectifs autonomes tirés de participes présents qui reprennent le complément régi de leur verbe d'origine à leur compte. Ces adjectifs se caractérisent donc par une coexistence limitée entre nature adjectivale et nature verbale. C'est un phénomène paradoxal, non productif. On pourrait aussi dire que, dans ce cas, la rection n'est plus verbale mais adjectivale, ce qui atténuerait le paradoxe.

attenante à la salle où se donnaient les cours de grec, il y avait une bibliothéque classique (Green)
j'ai reconnu la mère si ressemblante à l'idée que je me faisais d'elle (Mauriac)
méfiante des idées gouvernementales elle craint que
nos vies étaient à jamais inextricablement mêlées, dépendantes l'une de l'autre (Borel)
une femme consentante à la volonté de son mari
une fille obéissante à son père
une fleur résistante au froid

§ Participes présents orphelins et faux participes présents

Les participes présents orphelins sont des adjectifs qui étaient ou auraient pu être des participes présents, mais qui ont perdu leur base verbale. Les faux participes présents sont des adjectifs qui se terminent en ant, mais qui n'ont aucune base verbale, courante ou historique.

attenant
avenant
clairvoyant
concomitant
contondant
distant
élégant
exubérant
fainéant
flagrant
galant
gluant
gouleyant
hilarant
luxuriant
méchant
mécréant
mirobolant
nonchalant
outrecuidant
pédant
pimpant
probant
puissant
récalcitrant
redondant
sanglant
savant
vaillant
vigilant

La plupart des dictionnaires classent récalcitrant comme adjectif sans origine verbale. En réalité, le verbe récalcitrer existait dans la langue littéraire du dix-neuvième siècle et il est attesté même au vingtième siècle :

des hypothèses si singulières que l'esprit, tout d'abord, récalcitre (J. Rostand)

§ Participes présents et adjectifs ne différant que par l'orthographe

Il y a un certain nombre d'adjectifs qui sont liés à des participes présents par un double lien de synonymie et d'homonymie, Ces adjectifs et les participes présents correspondants ont une orthographe différente. Ils sont synonymes et homonymes, mais allographes. En fait, ce phénomène ne relève pas vraiment du problème des adjectifs autonomes tirés de participe passés et devrait plutôt être considéré comme une curiosité d'ordre orthographique ou historique. Nous en parlons ici par respect de la tradition.

L'adjectif se termine en ent, le participe se termine en ant

adhérent
affluent
coïncident
confluent
convergent
déférent
détergent
différent
divergent
émergent
équivalent
excellent
expédient
influent
interférent
négligent
résident
précédent
somnolent
violent

L'adjectif se termine en cant, le participe se termine en quant

claudicant
communicant
confiscant
convaincant
intoxicant
provocant
suffocant
vacant

L'adjectif se termine en gant, le participe se termine en guant

délégant
divagant
extravagant
fatigant
fringant
intrigant
navigant
subjugant
tangant
zigzagant

Dans les cas qui suivent, le lien entre le participe présent et l'adjectif est purement historique.

interrogant / interrogant
sachant / savant
pouvant /puissant
voulant / bienveillant
valant / vaillant
arrogeant / arrogant

Plusieurs des adjectifs cités s'emploient comme noms :

adhérent
affluent
confluent
équivalent
expédient
intrigant
extravagant
résident

Certains mots qui ont des participes présents pour homonymes ne sont employés que comme noms.

excédent
fabricant
président

La plupart des verbes en quer n'ont pas de graphie adjectivale savante. Le participe, l'adjectif et le nom ont la même forme écrite.

attaquant
piquant
choquant
croquant

Exigeant ne s'écrit jamais *exigent, bien qu'on ait exigence.

§ Emplois non verbaux divers

Noms

allants et venants
aspirant
assistant
commerçant
consultant
correspondant
couchant
courant
croyant
débutant
dépliant
descendant
étudiant
enseignant
fabricant
gagnant
levant
manifestant
montant
participant
passant
pendant
perdant
revenant
semblant
soignant
tenants et les aboutissants
tournant
tranchant
vivant
voyant

Attention à l'ambigüité : il n'y a pas nécessairement de gérondif dans il est venu en conquérant.

Locutions nominales

les ayants droit
les participants au colloque
les partants en surnombre
les parlants français
les manquants à l'appel
les opposants au régime

Soi-disant

Voir la page connexe La réflexivité - soi, son.

Il y a des participes présents parmi les adjectifs employés adverbialement.

Voir les pages connexes L'adjectif comme complément - l'adjectif employé adverbialement.

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)