HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La subordination - l'emploi des modes - l'infinitif (525)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La subordination - l'emploi des modes - l'infinitif (525)

SOMMAIRE
Renvoi important
La place de l'infinitif dans l'espace de subordination
La classification des subordonnées infinitives
Subordonnées régies
Subordonnées libres
Subordonnées relatives
Subordonnées infinitives à couplage distendu
Subordonnées infinitives de thématisation
Subordonnées infinitives inclassables
Le sujet de l'infinitif
Le sujet de l'infinitif - règle de base de la corrélation
La subordonnée régie - fonction = sujet
La subordonnée régie - fonction = autre que sujet
La subordonnée libre
Sujet virtuel, responsabilités réelles
Les introducteurs d'infinitif
Les types de montée
Aspects divers de la subordonnée infinitive

Renvoi important

Le répertoire des emplois de l'infinitif se trouve à la page connexe L'infinitif - répertoire.

La place de l'infinitif dans l'espace de subordination

Les subordonnées infinitives ne constituent pas un sujet cohésif et indépendant. Le mode du verbe de la subordonnée est la dimension du plus bas niveau dans la catégorisation des subordonnées.

Au plus haut niveau, les subordonnées se divisent en régies, libres, relatives et à couplage distendu.

Au niveau suivant, chaque catégorie majeure a sa typologie propre à elle. Par exemple, les subordonnées régies se divisent selon la fonction (sujet, objet direct, complément prédicatif, compléments prépositionnels) et selon la modalité propositionnelle (énonciatif, injonctif, interrogatif).

La distinction entre subordonnée fléchie et subordonnée infinitive est un détail situé au plus bas niveau.

Il y a des dizaines de subordonnées qui ont une version fléchie et une version infinitive. Les emplois de l'infinitif sont dispersés aux quatre coins de l'espace des subordonnées.

La classification des subordonnées infinitives

Nous rappelons que l'infinitif a des emplois dans la proposition indépendante ou principale. Voir la page connexe L'infinitif - les emplois non subordinatifs des temps.

Les subordonnées infinitives sont dispersées à travers la grammaire. Les retrouver toutes exige un certain effort.

Subordonnées régies

Voir la classification et la liste à la page connexe Les subordonnées régies - l'emploi de l'infinitif.

Subordonnées libres

Voir la classification et la liste à la page connexe Les subordonnées libres - introduction.

Subordonnées relatives

Voir les pages connexes La subordonnée relative infinitive de besoin et recherche, La subordonnée relative infinitive existentielle régie.

Subordonnées infinitives à couplage distendu

Voir la page connexe Les subordonnées infinitives à couplage distendu.

Subordonnées infinitives de thématisation

Voir la page connexe Détachement et thématisation - rubrique Thématisation du verbe.

Voir la page connexe Détachement et thématisation - rubrique Thématisation lexicale explicite.

Subordonnées infinitives inclassables

Certaines subordonnées libres infinitives se refusent à toute étiquette de circonstance. Voir la page connexe Les subordonnées libres inclassables.

Certaines subordonnées libres infinitives se cachent dans les sections consacrées aux prépositions élémentaires (à, de, pour, entre).

Le sujet de l'infinitif

L'examen du sujet de la subordonnée infinitive est bidimensionnel. Chaque type majeur de subordonnée infinitive (régie, libre, relative, à couplage distendu) peut avoir un ou plusieurs types de sujet :

sujet corrélé avec un élément de la principale
sujet impersonnel
sujet explicite

Certaines combinaisons de type de subordonnée et de type de sujet ne se produisent pas.

Le sujet de l'infinitif - règle de base de la corrélation

Il y a une différence importante entre les subordonnées régies et les subordonnées libres,

La cible de corrélation de la subordonnée régie est un trait lexical permanent du verbe de la principale, donc cette cible est absolue et non négociable. Dans Pierre a promis à Paul d'aller à la fête, c'est Pierre qui ira à la fête ; dans Pierre a persuadé Paul d'aller à la fête, c'est Paul. C'est une certitude grammaticale, qui n'a rien à voir avec le contexte extragrammatical.

La cible de corrélation de la subordonnée libre présente un problème un peu plus difficile. Nous empruntons nos exemples (avec modifications) à l'article d'Anne Dagnac dans Merle(2003),

La tendance générale est à la corrélation du sujet de la subordonnée avec le sujet de la principale, mais la corrélation avec un autre actant de la principale est possible si la clarté de la phrase est assurée par le contexte. La grammaticalité de la corrélation avec un actant de la principale autre que le sujet dépend, en outre, de la circonstance adverbiale de la subordonnée. Par exemple, la corrélation atypique est moins fréquente avec les subordonnées temporelles qu'avec les subordonnées causales. La subordonnée temporelle est, en quelque sorte, plus centrale ; la subordonnée causale, plus périphérique.

Subordonnée causale

Dans le premier exemple la corrélation est typique. Dans les deuxième et troisième exemples la corrélation est atypique, mais claire, donc grammaticale. Dans le dernier exemple, la corrélation est atypique et difficile à interpréter, donc agrammaticale. La difficulté d'interpréter le dernier exemple tient au fait que la cible de corrélation, à savoir Pierre, est trop profondément enfoui dans la principale, trop éloigné du sujet virtuel de la subordonnée.

Pierre a été condamné à perpétuité pour avoir tué Paul
le tribunal a condamné Pierre à perpétuité pour avoir tué Paul
le procurueur a requis la perpétuité contre Pierre pour avoir tué Paul
*à l'issue du réquisitoire contre Pierre, le parquet a requis la pepétuité pour avoir tué Paul

Subordonnée temporelle

La corrélation ne se fait pas avec le sujet de la principale, mais elle n'est pas agrammaticale pour autant.

il faisait beau avant de partir en vacances
avant de partir en vacances, il arrive toujours une catastrophe
après avoir changé la roue, la voiture a arrêté de tanguer
tout a été argumenté avant de trancher
des contrôles très sévères seront effectués avant de décerner ce label
avant d'aller plus loin, ce problème doit être élucidé
c'est l'ultimatum imposé par Moscou avant de reprendre les bombardements
Pierre a été critiqué par le jury après avoir écarté sa candidature
avant de se décider, un temps de réflexion lui a été nécessaire

L'interprétation qui surgit spontanément va à l'encontre du sens voulu.

*avant de se décider, Pierre lui a longuement parlé
*Pierre a été sauvagement battu par Paul avant de prendre la fuite
*Pierre a éte imposé par le président avant de démisiionner

La subordonnée régie - fonction = sujet

Sujet impersonnel

il vaut mieux se taire
il est utile de prendre une douche de temps en temps
il est douloureux de punir les enfants
il reste à achever le travail

Sujet corrélé

il nous faut lui être fidèles
il nous reste à achever le travail
il nous est douloureux de punir les enfants
il lui semble d'avoir répondu du tac au tac
il lui faut gagner la vie
il lui déplaît de s'expliquer davantage
il lui appartient de faire le nécessaire
il lui est loisible de se taire
on a cru préférable de se taire
ça lui évitera de subir ces critiques

Sujet explicite

Construction affective elliptique

la France voter pour un espèce de Hongrois
lui ne pas accepter dans ces conditions
moi épouser un goy
moi faire don de ma semence à une gouine
moi programmer en Cobol
moi renoncer à ce rêve. jamais
moi trahir un ami
moi croire une histoire pareille
moi lire des ouvrages de grammaire
non, je ne reviens pas, un homme comme vous s'avilir, s'abaisser jusqu'à faire des pamphlets (Veuillot)
ô tourment ! Doña Sol souffrir, et moi le voir (Hugo)
oser, le Français moyen, avouer, faire entendre directement qu'il n'aime pas les juifs ?...c'est se faire classer immédiatement parmi les plus infréquentables fieffés cancreux tardigènes (Céline)
Pierre faire une chose pareille, c'est impossible
Pierre réussir à son examen, cela m'étonnerait
un Arabe épouser une Française, cela ne s'est jamais fait et ne se fera pas (Revue des deux mondes, Janvier 1925)
un Krafft épouser une fille qui ne fût pas musicienne, cela ne s'est pas vu depuis plus de cent ans (Rolland)
un homme comme vous, un homme d'élite, vivre seul avec une grossière servante (France)
un père se cacher pour voir ses filles (Balzac)

Construction normale

c'est inconvénient d'oser, moi, vous dire pareilles choses
ce n'est pas une raison pour la condamner, vous, sans l'avoir entendue
il aurait mieux valu mourir tous (Zola)
il fallait apporter nous-mêmes notre éclairage (Passy)
il fallait en finir, lui et moi (Boylesve)
il fallait, moi, imposer un médecin (Romains)
paraître l'ignorer, moi, serait puéril
puisqu'il aurait de l'argent, lui, à quoi bon en avoir moi ? (Zola)
quand vous avez réussi à tomber vous aussi malade (Benoit)
quant à le faire lui-même, il n'en était pas capable
tu m'as contraint d'être faible, pour pouvoir, toi, être fort (Duhamel)

Construction normale avec pour

il est fréquent pour...de
il est normal pour...de
la nécessité pour...de
la possibilité pour...de

La subordonnée régie - fonction = autre que sujet

Sujet corrélé

Cibles de corrélation

Sujet de la superordonnée

j'avoue avoir volé l'argent
j'ai décidé de prendre une douche le mois prochain

Objet direct de la superordonnée

on m'accuse d'avoir volé l'argent
Pierre exhorte Paul à prendre une douche

Objet indirect de la superordonnée

ils m'ont conseillé de voler l'argent
Pierre suggère à Paul de prendre une douche

Sujet impersonnel

Dans les exemples qui suivent, les subordonnées sont des sujets d'apposition prédicative. Pour l'examen de la subordonnée sujet d'apposition prédicative, voir la page connexe La subordonnée sujet d'apposition prédicative. L'apposition prédicative dans tous les exemples est la peine, mot auquel, nous semble-t-il, est limité le phénomène dont nous parlons ici.

Dans le premier groupe d'exemples, la voix de la subordonnée est l'actif. C'est le seul choix grammatical. En principe, ce choix n'est même pas la peine qu'on le mentionne...ne seraient les exemples du deuxième groupe, qui illustrent l'emploi du passif, illogiques mais (mystérieusement) consacrés par l'usage.

La voix de la subordonnée est l'actif

ça vaut la peine qu'on s'y arrête
ce n'était pas la peine de changer de gouvernement
ça ne vaut pas la peine d'en parler
il vaudrait la peine ici de dissiper un préjugé

La voix de la subordonnée est le passif

quelque chose qui vaille la peine d'être communiqué (la chose communiquée n'éprouve aucune peine)
ça ne vaut pas la peine d'être lu (l'écrit n'éprouve aucune peine à être lu)
au temps où la vie valait encore la peine d'être vécue (Triolet - la vie n'est pas consciente d'être vécue)
ce phénomène vaut la peine d'être noté

Il serait plus logique de dire ce livre vaut la peine qu'on le lise ou la vie valait encore la peine qu'on la vive, mais cette construction est purement théorique.

Sujet explicite

il referma les yeux avec le désir de mourir lui aussi (Zola)

La subordonnée libre

Sujet corrélé

En principe, le sujet de la subordonnée doit être corrélé avec le sujet de la superordonnée : Pierre parlera à Paul avant de partir est grammatical si c'est Pierre qui part et agrammatical si c'est Paul qui part.

Dans les exemples qui suivent, la corrélation anomale de l'infinitif ne met pas en péril la clarté.

ce choix a été fait sans y penser
ce virus très contagieux se propage sans le savoir lors des rapports sexuels
et moi, que t'ai-je fait pour m'oublier ainsi ? (Musset)
il lui a soumis le texte pour le corriger
je vous vends mes secrets pour devenir un millionnaire
l'appareil doit être manié avec douceur pour obtenir un résultat satisfaisant
la ville te paie sans travailler
la voiture est préférée aux transports en commun pour se rendre à son travail
les costumes neufs que notre père nous a offerts pour être dignes de lui (H. Bazin)
les spectateurs l'ont copieusement hué pour avoir attenté à la personne du roi
mes lèvres toucheront sa joue avant de mourir (Stendhal)
on a acheté une valise à Pierre pour partir
on s'écrit des lettres pour être montrées (Sainte-Beuve)
que de choses se sont dites sans ouvrir la bouche (Rousseau)
un passeport est exigé pour passer la frontière
une clé doit être utilisée pour entrer dans ce local

Il y a une forte analogie entre la corrélation du sujet de l'infinitif et la corrélation du sujet du gérondif. Dans les deux cas, l'ultime critère de grammaticalité repose sur la clarté, mais le gérondif est plus tolérant à l'égard de la non-corrélation avec le sujet de la principale que l'infinitif. Voir la question de la non-corrélation du gérondif à la page connexe Le participe présent adverbial - rubrique Le gérondif - la corrélation du sujet.

Pour l'examen détaillé de la corrélation du sujet de la subordonnée infinitive à couplage distendu, voir la page connexe Les subordonnées infinitives à couplage distendu. Dans générations à venir, le sujet et le noyau de l'infinitif sont identiques. Dans bon à s'en lécher les doigts, le dégustateur et le dégusté sont distincts.

Sujet impersonnel

Ne se produit pas.

Sujet explicite

Subordonnée finale - construction populaire et administrative

Voir la subordonnée finale infinitive à la page connexe La subordonnée finale infinitive.

il y a une poubelle dans l'arrière-cour pour les locataires déposer leurs ordures

[pour * nom * de * infinitif]

la possibilité pour le voyageur de s'enregistrer grâce à son portable

Voir d'autres exemples à la page connexe Emplois spécialisés de pour - subordination infinitive - rubrique Subordonnée sujet ou apposition prédicative.

La subordonnée relative

Le sujet de la subordonnée relative infinitive est toujours corrélé.

La subordonnée à couplage distendu

Le sujet de la subordonnée à couplage distendu est corrélé ou impersonnel.

Sujet virtuel, responsabilités réelles

Le sujet inaudible et invisible de la subordonnée infinitive peut être le support de syntagmes tout à fait tangibles.

Éléments corrélés

Le sujet corrélé de l'infinitif peut être, à son tour, la cible d'éléments corrélés, tels que tous, l'un l'autre, lui-même, lui aussi. Voir l'examen des éléments corrélés à la page connexe La corrélation.

ce qu'ils veulent c'est d'en profiter eux aussi
il aurait mieux valu mourir tous (Zola)
il est temps de rentrer chacun dans notre vie (Margueritte)
il fallait apporter nous-mêmes notre éclairage (Passy)
il fallait en finir, lui et moi (Boylesve)
il faut tous y aller
il referma les yeux avec le désir de mourir lui aussi (Zola)
ils finiront par le faire démolir, cet urinoir, à force de tous s'y mettre contre (Chevallier)
je l'ai dissuadé d'écrire lui aussi
quand vous avez réussi à tomber vous aussi malade (Benoit)
que penserais-tu d'habiter Versailles tous les trois ? (A.Daudet)

Dans le premier exemple, eux aussi semble être corrélé avec ils de la principale, mais cette corrélation n'est qu'indirecte : eux aussi est corrélé directement avec le sujet virtuel de profiter, qui, à son tour, est corrélé avec ils, sujet de la principale.

Thématisation appuyée

Le sujet corrélé de l'infinitif peut être appuyé par un thème. Voir l'examen de la thématisation appuyée à la page connexe Les trois poids nominaux et les pronoms personnels disjoints élargis - rubrique La thématisation appuyée.

tu m'as contraint d'être faible, pour pouvoir, toi, être fort (Duhamel)

Les introducteurs d'infinitif

Dans certaines subordonnées (par exemple dans la subordonnée sujet), l'infinitif est introduit par l'introducteur de : vous plairait-il de venir dîner ce soir ?. Ce de ne doit pas être confondu avec le de régi par un verbe qui admet la subordonnée infinitive : je l'ai persuadé de venir dîner ce soir. On trouve aussi à comme introducteur d'infinitif dans certaines subordonnées.

L'emploi ou non de l'introducteur d'infinitif est instable : il dépend du type de subordonnée et de certains facteurs sémantiques. Voir les pages connexes Subordonnée complément prépositionnel infinitive - classification, La subordonnée sujet infinitive - caractéristiques générales, Emplois généraux de de - [verbe * de * nom], Les subordonnées régies énonciatives, La comparaison à second pôle nominal, La mise en relief par introducteurs, Verbes multistructurels - rester, Verbes multistructurels - manquer, Subordonnée complément prépositionnel infinitive - noyau = verbe, Subordonnée complément prépositionnel infinitive - phénomènes divers, La subordonnée sujet d'apposition prédicative, Avoir à, y avoir à.

Les types de montée

La montée sujet-sujet

La montée sujet-sujet relève de la subordonnée infinitive sujet. Voir la page connexe La subordonnée sujet infinitive - la montée sujet-sujet.

La montée objet-sujet

La montée objet-sujet relève de la subordonnée infinitive sujet. Voir la page connexe La subordonnée sujet infinitive - la montée objet-sujet.

La montée sujet-objet

La montée sujet-objet relève de la subordonnée infinitive objet direct. Voir la page connexe La subordonnée objet direct infinitive - la montée sujet-objet.

La subordonnée factitive, la subordonnée quasi-factitive et la subordonnée de perception comportent la montée sujet-objet. Voir les pages connexes La subordonnée factitive, La subordonnée de perception, La subordonnée quasi-factitive.

Aspects divers de la subordonnée infinitive

La place des adverbes légers, des mots flottants et des éléments corrélés par rapport à l'infinitif

L'infinitif avec ni et ou non

Voir les pages connexes La négation verbale - conégateurs - le conégateur coordinatif ni, La négation autonome coordinative.

Les temps de l'infinitif

Voir la page connexe Le participe passé, Les subordonnées régies - l'emploi de l'infinitif.

La coordination des subordonnées mixtes

Voir la page connexe La coordination.

L'infinitif passif simple dans les subordonnées

Voir les pages connexes La passivation au sens large, Le passif dans la subordonnée.

Le choix entre l'infinitif et le subjonctif

Voir le page connexe Subordonnée régie - subjonctif - facteurs divers.

RETOUR EN HAUT DE PAGE