HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La concession totale - constructions fléchies (604)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La concession totale - constructions fléchies (604)

SOMMAIRE
Les conjonctions concessives totales - introduction
Concession factuelle et métadiscursive
Concession factuelle forte et faible
La place de la subordonnée concessive totale
Le mode de la subordonnée concessive totale
Limitations syntaxiques des subordonnées concessives totales
Le registre des subordonnées concessives totales
Les conjonctions concessives totales - détails
Quoique
Bien que
Encore que
Malgré que
Même que
La concession totale - constructions fléchies sans conjonction
La concession totale - locutions
Si semi-concessif
La concession disjonctive
La concession disjonctive - définition
Concession disjonctive et ou disjonctif
La concession disjonctive - et si...et si...
La concession disjonctive - exemples
Types réduits
Disjonction et coordination
Concession disjonctive et interrogation disjonctive
Une conclusion désagréable

Les conjonctions concessives totales - introduction

Concession factuelle et métadiscursive

On distingue deux types de subordonnées concessives totales. Les subordonnées concessives « de re » ou « factuelles » expriment une discordance de faits. Les subordonnées « de dicto » ou « métadiscursives » ou « rectificatives » expriment une discordance d'actes de parole.

On verra également que la concession factuelle a deux degrés : la concession factuelle forte et la concession factuelle faible.

Discordance factuelle

Exemples

il y a de véritables géants dans la classe de Pierre ; il n'est pas le plus grand de sa classe, bien qu'il mesure 2 mètres 5

Analyse : on est en droit de supposer qu'un garçon qui mesure 2 mètres 5 soit le plus grand de sa classe. Donc la principale contredit la conclusion qu'on pourrait tirer de la subordonnée.

j'avoue que je ne parle pas le hongrois, bien que j'aie vécu en Hongrie jusqu'à quinze ans

Analyse : la plupart des immigrés qui parlent leur langue maternelle jusqu'à l'âge de quinze ans en gardent l'usage indéfiniment. Donc la principale contredit la conclusion qu'on pourrait tirer de la subordonnée.

La subordonnée concessive factuelle fournit un renseignement à la lumière de laquelle le fait exprimé par la principale paraît surprenant. La principale contredit la conclusion qu'on peut tirer de la subordonnée.

Discordance métadiscursive

Exemples

Pierre n'est pas le plus grand de sa classe, encore qu'il soit assez grand pour son âge

Analyse : être au-dessus de la moyenne d'un groupe n'assure pas la première place. La subordonnée rectifie la principale sans la contredire pour autant.

je ne parle pas le hongrois, encore que je comprenne quelques petites phrases que ma grand-mère me dit de temps en temps

Analyse : l'usage actif d'une langue et la compréhension de quelques petites phrases sont deux niveaux d'aptitude très différents. La subordonnée rectifie la principale sans la contredire pour autant.

je nourrissais pour Justin une admiration fougueuse, intempérante certains jours, et le plus souvent récompensées, car Justin, âme exaltée, m'en vouait une semblable, encore que loquace (Duhamel)

des choses en vous me font un peu de mal, vous ne l'ignorez pas [...] encore que vous ayez des droits particuliers (Montherlant)

j'aime mieux cette solution, encore qu'elle ne soit pas sans inconvénients

La subordonnée concessive métadiscursive est une réserve ajoutée après coup, non pas sur le fait exprimé par la principale, mais sur l'acte de parole qui vient de produire la principale. Le locuteur se corrige plus qu'il ne corrige ce qu'il vient de dire. La subordonnée est paraphrasable en partie par des formules métadiscursives telles que il faut dire cependant, remarquez toutefois, ajoutons cependant, tout bien réfléchi, plus exactement. La subordonnée rectifie la principale sans l'écarter ou la contredire pour autant. La subordonnée peut provoquer une légère surprise, bien qu'il n'y ait pas de conflit logique proprement dit entre la principale et la subordonnée.

Voir la page connexe L'interrogation - phénomènes divers pour l'examen de l'interrogation métadiscursive, qui a souvent une nuance concessive.

Concession factuelle forte et faible

La concession factuelle a deux degrés : la concession factuelle forte et la concession factuelle faible.

La subordonnée concessive marquée par encore que n'est pas toujours métadiscursive. Parfois elle marque une discordance factuelle faible.

encore qu'il soit jeune, il a déjà beaucoup de talent

Notons l'analogie étroite entre la concession factuelle faible marquée par par la conjonction concessive métadiscursive encore que et la causalité factuelle faible marquée par les conjonctions causales métadiscursives puisque et car. Voir la page connexe La subordonnée causale fléchie - les dimensions - rubrique Causalité forte et causalité faible. Dans les deux systèmes (causalité et concession), la métadiscursivité et la factualité faible se frôlent.

La place de la subordonnée concessive totale

Les subordonnées concessives totales peuvent être placées librement. Elles assument la fonction informationnelle (thème ou rhème) correspondant à leur place.

Le mode de la subordonnée concessive totale

Le subjonctif est obligatoire avec bien que, quoique et malgré que. Avec encore que, le subjonctif est préférable. Les autres conjonctions se construisent avec l'indicatif.

Limitations syntaxiques des subordonnées concessives totales

Limitations syntaxiques - introduction

Il y a une forte ressemblance entre les limitations syntaxiques frappant la subordonnée concessive et celles qui concernent la subordonnée causale métadiscursive. Nous avons présenté une étude détaillée des limitations syntaxiques de la subordonnée causale métadiscursive et nous nous dispensons ici de présenter une étude pratiquement identique des limitations de la subordonnée concessive. Nous nous bornons à un seul exemple, celui de la mise en relief. Voir l'examen de la subordonnée causale à la page connexe La subordonnée causale fléchie - les dimensions - rubrique Causalité - limitations syntaxiques.

Limitations syntaxiques - exemple - la mise en relief

La mise en relief par c'est...que n'est possible que dans les situations où il y a un choix. Dans c'est dimanche que viendra Pierre, dimanche représente un choix. En revanche, les propositions *c'est peut-être que viendra Pierre et *c'est parfois que vient Pierre ne présentent aucun choix, donc elles ne sont pas interprétables.

De même, pour justifier ??c'est bien qu'il pleuve que Pierre sort, il faudrait construire un scénario où la pluie serait un de plusieurs facteurs susceptibles d'influencer le comportement de Pierre. La mise en relief de bien que, quoique et malgré que est possible à la limite, mais peu acceptable. La mise en relief de la discordance factuelle faible (encore que) défie toute tentative d'interprétation.

Le registre des subordonnées concessives totales

Encore que est plus courant dans la langue écrite que dans la langue parlée. Même que est régional. Malgré que est critiqué par les puristes, malgré qu'il soit consacré par l'usage et utilisé par les meilleurs auteurs. Les autres conjonctions se rencontrent dans tous les registres.

Les conjonctions concessives totales - détails

Quoique

Registre

tous registres

Type de discordance

discordance factuelle forte

Place

aucune règle spécifique

Mode du verbe

subjonctif

Remarque

Pour l'étude détaillée de quoique, voir la page connexe La concession totale - étude détaillée de quoique.

Bien que

Registre

tous registres

Type de discordance

discordance factuelle forte

Place

aucune règle spécifique

Mode du verbe

subjonctif

Remarques

Comparer si bien que je lui aie défendu de sortir et bien que je lui aie défendu de sortir. Les deux propositions ont des valeurs proches. La jonction concessive partielle de la première proposition s'est regrammaticalisée en bien que, conjonction concessive totale.

Bien et que se séparent : bien, je le répète, qu'avec l'esprit le plus juste (Morand)

Bien que peut assumer le rôle de quoi que dans la concession partielle : bien qu'il en pense, bien qu'en disent certains, bien que tu prétendes. Critiqué et rare.

Bien que est parfois construit avec l'infinitif : bien qu'avoir perdu tout son argent

Encore que

Registre

plus fréquent dans la langue écrite que dans la langue parlée

Type de discordance

discordance métadiscursive et discordance factuelle faible

Place

suit toujours la principale

Mode du verbe

le subjonctif est préférable

Remarque

L'une des valeurs non conditionnelles de si est proche de encore que. Voir la comparaison de si et encore que à la page connexe Les emplois de si - les sens non hypothétiques - rubrique Les emplois de si - opposition faible.

Malgré que

Registre

familier, condamné par les puristes

Type de discordance

discordance factuelle forte

Place

aucune règle spécifique

Mode du verbe

subjonctif

Même que

Registre

régional

Type de discordance

discordance factuelle forte

Place

aucune règle spécifique

Mode du verbe

indicatif

La concession totale - constructions fléchies sans conjonction

L'impératif dans la concession totale sans conjonction

continuez de parler, je ne changerai pas d'avis
menacez-le, il ne partira pas d'ici
pleure, je ne t'ouvrirai pas

Il est intéressant de noter que l'impératif rend un service pareil dans la concession partielle : dis ce que tu veux = quoi que tu dises.

cherchez dans tous les livres, vous ne trouverez rien sur cette question
dis ce que tu veux, je ne bougerai pas
faites ce que vous voulez, je m'en lave les mains

Voir aussi la page connexe La subordination - l'emploi des modes autres que l'infinitif - renvois.

Le subjonctif dans la concession totale sans conjonction

Parfois les emplois conditionnels et semi-concessifs du subjonctif sont proches du sens concessif. Voir les pages connexes Le sens semi-concessif, Le subjonctif dans la prémisse.

Le conditionnel dans la concession totale sans conjonction

Pierre m'aurait-il menacé, (que) je ne lui aurais pas vendu ce terrain

Parfois les emplois conditionnels et semi-concessifs du conditionnel sont proches du sens concessif. Voir les pages connexes Le sens semi-concessif, Le conditionnel dans la prémisse.

La concession totale - locutions

Malgré que X en ait

La locution malgré que X en ait signifie bien que X ne soit pas d'accord. La glose de malgré que X en ait est quelque mauvais gré que X en ait. Donc, à proprement parler, cette locution recèle une concession partielle. Elle s'est regrammaticalisée aussi en une préposition.

malgré qu'en ait la fameuse citation de Buffon, le style n'est pas l'homme (Escarpit)
j'étais, malgré que j'en eusse, obligé de passer souvent dans des endroits très agités (Duhamel)

Variantes illogiques de malgré que X en ait

bien que X en ait
en dépit que X en ait
quoi que X en ait
quoique X en ait

Si semi-concessif

Voir les pages connexes La concession - introduction, Le sens semi-concessif. Voir la page connexe L'interrogation - phénomènes divers - rubrique Interrogation métadiscursive.

La concession disjonctive

La concession disjonctive - définition

Le modèle paratactique de la subordonnée concessive disjonctive se fonde sur l'interrogation disjonctive :

sans égard pour cette question : est-ce que Pierre est généreux ou est-ce que Pierre est avare ?
que Pierre soit généreux ou que Pierre soit avare

La concession disjonctive est à mi-chemin de la concession totale et de la concession partielle. La subordonnée concessive disjonctive considérée comme partielle parcourt un ensemble à deux membres.

Pour l'examen du rapport entre interrogation et concession dans l'expression de l'indifférence, voir la page La subordonnée interrogative totale fléchie - rubrique L'indifférence - interrogation et concession.

Concession disjonctive et ou disjonctif

L'emploi de ou n'est pas la seule particularité de la concession disjonctive et la concession n'est pas la seule nuance possible de ou. Ce sont deux domaines indépendants, mais étroitement liés l'un avec l'autre. Pour plus de détails sur ou disjonctif, voir la page connexe La coordination - rubrique Ou - concession disjonctive.

La concession disjonctive - et si...et si...

Et si...et si... est un synonyme littéraire de que...que....

qu'il pleuve ou qu'il fasse soleil =
et s'il pleut et s'il fait soleil

La concession disjonctive - exemples

aucun dictionnaire, qu'il soit grand ou petit, ne vous renseignera là-dessus
fût-il coupable ou non
que l'on soit favorable ou défavorable à une intervention militaire
qu'il fasse beau, qu'il fasse laid, c'est mon habitude d'aller sur les cinq heures me promener au Palais-Royal (Diderot)
qu'il jouât ou qu'il étudiât, il ne fallait pas le déranger
qu'il l'ait fait ou qu'il l'ait laissé faire, il a eu tort
qu'il parte ou qu'il reste, c'est pareil
qu'il parte ou qu'il reste, nous, nous continuons
qu'il parte ou qu'il reste, qu'est-ce que ça peut faire ?
qu'il pleuve ou non
qu'il pleuve ou qu'il fasse soleil, nous sortirons
qu'il s'agît de la parade ou de la mort, l'armée nous indiquait dans quelle direction il fallait aller (Guth)
qu'il soit stimulé par l'amour ou la haine
qu'on te prie ou qu'on te menace
que ce fût un chrétien ou un juif
que ce soit dans la nuit et dans la solitude, que ce soit dans la rue et dans la multitude (Baudelaire)
que cela te plaise ou non, je pars
que le vaisseau fantôme allât dans ce sens-ci ou dans celui-là (A. Daudet)
que le verre soit à moitié plein ou à moitié vide, remplis-le
que les parents aient ou non la confiance de leurs enfants, ils finissent toujours par être trahis (Marceau)
que tu le veuilles ou non
que tu sois d'accord ou non, je pars
raisonnable ou non, c'est bien sa méthode
soit qu'il gagnât, soit qu'il perdît des sommes énormes, jamais un muscle de sa face ne remuait (Margueritte)

Types réduits

La concession disjonctive a plusieurs types réduits qui varient selon la cible de la disjonction. Nous nous bornons à l'examen de quelques types de réduction fondamentaux.

Si la disjonction porte sur un verbe avec complément, la répétition du sujet et de que est facultative

qu'il les glorifie ou (qu'il) les salisse

Si la disjonction porte sur un complément autre que le sujet, on omet le verbe et le sujet de la seconde proposition

que Pierre aime Marie ou que Pierre aime Juliette
que Pierre aime Marie ou Juliette

que ce fût un chrétien ou que ce fût un juif
que ce fût un chrétien ou un juif

qu'ils peignent des hommes ou qu'ils peignent des dieux
qu'ils peignent des hommes ou des dieux

que tu prennes les pièces noires ou les pièces blanches

qu'elle fût bien ou mal coiffée, que mon cœur fût triste ou joyeux (Hugo)

Si c'est sur le sujet que porte la disjonction, la mise en relief du sujet s'impose

que Pierre aime Marie ou que Paul aime Marie
que ce soit Pierre ou Paul qui aime Marie

Si les deux valeurs parcourues s'excluent mutuellement, une construction hyperréduite est possible

qu'il soit en forme ou non
qu'il vienne ou pas
qu'ils soient en deuil ou non
que ce soit difficile ou non
que cela plaise ou non
que tu le veuilles ou pas
que tu veuilles ou non

On franchit le seuil de l'ultime réduction en omettant que et le verbe être.

difficile ou pas
en deuil ou non
en forme ou non
veuille ou non

Disjonction et coordination

Notons la différence entre la structure de qu'il pleuve ou qu'il fasse beau et celle de qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige.

Qu'il pleuve ou qu'il fasse beau

C'est un exemple de la concession disjonctive.

Paraphrase : sans égard pour la question de savoir lequel des deux phénomènes météorologiques se produit, la pluie ou le beau temps

Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige

C'est une coordination inclusive de trois subordonnées concessives totales.

Paraphrase : sans égard pour la question de savoir si au moins un quelconque des trois phénomènes météorologiques, la pluie, le vent et la neige, se produit

Concession disjonctive et interrogation disjonctive

Les exemples qui suivent illustrent le lien de parenté entre la concession disjonctive et l'interrogation disjonctive.

je me fiche qu'il vienne ou pas
qu'il vienne ou pas m'importe peu
que le verre soit à moitié plein ou à moitié vide on s'en fout

Comparons les deux propositions

qu'il vienne ou pas, le dîner sera une réussite
et
je me fiche qu'il vienne ou pas

Synchroniquement parlant, les deux propositions ont des structures très différentes. La subordonnée qu'il vienne ou pas est concessive, donc adverbiale, dans la première proposition et régie interrogative dans la seconde. (La préposition de régie par se ficher est supprimée devant le nominalisateur que.) Diachroniquement parlant, la subordonnée disjonctive interrogative n'est qu'un emploi recyclé de la subordonnée disjonctive concessive. Voir aussi la page connexe La subordonnée interrogative totale fléchie - rubrique L'indifférence - interrogation et concession.

Une conclusion désagréable

Les verbes se ficher et se foutre sont des ressources grammaticales à part entière, au même titre que n'importe.

RETOUR EN HAUT DE PAGE