HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Le système conditionnel - introduction (584)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Le système conditionnel - introduction (584)

SOMMAIRE
Si, mot multifonctionnel
Terminologie
Prémisse et conclusion
Conditionnels de la conclusion et de la prémisse
Phrase conditionnelle
Formes canoniques réelles et irréelles
La cohésion de la phrase conditionnelle
Les limites de cette section
L'organisation de l'étude des modes et des temps
Index des modes et des temps
L'ordre de la prémisse et de la conclusion
Subordonnées conditionnelles fléchies et infinitives
Si autonyme

Si, mot multifonctionnel

Pour la vue d'ensemble du mot multifonctionnel si, voir la page connexe Autres mots multifonctionnels.

Emplois de la conjonction si qui ne relèvent pas du système conditionnel

La subordonnée interrogative totale (je me demande si j'ai bien agi) ne fait pas l'objet de cette section. Certes, historiquement le si interrogatif est un rejeton du si conditionnel, mais il s'est suffisamment regrammaticalisé pour mériter un statut indépendant. Voir la page connexe Les subordonnées régies interrogatives.

L'exclamation interrogative

Voir la page connexe La proposition exclamative - rubrique L'exclamation pseudo-subordinative totale.

si elle est contente !
s'ils se foutent de nous !

L'interrogation disjonctive par ou si

Voir la page connexe L'interrogation - l'interrogation disjonctive.

puis-je compter sur vous ou si je dois m'adresser ailleurs ?

Résolution de conflit - que que que si

Voir les pages connexes La comparaison à second pôle nominal, La subordination - classification, jonctions, conjonctions.

il vaut mieux que tu te retires sans histoires que si j'étais forcé de te donner un coup de pied dans le derrière

Terminologie

Prémisse et conclusion

Prémisse

La subordonnée de la phrase composée conditionnelle.

Conclusion

La principale de la phrase composée conditionnelle.

Exemple

Dans la proposition composée si tu tournes à gauche, je tourne à droite, la proposition si tu tournes à gauche est la prémisse, la proposition je tourne à droite est la conclusion.

Remarque

C'est uniquement par souci de simplicité que nous nous servons de ces termes empruntés à la logique. Nous ne leur attribuons aucune signification technique.

Conditionnels de la conclusion et de la prémisse

Par « conditionnel de la conclusion » nous entendons le conditionnel proprement dit. Par « conditionnel de la prémisse » nous entendons l'imparfait ou le plus-que-parfait de l'indicatif. Dans la phrase si tu tournais à gauche, je tournerais à droite, tournais est un conditionnel de prémisse et tournerais est un conditionnel de conclusion.

Phrase conditionnelle

Une phrase qui comprend une prémisse et une conclusion.

Formes canoniques réelles et irréelles

On verra que le système conditionnel se caractérise par une grande diversité de modes et de temps. Ces formes appartiennent à différents registres : certaines sont littéraires, archaïsantes, populaires, relâchées, etc. Nous appelons canoniques les formes qui s'emploient dans la langue commune.

Les formes canoniques de la phrase conditionnelle se divisent en deux groupes : les formes canoniques réelles et les formes canoniques irréelles.

Nous présentons une vue d'ensemble des formes canoniques réelles et irréelles à la page connexe Degrés de réalité et temps - trois rapports.

La cohésion de la phrase conditionnelle

Les aspects de la cohésion de la phrase conditionnelle

L'emploi obligatoire de certaines formes du verbe dans la principale (ce sont normalement les subordonnées qui exigent certaines formes du verbe)

La concordance des degrés de réalité, que nous examinons à la page connexe Degrés de réalité et temps - trois rapports

L'ordre obligatoire des deux parties de la phrase dans certains cas

L'emploi des introducteurs de conclusion que et et devant la principale dans certains cas (c'est normalement la subordonnée qui est marquée par une conjonction)

L'étude de la prémisse et celle de la conclusion sont étrotement intriqués et inséparables. La prémisse et la conclusion forment un tout.

Les limites de cette section

Dans la section consacrée au système conditionnel nous étudions

toutes les ressources et toutes les variantes de la prémisse et de la conclusion

tous les emplois modaux (tous les emplois pas strictement temporels) du conditionnel dans la prémisse, dans la conclusion et dans la proposition indépendante, y compris les sens non conditionnels du conditionnel

tous les emplois conditionnels et non conditionnels (temporels, semi-concessifs, nominalisateurs et divers) de la conjonction conditionnelle si

toutes les conjonctions conditionnelles

C'est un amalgame de phénomènes formels et de phénomènes fonctionnels que nous nous trouvons forcé de fourrer dans l'étude du système conditionnel. L'interpénétration des aspects formels et fonctionnels (l'interpénétration des moyens et des fins) s'observe dans beaucoup de domaines de la grammaire, mais elle est particulièrement en évidence dans le système conditionnel.

L'organisation de l'étude des modes et des temps

Voir la page connexe Les emplois des formes du verbe - aspects généraux pour les principes organisationnels qui président à l'étude des modes et des temps.

L'étude des modes et des temps est divisée en trois volets majeurs :

l'emploi des modes et des temps dans la proposition indépendante et dans la principale, excepté dans le système conditionnel

l'emploi des modes et des temps dans les subordonnées, excepté dans le système conditionnel

l'emploi des modes et des temps dans le système conditionnel (dans la conclusion et dans la prémisse)

Index des modes et des temps

Pour un index des modes et des temps employés dans le système conditionnel, se reporter à la page connexe Index des modes et des temps du système conditionnel.

L'ordre de la prémisse et de la conclusion

En principe, l'ordre de la prémisse et de la conclusion est libre.

Évidemment, il est plus logique de mettre la prémisse devant la conclusion, mais on peut la postposer pour obtenir un effet légèrement rhématisateur.

L'interprétation de la prémisse (sens conditionnel ou sens semi-concessif) dépend de sa position dans la construction que nous examinons à la page connexe Le conditionnel dans la prémisse - rubrique Le conditionnel dans la prémisse sans conjonction.

Subordonnées conditionnelles fléchies et infinitives

Voir la page connexe Les conjonctions conditionnelles autres que si.

Si autonyme

avec des si et des mais, on mettrait Paris en bouteille

RETOUR EN HAUT DE PAGE