Pronom relatif dont - emplois et limitations - vue d'ensemble
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Pronom relatif dont - emplois et limitations - vue d'ensemble (641)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Pronom relatif dont - emplois et limitations - vue d'ensemble (641)

SOMMAIRE

Introduction

L'emploi de dont peut être obligatoire, interdit ou facultatif. Les règles qui président à la relativation par dont sont nombreuses et complexes. Les groupes majeurs des règles concernent

-l'antécédent
-le mode de la subordonnée
-les barrières propositionnelles
-les types du syntagme [de * nom]
-le cas de la possession
-certains types particuliers de la subordonnée relative
-certains phénomènes dans la subordonnée interrogative partielle

Nous allons examiner ces groupes d'emplois et de limitations un par un. L'ordre d'application et l'intégration de ces modules dépasse le cadre de notre travail.

L'antécédent

Si l'antécédent est un pronom non humain (ce, quelque chose, rien), l'emploi de dont est obligatoire.

j'ai trouvé ce dont j'avais besoin
*j'ai trouvé ce de quoi j'avais besoin

ce dont il s'agit
*ce de quoi il s'agit

ce dont j'avais à me plaindre me parut tout à coup parfaitement informulable (Gide).

Si l'antécédent est nul (pronom relatif autonome), l'emploi de dont n'est pas permis.

il faut éviter de qui on se méfie
*il faut éviter dont on se méfie

Le mode de la subordonnée

Dont ne s'emploie pas avec la subordonnée relative infinitive.

il n'y a pas là de quoi fouetter un chat
*il n'y a pas là dont fouetter un chat

les humoristes ont trouvé là des personnalités de qui se moquer à loisir
*les humoristes ont trouvé là des personnalités dont se moquer à loisir

Les barrières propositionnelles


Les types du syntagme [de * nom]


Le cas de la possession


Pour l'étude du rôle du cas de la possession dans le comportement de dont par rapport aux délimiteurs, voir la page connexe Pronom relatif dont - les délimiteurs.

En dehors de ces deux domaines, aucune référence n'est faite au cas de la possession. Par exemple, le possesseur proprement dit peut toujours être représenté par dont, quel que soit le cas de la possession :

cas de la possession = sujet

un livre dont l'auteur est bien connu

cas de la possession = objet direct

ces livres dont je connais l'auteur

cas de la possession = sujet existentiel

le livre dont il a été publié un chapitre
les statuettes dont il reste trois

cas de la possession = cas prédicatif

ces calomnies dont il est la cible

Dont dans certains types particuliers de la subordonnée relative


Pour l'examen du rôle de dont dans l'extraction multiple, voir la page connexe La relativation - extraction multiple.

Pour l'examen du rôle de dont dans la subordonnée relative infinitive de besoin et recherche, voir la page connexe La subordonnée relative infinitive de besoin et recherche.

Pour l'examen du rôle de dont dans la relativation averbale, voir la page connexe Le verbe dans la subordonnée relative - la relativation averbale.

Pour l'examen du rôle de dont dans la relativation par montée simple du sujet (dont on sait que, dont il est clair que), voir la page connexe La relativation par dont cognitif.

Dont dans la subordonnée interrogative partielle


Dont avec des pronoms redondants

*dont il y en a deux
*l'employé dont je sais que vous avez suivi ses conseils
*l'enfant dont les parents se sont sacrifiés pour lui
*l'enfant dont ses parents se sont sacrifiés
*les enfants dont les parents les ont bien élevés
*un cavalier dont le manteau (lui) flotte sur les épaules
*un roman dont j'en connais l'auteur
*un roman dont j'ignore son auteur
*une de ces opinions conventionnelles dont on aime mieux les reproduire que les vérifier
*une jeune fille dont les cheveux (lui) retombaient sur le dos

Dont - constructions littéraires et vieillies

De qui au lieu de dont

Jean résolut d'attendre le fils Pieuchon de qui la chambre ouvrait sur le vestibule (Mauriac)

Dont instrumental

C'est le caractère vieilli de de instrumental qui déteint sur dont instrumental.

il sortit de sa poche un journal dont il commença par s'eventer (Duhamel)
elle-même s'aidait d'une canne assez longue dont elle tâtait le sol devant elle (Bosco)

Dont au lieu de d'où avec les verbes de mouvement

ce lieu dont nous venons
l'armoire de pharmacie, dont elle retira la seringue

Dont attaché au thème dans la mise en relief

ce n'est pas la faim dont je souffris le plus en ce terrible voyage (Daudet)
c'est certainement cela dont j'avais besoin (Gide)

Cette construction de dont est correcte dans la langue courante si le cas représenté par dont est un génitif banal.

c'est lui dont je nie l'existence

Dont au lieu de parmi lesquels

toutes ces raisons, dont il n'y a pas une qui résiste à l'examen
huit volumes, dont il y a deux sur la psycholinguistique

Cet emploi de dont est plus courant dans une subordonnée averbale :

il a cinq enfants, dont trois filles
trois personnes, dont moi, ont protesté

Cet emploi de dont est tout à fait normal si dont est suivi directement d'un délimiteur ou d'un numéral cardinal.

dont quelques-uns sont perdus
dont deux sont pour vous
dont je citerai deux

RETOUR EN HAUT DE PAGE