PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La subordonnée interrogative - interrogativité innée et acquise (583)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Le syntagme proposition (445)
La subordination et les subordonnées (521)
Les subordonnées complémentales (531)
Les subordonnées complémentales interrogatives (581)

PAGES SŒURS
La subordonnée interrogative - interrogativité innée et acquise (583)

SOMMAIRE
Définition
L'interrogativité conditionnelle
Quelques verbes, adjectifs et noms interrogatifs
Adjectifs psychologiques et adjectifs de jugement
Prépositions interrogatives
Prépositions interrogatives - selon
Prépositions interrogatives - quant à

Définition

§ Les verbes qui admettent une subordonnée interrogative sont appelés verbes interrogatifs.

§ Certains verbes (par exemple, demander, chercher, s'interroger) ont un caractère interrogatif inconditionnel, inné. Ils sont interrogatifs à plein temps, c'est-à-dire dans toutes les formes et dans tous les contextes.

§ D'autres verbes ont une affinité interrogative conditionnelle, acquise. Ils ne sont pas nés interrogatifs, mais ils peuvent le devenir dans certains environnements.

L'interrogativité conditionnelle

Le comportement des verbes à interrogativité conditionnelle est irrégulier, subordonné à un grand nombre de facteurs sémantiques. Suivent quelques exemples.

§ Le verbe savoir n'admet une subordonnée interrogative totale que dans l'environnement négatif ou hypothétique : je ne sais pas si Pierre viendra à dîner, mais ??je sais si Pierre viendra à dîner.

§ On a dites-moi si et je voudrais savoir si, mais pas *je voudrais dire si et *sachez si.

§ Le verbe notifier est interrogatif partiel, mais pas interrogatif total : il nous a notifié quelles étaient les décisions prises à notre encontre et ??il nous a notifié si nous devions partir.

§ En revanche, le verbe hésiter est interrogatif total, mais pas interrogatif partiel : j'hésite si je dois avertir la famille ou non, mais *j'hésite qui je dois avertir.

§ L'interrogativité partielle du verbe admirer concerne le degré et la manière, mais pas le temps et le lieu : j'admire à quel point il est mesuré et patient, mais *j'admire quand il visite sa mère.

§ Ce sont surtout

la négation,
l'interrogation,
l'hypothèse,
la nécessité,
l'injonction et
le futur

qui influent sur le comportement interrogatif des verbes. Les verbes ne réagissent pas tous de la même façon à tous les contextes.

Quelques verbes, adjectifs et noms interrogatifs

§ Verbes

admirer
analyser
apprécier
apprendre
avoir un intérêt
avoir une idée
cacher
chercher
choisir
clarifier
comprendre
compter
concevoir
confirmer
connaître
considérer
constater
décider
découvrir
décrire
délimiter
démêler
démontrer
dépeindre
dépendre
déterminer
demander
dessiner
deviner
dire
discerner
discuter
disputer
dissimuler
douter
établir
étudier
évaluer
évoquer
être au courant
être certain
être convaincu
être fonction
être intéressé
être lié
être signifiant
enseigner
entendre
entrevoir
envisager
estimer
examiner
expliquer
exposer
faire attention
faire gaffe
guetter
hésiter
identifier
ignorer
imaginer
importer
indiquer
influer
informer
juger
lire
marquer
montrer
nommer
notifier
observer
oublier
parier
percevoir
préciser
prédire
prévoir
prouver
raconter
rappeler
rapporter
réfléchir
révéler
rechercher
remarquer
repérer
s'apercevoir
s'étonner
s'enquérir
s'informer
s'inquiéter
s'interroger
saisir
savoir
se demander
se mettre d'accord
se prononcer
se rappeler
se rendre compte
se soucier
se souvenir
sentir
signeler
souligner
soupçonner
spécifier
trouver
vérifier
voilà
voir

Voilà se comporte en verbe interrogatif partiel : voilà comment il a fait

§ Adjectifs

important (ce pour quoi tu travailles est important)
incertain
indécis
pas sûr

§ Noms

ignorance (l'ignorance de ce que nous sommes)
incertitude
question
aucune idée

Adjectifs psychologiques et adjectifs de jugement

Les verbes, adjectifs et noms que nous venons d'énumérer se font une spécialité de régir la subordonnée interrogative. Certains adjectifs ont un comportement interrogatif sans être des « spécialistes » de l'interrogation.

§ La plupart des adjectifs de jugement peuvent servir de complément prédicatif vis-à-vis d'une subordonnée interrogative en position de sujet.

c'est bizarre comme il a changé
c'est épatant ce que tu es chic aujourd'hui
c'est étonnant comme son bégaiement s'est amélioré
c'est effarant comme il est susceptible
c'est effrayant ce que cet appartement est sale
c'est effrayant comme il est endoctriné
c'est extraordinaire à quel point il s'humilie devant son cadet
c'est incroyable à quel point il s'humilie devant son cadet
c'est inouï ce que tu n'es pas à la page
c'est merveilleux comme il comprend vite
c'est singulier comme sa voix ressemble à celle de son père
il est curieux combien rarement on profite de cette occasion

Les pronoms interrogatifs exprimant le degré :

comme
combien
à quel point
ce que

vous savez comme il sait tout et comme il a de souvenirs (Hugo)

§ Beaucoup d'adjectifs psychologiques et de participes passés psychologiques peuvent être suivis d'une subordonnée interrogative exprimant le degré.

bouleversé
étonné

Prépositions interrogatives

Voir les pages connexes Les emplois de selon, Les emplois de quant à.

§ Prépositions interrogatives - selon

Exemples

selon que vous serez puissant ou misérable (La Fontaine)
le prix des fraises n'est pas le même selon qu'on les achète en juin ou en décembre
la pluie, la neige, la gelée, le soleil devenaient ses ennemis ou ses complices, selon qu'ils nuisaient ou qu'ils aidaient à sa fortune (Mauriac)
on voyait à la suite des armées moins ou plus de maraudeurs, selon que le chef était plus ou moins sévère (Hugo)
une file de navires venant à Constantinople ou sortant du canal, selon que le vent souffle du nord ou du midi (Lamartine)

La conjonction selon que amène une subordonnée interrogative disjonctive. La phrase de Mauriac peut être paraphrasée comme la pluie, la neige, la gelée, le soleil devenaient ses ennemis ou ses complices en fonction de cette question : nuisaient-ils ou aidaient-ils à sa fortune ?

La source de l'interrogativité est la préposition selon. C'est la préposition selon qui autorise l'interrogativité de la subordonnée. Le verbe de la principale n'y est pour rien. La subordonnée interrogative disjonctive introduite par selon n'est donc pas complémentale (régie), mais adverbiale (non régie).

Par ailleurs, selon que est aussi une conjonction comparative : selon qu'il est dit dans les prophètes.

§ Prépositions interrogatives - quant à

Quant à où il avait appris, j'aurais pu en dire long (Rochefort)

Quant à où a deux paraphrases possibles :

quant à la question de savoir où

et

quant à l'endroit où

Le choix de paraphrase revient à étiqueter soit comme pronom relatif autonome soit comme pronom interrogatif. Nous préférons la lecture interrogative, sans exclure la lecture relative.

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)