PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La subordonnée consécutive (579)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Le syntagme proposition (445)
La subordination et les subordonnées (521)
Les subordonnées complémentales (531)
Les subordonnées complémentales énonciatives (533)

PAGES SŒURS
La subordonnée consécutive (579)

SOMMAIRE
La subordonnée consécutive - aspects généraux
Degré et manière
Cause et fin
Indépendance des deux distinctions
La nature complémentale de la subordonnée consécutive
Les cibles
La subordonnée consécutive et la subordonnée comparative
Assez et trop
La subordonnée consécutive - le mécanisme
Le mécanisme consécutif - introduction
Les deux fonctions du médiateur de rection que
Les deux fonctions des pronoms démonstratifs
Construction continue et discontinue
Construction normale et construction inversée
Les modes de la subordonnée consécutive
La subordonnée consécutive - les syntagmes consécutifs
La subordonnée consécutive - l'emploi du subjonctif
La finalité
La négation
L'interrogation
L'injonction
L'hypothèse
Si tant est que
La subordonnée consécutive - exemples
La subordonnée consécutive - construction inversée
La subordonnée consécutive - subordonnées non fléchies
La subordonnée consécutive - particularités et limitations
Les syntagmes consécutifs employés pour marquer la manière
De sorte que, de sorte à ce que, en sorte que
La conséquence coordinative
La position de tel
De telle façon que et de façon telle que
D'une telle manière - rapport causal spécifique
Deux emplois de tellement dans la langue écrite
Que comme conjonction consécutive
La construction consécutive sans que
La subordonnée consécutive relativée

La subordonnée consécutive - aspects généraux

§ Degré et manière

La proposition il a tellement parlé qu'il s'est enroué illustre la subordonnée consécutive exprimant le degré de la principale. La proposition il a partagé le gâteau de manière que tout le monde est satisfait illustre la subordonnée consécutive exprimant la manière de la principale. Nous considérons le degré et la manière comme deux circonstances, ou deux détails sémantiques, exprimés par le même mécanisme formel. Nous disons que la subordonnée consécutive exprime un degré ou une manière à travers une conséquence. Le degré et la manière sont deux interprétations de la subordonnée consécutive.

On verra que la subordonnée consécutive de degré et la subordonnée consécutive de manière diffèrent par le choix du syntagme consécutif (c'est-à-dire par le choix de la conjonction composée). Certains syntagmes consécutifs sont bivalents. Il est souvent impossible de s'appuyer sur des critères grammaticaux précis pour différencier le degré et la manière.

§ Cause et fin

Le rapport consécutif à travers lequel la manière et le degré sont exprimés est soit réalisé, soit visé. Autrement dit, le rapport entre la principale et la subordonnée peut être causale ou finale.

§ Indépendance des deux distinctions

La distinction degré-manière et la distinction cause-fin sont deux dimensions indépendantes. Chacune des quatre combinaisons est possible.

§ La nature complémentale de la subordonnée consécutive

Les subordonnées consécutives sont régies par des pronoms démonstratifs adjectivaux et adverbiaux (si, tel, tant) et par certains noms (manière, sorte, point).

§ Les cibles

Le syntagme consécutif régit la subordonnée consécutive. En même temps, le syntagme consécutif qualifie sa cible.

Les syntagmes consécutifs qualifiant les verbes

tellement que
tant que
à un (tel) point que
à ce point que

Les syntagmes consécutifs qualifiant les adjectifs et les adverbes

si...que
tellement...que
à un (tel) point...que
à ce point...que

Remarques

$ Les syntagmes consécutifs qualifiant les verbes et les syntagmes consécutifs qualifiant les adjectifs et les adverbes se chevauchent, mais tant que ne qualifie que les verbes et si...que ne qualifie que les adjectifs et les adverbes.

$ Les adjectifs peuvent être en position d'épithète ou en position de complément prédicatif. Comparer c'est un gars tellement naïf que et ce gars est est tellement naïf que.

$ Les adjectifs peuvent être au degré positif ou au degré comparatif.

$ Les syntagmes consécutifs peuvent qualifier des noms employés adjectivalement. On peut dire il est très gosse et elles sont très copines, donc on peut aussi dire il est tellement gosse que et elles sont tellement copines que.

Les syntagmes consécutifs comme délimiteurs

Tellement et tant ont deux comportements : ils sont des pronoms démonstratifs adverbiaux et des délimiteurs. Cette bivalence donne naissance à des syntagmes consécutifs occupant la position de délimiteur. Le comportement de syntagme consécutif proprement dit et le comportement de délimiteur sont indépendants et capables de coexister sans interférence.

j'ai tant de choses à faire que je ne sais pas où commencer
il y a tellement d'eau dans le fleuve Niger qu'elle dessale la mer

§ La subordonnée consécutive et la subordonnée comparative

Ambigüité structurelle

Le syntagme [pronom-démonstratif * que * proposition] présente une ambigüité structurelle.

$ Exemple 1

£ La phrase elle est si belle que personne ne lui résiste inclut une subordonnée consécutive.

£ La phrase elle est aussi belle que son père le prétend inclut une subordonnée comparative.

$ Exemple 2

£ La phrase il n'est pas si égoïste qu'on ne puisse le fréquenter inclut une subordonnée consécutive.

£ La phrase il n'est pas si égoïste qu'on le dit inclut une subordonnée comparative.

$ Exemple 3

La phrase il n'est pas si coupable qu'on le juge a deux lectures.

£ lecture consécutive : il n'est pas si coupable qu'on ait à le juger et

£ lecture comparative : il est moins coupable qu'on ne pense

$ Exemple 4

La phrase il n'a pas tant bu que ça a

£ une interprétation consécutive lorsqu'elle est prononcée en réponse à il est incapable de conduire et

£ une interprétation comparative lorsqu'elle est prononcée en réponse à il a bu deux litres de vin

« Subordonnée corrélative »

Certaines grammaires offrent le terme « subordonnée corrélative » pour y englober la subordonnée consécutive et la subordonnée comparative. Ce terme est un amalgame. Nous ne l'utilisons pas. Voir la subordonnée comparative à la page connexe Les subordonnées comparatives.

Étymologie

Les deux facettes de [pronom-démonstratif * que * proposition] diffèrent non seulement par leur sens, mais aussi par leur étymologie.

$ La conjonction que de la subordonnée comparative descend du latin « quam ».

$ La conjonction que de la subordonnée consécutive représente « quod » du latin vulgaire. (La conjonction consécutive classique était « ut ».)

Il convient d'ajouter pour la défense de la théorie « corrélativiste » que la convergence de la finalité et de la comparaison se manifeste dans de nombreuses langues du monde. Sans chercher plus loin, c'est déjà le cas de « ut » en latin.

§ Assez et trop

Plusieurs grammaires modernes assimilent assez et trop aux noyaux des subordonnées consécutives. Nous trouvons que la construction de assez et trop est un phénomène isolé.

La subordonnée consécutive - le mécanisme

§ Le mécanisme consécutif - introduction

La subordonnée consécutive exprime un degré ou une manière à travers une conséquence visée (finale) ou réalisée (causale).

Exemple liminaire

il a tellement parlé qu'il s'est enroué

Cet exemple illustre plusieurs aspects du mécanisme de la subordonnée consécutive.

§ Les deux fonctions du médiateur de rection que

La subordonnée consécutive est régie par des pronoms démonstratifs adjectivaux et adverbiaux. Dans l'exemple, la subordonnée qu'il s'est enroué est régie par le pronom démonstratif adverbial tellement. Que sert de médiateur de rection entre le pronom démonstratif adjectival ou adverbial et la proposition exprimant la conséquence. En ce qui concerne la proposition qui exprime la conséquence (il s'est enroué), que la nominalise. En ce qui concerne le pronom démonstratif qui régit la conséquence (tellement), que rend un service analogue à celui d'une préposition. Le médiateur de rection que a deux faces.

§ Les deux fonctions des pronoms démonstratifs

Le pronom démonstratif adjectival ou adverbial régit la subordonnée consécutive. En même temps, le pronom démonstratif adjectival ou adverbial qualifie sa cible. Dans l'exemple il a tellement parlé qu'il s'est enroué, le mot tellement qualifie le verbe parler. Les pronoms démonstratifs adjectivaux et adverbiaux peuvent avoir pour cibles des verbes, des adjectifs, des adverbes et des noms. Nous examinons la question des cibles plus loin sur cette page.

§ Construction continue et discontinue

La plupart des syntagmes consécutifs ont une version continue et une version discontinue.

Version discontinue

Dans l'exemple il a tellement parlé qu'il s'est enroué, tellement et qu'il s'est enroué forment un syntagme discontinu.

Version continue

La proposition il a tellement parlé qu'il s'est enroué a des équivalents continus, par exemple il a parlé tellement qu'il s'est enroué.

La construction discontinue est plus courante dans la langue contemporaine.

Exemples de la conversion

il a fait un tel vacarme qu'il a réveillé toute la rue
il a fait un vacarme tel qu'il a réveillé toute la rue

ils ont eu de tels ennuis avec leur voiture qu'ils l'ont vendue
ils ont eu des ennuis avec leur voiture tels qu'ils l'ont vendue

§ Construction normale et construction inversée

Il y a deux constructions consécutives majeures :

La construction normale (non inversée)

il parle tellement vite qu'on ne le comprend pas

La construction inversée

on ne le comprend pas, tellement (qu') il parle vite

La langue écrite préfère la construction normale (non inversée). Nous consacrons la presque totalité de cette page à la construction normale. Nous réservons une rubrique majeure à la construction inversée.

§ Les modes de la subordonnée consécutive

Nous nous bornons ici à une vue d'ensemble des modes de la subordonnée consécutive. Nous examinons en plus de détail l'emploi du subjonctif et de l'infinitif sous les rubriques qui leur sont consacrées plus loin.

Indicatif

Si la superordonnée n'est ni négative, ni interrogative, on emploie l'indicatif dans la subordonnée.

il parle si bas qu'on ne l'entend pas
il est si stupide qu'il ne peut comprendre ce dont nous parlons

Subjonctif

Si la superordonnée est négative ou interrogative, c'est-à-dire si la cause est niée ou incertaine et la conséquence est impossible ou en doute, on emploie le subjonctif dans la subordonnée.

il ne parle pas si bas qu'on ne l'entende pas
il n'est pas si stupide qu'il ne puisse comprendre ce dont nous parlons

Que de * infinitif

Ce tour de la langue écrite n'est possible que si la superordonnée est négative ou interrogative. Les sujets de la superordonnée et de la subordonnée doivent être identiques.

je ne suis pas si sot que de lui faire confiance
je ne suis pas si sot que d'ignorer les conséquences
est-il si sot que d'ignorer les conséquences ?

De * infinitif

Ce tour de la langue littéraire n'est possible que si la superordonnée est négative ou interrogative. Les sujets de la superordonnée et de la subordonnée doivent être identiques.

je ne suis pas si sot d'ignorer les conséquences
est-il si sot d'ignorer les conséquences ?

La subordonnée consécutive - les syntagmes consécutifs

Les conjonctions consécutives elle-mêmes sont des syntagmes. Le syntagmes consécutif est un des nombreux types de jonction. Pour le catalogue des jonctions, voir la page connexe La subordination - mécanismes, jonctions, conjonctions.

à tel point que
à tel point * cible * que
à telle enseigne que
à un tel point que
à un tel point * cible * que
à ce point que
au point que
aussi bien que
de façon à ce que
de façon que
de façon telle que
de manière à ce que
de manière que
de manière telle que
de sorte à ce que
de sorte que
de sorte telle que
de telle façon que
de telle manière que
de telle sorte que
en sorte que
si bien que
si * cible * que
tant et si bien que
tant que
tant *cible * que
tel que
tellement que
tellement * cible * que
que indépendant

La subordonnée consécutive - l'emploi du subjonctif

Pour l'examen de l'emploi des modes avec si, voir aussi la page connexe Si - rubrique Si dans la subordination consécutive et dans la comparaison.

§ La finalité

La subjonctif s'emploie lorsque la conséquence a un caractère final. Voir les exemples plus bas.

L'emploi du subjonctif est d'une légitimité douteuse dans cette phrase de Gide : ce travail l'absorbait complètement, semblait-il, au point que ses lèvres en perdissent toute expression et ses yeux, toute lueur. La subordonnée n'implique pas de finalité, puisque la personne en question ne recherche pas sciemment la perte de toute expression de ses lèvres et de toute lueur de ses yeux. L'emploi du subjonctif pourrait être un latinisme recherché.

§ La négation

La portée de la négation

L'emploi du subjonctif dépend de la portée de la négation. Si la négation porte sur le rapport consécutif, le subjonctif est obligatoire. Si la négation porte sur la phrase entière, le subjonctif ne s'emploie pas.

Comparer les deux propositions :

$ Pierre ne travaille pas assidûment au point que son échec est impossible

La proposition est niée dans sa totalité.

$ Pierre ne travaille pas si assidûment que son échec soit impossible

La négation porte sur le rapport consécutif.

Exemples de la négation portant sur le rapport consécutif

$ Sans négation dans la subordonnée

est-ce qu'il est tellement médiocre qu'il faille le renvoyer ?
il n'a pas travaillé au point que cela l'ait épuisé
il n'était pas si intime avec lui qu'il pût en espérer des confidences
il n'est pas si bête qu'il aille se jeter dans la gueule du loup
il n'est pas si grand qu'il doive se baisser pour passer sous cette porte
il n'est pas si habile qu'il soit sans rival
il n'est pas tellement jeune qu'il puisse se permettre les excès de table suivis des excès de lit
il n'est pas tellement sot qu'il ne comprenne
il ne date pas de si loin qu'il en devienne méconnaissable (Romains)
il ne travaille pas tellement qu'il ait besoin de repos
l'importance de ce détail était-elle si considérable que l'on ait attendu de lui une rectification ? (Robe-Grillet)
la langue françaises n'est-elle donc pas parvenue à un tel degré de perfection qu'on puisse en espérer des chefs-d'ouvre aussi beaux que ceux d'Homère et de Virgile ? (Mongrédien)

$ Avec négation dans la subordonnée

Le conégateur pas est facultatif dans la subordonnée. Pour l'étude de la négation sans pas, voir la page connexe La négation verbale - le négateur absolu.

cet exercice n'est pas si difficile qu'on ne puisse (pas) le faire
est-ce que son infection est tellement grave qu'il ne puisse (pas) se rétablir complètement ?
il n'a pas tant de défauts qu'il ne soit (pas) accessible à un sentiment humain
il n'est pas si bête qu'il ne puisse (pas) comprendre ce raisonnement
il n'est pas tellement pauvre qu'il ne puisse (pas) se payer le luxe de la navigation à large bande
il n'est thèse littéraire si absurde qu'elle ne soit (pas) gobée par un sartrolâtre japonais
je ne jouais ps si bien mes rôles que je ne fusse conscient des escroqueries que je commettais (Nourrisier)
le bonhomme n'est pas si obtus qu'il n'aperçoive que leur ménage n'est plus qu'une façade
nous n'avions pas si courte vue que déjà nous ne sussions le reconnaître (Gide)

§ L'interrogation

Le subjonctif est facultatif, mais majoritaire, si la méthode d'interrogation est l'interrogation par inversion ou l'interrogation périphrastique. Le subjonctif n'est pas permis avec l'interrogation in situ.

il est si habile qu'il est sans rival
est-il si habile qu'il est/soit sans rival ?

Pierre travaille si assidûment que son échec est impossible
Pierre travaille-t-il si assidûment que son échec est/soit impossible ?

est-ce que les cause du conflit ne sont pas en effet devenues telles qu'il soit très difficile de les éliminer pacifiquement ? (Romains)
se jugea-t-il d'un rang si élevé qu'il se crût incoercible ? (Huysmans)
suis-je donc si changée qu'il faille que je vous dise mon nom ?

§ L'injonction

L'emploi de l'indicatif est exclu et le subjonctif est majoritaire. C'est un exemple du subjonctif transmis par la principale à la subordonnée. On rencontre aussi le futur dans la langue littéraire.

que Pierre travaille assidûment au point que son échec soit impossible ! comportez-vous de telle manière que vous méritiez le respect des autres

§ L'hypothèse

L'emploi du subjonctif est obligatoire. C'est un exemple du subjonctif transmis par la principale à la subordonnée.

si Pierre travaille assidûment au point que son échec soit impossible, il méritera les éloges de tous.

§ Si tant est que

Voir si tant est que à la page connexe Les emplois de si - les sens non hypothétiques.

La subordonnée consécutive - exemples

§ Comparaison de la continuité et de la discontinuité

Discontinuité

Pierre a tant d'argent qu'il ne sait plus comment le dépenser
Pierre travaille avec une telle assiduité que son échec est impossible
Pierre travaille si assidûment que son échec est impossible
Pierre travaille tellement assidûment que son échec est impossible

c'est si bon que c'est presque un péché
c'est un sac de nœuds tellement embrouillé que je ne sais plus quoi faire
c'est un tel sac de nœuds que je ne sais plus quoi faire
cet écart porte sur de telles masses humaines que le progrès est impressionnant
Frédéric avait tant de confiance en Deslauriers qu'il se sentait ébranlé (Flaubert)
il a tellement insisté que j'ai cédé par lassitude
il a tellement parlé qu'il s'est enroué
il agissait de telle manière qu'il mécontentait tout le monde
il était tellement fatigué qu'il s'est endormi
il est si malin qu'il s'en tire toujours
il est si riche qu'il n'a pas besoin de travailler
il faisait tellement chaud qu'on s'est baigné
il s'est donné tant/tellement de mal qu'il a fini par réussir
il s'est mis dans une telle colère qu'il ne pouvait plus parler
il travaille avec tant de passion qu'il oublie l'heure
il va au théâtre si souvent qu'il a acheté une carte d'abonnement
j'étais tellement fatigué que je me suis couché immédiatement
Marie a tant travaillé qu'elle a dû se reposer pendant trois jours
une telle angoisse m'étreignit que je n'osais l'interroger

Continuité

Pierre travaille assidûment tant et si bien que son échec est impossible
Pierre travaille assidûment au point que son échec est impossible
Pierre travaille tant que son échec est impossible
Pierre travaille tellement que son échec est impossible

Arnoux avait trop présumé de lui-même, si bien que...un remords l'avait pris (Flaubert)
c'était au point qu'on ne s'entendait plus parler
elle perdait la notion du temps, au point qu'il lui arrivait de tomber tout à coup de sa chaise
il a agi de manière que l'on a vu clairement ses intentions
il a mangé goulûment, de sorte qu'il a été malade
il a trop mangé, si bien qu'il a été malade
il a une voiture telle qu'il peut faire mille kilomètres sans être fatigué
il est arrivé à la gare avec deux heures d'avance, de sorte qu'il a dû tuer longuement le temps dans la salle d'attente
il s'est conduit d'une manière telle qu'on l'a renvoyé
il travaillait si bien qu'au bout de la seconde année il passa dans la classe de troisième
la nuit vint de façon que je fus contraint de me retirer
le filtre était poreux de manière que l'eau tombait goutte à goutte
les lésions hépatiques sont devenues telles que l'organisme ne peut plus se défendre
son insolence est telle qu'il me met en colère
tout alla de façon qu'il ne prit aucun poisson

§ Comparaison de la conséquence réalisée et de la conséquence visée

Exemples contrastés

il a partagé le gâteau de manière que tout le monde est satisfait
il a partagé le gâteau de manière (à ce) que tout le monde soit satisfait

elle place son éventail d'une telle manière qu'il peut le prendre
elle place son éventail d'une manière telle qu'il puisse le prendre

les sièges sont disposés d'une telle manière que tout le monde peut voir
les sièges sont disposés d'une manière telle que tout le monde puisse voir

le filtre était poreux de manière que l'eau tombait goutte à goutte
le filtre fut disposé de manière que l'eau tombât goutte à goutte

il a éteint la lampe, de telle sorte qu'on ne peut le voir
il a éteint la lampe, de telle sorte qu'on ne puisse le voir

il parle de façon que tout le monde peut entendre
il parle de façon que tout le monde puisse entendre

Exemples de la conséquence causale

des questions si bien posées que tous les élèves les ont comprises du premier coup
il a combattu vaillamment de sorte qu'il a triomphé
il a tant bu qu'il est tombé malade
il a une telle peur des araignées qu'il en voit partout
il boit au point qu'il en est tombé malade
il est entré de telle façon qu'il n'a pas été mouillé
il est si distingué que je ne le vois plus
il est si violent qu'il nous fait peur
il fait le nécessaire, de sorte qu'on ne peut rien lui reprocher
il parle toujours de telle façon qu'on l'entend
il s'est comporté de telle façon que les gens on fait attention à lui
il travaille si assidûment que son échec est impossible
j'ai tellement de travail que je ne sais où donner de la tête
je me suis levé si tard que j'ai manqué le train
l'actrice est tellement belle et charmante que personne ne la soupçonne de meurtre dans le film
le bruit est tellement fort que les voisins ont protesté
le temps est tel que je suis resté chez moi
les hommes sont ainsi faits qu'ils oublient
les larmes le gagnaient à un tel point qu'il ne pouvait plus prononcer d'une manière intelligible (Stendhal)
une telle angoisse m'étreignit que je n'osais l'interroger (Gide)

Exemples de la conséquence finale

agissez en sorte qu'on ne puisse rien vous reprocher
agissez si vite qu'on ne sache pas ce que vous faites
des questions si bien posées qu'il soit impossible de les esquiver
fais en sorte que cet homme n'approche pas de nous (Maupassant)
faites en sorte qu'il n'en sache rien
il agit de telle sorte qu'on lui obéisse
il est arrivé à la gare avec deux heures d'avance, de manière à ce que ses amis n'aient pas à l'attendre
il s'agit maintenant de lui arranger une vie si douce, si agréable qu'elle n'ait jamais plus la tentation de partir (A. Daudet)
je l'ai installé dans la chambre à côté de la mienne, de sorte que je puisse recevoir des visites sans le déranger(Gide)
le professeur expérimenté s'explique de sorte que sa classe puisse le comprendre
le réalisateur a choisi une actrice qui rayonne de beauté et de charme, à tel point que personne n'ait l'idée de la soupçonner de meurtre dans le film
Pierre se comporte de telle façon que les gens fassent attention à lui
Pierre travaille assidûment de telle sorte que son échec soit impossible

La subordonnée consécutive - construction inversée

§ La construction inversée - introduction

La construction consécutive inversée elle-même a deux types :

La construction consécutive inversée sans que

on ne le comprend pas, tellement il parle vite

La construction consécutive inversée avec que

on ne le comprend pas, tellement qu'il parle vite

§ La construction consécutive inversée sans que

Mécanisme

$ La subordonnée, qui exprime la conséquence, précède la principale. La principale inclut le pronom démonstratif adjectival ou adverbial.

$ La subordonnée n'est pas introduite par le connecteur que consécutif.

$ Le pronom démonstratif est extrait et prend place en tête de la principale.

Exemples

cet homme m'exaspère, tellement il est bavard
elle m'a réveillé, tant elle hurlait
elle ne pouvait plus parler, tant elle pleurait
elle grelottait, tant elle était fiévreuse
il a été malade, tant il a bu
il est rentré tant le ciel était menaçant
il n'y a pour moi dans le monde que des mots, tant je suis philologue (France)
il n'y arrivera jamais, tellement il est nerveux
j'ai la sensation souvent de nager, tant l'air lumineux et chaud m'enveloppe et mollement me soulève (Gide)
je suis resté chez moi, tellement il faisait mauvais
le détail n'a guère d'importance, tant il apparaît à l'évidence que
on ne le comprend pas, tellement il parle vite
une de ses expressions atroces, tant elles banalisent le pire

Tant il est vrai

La locution tant il est vrai est une simple application de la construction consécutive inversée, mais, étant donné sa fréquence, on peut la considérer comme un membre de la liste des syntagmes consécutifs, donc comme une véritable conjonction.

le dialogue sera difficile, tant il est vrai que les attentats ont altéré les relations entre les deux pays

§ La construction consécutive inversée avec que

La construction consécutive inversée avec que - introduction

$ La construction consécutive inversée avec que appartient à la langue populaire.

$ Nous soulignons que l'élément que dont nous parlons ici n'a rien à voir avec le connecteur consécutif que de la construction normale (non inversée).

Mécanisme

$ La subordonnée, qui exprime la conséquence, précède la principale. La principale inclut le pronom démonstratif adjectival ou adverbial.

$ La subordonnée n'est pas introduite par le connecteur que consécutif.

$ Le pronom démonstratif est extrait et prend place en tête de la principale.

$ Le pronom démonstratif est suivi d'un élément que, que nous allons analyser tout à l'heure.

Exemples

elle m'a réveillé, tant qu'elle hurlait
j'ai jamais eu le temps de me torcher, tellement qu'il a fallu faire vite (Céline)
on aurait dit le frère et la sœur, tellement qu'ils avaient les mêmes bajoues
on ne le comprend pas, tellement qu'il parle vite
on s'entendait plus dans la piaule tellement qu'elle mugissait fort (Céline)

§ Particularités et limitations

Seuls les adverbes (tant, tellement, ainsi) peuvent être employés dans la construction consécutive inversée. L'emploi de l'adjectif tel n'est pas permis : *je suis resté chez moi, telle était la chaleur, *il a abandonné le piano et le sport, avec telle passion il s'est adonné aux jeux vidéo

Ainsi exige l'inversion du sujet. C'est un fait sans rapport avec la subordonnée consécutive. Voir la page connexe L'inversion entraînée par les adverbes phrastiques.

il ne pouvait s'empêcher de mentir, ainsi était-il fait

§ Analyse de la construction consécutive inversée

La construction consécutive inversée pourrait s'expliquer par la mise en relief. La proposition il s'est enroué, tellement (qu') il a parlé pourrait avoir pour antécédent quelque chose comme il s'est enroué, c'est tellement qu'il a parlé. Cette forme hypothétique expliquerait à la fois l'extraction du pronom démonstratif et l'élément que qui suit le pronom démonstratif.

§ Illogisme de la construction consécutive inversée

Dans la construction consécutive inversée, l'effet précède la cause.

§ Une transformation sans forme de départ

Il n'est pas toujours possible de restituer mécaniquement la forme non inversée à partir de la forme inversée. Exemple : je me reprochais la maladie de maman, sans que je consentisse pleinement à me l'avouer, tant cela me peinait.

La subordonnée consécutive - subordonnées non fléchies

§ La subordonnée consécutive de degré - infinitif

L'introducteur consécutif que est facultatif, mais préférable après un adjectif. L'introducteur est obligatoire après un nom.

comme il n'était point corps si glorieux que de passer à travers les murs, il fallait que Mathilde lui tirât encore le verrou (Mauriac)
elle ne serait pas si naïve que de tenir son serment (Louy8s)
êtes-vous si malade que de ne pouvoir me téléphoner ?
il est si sot que de l'ignorer
il n'était pas si sot de le lui révéler que
je n'ai pas une telle prétention que de croire que vous allez m'obéir sans discuter
je ne suis pas si aveugle que de ne pas voir que
je ne suis pas si fou que de ne reconnaître de valeur artistique qu'aux écrivains de gauche (Gide)
je ne suis pas si naïf que de prendre cela au sérieux
l'abbé n'était pas si petit d'esprit de s'en formaliser (Hermant)
non qu'il fût si fat que de croire qu'il ne pouvait déplaire (Mauriac)
puisqu'Aurélie faisait tant que de se mettre avec quelqu'un, je regrette qu'elle n'ait pas mieux choisi (Hermant)
qui te rend si hardi de troubler mon breuvage (La Fontaine)

§ Les subordonnées consécutives de manière non fléchies

Infinitif introduit par un syntagme consécutif

L'infinitif introduit par les syntagmes consécutifs de façon à et de manière à exprime le but.

il est arrivé à la gare avec deux heures d'avance, de manière à faire enregistrer ses bagages
sa chevelure était crêpée de façon à simuler un nuage

Gérondif

Voir la page connexe Le participe présent adverbial non introduit par en - rubrique Le gérondif - valeurs circonstancielles.

Subordonnée infinitive à couplage lâche

Voir la page connexe Les subordonnées infinitives à couplage lâche.

il pousse des cris à ameuter tout le quartier

La subordonnée consécutive - particularités et limitations

§ Les syntagmes consécutifs employés pour marquer la manière

d'une telle façon que
d'une telle manière que
d'une telle sorte que
de façon à ce que
de façon que
de façon telle que
de manière à ce que
de manière que
de manière telle que
de sorte telle que
de telle façon que
de telle manière que
de telle sorte que

§ De sorte que, de sorte à ce que, en sorte que

Ces syntagmes perturbent la symétrie du système : ils ne peuvent pas exprimer la manière. Le syntagme en sorte que est un synonyme littéraire de de sorte que.

Les propositions tout alla de façon qu'il ne prit aucun poisson et tout alla de telle sorte qu'il ne prit aucun poisson sont correctes, mais la proposition *tout alla de sorte qu'il ne prit aucun poisson ne l'est pas. De sorte que constitue un trou dans le système des syntagmes consécutifs capables de marquer la manière.

§ La conséquence coordinative

Si bien que

Comparons les deux propositions

il aime si bien ce tableau qu'il en a fait faire une copie
et
il aime ce tableau, si bien qu'il en a fait faire une copie

La première proposition n'a rien de remarquable : elle exprime un degré à travers une conséquence. En revanche, dans la seconde proposition, la locution si bien exprime une conséquence, mais pas une mesure. Nous disons que c'est une conséquence coordinative. La locution si bien que est pratiquement synonyme de donc ou de par conséquent.

Autres exemples :

il a travaillé assidûment, si bien qu'il réussira
il m'a tout raconté, si bien que je comprends mieux maintenant
ils n'avaient pris aucune précaution, si bien qu'elle est tombée enceinte
son train avait du retard, si bien qu'il a manqué sa correspondance

Dans certaines propositions, la seule interprétation possible de si bien que est donc :

les baleines sont des mammifères, si bien qu'elles allaitent leurs petits
la marée est basse, si bien qu'on peut pêcher dans les rochers

Autres syntagmes marquant la conséquence coordinative

il n'y a plus de fêtes religieuses, il n'y a que des soldes, tellement que l'Avent commence le jour après Halloween
il ne donne plus de ses nouvelles, tellement que nous avons décidé de nous renseigner auprès de son ex
la nuit vint de façon que je fus contraint de me retirer
le filtre était poreux de manière que l'eau tombait goutte à goutte
son train a eu du retard, de telle sorte qu'il n'a pas pu déjeuner avec nous

§ La position de tel

Tel exprime le haut degré lorsqu'il précède le nom, donc il ne peut pas être suivi d'une conséquence qui correspond à un degré spécifique.

La proposition les espèces pondent à une époque telle que les stades les plus âgés du cycle profitent du maximum d'abondance du phytoplancton est correcte.

La proposition *les espèces pondent à une telle époque que les stades les plus âgés du cycle profitent du maximum d'abondance du phytoplancton est incorrecte.

§ De telle façon que et de façon telle que

De telle façon que et de façon telle que ne sont pas équivalents à 100 %. Seule la version continue peut être construite avec le subjonctif.

§ D'une telle manière - rapport causal spécifique

Dans la proposition il s'est conduit d'une telle manière qu'on l'a renvoyé, il y a un rapport causal spécifique entre la conduite et le renvoi. La conduite explique le renvoi. C'est une condition nécessaire de l'emploi de d'une telle manière. La proposition *on avait éteint la lumière d'une telle manière qu'on ne pouvait être vu a quelque chose d'étrange : le rapport entre la principale et la subordonnée n'est pas causal, mais final.

§ Deux emplois de tellement dans la langue écrite

Tellement exprime normalement le degré d'un adjectif, d'un adverbe ou d'un verbe. Dans la langue écrite, tellement peut avoir d'autres fonctions.

Tellement sert à introduire la conséquence coordinative

Tellement que peut introduire une conséquence coordinative. Dans ce cas, tellement que est pratiquement synonyme de donc.

il ne donne plus de ses nouvelles, tellement que nous avons décidé de nous renseigner auprès de son ex
il n'y a plus de fêtes religieuses, il n'y a que des soldes, tellement que l'Avent commence le jour après Halloween

Tellement antéposé peut marquer la manière visée ou réalisée

il faut tellement expliquer la grammaire que le commun des mortels la comprenne
son bureau est tellement disposé qu'il voie le portrait de sa mère d'un côté et celui de sa femme de l'autre
il marche tellement que ses souliers sont tout usés

§ Que comme conjonction consécutive

Que est populaire et familier.

Le pronom en causal dans la subordonnée est facultatif.

Sans en

et les copains arrivèrent en masse qu'on se serait cru au Vendôme le jour qu'ils ont sorti les Parapluies de Cherbourg (Perec)
il danse qu'on ne peut pas mieux
il dort que c'est un plaisir de voir ça
il est têtu que c'est un vrai mulet (Balzac)
il ment que c'est une honte
il pleure que ça fait pitié
il pleut que ça fait peine à voir
il souffre que ça fait peine à voir
il y a de la place qu'on peut danser
je vais te filer une beigne que tu t'en souviendras
les commandes pleuvaient à l'abbaye que c'était une bénédiction (A. Daudet)
tout cela grouillait, parlait, s'abordait, que c'était une agitation incompréhensible (Aragon)

Avec en

avec une petite secrétaire on fait des économies que c'en est un bonheur (Dutourd)
elle est belle qu'on en reste ébahi
elle m'aime que c'en est effroyable
elle mange que c'en est dégoutant
il boit que c'en est une honte
il pleut que c'en est scandaleux (Colette)
il tousse qu'il en secoue toute la maison (Flaubert)
ils sont riches que c'en est dégoûtant
j'ai des bouffées que j'en tiens pas debout (Céline)
j'ai les pattes qui tremblent que c'en est une horreur (Vian)
quand elle aime les choses, elle en mange que c'en est dégoûtant (Gyp)

§ La construction consécutive sans que

La principale et la subordonnée sont juxtaposées.

ils sont si vieux, s'ils venaient me voir, ils se casseraient en route (A. Daudet)
si belle est la pudeur de ce livre, il semble presque indiscret d'en parler (Gide)

§ La subordonnée consécutive relativée

Voir la page connexe La relativation - phénomènes mineurs - rubrique La relativation consécutive.

il n'est si bon cheval qui ne bronche

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)