HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La subordonnée objet direct infinitive - la montée sujet-objet (545)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La subordonnée objet direct infinitive - la montée sujet-objet (545)

SOMMAIRE
La montée sujet-objet - introduction
Montée sujet-objet - verbes cognitifs
Dans la langue écrite
Dans la langue parlée
Interrogation profonde partielle concernant le sujet
Relativation du sujet d'une subordonnée cognitive
Montée sujet-objet et complément prédicatif
Montée sujet-objet - verbes factitifs
Montée sujet-objet - verbes quasi-factitifs
Montée sujet-objet - verbes de perception
Montée sujet-objetindirect

La montée sujet-objet - introduction

La montée sujet-objet a plusieurs types. Plus exactement, la montée sujet-objet est déclenchée par plusieurs catégories de verbes :

§ La montée sujet-objet cognitive est déclenchée par

certains verbes cognitifs (penser, savoir, imaginer, etc.)

§ La montée sujet-objet factitive est déclenchée par

les deux verbes factitifs (faire et laisser)

§ La montée sujet-objet de perception est déclenchée par

certains verbes de perception (voir, entendre, sentir, etc.)

§ La montée sujet-objet quasi-factitive est déclenchée par

certains verbes quasi-factitifs (envoyer, mener, etc.)

Montée sujet-objet - verbes cognitifs

§ Dans la langue écrite

Dans la langue écrite, un groupe restreint de verbes cognitifs admettent la montée sujet-objet : le sujet de la subordonnée fléchie sous-jacente devient objet direct du verbe cognitif de la principale et le verbe fléchi de la subordonnée sous-jacente est converti à l'infinitif.

Les verbes

comprendre
croire
déclarer
deviner
dire
espérer
estimer
imaginer
juger
penser
savoir
se présenter
sentir

ce genre de jeunes gens peu scrupuleux auxquels Swann me croyait ressembler (Proust)
ces lettres que vous m'avez dit être de Mme d'Ange (Dumas fils)
Charles ne céda pas, tant il jugeait cette récréation lui devoir être profitable (Flaubert)
des sublimités qu'on a reconnu être des fautes de copiste (France)
elle le savait être le plus pur des purs
elle semblait un portrait de Véronèse avec ses cheveux d'un blond luisant qu'on aurait dit avoir déteint sur sa chair (Maupassant)
je crois ces jeunes chercheurs être d'excellents syntacticiens
je me suis adressé à un ami que je savais être de bon conseil
je vous espère obéir aux ordres de votre père
la langue française que Brunetto Latini disait être la plus délectable de toutes (France)
le grand patriote que tous savaient n'avoir jamais existé (A. Daudet)
les directeurs d'une affaire ont, selon moi, le droit absolu de faire sans contrôle ce qu'il jugent devoir être fait pour le bien de leur entreprise (Gyp)
m'offrant des trésors qu'elle savait être dans des tombeaux (Flaubert)
Sainte-Marie de la Minerve qu'on lui disait être le seul échantillon du style gothique à Rome (Zola)
ses cheveux d'un blond luisant qu'on aurait dit avoir déteint sur sa chair (Maupassant)
un de ces hommes qu'on sent avoir traversé de longs pays inconnus, un de ces homme qu'on devine trempés dans le courage (Maupassant)
un homme qui se présentait être bien renseigné (Maupassant)
un journal qui se dit avoir une vocation littéraire
une femme d'âge moyen, que je compris être sa fille
une lutte qu'il devine être sans issue
une usine de produits chimiques, qu'on disait fabriquer des gaz toxiques
voici la solution que j'estime convenir

§ Dans la langue parlée

Dans la langue parlée, la montée sujet-objet n'est acceptable que dans les deux cas où elle simplifie l'extraction du sujet.

Interrogation profonde partielle concernant le sujet

quel employé crois-tu avoir volé l'argent ?

est moins rébarbatif que

quel employé crois-tu qui a volé l'argent ?

Relativation du sujet d'une subordonnée cognitive

Pierre et Paul, que je savais être d'excellents syntacticiens

est moins rébarbatif que

Pierre et Paul, que je savais qui étaient d'excellents syntacticiens

et plus concis que

Pierre et Paul, dont je savais qu'ils étaient d'excellents syntacticiens

Exemples de la relativation

il eut l'idée d'aller chercher à l'office un poulet froid qu'il savait s'y trouver (Montherlant)
la reine qu'on croyait ne rien savoir
le danger qu'on affirmait être imaginaire
un magnifique tilleul qu'on dit avoir été planté en 1518 (Chevallier)
une femme d'âge moyen, que je compris être sa fille (Lacretelle)
une matière noirâtre que je ne savais pas être du caviar (Proust)

Ambigüité : j'ai été surpris par Pierre que j'imaginais pouvoir vaincre

§ Montée sujet-objet et complément prédicatif

Avec certains verbes cognitifs de la principale, l'infinitif être de la subordonnée peut être omis : les mesures que nous savions être indispensables les mesures que nous savions indispensables. Cette transformation est courante avec certains verbes cognitifs (savoir, croire, estimer), mais moins naturelle avec d'autres (comprendre, espérer, deviner).

Montée sujet-objet - verbes factitifs

Voir les pages connexes La subordonnée factitive.

Montée sujet-objet - verbes quasi-factitifs

Voir les pages connexes La subordonnée quasi-factitive.

Montée sujet-objet - verbes de perception

Voir les pages connexes La subordonnée de perception.

Montée sujet-objetindirect

Il paraît que le verbe permettre présente un phénomène curieux qu'on pourrait appeler « montée sujet-objetindirect » : son état de santé ne lui permettait pas d'être incarcéré. (À moins que ce ne soit un caprice journalistique.)

RETOUR EN HAUT DE PAGE