Les pronoms relatifs - que
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Les pronoms relatifs - que (635)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Les pronoms relatifs - que (635)

SOMMAIRE

Cas du pivot = cas objet direct

Que représente les pivots objets directs, sauf si l'antécédent est nul (relativation autonome).

Cas du pivot = cas aprépositionnel


ce que m'a coûté cette voiture
ce que vaut ce bijou
coûte que coûte
vaille que vaille

Cas du pivot = cas prédicatif


Cas du pivot = cas sujet existentiel


Le pronom relatif que représente le sujet-rhème dans la subordonnée relative à inversion existentielle. Si on remplace la construction [il * verbe * sujet-rhème] par la construction [sujet-thème * verbe] dans la subordonnée, le sujet est représenté, comme toujours, par qui. Dans les exemples ci-dessous, qu' est un sujet-rhème, qui est un sujet-thème.

La distribution des deux types de sujet (du sujet-rhème que et du sujet-thème qui) est capricieuse.

Le plus souvent, les deux sont possibles et le sujet-rhème est plus soigné.

Avec certains verbes, seul l'un ou l'autre est possible.

Il faut aussi tenir compte du fait que la relativation « désexistentialise » le sujet dans certains contextes : ce dont on parle dans une relative n'est plus tout à fait une information à l'état naissant.

Le fait que qu'il est prononcé qui dans certains parlers ne fait qu'aggraver l'hésitation.

Exemples

ce qu'il me faut
*ce qui me faut

*je vais te raconter l'histoire qu'il m'est arrivé
je vais te raconter l'histoire qui m'est arrivée

?ce qu'il m'arrive
ce qui m'arrive

à ce qu'il paraît
*à ce qui paraît

?les changements qu'il s'est produit
les changements qui se sont produits

les choses bizarres qu'il se passe ici
les choses bizarres qui se passent ici

il adviendra ce qu'il pourra
?il adviendra ce qui pourra

advienne que pourra
*advienne qui pourra

ce qu'il nous manque
ce qui nous manque

ce qu'il lui a pris
*ce qui lui a pris

la force qu'il lui reste
la force qui lui reste

le temps qu'il reste
le temps qui reste

pour ce qu'il est de
*pour ce qui est de

ce qu'il en reste
ce qu'il reste à dire
ce qu'il reste de gouttières et de gargouilles (Benoît)
il est advenu ce que je prévoyais (Courteline)
il ne sait pas ce qu'il lui faut
je songe aux conséquences qu'il en résultera (Lautréamont)
les efforts qu'il a fallu
les intempéries qu'il y a eu
qu'il advienne ce qu'il pourra

Locutions

advienne que pourra
quoi qu'il advienne
arrive que pourra
arrive qu'arrive
vienne que vienne
ce qu'il en est
pour ce qu'il est de
ce qu'il lui a pris

Considérons les locutions

(tout) ce qu'il y a de X
(tout) ce qu'il reste de X
(tout) ce qu'il faut de X
(tout) ce que j'ai de X
(tout) ce qu'on fait de X

Dans ces expressions, qu(e) est un sujet-rhème existentiel. La forme sous-jacente de l'antécédent est (tout) ceci de X, mais (tout) ce et de X sont séparés par qu'il y a dans la forme de surface. La forme sous-jacente de la première locution est tout ceci de X qu'il y a.

Falloir admet plusieurs types de sujet.

Sujet existentiel

Dans l'argent qu'il te faut, que représente un sujet existentiel.

Sujet propositionnel

Dans l'argent qu'il te faut dépenser, dépenser est le sujet réel propositionnel de falloir et que est l'objet direct banal de dépenser.

Cas du pivot = cas sujet

Que représente le pivot sujet dans un certain nombre de locutions littéraires et juridiques.

ce que bon te semble
ce qu'à Dieu ne plaise
tout ce que dessus
ce que de raison

Emplois divers

Relativation populaire

Pour l'examen de la relativation populaire, voir la page connexe La relativation populaire. La particule que de la relativation populaire n'est pas un pronom relatif à proprement parler.

la fille que Pierre sort avec elle

La relativation du temps et de la durée


Incise populaire


RETOUR EN HAUT DE PAGE