Les subordonnées libres - introduction
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Les subordonnées libres - introduction (555)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Les subordonnées libres - introduction (555)

SOMMAIRE

Les grands axes de la classification des subordonnées libres


Les subordonnées libres sont classées selon les circonstances (les « systèmes ») ou rangées sous l'étiquette « inclassable ».

Les subordonnées libres peuvent s'associer à des noyaux que les subordonnées régies ne connaissent pas. Pour les noyaux atypiques, voir la page connexe La subordination - noyaux atypiques.

La distinction entre subordonnée fléchie et non fléchie se répète dans chaque système et dans le domaine inclassable.

Les subordonnées libres non fléchies sont infinitives ou participiales.

Les subordonnées libres sont verbales ou averbales.

Les subordonnées libres se subdivisent selon les modes subordinatifs et selon les temps subordinatifs.

Voir la classification des subordonnées libres participiales à la page connexe Le participe présent - introduction.

Les subordonnées libres sont normales ou métadiscursives.

Pour l'examen de la corrélation du sujet des subordonnées, voir les pages connexes La subordination - l'emploi des modes - l'infinitif, Les subordonnées régies - l'emploi de l'infinitif.


Les circonstances - détails

Temps, cause, but, condition, concession, conséquence

Le terme « circonstance » est ambigu : l'étude des adverbes fait appel à une palette de circonstances beaucoup plus riche que l'étude des subordonnées libres. Tout grammairien est libre d'introduire des circonstances lexicales comme bon lui semble, mais la liste des circonstances des subordonnées libres est presque immuable. Les seules subordonnées libres du français sont les subordonnées temporelles, causales, finales, conditionneles, concessives et consécutives.


Les subordonnées consécutives ont un statut un peu spécial : elles sont régies directement par les syntagmes consécutifs (par exemple par tellement que), qui, à leur tour, sont libres. Voir la page connexe Le système consécutif.

Voir la page connexe Les subordonnées libres inclassables pour les subordonnées libres inclassables (sans que, loin que, etc.).

Légitimité douteuse de la circonstance

La légitimité de la circonstance comme dimension des subordonnées libres est douteuse.

Il n'y a aucune corrélation entre les types formels de jonction et les circonstances.

De nombreuses conjonctions chevauchent plusieurs circonstances. Il y a des amalgames de circonstances, tels que

la cause et le temps
le temps et la condition
la concession et la condition
la conséquence et le but

Il y a un nombre important de subordonnées inclassables, c'est-à-dire de subordonnées rebelles au rangement sous les circonstances majeures (temps, cause, but, concession, condition, conséquence). La section consacrée aux subordonnées inclassables est un fourre-tout.

Un très grand nombre de locutions prépositives pourraient être considérées comme conjonctions adverbiales. Les conjonctions composées constituent une catégorie aux contours flous. On pourrait ajouter des centaines de locutions prépositives, de participes et de subordonnées relatives à la liste des conjonctions composées.

RETOUR EN HAUT DE PAGE