La relativation - relativation profonde
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
La relativation - relativation profonde (620)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La relativation - relativation profonde (620)

SOMMAIRE

La relativation profonde - introduction

Définition

Nous disons que la relativation est profonde si la subordonnée relative elle-même est une proposition composée et que le pivot de relativation se trouve à l'intérieur de la deuxième subordonnée.

Considérons la phrase

j'ai acheté le livre que le prof pense que nous lirons avec profit

La première superordonnée est j'ai acheté le livre.

La première subordonnée (ou la deuxième superordonnée) est le prof pense.

La forme sous-jacente de la deuxième subordonnée (de la subordonnée de la subordonnée) est nous lirons le livre avec profit.

Le pivot est le livre. Il faut extraire le pivot de la deuxième subordonnée et le remplacer par un pronom relatif à la tête de la première subordonnée.

En principe, la chaîne de subordonnées peut avoir une longueur quelconque : le livre que Pierre a dit à Paul que Marie veut recommander à Juliette. Nous nous contenterons de l'examen de la chaîne à deux subordonnées.

Conditions de grammaticalité de la relativation profonde

Les conditions de grammaticalité de la relativation profonde se divisent en trois catégories :

le type de la subordonnée d'où le pivot est extrait (le type de la deuxième ou dernière subordonnée)

le cas ou la position grammaticale du pivot

la profondeur d'enchâssement du pivot

Les deux premières conditions de grammaticalité sont fermes : nous les étudierons en détail. La troisième condition de grammaticalité, faible, fera l'objet de remarques.

Sources

Nous empruntons un nombre important d'exemples à Godard(1992).

Renvois


Les types de subordonnée

Les subordonnées régies

Subordonnée objet direct - énonciative - infinitive

Toujours grammaticale.

un poème dont je croyais me souvenir
une hypothèse sur laquelle je crois avoir suffisamment réfléchi

Subordonnée objet direct - énonciative - fléchie

Toujours grammaticale.

des amis dont je ne veux pas croire que tu ne te souvienne pas
la SNCF que ce journaliste disait que les grèves allaient tuer
un article qu'il m'a dit qu'il avait trouvé intéressant
un criminel dont on devine que Poirot percera les ruses
un livre dont il prétend qu'il a lu seulement la préface
un livre que je veux que tu lises
un problème auquel il me semble qu'on m'a dit que tu t'attaquais
un problème qu'il me semble qu'on m'a dit que tu avais traité

Subordonnée objet direct - interrogative - totale - infinitive

Impossible de construire d'exemples grammaticaux.

Subordonnée objet direct - interrogative - partielle - infinitive

Toujours grammaticale.

un ami à qui je ne sais comment témoigner de ma reconnaissance
un article que Paul se demande où trouver
un enfant que l'on ne savait à qui confier
un meuble dont on se demande comment se débarrasser
un problème épineux dont je vois bien que tu ne sais pas comment te débarraser
un problème épineux dont je me demande comment j'arriverai à me débarrasser
une attaque à laquelle on constate que notre journal ne sait toujours pas quels arguments opposer
une attaque à laquelle on ne savait quoi répondre
une hypothèse que l'on constate que vous ne savez avec quels argument étayer
une maison biscornue dans laquelle on se demande comment entrer
une quantité de jouets qu'il est dommage qu'elle ne sache pas à qui donner
une solution dont on ne sait trop quoi penser

Subordonnée objet direct - interrogative - totale - fléchie

Les jugements de grammaticalité varient légèrement.

c'est un ami sur qui je me demande si je peux compter
la derneière conférence à laquelle il paraît que le professeur a demandé si les élèves ont assisté
la statuette que l'expert ne savait pas si vous avez décidé de garder
les romans de Balzac dont elle se demande si elle ne pourrait pas nous faire lire une partie
les romans de Balzac dont elle se demande si la plupart ne sont pas devenus illisibles
un article que je me demande si tu vas trouver intéressant
un collègue auquel je ne sais si j'ai eu raison de faire confiance
un enfant que je ne savais si quelqu'un accueillerait
un poème dont je me demande si je me souviens encore
une conférence à laquelle nous ne savons si vous avez assisté
une hypothèse sur laquelle je me demande si j'ai suffisamment réfléchi
une vieille tante dont je me demande si tu te souviens

Subordonnée objet direct - interrogative - partielle - fléchie

Les jugements de grammaticalité varient considérablement.

un article que Paul se demandait où j'avais trouvé
un étudiant dont je sais combien le travail est sérieux
un enfant que je ne savais pas à qui on avait confié
une attaque à laquele on se demande comment le journal répondra
une hypothèse que je ne sais plus avec quels arguments j'ai étayée
une solution dont on ne voit pas pourquoi tu t'es détourné

Subordonnée sujet

La subordonnée sujet en elle-même peut très bien être grammaticale. Dans l'exemple agrammatical, le pivot est situé dans une subordonnée sujet qui, à son tour, est enchâssée dans une subordonnée sujet, ce qui dépasse la limite de tolérance.

c'est l'histoire la plus extraordinaire qu'il m'a été donné d'entendre
cette musique qu'il est évident que j'aime
des enfants dont il serait étrange que tu ne sois pas fier
le livre qu'il est vrai que j'ai volé
*Pierre à qui il apparaissait que confier ce qui s'était réellement passé était malheureusement impossible
Pierre à qui il apparaissait que nous ne pouvions pas confier le secret
un poème dont il est incroyable que tu ne te souvienne pas

Subordonnée sujet d'apposition prédicative

Semblablement à la subordonnée sujet, la subordonnée sujet d'apposition prédicative en elle-même peut très bien être grammaticale. Dans les exemples agrammaticaux, le pivot est situé dans une subordonnée sujet d'apposition prédicative qui, à son tour, est enchâssée dans une subordonnée objet direct, ce qui dépasse la limite de tolérance.

La pièce que ce directeur avait fait la suggestion que l'on monte l'année prochaine n'a pas été retenue
la pièce que l'évolution de la situation politique donnait l'impression qu'on pouvait enfin monter n'a pourtant pas été autorisée
la paix que certaines circonstances avaient donné l'espoir que nous allions retrouver
*les accusés, auxquels on comprenait que la conviction que la responsabilité du crime appartenait bien s'imposait peu à peu au tribunal, ne sortaient pourtant pas des dénégations laconiques
*Strasbourg, où on sait que la décision de fixer le siège du Parlement européen n'est pas encore acquise, a pourtant effectué de grands travaux dans cette perspective
voici la maison dont Paul avait répandu la rumeur que Marie avait hérité
ce scooter dont tu as émis l'hypothèse que Paul devait se débarrasser

Subordonnée prépositionnelle régie fléchie

la pièce de Molière que l'examinateur était surpris que les candidats n'aient jamais lue
un étudiant dont je suis sûr que le travail est sérieux

Subordonnée prépositionnelle régie infinitive

un roman dont je tiens à lire la fin avant ce soir
un article qu'il ne se souvenait pas d'avoir lu

Les subordonnées libres

Subordonnées libres infinitives

le ministre que la délégation ne repartira pas sans avoir rencontré
un meuble qu'il s'est privé pour acheter

Subordonnées libres fléchies

*ma thèse sur Ricœur que je suis arrivé chez le professeur Wohlgelernter quand il lisait aux cabinets
*ma thèse sur Ricœur que je vais démolir ta thèse sur Bergson exactement comme le professeur Wohlgelernter a démolie
*ma thèse sur Ricœur dont l'Université de Tokyo m'a invité sans que le professeur Wohlgelernter ait bien voulu piper mot
*ma thèse sur Ricœur dont je suis allé voir le professeur Wohlgelernter, parce qu'il voulait discuter avec moi
*ma thèse sur Ricœur que je suis arrivé tellement tard chez le professeur Wohlgelernter qu'il refusait de critiquer
*ma thèse sur Ricœur que je suis allé voir le professeur Wohlgelernter afin qu'il ait une chance de démolir
*ma thèse sur Ricœur que je me suis présenté chez le professeur Wohlgelernter une troisième fois quoiqu'il ait déjà rejetée deux fois
*ma thèse sur Ricœur que je ferais le voyage à Montréal sans une seconde d'hésitation si le professeur Wohlgelernter acceptait d'évaluer

Subordonnées libres participiales

Cette construction appartient à la langue écrite.

Dans les exemples qui suivent, le verbe de la relative profonde se réduit à un participe présent ou composé.

ce qu'ayant appris
ce qu'ayant entendu
ce qu'entendant
ce que disant
ce que faisant
ce que voyant
dont s'étant aperçu
en quoi faisant

Quant au sujet de ces exemples, il y a deux constructions :

ce qu'ayant appris, le pauvre garçon... =
ce que le pauvre garçon ayant appris, il....

La subordonnée relative comme deuxième subordonnée

Une relative enchâssée ne peut pas contenir le pivot de la première relative.

*la sonate que Pierre a épousé la pianiste qui lui a fait découvrir
*le candidat à qui tu as perdu la lettre que le directeur avait personnellement adressée
*ce livre que l'éditeur qui avait accepté est revenu sur sa parole

La mise en relief

Une relative enchâssée ne peut pas contenir le pivot de la première relative.

*les enfants que c'est Pierre qui devait raccompagner (mise en relief)

La position du pivot dans la subordonnée régie

Le pivot sujet - le problème

Le pivot peut occuper toutes les positions grammaticales dans la subordonnée régie, sauf celle de sujet.

Quelques positions grammaticales qui ne posent pas de problème :

Objet direct

c'est bien le prix qu'il pensait pouvoir en obtenir

Complément prédicatif

tu es le champion que je souhatais que tu deviennes

Complément régi du verbe

un ami d'enfance auquel je dois dire que je ne pense jamais
un ami d'enfance sur qui je dois dire que je ne compte pas

Complément libre du verbe

un grand feu près duquel je veille à ce que notre ami se repose

Complément d'adjectif

telles sont les joies dont je pense que la vie des autres est pleine

En relativant la proposition

tu crois que Pierre aime Marie

bêtement par rapport à Pierre, on obtient

*Pierre, qui tu crois que aime Marie.

Ce résultat est agrammatical sans appel.

Nous venons de dire que c'est le procédé « bête ». Mais c'est aussi le procédé le plus simple, le plus logique et le premier à venir à l'esprit même du locuteur natif. Et pourtant le tabou qui le frappe n'est pas une manie normative, mais un vrai tabou psychologique collectif.

Notons qu'il ne s'agit pas ici de la subordonnée régie sujet (que nous avons examiné plus haut sur cette page), mais de la position sujet d'une subordonnée régie quelconque.

Le pivot sujet - les solutions

Il y a quatre solutions de rechange permettant d'éviter *Pierre, qui tu crois que aime Marie.

Solutions - échange de qui et que

Pierre, que tu crois qui aime Marie

Voir la page connexe La relativation par échange de qui et que. Cette solution est à peine vivante dans la langue écrite et inusitée dans la langue parlée.

Solutions - dont cognitif

Pierre, dont tu crois qu'il aime Marie

Voir la page connexe La relativation par dont cognitif. C'est l'une des deux solutions préférées dans tous les registres.

Solutions - montée sujet-objet

Pierre, que tu crois aimer Marie

Voir la page connexe La subordonnée objet direct infinitive - la montée sujet-objet. Cette construction appartient à la langue littéraire.

Solutions - incise de commentaire partiel

Pierre, qui, tu crois, aime Marie


Ellipse - omission de la deuxième subordonnée

La proposition vous êtes bien celui que j'espérais que vous êtes peut être simplifiée : vous êtes bien celui que j'espérais.

Nous restituons entre parenthèses les subordonnées omises.

Si le verbe de la principale et celui de la deuxième subordonnée sont identiques et que le verbe de la première subordonnée soit un verbe cognitif ou semi-auxiliaire, la deuxième subordonnée peut être omise, qu'elle soit fléchie ou infinitive.

fais ce que tu veux (faire)
elles ont le feu où je n'ose pas penser (qu'elles l'ont) (Chevallier)
il dira ce qu'il lui plaira (de dire)
il m'a donné tous les renseignements que j'ai voulu (qu'il me donne)
il n'est pas l'homme de génie qu'elle avait cru (qu'il était)
je fais tous les efforts que je peux (faire)
je veux lui prouver que je ne suis pas l'homme qu'elle croyait(que je suis)
vous êtes bien celui que j'espérais (que vous êtes)

Les exemples qui préc2dent comportent une seule ellipse. Mais il y a des cas plus complexes. À première vue, on serait tenté de dire que l'analyse de parle à qui tu veux est la même que celle de fais ce qu tu veux. Or, parle à qui tu veux comporte deux ellipses : sa forme sous-jacente correcte est parle à à qui tu veux parler. Les deux à se réduisent à un seul à par haplologie. Un exemple encore plus compliqué : qu'on me prenne pour ce qu'on voudra, dont la forme sous-jacente est qu'on me prenne pour ce pour quoi on voudra me prendre.

Exemples en vrac

La deuxième subordonnée est une subordonnée fléchie

c'est l'histoire la plus extraordinaire qu'il m'a été donné d'entendre
c'est la note qu'il a espéré qu'on lui donnerait
c'est une affaire dont j'ignore quelle sera la fin
c'est une grande chance pour lui, dont je ne sais pas s'il se rend compte (Romains)
ce garçon que ses maîtres et ses parents s'accordent pour juger capable de tout (Maurois)
ce livre qu'il me semblait que depuis trop longtemps nous avions perdu de vue (Gide)
cela représentait le lac Fatima tel que Simon aimait à croire que devaient se l'imaginer les chasseurs qu'il comptait y amener (Miomandre)
celui que les autres imaginent que nous sommes
ces frontières de l'est dont elle savait qu'était issue sa race transplantée (Henriot)
cet honneur dont je serais heureux d'apprendre qu'il est indigne
cette alliance qu'elle sait qu'elle a perdue
cette fâcheuse histoire à laquelle vous avez pu voir vous-même combien peu j'attache d'importance (Hermant)
des enfants dans le cerveau de qui on s'obstinait à faire entrer des connaissances (Zola)
des fanatismes nationaux dont il y a évidemment des chefs qui se servent (Romains)
il osait rejeter l'édredon énorme qu'elle éxigeait qu'il gardât toute la nuit (Mauriac)
l'air du boulevard, dont ses préoccupations ne l'empêchaient pas de savourer la vivacité nocturne (Romains)
la question que j'aimerais qu'on me posât
la vieille revue dont il n'est pas de famille qui ne possède quelques numéros (Barrès)
le livre dont on voit qu'il n'a lu que quelques fragments
les confidences que je ne doutais point qu'elle eût reçu de ma femme (Hermant)
les rumeurs dont il est bien impossible que vous n'ayez pas entendu parler
les travaux auxquels on a pensé qu'il pourrait être opportun de se reporter sont cités en note (Grammont)
les vertus que Pierre n'aurait point aimé qu'on reconnût à Paul
notre patrimoine national, que nous devons avoir à cœur de conserver (Dauzat)
se retirer, mot dont je suis bien surpris que si peu de gens perçoivent la résonnance lugubre (Duhamel)
tout le haut de son corps était secoué d'un fou rire qu'il apparaissait bien qu'elle ne pouvait pas maîtriser (Gide)
un chien à qui on sait que sont étrangères toutes les conceptions des hommes (Proust)
un départ dont il s'arrange pour que tout le monde parle
un phénomène que je ne crois pas qu'on ait encore bien étudié
un problème dont je suis certain que nous avons déjà discuté
un secret qu'elle eût donné sa vie pour savoir
une lettre d'un de mes lecteurs que je serais heureux que vous lisiez
Zola ? - un malade dont je ne comprends pas que nous n'ayons pu obtenir encore, au nom de l'hygiène nationale, la séquestration dans une maison de fous (Mirbeau)

Citations de Proust - tirées de Le Bidois(1952)

Lequel

ce charme singulier dans lequel j'avais si longtemps supposé que baignait la vie des Swann
ces gens au milieu desquels je remarquais avec désolation que ne se trouvait pas un banquier mulâtre par lequel je me sentais méprisé
seize personnes parmi lesquelles j'ignorais absolument que se trouvât Bergotte
un devoir religieux en lequel il croyait que consistait le talent littéraire
une curiosité et un respect auxquels il fut visible qu'échappait moins que personne M. de Stermaria


ce monde inconnu où je sentais que se plaisait Albertine
le cercle...où il savait qu'étaient reçus certains israélites
le mystère...où il nous avait semblé qu'eût pu pourtant être enfermé un peu de paix ou de plaisir
une ombre où nous pouvons tour à tour imaginer avec autant de vraisemblance que brillent la haine et l'amour

Que objet direct

la lettre que j'avais inventé que de son côté m'eût adressée Gilberte
la vie relativement innocente que Swann avait cru que menait sa maîtresse
le chemin que Françoise m'avait dit que prenait la duchesse

Que complément prédicatif

ce que les personnes des Halles peuvent imaginer qu'était la princesse de Metternich

Qui

des êtres de qui il ne veut pas que soient soupçonnés les vices
un chien à qui on sait que sont étrangères toutes les conceptions de l'homme

Dont

cette vieille plaisanterie dont il craignait que ne revînt pas l'à-propos
il avait été habitué à déployer une grâce invétérée dont c'eût été trop lui demander de se départir par extraordinaire quand il venait chez nous (Proust)
il n'avait jamais d'avis qu'après sa femme, dont son rôle particulier était de mettre à exécution les désirs
la grande maison muette dont on disait que personne jamais plus ne franchissait le seuil (Malraux)
un chic dont ils assuraient qu'étaient dépourvus les officiers les plus élégants

La deuxième subordonnée est une subordonnée infinitive

ce genre de jeunes gens peu scrupuleux auxquels Swann me croyait ressembler (Proust)
ces choses abjectes que je me ferais couper en morceaux plutôt que de dire
ces privilèges qu'il ne laissait guère passer une occasion de faire sonner bien haut
l'avantage que je crains de perdre
la fille que je songe à épouser
la réponse qu'elle trouvait que l'ami de mon père avait eu tant de mérite à nous adresser rapidement (Proust)
la tâche qu'il n'a aucun motif pour refuser
le film que je suis impatient de voir
le garçon auquel elle veut plaire
le ministre dont il fallait des années pour obtenir l'inculpation
le texte qu'il juge indispendable de mémoriser
le visage que je dois faire un effort pour reconnaître
les privilèges que je sais qu'il devait abjurer tous ses principes pour obtenir
les questions que vous pouvez être amené à vous poser
les règles qu'il faut suivre
son mari qu'elle était en route pour rejoindre
un lieu d'ignominie auquel livrer son fils lui semblait monstrueux (Chateaubriand)

Le remplacement de la relativation profonde par l'incise

il a écrit une pièce que je crois qui vous surprendra
il a écrit une pièce qui, je crois, vous surprendra

c'est un livre que je suis sûr que vous allez vouloir acheter
c'est un livre que vous allez vouloir acheter, j'en suis sûr

ma surprise que je crois qui ne lui échappa pas
ma surprise qui, je crois, ne lui échappa pas

un employé qu'on espère qui pourrait assumer cette fonction
un employé qui, espère-t-on, pourrait assumer cette fonction

les revenus qu'il croyait que le giletier tirait du Baron
les revenus que, croyait-il, le giletier tirait du Baron (Proust)

la symbolique kafkaïenne qu'elle disait qui se développe en spirale
la symbolique kafkaïenne qui, disait-elle, se développe en spirale

RETOUR EN HAUT DE PAGE