La subordonnée factitive - l'agent passif
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
La subordonnée factitive - l'agent passif (527)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La subordonnée factitive - l'agent passif (527)

Les trois prépositions par, de et à

L'agent passif de la subordonnée factitive peut être marqué par trois prépositions : par, de et à. Il y a une division du travail majeure entre le couple par / de et à. Il y a une division du travail mineure entre par et de. Autrement dit, on a affaire non pas à une trifurcation, mais à une succession de deux bifurcations.

À proprement parler, la division du travail entre par et de n'a rien à voir avec la syntaxe factitive. Le choix de la préposition de l'agent passif est fait dans toute proposition passive conformément à certaines règles propres au domaine de la passivation et sans rapport avec les subordonnées factitives. Voir la page connexe L'agent passif. Le choix entre par et de est fait dans le « module » passivation. Une fois ce choix fait, le « module » factitif fait son choix entre le résultat du « module » passivation (par ou de) et à. Le vrai problème de la syntaxe factitive est la division du travail entre par et à. (Par souci de simplicité, nous dirons par au lieu de par / de.)

L'angle de focalisation

On emploie par pour braquer l'attention sur l'objet ou sur le processus de la subordonnée ; on emploie à pour braquer l'attention sur l'agent de la subordonnée. Exemples :

Il fait manger le biscuit à son chien fait penser à un rapport normal entre maître et animal de compagnie. Dans il fait manger ce biscuit par son chien, par détourne l'attention du chien pour la diriger sur la diététique canine. Cette proposition fait penser à une expérience.

Pierre s'est fait battre par Paul : Pierre est maso, mais Paul n'est pas forcément sado. Pierre s'est fait battre à Paul : Pierre est un maso noble, qui pense au plaisir du sado Paul.

Il a fait interroger ce prisonnier par son assistant décrit le processus d'interrogation qui a le prisonnier pour protagoniste. Il a fait interroger trois prisonniers à son assistant met l'accent sur les devoirs de l'assistant.

En se concentrant, elle arrivera à faire effleurer le filet à la balle décrit l'événement sous la perspective du joueur. L'emploi de par ferait penser à un test de la solidité du filet.

La famine a fait manger des rats aux habitants de la ville décrit la souffrance des habitants. Le maire a fait manger les rats morts par les habitants de la ville décrit une méthode maoesque de ramassage.

Dans la proposition il fera courir le 100 mètres à Pierre il pourrait s'agir d'un sélectionneur qui veut faire plaisir à Pierre. Il fera courir le 100 mètres par Pierre met l'accent sur la course et laisse entendre que Pierre est sélectionné pour de bonnes raisons.

Elle fera tuer son mari à son amant laisse entendre qu'elle fait faire la sale besogne à son amant pour l'occuper ou pour lui permettre de satisfaire son besoin de sadisme.

Comparer les propositions Pierre fait embrasser Marie par Paul et Pierre fait embrasser Marie à Paul. Dans la première version, Pierre agit en entremetteur de Marie, dans la seconde, en entremetteur de Paul.

Connaître connaît deux constructions factitives : cet article fera connaître la théorie de Pierre des physiciens américains et cet article fera connaître la théorie de Pierre aux physiciens américains. Dans la première proposition, il s'agit du succès de Pierre. Dans la seconde, il pourrait s'agir du gros tirage de la revue ou du vif intérêt des collègues américains.

Comparer j'ai fait nettoyer les toilettes par le général et j'ai fait nettoyer les toilettes au général. Dans la première proposition il pourrait s'agir d'un général prisonnier, dans la deuxième, d'un général coprophile.

Comparer je ferai voir le film à Pierre et je ferai visionner le film par Pierre. La première proposition fait penser à quelqu'un qui est curieux de connaître la réaction de Pierre. La deuxième proposition pourrait faire partie d'un scénario où un critique de cinéma, souffrant, se fait remplacer.

RETOUR EN HAUT DE PAGE