HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La subordonnée factitive - introduction (547)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La subordonnée factitive - introduction (547)

SOMMAIRE
Exemple liminaire
Terminologie
Les deux transformations
L'infinitif passif
Un système de contraintes
L'élasticité des règles
L'accord du participe passé de faire et de laisser
Constructions quasi-factitives et de perception
Sujets exclus
Le spectre sémantique du verbe factitif faire
Renvois

Exemple liminaire

maman fait manger des légumes aux enfants

Terminologie

La subordonnée que nous appelons « factitive » est aussi appelée « causative » dans certaines grammaires. Le verbe laisser est parfois appelé « tolératif ». Nous employons uniquement le terme « factitif ».

Par syntagmes factitifs de base nous entendons les syntagmes factitifs sans pronominalisation. Nous allons commencer notre exposé par les syntagmes de base sans faire aucune référence à la pronominalisation.

Les deux transformations

Les verbes factitifs faire et laisser peuvent être paraphrasés comme provoquer-événement. La forme sous-jacente de l'événement provoqué peut être représentée par une simple subordonnée fléchie. Par exemple,

faire marcher le moteur

peut être paraphrasé comme

provoquer-événement(le moteur marche).

On verra que la forme finale du syntagme factitif est le produit de deux transformations : la passivation et la montée sujet-objet. Dans certains cas la passivation est omise et la montée sujet-objet est la seule transformation à appliquer.

Autrement dit,

soit la montée sujet-objet est appliquée directement à la subordonnée sous-jacente active ou passive,

soit la montée sujet-objet est appliquée à la sortie de la passivation, qui vient d'être appliquée à la subordonnée sous-jacente active.

Nous reviendrons sur les détails de ces mécanismes.

L'infinitif passif

Le français a un infinitif passif simple, identique en forme à l'infinitif actif. Le mot réparer dans j'ai fait réparer mon ordinateur par un spécialiste est un infinitif passif simple. Être réparé et avoir été réparé sont des infinitifs passifs composés.

Un système de contraintes

On verra que la syntaxe factitive obéit à un nombre considérable de règles. Ce ne sont pas des règles qui s'appliquent individuellement et séquentiellement. Toutes les règles agissent simultanément et conjointement. La construction factitive grammaticale est la « solution » d'un système de contraintes.

L'élasticité des règles

Les règles factitives se caractérisent par une certaine élasticité. Les locuteurs ont souvent des réactions divergentes à l'égard des phénomènes du domaine factitif. Ce sont les règles gouvernant la pronominalisation factitive qui s'avèrent les moins rigides,

L'accord du participe passé de faire et de laisser

L'accord du participe passé des verbes factitifs est un problème classique qui fait parler de lui dans tous les cours et dans tous les précis. Voir la page connexe Le participe passé.

Constructions quasi-factitives et de perception

La syntaxe des verbes quasi-factitifs (envoyer, mener) et la syntaxe des verbes de perception (voir, entendre, sentir) ressemblent à celles des verbes factitifs faire et laisser. Nous leur réservons des sections indépendantes.

Sujets exclus

Les constructions factitives sont des phénomènes syntaxiques spécifiques et formels. Le verbe faire n'est pas factitif dans faites qu'il s'en aille et dans faites en sorte qu'il s'en aille. De même, les emplois vaguement causatifs de laisser, tels que je te laisse à penser, ne retiennent pas notre attention dans cette section. Voir les pages connexes Verbes multistructurels - faire, Verbes multistructurels - laisser pour l'examen de ces phénomènes.

Le spectre sémantique du verbe factitif faire

On verra que le verbe factitif faire a un spectre sémantique très riche. Les significations de faire dans il se fait descendre de Napoléon, dans il fit traverser la rue à un aveugle et dans il s'est fait arrêter par la police ne sont pas les mêmes.

Renvois

Pour des remarques sur l'adverbe dans l'environnement factitif voir les pages connexes Le groupe adverbial - problèmes d'ambigüité, Le groupe adverbial - la place de l'adverbe.

RETOUR EN HAUT DE PAGE