PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Le sens semi-concessif (649)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Le syntagme proposition (445)
La subordination et les subordonnées (521)
Les subordonnées adverbiales (596)
Le système conditionnel (630)

PAGES SŒURS
Le sens semi-concessif (649)

SOMMAIRE
Définition de la semi-concessivité
Les deux formes de la semi-concession
Le domaine semi-concessif conditionnel
Le domaine semi-concessif temporel

Définition de la semi-concessivité

Ni la prémisse réelle (si Pierre promet de venir, je rentre tôt) ni la prémisse irréelle (si Pierre promettait de venir, je rentrerais tôt) ne présupposent la réalité du fait de la prémisse. En prononçant l'une ou l'autre de ces phrases, le locuteur ne s'engage pas quant à la réalité de l'acte de promesse en question. En revanche, la subordonnée concessive implique la réalité de l'événement qu'elle concerne : bien que Pierre ait promis de venir ne peut être prononcé que par un locuteur qui croit fermement que Pierre a promis de venir.

Nous disons qu'une prémisse est « semi-concessive » si elle exprime la discordance caractéristique des subordonnées concessives totales sans exprimer la présupposition qu'elles véhiculent. La proposition même si tu viens est semi-concessive. Les deux phrases même si tu viens, je rentre tard et bien que tu viennes, je rentre tard sont synonymes à la présupposition près. Semi-concessivité égale concessivité moins présupposition.

Les deux formes de la semi-concession

La semi-concession est une fin sémantique qui peut être accomplie par deux moyens grammaticaux. Les ressources semi-concessives sont en partie conditionnelles, en partie temporelles.

La semi-concession est plus qu'une nuance et moins qu'une circonstance. Elle ne relève ni tout à fait de la condition, ni tout à fait du temps, ni tout à fait de la concession proprement dite, mais elle participe dans une certaine mesure des trois domaines.

Le domaine semi-concessif conditionnel

§ Même si

Dans la langue commune, la nuance semi-concessive est le plus souvent exprimée par la conjonction même si.

Du point de vue formel, même si ne diffère pas significativement de si : il est réel ou irréel et il est construit avec le temps qui correspond au degré de réalité du fait auquel il se rapporte.

et d'ailleurs, même si par surprise un mouvement prolétarien s'était soudain imposé à des agitations d'un autre ordre et d'une autre origine, à quoi eût-il abouti ? (Jaurès)
mais, bien entendu, les journaux diraient la même chose, même si tout allait mal (Larbaud)
même s'il s'excusait, je ne lui pardonnerais pas
même si tu avais décidé de ne pas venir, et que vers sept ou huit heures, tout d'un coup, repensant à moi, tu sentais un peu de pitié, sache que je suis toujours là, devant les Galeries Lafayette, et que je t'attends, je t'attends (Aragon)

§ Autres moyens conditionnels d'exprimer la semi-concession

Voir la page connexe Le conditionnel dans la prémisse - rubrique Le conditionnel de devoir dans la subordonnée semi-concessive.

Voir la page connexe Le conditionnel dans la prémisse - rubrique Le conditionnel dans la prémisse sans conjonction.

Voir la page connexe Le subjonctif dans la prémisse - rubrique Le subjonctif avec inversion semi-concessive.

Voir la page connexe Le subjonctif dans la prémisse - rubrique Le subjonctif sans inversion.

Voir la page connexe Les ressources mineures de la prémisse - rubrique L'impératif dans la prémisse.

Le domaine semi-concessif temporel

§ Les conjonctions semi-concessives temporelles sont

alors même que
alors que
lors même que
lorsque
quand bien même
quand bien
quand même
quand

Quand, quand même, quand bien même et alors que sont les plus courantes.

§ Les temps

Quand et ses variantes sont le plus souvent construits avec le conditionnel, mais on trouve aussi le présent, le futur et le plus-que-parfait du subjonctif.

§ Exemples

certains camarades que, quand bien même j'en eusse envie, je n'aurais jamais osé inviter chez nous (Borel)
ces moments me seront toujours présents quand (bien même) je vivrais cent mille ans
et quand même ils l'aurait, ce droit absurde, je ne veux pas que les vagabonds s'introduisent chex moi (Mirbeau)
jamais je n'épouserai un autre, quand je devrais l'attendre cent ans (Zola)
le mandant ne peut se dispenser de faire ces remboursements et paiements, lors même que l'affaire n'aurait pas réussi (Code civil)
les femmes doivent se soumettre à leurs maris quand même elles n'en approuveraient point les idées
les hommes ne sont que des hommes, quand bien même ils sont très grands (Duhamel)
lui, quand même qu'il nous garderait cinq ans à son service, il ne sait rien de nous quand nous le quittons (Guitry - avec un que populaire)
quand (bien même) vous me promettriez des millions, cela ne changerait rien à mon refus
quand (bien) même la terre s'écroulerait, il continuerait à dormir
quand (bien) même tu aurais raison, je ne te suivrais pas
quand bien je trouverais mal faites les lois fiscales, je ne puis en vouloir à cet homme de les appliquer (Schlumberger)
quand bien même cela serait
quand bien même il aurait de l'argent, rien à acheter ne se présente pour éveiller aucun désir (Gide)
quand elle l'eût voulu, elle n'eût pas pu ne jamais blesser aucun des sots qui pullulaient à cette cour (Stendhal)
quand il serait milliardaire, je ne l'épouserait pas
quand il viendrait tous les jours, où serait le mal ? (Géraldy)
quand je le voudrais, je ne le pourrais
quand l'univers l'écraserait l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue (Pascal)
quand même je collerais mon oreille contre terre, je n'entendrais pas le choc des vagues (Camus)
quand même vous auriez arraché les canines
quand nous devrions y aller à pied, nous irons au village
quand tu te fâcheras, ça n'avance à rien, reprit judicieusement Rasseneur (Zola)
si on s'aime très fort, quand même on est déparé, quand même on a la peine, on continue à vivre ensemble (Lichtenberger)
un peu de dignité, quand même personne ne vous voit ! (Triolet)

§ Coordination par et que

Lorsque deux propositions introduites par la même conjonction semi-concessive temporelle sont coordonnées par et ou ou, la seconde conjonction peut être réduite à que.

alors même que je t'aimerais et que tu m'aimerais

§ Quand même, une conjonction regrammaticalisée en adverbe

quand même il pleuvrait que je sortirais
il pleuvrait que je sortirais quand même

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)