L'interrogation - l'interrogation disjonctive
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
L'interrogation - l'interrogation disjonctive (486)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
L'interrogation - l'interrogation disjonctive (486)

SOMMAIRE

Définition

L'interrogation disjonctive est la généralisation de l'interrogation totale. L'interrogation totale est une interrogation binaire qui n'exprime qu'un seul des deux pôles, le pôle inexprimé étant toujours l'opposé du pôle exprimé. L'interrogation viendra-t-il ce soir ? est une forme économe de viendra-t-il ce soir ou ne viendra-t-il pas ce soir ?. Dans l'interrogation disjonctive les deux pôles sont logiquement indépendants, donc l'un et l'autre doivent être exprimés. L'interrogation disjonctive a plusieurs formes majeures.

Interrogation disjonctive et ou disjonctif


Coordination disjonctive complète sans pronom interrogatif

La coordination disjonctive complète a plusieurs types mineurs :

Les choix partagent le verbe :

viendras-tu samedi ou viendras-tu dimanche ? (redondant)
viendras-tu samedi ou dimanche ? (ambigu)
est-ce que c'est samedi ou dimanche que tu viendras ? (ambigu)
est-ce samedi ou est-ce dimanche que tu viendras ? (redondant)
est-ce samedi ou dimanche que tu viendras ? (ambigu)
est-ce que tu viendras samedi ou dimanche ? (ambigu)
veux-tu que ce soit un garçon ou que ce soit une fille ? (redondant)
veux-tu que ce soit un garçon ou une fille ? (ambigu)

Les choix ne partagent pas le verbe :

puis-je compter sur vous ou dois-je m'adresser ailleurs ?

Coordination disjonctive et pseudo-subordonnée interrogative

C'est une construction surannée qui subsiste dans la langue littéraire.

c'est-y les grandes idées qui t'plaisent en Corneille ou si c'est seulement les beau vers ? (Gyp)
êtes-vous souffrant, ou si c'est un méchant caprice ? (Musset)
est-ce le propriétaire, ou si ce n'est qu'un employé ?
est-ce que vraiment on eût osé le séquestrer ou s'il n'y avait là qu'une menace ?
est-il vraiment malade, ou s'il est simulateur ?
parlait-il sérieusement ou si c'était pour rire ?
Pierre aime-t-il de bonne foi Marie ou s'il se moque d'elle ?
Pierre viendra-t-il ou s'il trouvera une excuse ?
prendras-tu ton épée, ou s'il faut qu'on t'en prie ? (Musset)
puis-je compter sur vous ou si je dois m'adresser ailleurs ?
voudriez-vous qu'on vous serve à part ? ou si vous mangerez dans la même salle que ces Messieurs ? (Gide)

Avec ou non ou ou pas

est-ce que tu viens ou pas ?
est-ce une vipère ou non ?
est-ce une vipère ou pas ?
la terre tourne-t-elle, ou non, autour du soleil ?
répondras-tu ou non ?

Avec oui ou non, oui ou merde

me rembourseras-tu, oui ou non ?

Avec ou quoi

tu te décides ou quoi ?


Interrogation disjonctive à base pronominale

Aucune des interrogations disjonctives qui précèdent ne contient le moindre pronom interrogatif. Ici nous jetons un coup d'œil à l'emploi de qui, que, quoi, quel et lequel dans l'interrogation disjonctive.

il est quoi ? maçon ou charpentier ?
lequel préfères-tu de Corneille ou de Racine ?
lequel préférez-vous, partir ou rester ?
on ne sait trop lequel est le plus bête, par conséquent le plus dangereux, de se figer dans la routine des choses ou d'en prendre systématiquement et aveuglément le contrepied (Courteline)
qu'aimez-vous mieux, de partir ou de rester ?
que préférez-vous, un garçon ou une fille ?
que vaut-il mieux faire ? attendre dans ce carrefour ou entrer franchement dans le café ? (Romains)
quel est le devoir du narrateur : décrire ou mentir ? (Dorgelès)
qui préférez-vous, le fils ou la fille ?
quel jour viendras-tu : samedi ou dimanche ?


RETOUR EN HAUT DE PAGE