HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Pronominalisation factitive par se - non scindée (558)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Pronominalisation factitive par se - non scindée (558)

SOMMAIRE
Pronominalisation réfléchie
Pronominalisation réciproque
Verbes pronominaux non réfléchis
Suppression de se

Pronominalisation réfléchie

Faire - sujet = objet direct

ce bruit fit se retourner mon père
cela a fait se connaître Pierre
j'ai fait se laver Pierre
je l'ai fait se laver
je l'ai fait se regarder dans la glace
la crainte d'être reconnu a fait se défigurer l'escroc au vitriol
la crainte du scandale a fait se tuer le juge
la hâte du plaisir a fait se déshabiller fébrilement ces garçons
la peur a fait se cacher Pierre sous le lit
la peur de la police a fait se dénoncer Pierre
la police a fait se disperser les étudiants
la vue d'un ennemi fait s'enterrer ce petit rongeur à une vitesse impressionnante
le choc l'a fait s'évanouir
le froid fait s'huiler soigneusement les nageurs
le parti fait se critiquer l'abbé Vladimir
Pierre a fait s'ouvrir la porte
Pierre a fait se critiquer Paul
Pierre a fait se réunir l'équipe
on les a fait se laver
sa nervosité a fait se blesser Pierre en se rasant
sa vanité a fait se photographier Pierre dix fois de suite

La forme renforcée de la psychiatrie a fait se connaître Pierre est la psychiatrie a fait se connaître Pierre à lui-même et non pas *la psychiatrie a fait se connaître Pierre lui-même. C'est un phénomène assez difficile à analyser. Se est un objet direct, donc il n'y a pas de raison de le renforcer par à lui-même. L'emploi de à lui-même ne pose pas de problème lorsque se est absent : la psychiatrie a fait connaître Pierre à lui-même.

Faire - sujet = objet indirect

elle fera se laver les mains à ses enfants
je ferai s'acheter des chaussures à mon ami
je lui ai fait se laver les mains
la crainte du scandale a fait se donner la mort à une dizaine de personnes
la faim a fait se mordre la queue au serpent
le choc qu'elle a subi a fait s'imaginer son ancien mari à la bonne femme
leur manque de scrupule a fait s'adjuger les meilleurs postes aux députés de la majorité
ses parents ont fait s'arranger sa coiffure à la jeune fille négligente
une violente crise a fait se trancher l'oreille à Vincent

Verbe factitif = laisser

Les propositions non réfléchies Pierre laisse son fils dénoncer Paul et Pierre laisse dénoncer Paul à son fils sont à peu près équivalentes. Si Paul se trouve être identique à son fils, c'est-à-dire, si nous substituons se à Paul, nous obtenons Pierre laisse son fils se dénoncer et *Pierre laisse se dénoncer à son fils. Seule la première version, celle à sujet antéposé, est grammaticale. Voir les questions de sujet antéposé et de sujet postposé à la page connexe La subordonnée factitive - laisser - syntagmes de base. Autres exemples :

Pierre a laissé Paul se contredire
le professeur a laissé les étudiants se parler
laisser se répandre la rumeur que

Pronominalisation réfléchie enchâssée

Une pronominalisation factitive réfléchie scindée peut être enchâssée dans une pronominalisation factitive réfléchie non scindée.

Dans les exemples ci-dessous, se a deux comportements simultanés : celui de se dans une pronominalisation réfléchie non scindée et celui de se dans une pronominalisation réfléchie scindée. Cela s'explique par le fait que le verbe de la subordonnée du premier verbe factitif est lui-même le verbe factitif faire.

Le verbe enchâssé est intransitif, se est un objet direct identique au sujet du verbe enchâssé, l'infinitif du verbe enchâssé est actif

le sado a fait se faire souffrir le maso
le curé a fait se faire passer pour folle la pauvre fille

Le verbe enchâssé est transitif, se est un objet direct identique au sujet du verbe enchâssé, l'infinitif du verbe enchâssé est passif

Marie-Claire a fait se faire avorter Chantal
l'hiver fait se faire emprisonner beaucoup de clochards
le roi a laissé se faire couronner la princesse par la foule déchaînée
sa vanité extraordinaire a fait se faire photographier plusieurs fois de suite Pierre
la vanité a fait se faire connaître à tout le monde Pierre

Le verbe enchâssé est transitif, se est un sujet indirect identique au sujet du verbe enchâssé, l'infinitif passif du verbe enchâssé a son propre sujet et son propre objet direct sous-jacents

le printemps fait se faire faire un enfant à beaucoup de jeunes filles
son snobisme a fait se faire faire son portrait à ce bourgeois parvenu par un barbouilleur à la mode

Pronominalisations multiples

Sujet de la subordonnée pronominalisé

la crainte du scandale a fait se tuer le juge
la crainte du scandale l'a fait se tuer

Agent de la subordonnée pronominalisé

je ferai s'acheter des chaussures à mon ami
je lui ferai s'acheter des chaussures

elle fera se laver les mains à ses enfants
elle leur fera se laver les mains

Objet direct de la subordonnée pronominalisé

La pronominalisation simultanée de l'agent et de l'objet direct de la subordonnée n'est pas possible.

*je les lui ferai s'acheter
*je lui ferai se les acheter
*elle les leur fera se laver
*elle leur fera se les laver

Pronominalisation par en et y

Normalement, la cohésion entre se et l'infinitif de la subordonnée bloque l'intercalation de en.

cela l'en fera se souvenir
*cela le fera s'en souvenir

je lui en ferai s'acheter une paire
*je lui ferai s'en acheter une paire

je lui en ferai se griller une

*je lui ferai s'en griller une
*l'explosion a fait s'en évanouir trente-trois
*les mauvaises nouvelles ont fait s'en tuer une dizaine
*elle a fait s'en acheter des chaussures à trois

L'intercalation de en entre se et l'infinitif de la subordonnée est permise si en fait partie d'une locution.

son orgueil l'a fait s'en prendre à sa femme
son orgueil l'a fait s'en aller

L'intercalation de y est tolérée.

on laisse s'y développer des plantes
elle a fait s'y asseoir ses beaux-parents

Pronominalisation réciproque

La pronominalisation réciproque non scindée est analogue à la pronominalisation réfléchie non scindée. En principe, l'emploi de l'un l'autre et de l'un à l'autre est permis, mais il est inutile dans la plupart des cas.

Se objet direct

une perversité ingénue faisait se chatouiller les deux garçons
la vie en commun aurait sûrement fait se détester les deux amants
les difficultés du trafic font s'apostropher grossièrement les conducteurs
le hasard a fait se connaître Pierre et Marie sur le pont du France
la jalousie professionnelle faisait se détester les syntacticiens générativistes de cette université
je voudrais faire se respecter ces enfants

Se objet indirect

cet éclairage fait se ressembler Pierre et Marie
elle s'exerçait à faire se plaire les deux jeunes gens (Maupassant)
je voudrais faire s'écrire ces enfants
l'amour fait s'écrire bien des bêtises aux jeunes amants
le conciliateur a fait se pardonner les deux époux
Pierre a fait se parler les enfants
une manie de ce sculpteur fait se ressembler toutes ses statues

Verbes pronominaux non réfléchis

Les verbes pronominaux sans base transitive ont le même comportement dans la subordonnée factitive que les verbes réfléchis à base transitive : leur se est soudé à l'infinitif.

l'explosion a tout fait s'écrouler
l'explosion a fait s'évanouir une dizaine de personnes
les films d'horreur, ça peut faire s'évanouir
cela a fait s'en prendre Pierre à son patron
cette situation a fait se comporter bêtement Marie

Les verbes pronomino-passifs normatifs et potentiels ne peuvent pas être employés dans les subordonnées factitives. Pour l'examen des verbes pronomino-passifs, voir la page connexe La voix pronominale.

cela se dit surtout pour ennuyer les gens
*les mœurs actuelles font se dire cela surtout pour ennuyer les gens

cette soupe se sert froid
*son goût rafraîchissant fait se servir cette soupe froid

La voix réfléchie exprimant un processus spontané est à éviter dans la subordonnée factitive si la voix active (non réfléchie) du même verbe exprime l'acte de provoquer le processus spontané. Pour l'examen de la voix pronominale spontanée, voir la page connexe La voix pronominale.

*son intervention a fait se calmer les perturbateurs (dire a calmé)
*le concierge a fait s'ouvrir la porte (dire a ouvert)

Suppression de se

Voir la page connexe La réflexivité - omission du pronom réfléchi.

RETOUR EN HAUT DE PAGE