HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Les méthodes d'interrogation - méthodes mineures (494)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Les méthodes d'interrogation - méthodes mineures (494)

SOMMAIRE
Interrogation hybride
Interrogation thématisée
Interrogation à ti
Interrogation hyperpériphrastique
Interrogation périphrastique relâchée
Interrogation périphrastique existentielle
Interrogation - autres méthodes populaires

Interrogation hybride

Dans la méthode d'interrogation hybride se conjuguent l'antéposition de la cible d'interrogation, qui est le propre de la méthode à inversion de sujet, et la non-inversion du sujet, qui est le propre de la méthode in situ.

Il y a quatre cas à envisager :

Le sujet est un pronom conjoint

Ce cas appartient à la langue familière.

à quelle heure il est parti ?
à qui tu écris ?
à quoi on peut penser d'autre ?
à quoi tu penses ?
combien ça coûte ?
combien de temps tu restes ?
comment tu sais ?
comment tu vas ?
de quoi tu penses qu'ils parlent ?
lequel tu préfères ?
où tu vas ?
où vous avez trouvé ça ?
par où tu es monté ?
pour quand tu veux la livraison ?
pourquoi tu as fait ça ?
pourquoi tu pleures ?
pourquoi tu veux pas venir ?
quel âge il a ?
quelle heure il est ?
qui c'est ?
qui vous voulez voir ?

Le sujet est cela / ça

Ce cas appartient à la langue familière.

à quoi cela sert ?
combien de temps ça prend ?
d'où ça vient ?

Le sujet n'est ni un pronom conjoint ni cela / ça

Ce cas appartient à la langue populaire.

quelle langue les Gaulois parlaient ?
comment cet accident est arrivé ?

Comment ça va ?

Cette formule est courante dans tous les registres.

Interrogation thématisée

cet objet bizarre qui ressemble à la fois à une horloge et à un hachoir, à quoi sert-il au juste ?
tous ces êtres qui passaient dans la brume, de quelle vie imbécile et flasque vivaient-ils ? (Malraux)
et celui qui te serrait dans ses bras amoureusement est-il mort disparu ou encore vivant (Prévert)

L'interrogation thématisée ressemble à l'interrogation à inversion de sujet, mais le sujet réel, qui devrait suivre le pronom interrogatif, le précède. C'est une bonne solution lorsque le sujet est très long. Le sujet est thématisé et ne bouleverse pas l'équilibre de la proposition.

Interrogation à ti

Bienvenue chez les ti

Dans l'usage populaire de plusieurs régions, ti est une particule d'interrogation qui se place après le verbe. Cette particule tire son origine de la réinterprétation de t-il ou t-ils, souvent prononcés ti dans la langue populaire.

Une fois cristallisée, cette particule interrogative a coupé tous ses liens avec la troisième personne, avec le genre masculin, avec le sujet et avec la méthode d'interrogation à inversion. L'interrogation à ti est une méthode d'interrogation indépendante.

L'emploi de ti n'est possible que dans l'interrogation totale et dans l'exclamation.

La particule ti se combine avec l'interrogation in situ, avec l'interrogation à inversion et avec l'exclamation.

Combiné avec la méthode in situ

ti suit le verbe

vous auriez ti envie de faire une promenade ?

Combiné avec la méthode à inversion

ti suit le sujet

auriez-vous ti envie de faire une promenade ?

Ti dans l'exclamation

ti suit le verbe

que j'ai ti souffert

ti est parfois repris dans les réponses

c'est ti oui ? c'est ti non ? - ti oui

Interrogation hyperpériphrastique

Les introducteurs de la méthode hyperpériphrastique sont est-ce que c'est que et est-ce que c'est qui. La méthode hyperpériphrastique est plus fréquente dans la langue parlée que dans la langue écrite.

Les détails de la méthode hyperpériphrastique sont identiques à ceux de la méthode périphrastique à une exception près : la méthode hyperpériphrastique ne s'emploie que dans l'interrogation partielle.

La méthode périphrastique a une application qui la rend particulièrement utile. C'est le cas de la cible d'interrogation prédicative : qu'est-ce que c'est que l'amour ?. Pour un examen du problème de la cible d'interrogation prédicative, voir la page connexe Les méthodes d'interrogation - comparaison.

où est-ce que c'est que tu as mis la clé ?
où est-ce que c'est que tu es allé ?
qu'est-ce que c'est donc que tu caches là ?
qu'est-ce que c'est que tu as fait là ?
quand est-ce que c'est que tu viendras ?

Le verbe être peut être omis après l'introducteur est-ce que c'est que :

qu'est-ce que c'est que ça ?
qu'est-ce que c'est encore que toute cette agitation ?

Interrogation périphrastique relâchée

Définition

On a vu que l'interrogation périphrastique partielle est le produit d'une succession de deux transformations : la mise en relief par introducteurs suivie de l'interrogation par inversion simple du sujet. Par exemple,

tu fais X c'est X que tu fais qu'est-ce que tu fais ?

La méthode périphrastique relâchée remplace la deuxième transformation par l'interrogation in situ. C'est peut être omis.

Exemples

c'est à qui que Pierre parlait au téléphone ?
c'est à quoi que rêvent les jeunes filles ?
c'est combien que vous avez d'enfants ?
c'est comment qu'il est ?
c'est comment que s'écrit ce nom ?
c'est comment que tu t'appelles ?
c'est de quoi qu'il parle ?
c'est lequel que vous voulez ?
c'est où qu'il est ?
c'est où que tu vas ?
c'est par où que tu es monté ?
c'est pourquoi que cet enfant pleure ?
c'est pourquoi que le gars est venu ?
c'est pourquoi que tu dis ça ?
c'est quand qu'il est arrivé ?
c'est quand qu'il viendra ?
c'est quand que vous partez ?
c'est quel livre que vous voulez ?
c'est quels cours que tu prends ?
c'est qui que tu as vu ?
c'est qui que tu rencontreras ?
c'est qui qui chante ?
c'est qui qui a fait ça ?
c'est qui qui est venu vous voir ?
c'est qui qui t'a dit ça ?
c'est quoi qu'il dit ?
c'est quoi qu'il fabrique ?
c'est quoi qu'il y a ?
c'est quoi que vous cherchez ?
c'est sur qui que tu comptes ?

que et qui

Rappelons que, dans la mise en relief par introducteurs, l'introducteur de thème est qui lorsque l'élément rhématisé est le sujet et que dans tous les autres cas. Nous observons le même emploi de que et qui dans la méthode d'interrogation périphrastique relâchée.

Variantes de la méthode périphrastique relâchée

C'est est omis

à cause de quoi qu'on ne passe pas ?
avec quoi qu'il écrit ?
combien que je vous dois ?
comment qu'il va ?
comment que tu le sais ?
comment que tu t'appelles ?
comment que tu vas ?
de quel régiment que vous êtes ?
de quoi que tu ris ?
où qu'il est ?
où qu'on se reverra ?
où qu'on va ?
où que t'as mal ?
où que tu vas ?
par qui donc que vous l'avez eu ?
pourquoi qu'elle n'écrit jamais ?
pourquoi qu'il a fait cela ?
pourquoi qu'il ne m'aime pas ?
pourquoi que tu dis ça ?
quand qu'il reviendra ?
quel âge qu'elle a ?
qui que tu attends ?
qui qui a fait ça ?
qui qui vous a éreintés comme ça ?
qui qui vous envoie ?
quoi donc qu'elle avait ?
quoi donc qui t'arrive ?
quoi qu'elle a ?
quoi qu'il a fait ?
quoi qu'il rumine celui-là ?
quoi que tu cherches ?
quoi que vous voulez qu'on fasse avec ça ?

C'est suit le pronom interrogatif

comment c'est que tu t'appelles ?
d'où c'est que tu viens ?
où c'est que tu vas ?
où c'est que vous êtes malade ?
quand c'est qu'il est mort ?
quand c'est que tu pars ?
qui c'est que tu attends ?
qui c'est qui a cassé ce vase ?
qui c'est qui a fait ça ?
qui c'est qui a fait la loi ?
qui c'est qui a un briquet ?
qui c'est qui est arrivé ?
quoi c'est donc qu'on me veut ?
quoi c'est qu'il y a donc ?
quoi c'est que tu cherches ?

C'est c'est-ti qui suit le pronom interrogatif

comment c'est-ti que tu t'appelles ?
d'où c'est-ti que vous venez ?
où c'est-ti que tu vas ?
qui c'est-ti que tu as salué ?
qui c'est-ti qui a fait ça ?
quoi c'est-ti que tu cherches ?

C'est ou c'est-ti est précédé de que

lequel que c'est qui gagne ?
pourquoi que c'est qu'ils m'attendent ?
avec qui que c'est que sort sa fille ?

Contractions

oùsque
quansque
commentsque

Interrogation périphrastique existentielle

qui y a-t-il qui puisse nous aider ?
qu'y a-t-il qui ne va pas ?
qu'y a-t-il que je peux faire pour toi ?
qu'est-ce qu'il y a qui ne va pas ?

Les introducteurs qui y a-t-il, qu'y a-t-il et qu'est-ce qu'il y a normalisent l'interrogation et sont suivis d'une relative énonciative. Ces introducteurs remplissent une fonction analogue à celle des introducteurs périphrastiques.

Interrogation - autres méthodes populaires

La langue populaire se sert d'un système complexe de méthodes d'interrogation. L'étude du système d'interrogation populaire dépasse le cadre de ce travail. Nous nous bornons à quelques exemples sans commentaire.

Une méthode d'interrogation totale

c'est-ti que vous avez fait bonne chasse ?
c'est-ti que tu veux la marier ?
c'est-ti que c'est que vous partez déjà ?

Une variante de la méthode périphrastique partielle (que omis)

qu'est-ce tu vois ?
qu'est-ce tu veux dire ?
qu'est-ce tu fous dans le civil ?
qu'est-ce tu bois ?

Pronoms interrogatifs renforcés par ça

qui ça a attaqué les boches ?
où ça il est tombé ?
c'est où ça votre pays natal ?
où ça qu't'iras ?

Pronoms interrogatifs mis en relief

c'est quoi qu'elle a ta voiture
c'est quoi qui s'est passé ?
c'est comment qu'il est ton patron ?
c'est quoi qu'il fait ton fils ?
c'est quoi qui est en panne ?
c'est où que tu vas ?
c'est combien que tu gagnes ?
c'est quand que tu pars ?

Exemples en vrac

Nous empruntons ces exemples à Gadet(1997).

comment que tu vas ?
lequel que vous voulez ?
où que tu habites ?
qu'est-ce c'est qu'il dit ?
quand c'est qu'il est venu ?
quand ça c'est qu'il est venu ?
quand ça qu'il est venu ?
quand est-ce que c'est qu'il est venu ?
quand il est venu ?
quand qu'il est venu ?
quand que c'est que c'est qu'il est parti ?
quand que tu viens ?
qui c'est qui vient ?
qui est-ce que c'est qui vient ?
qui que c'est qui vient ?
qui qui vient ?
quoi que tu dis ?

RETOUR EN HAUT DE PAGE