HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La concession totale - constructions non fléchies (605)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La concession totale - constructions non fléchies (605)

SOMMAIRE
La subordonnée concessive réduite
La subordonnée concessive participiale
Le syntagme concessif [pour * infinitif]
Le gérondif concessif
Sans * infinitif
Malgré * nom * qui

La subordonnée concessive réduite

Voir la page connexe Les subordonnées réduites - la réduction avec conjonction.

La subordonnée concessive participiale

Voir la page connexe Le participe présent - introduction.

Le syntagme concessif [pour * infinitif]

La concessivité est souvent soulignée par des adverbes (cependant) ou par des locutions (n'en...pas plus, n'en...pas moins).

c'est là un fait réel, qui, pour n'être pas merveilleux, revêt pas moins un caractère d'une exceptionnelle gravité (Dubuis)
ce deuil national, pour être apaisé, subsiste cependant
ces gens qui, pour paraître fringants et légers, n'annonçaient que mieux l'ankylose des années (A. Daudet)
ceux qui croient qu'un amour d'écolier, pour être sans espoir et sans but, n'est pas vif et dévoué, se trompent
d'ailleurs, pour avoir la soutane, ils ne gardaient pas moins les mœurs de leurs camarades en blouse (Barrès)
est-on moins malade pour ignorer le nom de sa maladie ? (Hugo)
la mésaventure, pour être exceptionnelle, n'est pas unique
la victoire, pour être complète, n'en est pas moins d'une application difficile
pour avoir modélé quelques méchantes figures, je ne suis pas un sculpteur (France)
pour avoir passé deux nuits sans sommeil, vous ne paraissez pas trop fatigué
pour avoir réussi, il n'en est pas plus heureux
pour être affligée, elle n'en paraissait pas moins belle (Mme de La Fayette)
pour être continue, l'évolution n'est pas uniforme (Dauzat)
pour être dévot, je n'en suis pas moins homme (Molière)
pour être entrée au couvent, elle n'en avait pas moins gardé son franc parler, sa vivacité (H. Bazin)
pour être fée on n'est pas moins femme (France)
pour être informaticienne, elle n'est pas moins sexy
pour être moins apparents, les dommages causés par les spoliations de biens sont beaucoup plus lourds (de Gaulle)
pour être moins mauvaise, la situation n'est pas encore bonne
pour être petite, elle n'en est pas moins solide
pour être séparés, ils n'ont pas retrouvé la sérénité
pour être un sage, on n'est pas un félon (Hugo)
pour n'être pas de la famille, il n'en avait pas moins pris le deuil (Gide)
pour n'être pas nouveau, le réquisitoire n'en est pas moins terrible
pour ne pas reposer sur une sympathie de l'esprit, cet amour n'en était pas moins vrai (Rolland)
sa scolarité, pour n'être pas exceptionnellement brillante, s'était déroulée sans heurt
ses protestations, pour être cent fois répétées, ne perdaient rien de leur violence (Tharaud)
son idée de Pierre, pour être moins haute que celle qu'elle avait de Paul, le mettait encore bien au-dessus de Jean
un certain nombre de textes qui, pour ne pas manquer de verve, sont presque tous d'une préciosité déconcertante (Mongrédien)

Notons que le syntagme [pour * infinitif] peut avoir une interprétation finale, causale, temporelle et concessive. Voir la page connexe connexe Emplois spécialisés de pour - subordination infinitive.

L'emploi de de, à la place de pour, avec une nuance concessive est très rare : mais d'être ingénu, on n'est point sot (Mendès)

Le gérondif concessif

Voir l'examen de la forme tout en du gérondif à la page connexe Le participe présent adverbial - rubrique Le gérondif - valeurs circonstancielles.

Sans * infinitif

Le syntagme [sans * infinitif] peut avoir une interprétation concessive.

Le syntagme est interprété comme l'équivalent d'une subordonnée introduite par bien que.

sans être une victoire, c'est quand même un succès
elle fait revivre l'amour, sans exciter aucun désir

Malgré * nom * qui

malgré que l'étau se resserre malgré l'étau qui se resserre

RETOUR EN HAUT DE PAGE