HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La concession partielle - les parcours simples (609)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La concession partielle - les parcours simples (609)

SOMMAIRE
Parcours interrogatif - [quelque * nom * que]
Introduction - [quelque * nom * que]
Les cas du connecteur
Les trois méthodes d'extraction prépositionnelle
Parcours interrogatif - [quel * nom * que]
Parcours interrogatif - [(quoi + qui) * que]
Introduction - [(quoi + qui) * que]
Les combinaisons des statuts biologiques et des cas
Bien que et malgré que - concession partielle
Parcours interrogatif - [quelque * (adjectif + adverbe) * que]
Introduction - [quelque * (adjectif + adverbe) * que]
Exemples - [quelque * (adjectif+adverbe) * que]
Parcours interrogatif - [quel * que]
Introduction - [quel * que]
Exemples - [quel * que]
Types de verbe prédicatif
Subjonctif par attraction
quel qu'il soit ?quel soit-il
Parcours interrogatif - [où+quand+comment+combien * que]
Introduction - [pronom-interrogatif-adverbial * que]
* que

Parcours démonstratif - [(si + aussi) * (adjectif + adverbe) * que]
Parcours démonstratif - [tel * que]
Parcours démonstratif - [tel * nom * que]
Parcours démonstratif - [tant * (adjectif + adverbe) * que]
Parcours démonstratif - [tant * de * nom * que]
Parcours démonstratif - [autant * que]
Parcours démonstratif - [autant * de * nom * que]

Parcours divers - [pour * (adjectif + adverbe) * que]
Parcours divers - [tout * (adjectif + nom) * que]
Parcours divers - [tous les * nom * que]
Parcours divers - sans conjonction

Parcours interrogatif - [quelque * nom * que]

Introduction - [quelque * nom * que]

Le nom est le constituant lexical de la tête [quelque * nom].

Quelque(s) s'accorde avec le nom en nombre.

Le nom est aussi représenté par le connecteur pronominal, qui prend la forme qui ou que en fonction de son statut biologique et de la place qu'il occupe dans le tronc proprement dit.

Si le connecteur occupe la place de sujet dans le tronc, il prend la forme qui, quel que soit son statut biologique.

Si le connecteur occupe la place d'argument de préposition et que son statut biologique est humain, il prend la forme qui.

Si le connecteur occupe la place d'argument de préposition et que son statut biologique est non humain, il prend la forme lequel ou quoi.

Dans tous les autres cas il prend la forme que.

Cette règle est une preuve du lien de parenté entre la concession et le complexe interrogation/relativation.

Quelque adjectif et quelque adverbe

Cette subordonnée exprime le parcours de l'identité, de la nature ou de la qualité d'une chose. Quelque se comporte ici en adjectif accordé. La différence entre quelque conseil que tu lui donnes et quelques conseils que tu lui donnes n'est pas audible, mais l'orthographe du pluriel mérite d'être défendue, car elle représente un fait grammatical important : quelque(s) est un adjectif dans le parcours dont nous parlons ici. La présence d'une épithète postposée ne change rien au statut adjectival de quelque(s) : dans quelques conseils risibles que tu lui donnes, le pluriel quelques qualifie l'expression nominale conseils risibles.

Il est important de souligner ce fait, car on verra un peu plus loin sur cette page que, lorsque le nom est qualifié par une épithète antéposée, quelque peut se comporter en adverbe de degré invariable. Dans quelque bons conseils que soient les vôtres, le mot quelque n'est ni singulier ni pluriel, puisqu'il est un adverbe de degré invariable qualifiant bons, et non pas une épithète qualifiant bons conseils. Hélas, ce n'est pas tout.

L'opposition nom / adjectif dans les parcours concessifs avec quelque a un aspect troublant : il est difficile de décider s'il s'agit d'un parcours nominal (quelque = adjectif qualifiant un nom) ou d'un parcours adjectival (quelque = adverbe de degré qualifiant un adjectif) lorsque l'objet du parcours est un nom précédé d'une épithète. (Pas de problème lorsque le nom est suivi d'une épithèe.) L'antéposition de l'épithète n'est pas une condition suffisante du statut adverbial de quelque. Nous allons examiner les détails de la règle sous la rubrique consacrée à l'adverbe de degré quelque.

Les cas du connecteur

Le connecteur remplit la fonction d'objet direct

quelque effort que je fasse
quelque envie qu'il en ait
quelque expérience que nous ayons acquise en ce domaine
quelque importance qu'ait ce projet
quelque littérature dont on lui attribue la connaissance (G. Paris)
quelque mépris que je t'aie inspiré
quelque peine qu'il ait
quelque promesse qu'il m'ait faite
quelque service qu'il m'ait rendu
quelque sujet dont il s'empare
quelques conseils que tu lui donnes
quelques décisions qu'on prenne
quelques divertissements princiers qu'elle lui proposât (Proust)
quelques livres que tu aies lus pendant les vacances
quelques progrès que les sciences aient fait
quelques promesses qu'il m'ait faites
quelques raisons que tu donnes
quelques services qu'il m'ait rendus

Le connecteur remplit la fonction d'argument de préposition

Ces exemples représentent la solution moderne soignée, qui est une des trois solutions à envisager. Voir les détails plus loin.

à quelque heure qu'on se fixe rendez-vous
à quelque personne que j'aie parlé
à quelque philosophie que je sois porté
à quelque porte que vous frappiez
dans quelque trouble que tu sois
de quelque argument que vous puissiez faire état
de quelque côté qu'on se tournât
de quelque dégoûts que le monde l'ait entouré
de quelque document que je me souvienne
de quelque façon qu'il s'y prenne
de quelque nature que ce soit
de quelque péril que vous soyez menacé
de quelques gens exquis ou éminents que tel de ses anciens camarades lui parlât (Proust)
en quelque langue qu'il fallût composer
en quelque situation qu'on se trouve
sur quelque sujet que porte la discussion

Le connecteur remplit la fonction de sujet existentiel

quelque chose qui arrive
quelque chose qu'il arrive
quelques complications qu'il survienne

Le connecteur remplit la fonction de sujet.

quelque chaîne de texte qui soit la valeur de la variable
quelque conflit qui l'oppose au président de la République
quelque différence qui paraisse entre les fortunes (La Rochefoucauld)
quelques difficultés qui puissent nous assaillir
quelque envie qui me saisisse
quelque lien qui pût nous unir (Musset)
quelque livre qui soit le premier prix
quelque médecin qui le soignât
quelque personne qui se présente
quelque pression psychologique qui soit leur méthode de chantage
quelque raison qui puisse le pousser
quelque religion qui puisse apporter un réconfort à l'humanité et une illumination à l'individu
quelques causes qui aient suscité l'apparition de l'homme (J. Rostand)
quelques taches qui salissent l'âme

Le connecteur remplit la fonction de sujet et le tronc proprement dit est l'introducteur c'est de la mise en relief

La question quel livre est le premier prix ? pourrait avoir pour réponse c'est livre X. Le sujet de cette proposition est livre X, son prédicat est ce. Faisons subir l'extraction concessive du sujet à cette proposition. En principe, nous devrions obtenir *quelque livre qui ce soit. Or cette solution est agrammaticale. La bonne solution est quelque livre que ce soit.

Les trois méthodes d'extraction prépositionnelle

L'extraction du syntagme prépositionnel peut être traitée de trois façons.

La solution moderne soignée

La préposition s'applique à la tête et le connecteur que perd son caractère de pronom déclinable.

à quelque personne que j'aie parlé
à quelque philosophie que je sois porté
à quelque porte que vous frappiez
de quelque argument que vous puissiez faire état
de quelque document que je me souvienne
en quelque situation qu'on se trouve

La solution vieillie

La préposition s'applique au connecteur pronominal déclinable.

quelque argument dont vous puissiez faire état
quelque document dont je me souvienne
quelque personne à qui j'aie parlé
quelque philosophie à laquelle je sois porté
quelque porte à laquelle vous frappiez
quelque situation où on se trouve

La solution moderne relâchée

La préposition est appliquée à la fois à la tête et au connecteur pronominal déclinable.

à quelque personne à qui j'aie parlé
à quelque philosophie à laquelle je sois porté
à quelque porte à laquelle vous frappiez
de quelque argument dont vous puissiez faire état
de quelque document dont je me souvienne
en quelque situation où on se trouve

Dont ne peut représenter que certains types spécifiques de de. ne peut représenter que certains types spécifiques de lieu.

L'analogie avec la mise en relief est évidente. Les trois types correspondants de la mise en relief peuvent être illustrés par

c'est à lui que Pierre a parlé
c'est de lui qu'il s'agit

c'est lui à qui Pierre a parlé
c'est lui dont il s'agit

c'est à lui à qui Pierre a parlé
c'est de lui dont il s'agit

Parcours interrogatif - [quel * nom * que]

L'emploi de quel comme épithète dans le parcours interrogatif est vieilli.

au moyen de quelle discipline que ce soit (Valéry)
de quel côté que vous tourniez
en quel lieu que ce soit
quelle disproportion qu'il y ait entre mon âge et le sien
quelle passion que vous ayez de mourir pour elle
quels lendemains horribles que nous préparent les cyclones démographiques et autres éjaculations de l'abîme (Romains)
sur quel ton que vous parliez

Parcours interrogatif - [(quoi + qui) * que]

Introduction - [(quoi + qui) * que]

Qui et quoi, les éléments fonctionnels de la tête, représentent le statut biologique de l'objet extrait : qui est humain, quoi est non humain.

Il n'y a pas d'élément lexical dans la tête.

Le connecteur est pronominal. Il prend la forme qui lorsqu'il représente le sujet et la forme que dans tous les autres cas. Voir une exception sous la rubrique suivante.

La préposition s'applique toujours à la tête. Elle ne peut pas être appliquée au connecteur. Lorsque la tête inclut une préposition, le connecteur perd sa nature pronominale déclinable et devient optatif.

Les combinaisons des statuts biologiques et des cas

Quoi - la tête indique l'extraction d'une chose

Extraction de l'objet direct - connecteur = que pronominal

quoi qu'elle fît, les gens du pays ricanaient
quoi qu'on dise, il n'en fait qu'à sa tête
quoi qu'on veuille faire
quoi que tu fasses
quoi que vous puissiez lui demander, il refusera

Extraction du complément prédicatif - connecteur = que pronominal

quoi que soit ce machin
quoi qu'il en soit

Extraction du sujet existentiel - connecteur = que pronominal

quoi qu'il arrive
quoi qu'il reste
quoi qu'il advienne

Extraction du sujet normal - connecteur = qui pronominal

quoi qui t'inquiète
quoi qui arrive (quoi qu'il arrive est plus correct)
quoi qui vous afflige, ne vous laissez pas abattre
quoi qui puisse se passer
quoi qui puisse vous arriver

La combinaison quoi...qui est rare dans la langue parlée.

Extraction du cas prépositionnel - connecteur = que optatif

La préposition s'applique uniquement à la tête et, par conséquent, le connecteur perd sa nature pronominale déclinable.

à quoi que je m'expose
à quoi que tu penses
à quoi que vous vous décidiez
de quoi qu'il parle
sur quoi que tu comptes

Qui - la tête indique l'extraction d'une personne

Extraction de l'objet direct - connecteur = que pronominal

qui que tu fréquentes
qui que tu haïsses

Extraction du complément prédicatif - connecteur = que pronominal

qui que ce soit
qui que je sois
qui que soit cet homme
qui que tu sois
qui que vous soyez

Extraction du sujet normal - connecteur = qui pronominal

qui qui

?qui qui l'ait dit
?qui qui ait écrit ce livre
?qui qui l'emporte

Le conflit des deux qui (tête humaine, connecteur sujet) compromet la grammaticalité de cette combinaison. Elle n'a pourtant rien de structurellement fautif.

qui que

?qui que soit l'auteur de ce livre

En principe, la proposition ?qui que soit l'auteur de ce livre devrait être complètement agrammaticale, car que ne représente pas le cas sujet. Elle est pourtant acceptable. De même, il les assiste qui qu'ils soient est accepté par la plupart des locuteurs. Cette anomalie s'explique par une confusion entre sujet et complément prédicatif lorsque le verbe du tronc est le verbe être. On a déjà rencontré ce phénomène dans l'examen du parcours [quelque * nom * que]. En théorie, quelque livre que ce soit devrait être incorrect et *quelque livre qui ce soit devrait être correct, mais l'usage en a décidé autrement.

Extraction du cas prépositionnel - connecteur = que optatif

à qui que tu penses
sur qui que tu comptes

La préposition s'applique uniquement à la tête et, par conséquent, le connecteur perd sa nature pronominale déclinable.

Bien que et malgré que - concession partielle

L'homonymie de la conjonction concessive partielle quoi que et la conjonction concessive totale quoique a engendré les conjonctions concessives partielles bien que et malgré que dans un parler peu soigné : bien qu'on en dise et malgré qu'on en dise sont interprétés comme synonymes de quoi qu'on en dise. Cette construction gagne du terrain même dans la langue écrite.

La regrammaticalisation de deux conjonctions concessives totales en conjonction concessive partielle apporte un contrepoids à la regrammaticalisation de quoi que (conjonction concessive partielle) en quoique (conjonction concessive totale).

Parcours interrogatif - [quelque * (adjectif + adverbe) * que]

Introduction - [quelque * (adjectif + adverbe) * que]

La variable parcourue est le degré de l'adjectif ou de l'adverbe. Quelque est synonyme de si : quelque prudent qu'il soit = si prudent qu'il soit. Le mot quelque est donc un adverbe de degré invariable. Ce tour appartient à la langue écrite.

Exemples - [quelque * (adjectif+adverbe) * que]

Adjectif seul, en position prédicative

Le verbe est être ou un verbe prédicatif (se montrer, etc.)

quelque barbare que fût le système staliniste
quelque belles que nous aient paru vos photos
quelque brillantes que soient les couleurs
quelque étourdis qu'aient pu être les Girondins (Michelet)
quelque forts que soient les mouvements d'opinion en faveur du mariage gay
quelque inégal qu'il se montrât à la tâche
quelque ombrageux et despotiques qu'ils fussent
quelque passionnant que soit ce livre
quelque prudent qu'il soit, il s'est laissé prendre
quelque respectables que soient vos avis
quelque saines et fortes que fussent les brebis
quelque sincères que soient ses excuses
quelque sombres que fussent les perspectives
quelque splendide que fût le réseau routier hérité de l'ancien régime
quelque tristes que soient ces nouvelles
quelque tristes que soient les suppositions où vous vous livrez
quelque vague et insouciant qu'il fût

Adjectif qualifiant un nom dans un syntagme nominal prédicatif

Que le syntagme occupant la position prédicative ne comprenne qu'un adjectif seul ou qu'il comprenne un adjectif suivi d'un nom, quelque est un adverbe de degré qualifiant l'adjectif. Dans les deux cas, quelque est synonyme de si et invariable.

quelque bonnes nageuses qu'elles soient
quelque bons conseils que soient ceux de Pierre
quelque bons juges que vous le croyiez
quelque bons orateurs qu'il soient
quelque merveilleux souvenirs que soient ces photos

Adjectif qualifiant un nom dans un syntagme nominal non prédicatif

C'est le point culminant du problème de l'opposition adjectif / adverbe dans l'analyse de quelque. Nous avions introduit ce problème sous la rubrique consacrée à quelque comme adjectif. Cette troisième construction est à cheval sur les deux analyses de quelque, donc sa discussion n'a pas de placement optimum.

Il ne s'agit plus du tout de l'adverbe de degré quelque, synonyme de si et invariable. Le syntagme [adjectif * nom] se comporte en simple nom et quelque retrouve son comportement adjectival variable, déjà examiné en détail plus haut. Quelque / quelques concerne ici l'identité ou la nature de la chose désignée par le nom, et non pas le degré de l'épithète.

quelque belle promesse qu'il m'ait faite
quelque mauvaise humeur qu'il manifeste
quelques belles photos que vous ayez prises
quelques bons conseils que Pierre nous ait donnés
quelques grandes difficultés qui vous assaillent
quelques grands périls qui vous menacent

Selon la règle traditionnelle (et explicitée par Grevisse) concernant l'accord de quelque devant le syntagme nominal [adjectif * nom], quelque reste invariable lorsque ce syntagme nominal est en position de prédicat, mais s'accorde avec le nom quand le syntagme nominal est un complément autre que prédicatif.

Comparer chacun des membres du premier groupe avec le membre correspondant du deuxième groupe :

quelque bonnes nageuses qu'elles soient (si bonnes que soient les nageuses)
quelque bonnes nouvelles que soient celles d'aujourd'hui (si bonnes que soient les nouvelles d'aujourd'hui)
quelque bonnes raisons que soient la coutume et l'usage, vous ne convaincrez personne (si bonnes que soient les raisons...)

quelques bonnes nageuses que vous ayez recrutées (quelles que soient les bonnes nageuses)
quelques bonnes nouvelles que nous ayons entendues aujourd'hui (quelles que soient les bonnes nouvelles)
quelques bonnes raisons que vous donniez, vous ne convaincrez personne (quelles que soient les bonnes raisons)

La réalité grammaticale de cette opposition est indiscutable. Une grammaire responsable se doit de la prendre en charge. Mais la règle d'orthographe reflétant cette réalité grammaticale est trop emberlificotée pour être intériorisable par le commun des mortels. Nous avons peine à accepter sa valeur culturelle et éducative et nous pensons que le non-accord généralisé serait légitime.

Nom employé adjectivalement

quelque prince qu'il soit
quelque princes qu'ils soient

Adverbe

quelque adroitement qu'il s'y prenne
quelque brillamment qu'il ait réussi
quelque merveilleusement que vous racontiez ce voyage

Parcours interrogatif - [quel * que]

Introduction - [quel * que]

Voir l'étude détaillée du pronom interrogatif quel à la page connexe Le pronom interrogatif - quel.

Dans le parcours [quel * que], la variable parcourue est l'identité ou la qualité d'une personne ou d'une chose nommée dans le tronc. Toute la souplesse de pronom interrogatif quel se reflète dans l'emploi du parcours [quel * que].

Quel est toujours extrait de la position de complément prédicatif. La partie verbale du tronc est toujours un verbe prédicatif. Voir plus bas les règles concernant ce verbe.

Évidemment, le problème de l'extraction du sujet ne se pose pas.

Exemples - [quel * que]

quel qu'il soit
quel que soit cet homme
quel que soit le danger
quel que soit le sujet qu'il traite
quel que soit le temps
quel que soit leur grade
quel que soit leur uniforme
quel que soit son interlocuteur
quel que soit son nom
quelle que soit la finesse de l'analyse
quelle que soit la situation adoptée
quelle que soit leur tendance
quelles qu'en soient les raisons
quels qu'en soient les dangers
quels qu'en soient les mobiles
quels que puissent être les résultats
tous les candidats, quels qu'ils soient
toute autorité, quelle qu'elle fût

Types de verbe prédicatif

Le verbe dont le complément prédicatif est extrait et représenté par quel doit être un verbe copulatif (être, devenir, rester, se révéler). Le verbe copulatif peut être appuyé par un verbe semi-auxiliaire (pouvoir, devoir).

quelles que soient les conséquences
quelles que deviennent les conséquences
quelles que puissent être les conséquences
quelles que doivent être les conséquences
quel que doive être le prix de cette noble liberté (Montesquieu)
??quel que semblât son problème
??quel que parût son problème
??quel que commence à être son problème

Subjonctif par attraction

Dans quel que fût la solution qu'il eût recommandée, le premier subjonctif est entraîné par la concession elle-même et le second est dû à un phénomène d'attraction. Plus généralement, si quel est extrait de la position de complément prédicatif et un autre élément du tronc est qualifié par une relative, on peut, facultativement, mettre au subjonctif le verbe de cette relative.

quel qu'il soit ?quel soit-il

La construction du type ?quel soit-il (pour quel qu'il soit) est recherché et rare.

Parcours interrogatif - [où+quand+comment+combien * que]

Introduction - [pronom-interrogatif-adverbial * que]

N'importe

Les adverbes interrogatifs peuvent être précédés de n'importe :

(n'importe) où qu'il aille
(n'importe) comment qu'il s'y prenne

Limitations

Le seul parcours interrogatif adverbial pratiqué dans la langue commune est où...que.

Quand que, comment que et combien que sont des régionalismes qui s'emploient parfois dans la langue familière :

n'importe quand qu'il vienne, il tombe toujours mal
n'importe comment qu'il s'y prenne, c'est toujours raté
?combien d'argent qu'il ait
?comment que tu résolves le problème
?quand que nous partions

*Pourquoi que ne s'emploie jamais.

On se sert des constructions supplétives

de quelque façon que
à quelque moment que
pour quelque raison que

* que

L'extraction de ou d'un syntagme prépositionnel ayant pour quasi-complément ne pose pas de problème.

sans préposition

où qu'il la rencontrât
où que j'aille et quoi que je fasse, c'est toujours à contre-saison (Gide)
où que se porte mon regard
où que tu ailles, je te suivrai
où que vous alliez, quoi que vous fassiez, votre enfance vous rattrapera toujours par la manche
soldats de France, où que vous soyez, debout ! (de Gaulle)

comme argument de préposition

d'où que vienne le vent
la violence est injuste d'où qu'elle vienne (Sartre - mais il ne faut pas désespérer Billancourt)
par où que l'on passe

avec n'importe

n'importe où qu'il aille, il se fait mal recevoir

Parcours démonstratif - [(si + aussi) * (adjectif + adverbe) * que]

Caractéristiques

Les tours si...que et aussi...que sont synonymes. Le premier est plus ancien. Le second ne s'est généralisé qu'au vingtième siècle.

Extraction d'un adjectif ou d'un nom de la position de prédicat

aussi absurde que cela me semblât
aussi affaiblie que soit l'attraction de cette région
aussi ennemi qu'il soit de de Gaulle (nom)
aussi idiot que ça puisse paraître
aussi invraisemblable que ça me paraisse
aussi malade qu'il soit
aussi médiocre qu'on le juge
aussi puissant qu'il soit
si fermée que fût la maison de Braun, si secrète que restât la tragédie bourgeoise qui s'y jouait, quelque chose avait transpiré au dehors (Rolland)
si justifié que soit ce choix
si héros qu'il fût (nom)
si maître de soi qu'il fût (nom)
si mince qu'il puisse être, un cheveu fait de l'ombre

L'omission de que est rare : si insistantes fussent mes prières.

La position d'adjectif peut être occupée par un participe passé employé passivement : aussi puni qu'il ait été de sa bêtise.

Extraction d'un adjectif de la position d'épithète

si bon professeur que soit Pierre, il n'arrivera jamais à stimuler l'intérêt de son propre fils
si bonnes nageuses qu'elles soient, elles risquent de se noyer à cet endroit

Extraction d'un adverbe

aussi bêtement qu'il se comporte
aussi doucement qu'il monte les marches
aussi intelligemment qu'elle ait réagi
d'aussi loin que je m'en souvienne, je l'ai toujours haï (Gide)
aussi loin que nous remontions dans l'histoire
aussi positivement qu'il ait réagi
l'horizon dérobé à la vue, si loin qu'on allât (Proust)
si mal que nous connaissions ses faits et gestes

La construction [si * adjectif * (soit + fût) * il]

elle n'acceptait aucune laisse, si longue fût-elle (Vautel)
on n'a pas vu un seul bureaucrate, si pauvrement payé fût-il, renoncer à son métier pour se faire terrassier (Dorgelès)
un dicitionnaire, si complet soit-il, ne nous donnera jamais tout le vocabulaire du latin tel qu'il a été (Brunot)

Cette construction est critiquée par certains grammairiens : si petit fût-il résulterait du croisement abusif de si petit qu'il fût et fût-il très petit.

Parcours démonstratif - [tel * que]

C'est une construction archaïque, synonyme de [quel * que].

on ne met pas la main sur un livre, tel qu'il soit, qu'on n'ait envie de le lire tout entier (Sévigné)
tel qu'il paraisse
tel que je sois
tel que soit le prix
tel que vous le jugiez
tels qu'ils puissent être

Parcours démonstratif - [tel * nom * que]

C'est une construction archaïque, synonyme de [quelque * nom * que].

tel soin que je prenne
de tel sexe qu'il soit
à tel prix que ce soit
à tel point qu'on le prise

Parcours démonstratif - [tant * (adjectif + adverbe) * que]

Vieilli, régional

tant affaiblie qu'elle fût
tant poète que je sois

Parcours démonstratif - [tant * de * nom * que]

Vieilli, régional

tant d'argent qu'il puisse mettre de côté

Parcours démonstratif - [autant * que]

Vieilli, régional, affectionné par Mauriac.

Pour est facultatif.

(pour) autant qu'il ait bu, il tient encore debout
(pour) autant qu'il ait plu
(pour) autant qu'il se force à l'avaler
(pour) autant que je l'eusse désirée
autant qu'il ait plu, le sable d'Argelouse ne retient aucune flaque (Mauriac)
autant qu'ils aient raison, ils ont encore plus de haine (Mauriac)
autant que Thérèse ait souffert à cette époque (Mauriac)
autant que j'aie souffert, me voilà payé de tout (Mauriac)
autant que j'eusse pitié d'elle durant ces longues veillées (Mauriac)

Parcours démonstratif - [autant * de * nom * que]

Vieilli, régional

Pour est facultatif.

(pour) autant d'argent qu'il puisse mettre de côté,

Parcours divers - [pour * (adjectif + adverbe) * que]

Exemples

Adjectif, nom ou adverbe non qualifié

le peuple, pour ravi qu'il soit de sa libération, aurait à subir de rudes épreuves (de Gaulle)
ma grand-mère, pour esprit fort qu'elle était, croyait assez au diable et au loup-garou (France)
pour absurde que cela paraisse
pour brève qu'elle fût, je date de sa visite une nouvelle étape de ma vie
pour dérisoire que fût ce résultat
pour ferventes que soient ses prières
pour forte qu'elle fût devenue
pour grand que fût son amour
pour grands que soient les rois
pour intéressant que soit ce texte
pour minces que soient les privilèges
pour modeste et incomplet que fût mon succès
pour passionnant qu'il soit, ce livre est incomplet
pour rare qu'elle soit, cette expression me paraît plus naturelle
pour résolu que je fusse à faire en sorte que

Adjectif, nom ou adverbe qualifié

pour déjà anciennes que soient leurs maisons
pour plus généreux qu'ils soient
pour si bien qu'il soit dans son grand lit, il a hâte d'être guéri (A. Daudet)
pour si farceur qu'on soit, on n'escamote pas une ville (A. Daudet)
pour si libéral que soit un journal. une rédaction est un royaume (Brousson)
pour très gênante que soit cette affection

Pour peu

Voir la page connexe Peu - rubrique Pour peu que.

Caractéristiques

Pour...que appartient à la langue écrite.

Il y a conflit entre pour...peu et la conjonction conditionnelle pour peu que :

Le sens de pour peu que est concessif ou conditionnel selon le contexte.

Pour peu que est concessif dans pour peu qu'il ait d'esprit, sa société est très aimable.

Pour peu que est conditionnel dans je saurai le convaincre, pour peu qu'il veuille bien m'écouter.

Pour peu que tu m'aides a les deux sens si peu que tu m'aides et pourvu que tu m'aides.

Pour l'examen de pour peu que, voir la page connexe Peu - rubrique Pour peu que.

Pour d'autres emplois subordinatifs de pour, voir aussi la page connexe Emplois spécialisés de pour - subordination fléchie.

Pour pouvait jadis se combiner avec si...que, aussi...que, quelque...que, tout...que, donnant pour si...que, pour aussi...que, pour quelque...que, pour tout...que. On rencontre ces archaïsmes chez certains auteurs modernes. Pour si...que a retrouvé une assez grande faveur.

L'adjectif lui-même peut être qualifié.

Le parcours du degré par pour...que se construit surtout avec le subjonctif, mais l'indicatif n'est pas agrammatical.

La qualité continue d'un nom peut aussi être parcourue par pour...que : pour jeune fille qu'elle était alors, ma mère ne comprenait pas la vie de cette façon.

Dans la proposition pour amusant, ce film n'en est pas moins profond, la subordonnée pour amusant est la forme réduite de pour amusant qu'il soit. Voir la page connexe Les subordonnées réduites - types mineurs pour l'étude détaillée de la réduction.

Parcours divers - [tout * (adjectif + nom) * que]

Pour l'accord de tout, voir la règle de l'adjectif consonantique féminin à la page connexe Tout / toute / tous / toutes - adjectif.

Exemples

Avec le subjonctif

Adjectif

ce roman, tout médiocre qu'il fût, a connu un grand succès
ses jalousies, toutes fréquentes qu'elles fussent, se laissaient deviner et ne s'exprimaient point (Pierre Louÿs)
tout affaibli qu'il soit
tout attentif qu'il soit, il a oublié un détail
tout averties qu'elles soient
tout détestables qu'ils soient
tout dissipé que je fusse
tout étranger qu'il soit
tout extraordinaire qu'il nous paraisse
tout humble qu'il fût
tout imparfaite qu'elle soit
tout impossible que cela soit
tout infirmes qu'ils soient
tout mort qu'il soit
tout notre gendre que vous soyez
tout nouveau venu que je sois
tout patient que je sois, je vais me fâcher
tout prudents et rusés qu'ils soient
tout prudents qu'ils soient
tout scrupuleux qu'il soit
tout simple qu'il soit, il a déjà deviné (Mauriac)
toute malade qu'elle se prétende
toutes malades qu'elles se prétendent
toutes peu informées qu'elles soient
toutes prudentes qu'elles soient
toutes variées que ces danses soient

Nom

tout gentilhomme qu'il fût
tout matelot qu'il soit
tout médecin qu'il soit
tout notre gendre que vous soyez
tout nouveau venu que je sois
tout philosophe qu'il soit
tout professeur qu'il soit, il ne comprend rien à rien dans ce domaine
toute hardiesse qu'il soit, il n'est pas imprudent
toute religieuse qu'elle soit et toute pour une sainte qu'elle passe
Zephyrin, tout savetier qu'il fût, visait au luxe (Jammes)

Avec l'indicatif

Adjectif

ce garçon était très fort, tout bête qu'il apparaissait (Zola)
tout affaibli qu'il est, l'ennemi peut encore résister
tout bête qu'il paraissait, ce garçon se débrouillait bien
tout chrétiens qu'ils fussent officiellement devenus, ils s'efforçaient de vivre comme ils avaient toujours vécu
tout comblé qu'il a été par sa tante
tout étonnée qu'elle était
tout habiles et tout artificieux qu'ils sont
tout juifs qu'ils étaient restés
tout mort qu'est l'arbre
tout notre gendre que vous êtes
tout prévenu que j'étais
tout premier ministre que vous êtes, permettez-nous de vous dire que nous contestons cette décision
tout puissant qu'il est
tout responsable que je suis, je ne peux cependant répondre de tout
tout riche que je suis
tout vieux et tout malade qu'il était
tout vigoureux qu'ils étaient
toute belle, toute pleine d'attraits, toute aimable que je la trouve
toute bonne qu'elle est, je crois bien qu'elle se divertissait d'émerveiller et d'essouffler l'académicien (Valéry)
toute dépaysée et terrifiée qu'elle était, elle goûtait le soulagement d'être plus anonyme ici que partout ailleurs (Romains)
toute petite qu'elle est
toute vertueuse qu'elle est
toutes hardies qu'elles sont
toutes hautaines qu'elles paraissent
vous verrez si je serai brave, toute délicate que vous me pensez (Zola)

Nom

je parie que vous n'êtes jamais entré dans un bureau de nourrice, tout père de cinq enfants que vous êtes (Zola)
le pharmacien, tout bonhomme qu'il était, lui devenait complètement odieux (Flaubert)
mon père, tout magistrat qu'il était, fut dreyfusard
tout Durand qu'il est
tout athée que je suis
tout enfant que j'étais
tout grand jurisconsulte que je suis, je me trouve bien empêché d'y répondre (Voltaire)
tout père de cinq enfants que vous êtes
tout président qu'il est, il est resté simple
tout progressiste qu'il est, il ne vaut pas mieux que Grappin (Merle)
tout roi qu'il est, il est un pauvre homme comme les autres (Montherlant)
tout vétérinaire qu'il est
toute femme et reine qu'elle est
toute poussière qu'il est

Sans relative

cette amitié, tout intellectuelle, n'en était pas moins une amitié passionnée (Bourget)

Aspects divers

Concession et réduction

On évitera de confondre la construction concessive tout...que avec une construction de forme identique qui relève de la réduction. Voir l'étude détaillée de la réduction en question à la page connexe Les subordonnées réduites - la réduction prédicative - rubrique Réduction avec une relative prédicative. Cette construction réduite peut avoir plusieurs interprétations circonstancielles. L'interprétation est le plus souvent causale.

il ne m'écoutait pas, tout occupé qu'il était à déboguer son logiciel
je ne pouvais guère imaginer le contenu de ce paquet, tout enveloppé qu'il était de chiffons
ils ne se parlaient pas, trop perdus qu'ils étaient dans l'envahissement de leur rêverie (Flaubert)

Tout...que - attributs continus et binaires

La construction concessive tout...que concerne soit des attributs continus soit des attributs binaires. Si l'attribut extrait est binaire, la concession peut avoir une nuance totale. Souvent le caractère de la concession est indécidable.

Par exemple, tout médecin qu'il soit équivaut soit à bien qu'il soit médecin, soit à aussi dominants que soient ses traits professionnels de médecin.

Le parcours du type tout est obligatoire si l'adjectif ou le nom parcouru ne comporte pas de degrés : tout mort qu'il soit, mais *aussi mort qu'il soit.

Certains grammairiens maintiennent que cette construction doit être employée uniquement pour exprimer la concession totale.

Modes et ambigüité

On vient de voir que tout...que a des interprétations non concessives. La construction non concessive appelle l'indicatif. La construction concessive admet l'indicatif et le subjonctif. Donc l'indicatif ne permet pas de démêler l'emploi concessif d'avec l'emploi non concessif. En revanche, le subjonctif est limité à l'emploi concessif.

L'accord de tout

Voir les exemples plus haut. L'accord de tout dans le parcours concessif tout...que suit les règles concernant l'adverbe accordé tout.

Pour le cas de [tout * adjectif], voir la page connexe Tout / toute / tous / toutes - adjectif - rubrique [tout * adjectif].

Pour le cas de [tout * nom], voir la page connexe Tout - adverbe invariable - rubrique Cible = nom - tout signifie tout à fait, entièrement.

Omission de tout

Tout peut être omis dans la langue littéraire.

boiteux qu'il fût
royalistes qu'ils soient
empereurs et papes qu'ils soient

Le subjonctif n'est pas obligatoire, mais l'interprétation hésite entre la concession et les autres circonstances (surtout la cause) si le verbe est à l'indicatif.

L'adjectif peut être qualifié par aussi

tout aussi belle qu'elle soit

Le nom peut être qualifié par un adjectif

tout notre gendre que vous soyez

Le gérondif exprimant l'opposition

Notons que l'idée d'opposition peut aussi être exprimée par le gérondif du type tout en. Voir la page connexe Le participe présent adverbial - rubrique Le gérondif - valeurs circonstancielles.

Parcours divers - [tous les * nom * que]

La construction [tous les * nom * que] est archaïque et très rare. Elle est synonyme de [quelque * nom * que].

de tous les bords qu'ils soient

Parcours divers - sans conjonction

Archaïque.

boiteux qu'il fût
tenté que je fusse

RETOUR EN HAUT DE PAGE