HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Pronominalisation factitive - l'objet indirect sous-jacent (555)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Pronominalisation factitive - l'objet indirect sous-jacent (555)

SOMMAIRE
L'objet indirect sous-jacent - introduction
Définition
Ambigüité structurelle
Caractère absolu de l'interdit
Exceptions
Remarque sur le cas prépositionnel à
Les paramètres de la règle
L'objet indirect sous-jacent - règles pratiques
L'objet indirect sous-jacent - exemples
L'objet indirect sous-jacent - datifs spécialisés

L'objet indirect sous-jacent - introduction

Définition

Par objet indirect sous-jacent nous entendons un objet indirect présent dans la forme sous-jacente de la subordonnée factitive, donc un objet indirect qui ne représente pas l'agent passif de la forme de surface. (L'agent passif de la forme de surface correspond au sujet sous-jacent.)

Ambigüité structurelle

La pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent est interdite dans certains cas pour éviter l'équivoque. En principe, la proposition je le lui ai fait écrire pourrait avoir deux lectures : j'ai ordonné qu'il l'écrive et j'ai ordonné qu'on le lui écrive. La deuxième lecture est rejetée par la plupart des locuteurs.

Caractère absolu de l'interdit

L'interdit frappant la pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent dans les cas qu'on verra tout à l'heure ne peut pas être contourné à l'aide des pronoms personnels disjoints. La règle concernant l'emploi obligatoire des pronoms personnels conjoints n'est pas suspendue en faveur de la règle concernant la non-pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent. La proposition *cette nouvelle l'a fait téléphoner à eux n'est pas un subterfuge valable pour éviter *cette nouvelle le leur a fait téléphoner. On ne se sert des pronoms personnels disjoints que dans les cas où un groupe de pronoms personnels conjoints est interdit par les règles de base des pronoms personnels conjoints.

Exceptions

Exceptions à la règle interdisant la pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent

L'interdit ne s'applique ni à la pronominalisation réfléchie ni à la pronominalisation réciproque.

L'interdit ne s'applique pas aux datifs spécialisés. Nous examinerons les datifs spécialisés plus loin sur cette page.

Remarque sur le cas prépositionnel à

La question de la pronominalisation des objets indirects sous-jacents n'a rien à voir avec la pronominalisation par y du syntagme [à * nom]. La règle qui interdit la conversion cela fera répondre Pierre à ses parents *cela leur fera répondre Pierre n'interdit pas la conversion cela fera répondre Pierre aux questions de ses parents cela y fera répondre Pierre.

Les paramètres de la règle

Les règles de la pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent ont plusieurs paramètres :

Le verbe factitif

faire ou laisser

Le type d'agent passif présent

par / de, à, absence de l'agent passif

Le type de datif

objet indirect ordinaire ou datifs spécialisés

La position du pronom

joint au verbe factitif ou joint à l'infinitif

la personne du pronom

Me, te, nous, vous ne se comportent pas de la même façon que lui et leur

Le verbe de la subordonnée

Faire parvenir étant une locution cohésive, je lui ai fait parvenir une lettre n'est pas interdit.

La clarté et la simplicité de la proposition

Si la pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent ne provoque aucune ambigüité, la règle a peu de force : cela leur fera apparaître un spectre ne pose aucun problème.

Les règles de la pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent sont nombreuses et complexes, par conséquent floues, élastiques et poreuses.

L'objet indirect sous-jacent - règles pratiques

La pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent est acceptable en présence d'un agent passif marqué par les prépositions par ou de. Si l'agent passif est nul et surtout si l'agent passif est marqué par à, la pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent est agrammaticale.

La pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent est plus acceptable si le pronom est joint à l'infinitif que s'il est joint au verbe factitif.

La transgression est plus grave si l'objet indirect est de la première ou de la deuxième personne que s'il est de la troisième personne.

Les règles sont les mêmes pour les deux verbes factitifs, mais elles sont plus strictes pour faire, moins strictes pour laisser. En l'absence d'un agent passif marqué par à, la pronominalisation de l'objet indirect sous-jacent est acceptable avec laisser.

L'objet indirect sous-jacent - exemples

Faire - agent passif marqué par par

Pierre a fait porter ces livres à sa femme par son fils
Pierre les lui a fait porter par son fils

le ministre a fait écrire la réponse au pétitionnaire par son assistant
le ministre la lui a fait écrire par son assistant

le duc fera présenter son neveu à la ballerine par le directeur
le duc le lui fera présenter par le directeur

je vous ai fait envoyer une invitation par mon attaché de presse,

je lui ferai écrire par ma secrétaire

Faire - agent passif marqué par à

je ferai offrir à mon frère un collier à sa fiancée
*je lui ferai offrir un collier à mon frère

je ferai offrir à mon frère un collier à sa fiancée
*je ferai lui offrir un collier à mon frère

Faire - agent passif absent - pronom joint au verbe factitif

cette nouvelle a fait téléphoner Pierre à sa mère
*cette nouvelle le lui a fait téléphoner

la mère fait écrire ses enfants à leur grand-père
*la mère les lui fait écrire

cet éclairage fait ressembler Pierre à son grand-père
*cet éclairage le lui fait ressembler

le nouveau décret fera appartenir l'immeuble au propriétaire d'avant la mainmise communiste
*le nouveau décret le lui fera appartenir

son talent exceptionnel fera survivre ses œuvres à ce compositeur
*son talent exceptionnel les lui fera survivre

les menaces ont fait répondre le criminel aux policiers
*les menaces le leur ont fait répondre

Faire - agent passif absent - pronom joint à l'infinitif

cette nouvelle a fait téléphoner Pierre à sa mère
*cette nouvelle l'a fait lui téléphoner

la mère fait écrire ses enfants à leur grand-père
*la mère les fait lui écrire

cet éclairage fait ressembler Pierre à son grand-père
*cet éclairage le fait lui ressembler

le nouveau décret fera appartenir l'immeuble au propriétaire d'avant la mainmise communiste
*le nouveau décret le fera lui appartenir

son talent exceptionnel fera survivre ses œuvres à ce compositeur
*son talent exceptionnel les fera lui survivre

les menaces ont fait répondre le criminel aux policiers
*les menaces l'ont fait leur répondre

Laisser - agent passif absent - pronom joint au verbe factitif

tu ne devrais pas laisser sourire ton enfant aux passants
*tu ne devrais pas la leur laisser sourire

la police a enfin laissé téléphoner mon ami à son avocat
*la police le lui a enfin laissé téléphoner

les parents ont laissé le précepteur présenter le baron à leur fille
*les parents le lui ont laissé présenter le baron

Laisser - agent passif absent - pronom joint à l'infinitif

tu ne devrais pas laisser sourire ton enfant aux passants
tu ne devrais pas la laisser leur sourire

la police a enfin laissé téléphoner mon ami à son avocat
la police l'a enfin laissé lui téléphoner

les parents ont laissé le précepteur présenter le baron à leur fille
les parents l'ont laissé lui présenter le baron

L'objet indirect sous-jacent - datifs spécialisés

Voir la page connexe Les fonctions du cas objet indirect pour l'examen détaillé des objets indirects spécialisés. La pronominalisation des objets indirects spécialisés de la subordonnée sous-jacente est obligatoire.

Datif du préjudice

ils lui ont fait disparaître sa voiture
on lui a fait crever son chien

Datif de l'action dirigée sur les possessions - avec article défini

on lui a fait adhérer le bras au mur
on lui a fait tomber des pierres sur la tête
on lui a laissé tomber des pierres sur la tête
on lui a fait couler de la crème sur le visage

Datif de l'action dirigée sur les possessions - sans article défini

on lui a fait tomber des pierres dessus
on lui a laissé tomber des pierres dessus

Datif de l'effet spontané

le soleil lui a fait rougir la peau
le soufre lui a fait se rétrécir la peau
les cachets lui on fait enfler le bras
cela lui fait tourner la tête
cela lui faisait monter des sanglots à la gorge
cela lui faisait battre le cœur
l'idée lui trottait dans la tête

Remarque sur l'agentivité

Les situations dites agentives constituent une exception à l'intérieur d'une exception. On a vu que la pronominalisation des objets indirects spécialisés sous-jacents n'est pas prohibée, mais cette exception ne s'applique que lorsque la subordonnée n'exprime pas un événement agentif, c'est-à-dire une action physique délibérée et vigoureuse.

*il lui fera tirer les soldats dans le ventre
*il lui fera tirer les soldats dessus
*elle lui fera courir des gosses après
*elle lui fera gambader des gosses autour

L'effet syntaxique de l'agentivité peut être démontré par l'exemple suivant. La proposition Pierre lui est tombé dessus a une interprétation agentive et une interprétation non agentive, mais la seule interprétation possible de on lui fera tomber Pierre dessus est non agentive.

Démanger

Démanger est construit de deux façons : la main le démange ou la main lui démange. Évidemment, le verbe démanger n'est pas passivable et *cela le faisait démanger par la main est exclu. En revanche, cela lui faisait démanger la main est correct.

RETOUR EN HAUT DE PAGE