HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La passivabilité (480)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La passivabilité (480)

SOMMAIRE
Introduction
Renvois
Les causes de l'échec de la passivation
Subdivision des règles lexicales
Paradoxes
L'environnement du participe passé
Les conclusions de Gaatone
La passivabilité - les règles lexicales
La passivabilité - les catégories syntaxiques
La passivabilité - les catégories sémantiques
La passivabilité - passivabilité variable selon le sens
La passivabilité - les règles syntaxiques
L'article indéfini et l'article partitif
L'article prélévatif
Les possessions inaliénables et l'article défini
Les constructions factitives et de perception
Les verbes réfléchis et réciproques transitifs
Le pronom possessif corrélé avec le sujet

Introduction

Renvois

Seule la passivation transitive fait l'objet de cette section. Pour les conditions de la passivation intransitive, voir la page connexe La passivation intransitive.

Pour la passivabilité des locutions verbales, voir la page connexe La locution verbale.

Quelques locutions verbales passivables :

allusion a été faite à un remaniement imminent
assistance a été portée aux victimes par la mairie
justice a été rendue aux victimes
ordre a été donné à la police de ne pas intervenir
plainte sera portée par les clients
preuve en a déjà été donnée
priorité est donnée à
rendez-vous a été pris
suite a été donnée à notre lettre
tort lui est donné par tous

Quelques locutions verbales non passivables :

*froid a été pris
*pitié a été faite
*raison a été donnée

Les causes de l'échec de la passivation

La cause de l'échec d'une passivation est soit lexicale (imputable à un verbe ou à une catégorie de verbes) soit syntaxique (imputable à un syntagme).

La responsabilité du verbe

L'échec de la passivation le document comporte trois parties *trois parties sont comportées par le document ne s'explique par aucune règle ou tendance générale. Il est imputable au verbe comporter.

La responsabilité de la construction syntaxique

L'échec de la passivation Pierre leva la main *la main fut levée par Pierre est dû à une règle qui interdit la passivation si l'objet direct est une partie du corps du sujet et le pronom possessif est remplacé par l'article défini.

Subdivision des règles lexicales

Les catégories de verbes non passivables se subdivisent en catégories syntaxiques et en catégories sémantiques.

Catégories non passivables syntaxiques

Certains verbes, comme oser, régissent une subordonnée objet direct infinitive. Avec la plupart de ces verbes, l'objet direct infinitif ne peut pas être subjectifié : Pierre ose brûler les feux rouges *brûler les feux rouges est osé par Pierre. Il s'agit donc d'une catégorie syntaxique de verbes non passivables.

Catégories non passivables sémantiques

L'échec de la passivation la maison avoisine la route *la route est avoisinée par la maison est dû à la non-passivabilité de la catégorie des verbes de proximité. C'est une catégorie sémantique.

Paradoxes

Les règles syntaxiques et lexicales ne détiennent pas la clé de toutes les énigmes de la passivabilité. Elles ne constituent qu'une approximation. Certains phénomènes restent inexpliqués :

Posséder est passivable avec un sujet humain, avoir n'est pas passivable (à part son sens de supercherie et de possession sexuelle).

Prier est passivable, supplier est non passivable.

Viser et concerner sont passivables, regarder (comme quasi-synonyme de concerner) est non passivable.

L'environnement du participe passé

Pour un verbe donné, la passivabilité dépend parfois de l'environnement du participe passé. Voir la page connexe Le participe passé - rubrique Le participe passé en dehors des formes composées et du passif.

Les conclusions de Gaatone

« La question qui se pose est donc la suivante : est-il possible de prédire la passivabilité d'un verbe en français ? Comme pour beaucoup d'autres phénomènes syntaxiques, la réponse ne va pas de soi. L'étude minutieuse des données révèle un comportement hautement idiosyncrasique des verbes par rapport au passif, à tel point qu'on peut être tenté d'y voir un problème à reléguer au lexique. [...] Mais cela ne doit pas pour autant empêcher d'essayer de dégager, sinon des règles absolues, du moins des tendances fortes. »

La passivabilité - les règles lexicales

La passivabilité - les catégories syntaxiques

Les compléments aprépositionnels divers

Pour la non-passivabilité de la plupart des verbes à compléments aprépositionnels (verbes métrologiques, verbes olfactifs, verbes duratifs-distanciels), voir la page connexe Compléments du verbe - objet direct et compléments aprépositionnels.

Verbes existentiels

Pour la non-passivabilité des verbes existentiels, voir la page connexe Compléments du verbe - compléments divers - renvois.

il me faut mille euros *mille euros me sont fallus

Verbes prédicatifs

Pour l'examen des verbes prédicatifs intransitifs et transitifs, voir la page connexe Compléments du verbe - le complément prédicatif.

Pierre juge Paul fou Paul est jugé fou par Pierre

Les verbes prédicatifs cognitifs peuvent avoir une proposition pour objet direct. Cela ne change rien à la passivabilité.

la famille juge évident que cette conduite est irraisonnable
que cette conduite est irraisonnable est jugé évident par la famille

Ces mêmes verbes construits sans complément prédicatif ne sont pas passivables :

la famille estime que cette conduite est irraisonnable
*que cette conduite est irraisonnable est estimé par la famille

Les verbes régissant une subordonnée objet direct infinitive

Pierre ose brûler les feux rouges
*brûler les feux rouges est osé par Pierre

je crois me tromper
*me tromper est cru par moi

il désire la rencontrer
*la rencontrer est désiré par lui

Quelques verbes de ce type :

aimer
compter
croire
daigner
oser
penser
vouloir

Souhaiter est une exception :

personne ne souhaite être la cible des blagues des critiques
être la cible des blagues des critiques n'est souhaité par personne

Les verbes admettant le datif cognitif

Pour l'examen des verbes à datif cognitif, voir la page connexe Les fonctions de l'objet indirect libre - datif cognitif. La passivation directe des verbes à datif cognitif est agrammaticale ou peu acceptable.

*une énergie peu commune lui était connue
*des relations douteuses étaient soupçonnées au ministre
*un réel talent a été trouvé à cet étudiant par le professeur
*une maîtresse lui était cru dans chaque port

La passivation scindée

Voir l'examen détaillé de la passivation scindée à la page connexe Subordonnée complément prépositionnel infinitive - phénomènes divers.

La montée sujet-objet

Voir l'examen détaillé de la montée sujet-objet à la page connexe La subordonnée objet direct infinitive - la montée sujet-objet. La montée sujet-objet n'est pas passivable.

l'individu que Pierre croit avoir volé l'argent
*l'individu qui est cru par Pierre avoir volé l'argent

La passivabilité - les catégories sémantiques

Pour la définition des verbes agentifs et des verbes statifs, voir la page connexe Quelques catégories verbales importantes.

Verbes statifs non passivables

Les verbes de proximité

*le sol était rasé par l'avion

avoisiner
friser
frôler
raser
toucher

Les verbes de comparaison numérique

*mille euros sont dépassés par le prix

approcher
atteindre
avoisiner
dépasser
excéder
friser
frôler

Les verbes de composition

*trois parties sont comportées par ce document.

comporter
comprendre
supposer

Les verbes de visibilité

*sa nuque est montrée par cette robe.

découvrir
dégager
montrer

Verbes statifs non passivables divers

compter N habitants
tenir quelque chose de quelqu'un
y comprendre quelque chose
y entendre quelque chose
tu le peux, tu le dois
mettre (du temps, des heures)

Verbes statifs passivables

Les verbes de contenance

contenir
comprendre
embrasser
englober
inclure
renfermer

L'agent passif des verbes de contenance (sauf celui d'embrasser) est marqué par dans.

Les verbes d'intérêt

Viser et concerner sont passivables, regarder est non passivable.

Les verbes de volonté et de nécessité

De nombreux verbes exprimant la volonté ou la nécessité sont passivables, même quand leur sujet est non humain :

demander
désirer
dicter
espérer
exiger
gouverner
impliquer
imposer
motiver (être le motif)
nécessiter
poser (problème)
prendre (temps)
souhaiter
vouloir

Les verbes d'habitation

Certains verbes exprimant l'habitation sont passivables, même quand leur sujet est non humain :

envahir
habiter
occuper

Les verbes de sentiment

La plupart des verbes émotifs sont passivables, du moins avec un sujet humain :

aimer
amuser
craindre
dégoûter
effrayer
ennuyer
mépriser

Les verbes positionnels

La plupart des verbes positionnels sont passivables, même avec un sujet non humain :

accompagner
auréoler
border
cerner
côtoyer
couronner
dominer
encadrer
encercler
enclore
entourer
envelopper
environner
flanquer
jalonner
longer
précéder
recouvrir
suivre
surmonter
surplomber

Les verbes de représentation

Ces trois verbes statifs caractérisés à sujet non humain sont passivables :

constituer
former
représenter

La passivabilité - passivabilité variable selon le sens

La passivabilité du verbe varie selon le sens. Souvent deux facettes sémantiques à peine différenciables ont des comportements différents par rapport à la passivation.

Aimer

cet enfant est aimé de tout le monde

ce plat est aimé de tout le monde

*le soleil est aimé par cette plante

Avoir

Avoir n'est passivable que dans les sens de supercherie et de possession sexuelle.

Connaître

Connaître n'est pas passivable dans le sens de faire la connaissance de et dans le sens d'éprouver :

*de nombreuses guerres ont été connues par notre époque.

Contenir

Le verbe contenir est passivable dans le sens d'accueil :

les mille personnes contenues dans cette salle ce soir

Il n'est pas passivable dans le sens de capacité :

*mille personnes sont contenues dans cette salle sans aucun danger

Craindre

Craindre n'est pas passivable au sens figuré :

*l'eau est crainte par ce tissu

Essuyer

*un échec a été essuyé par Pierre

Entendre

spontané : *un bruit terrible fut entendu

volontaire : ce discours a été entendu par des milliers

Faire

Au sens de faire semblant, faire n'est pas passivable :

*le malade est fait par Pierre

Gagner

Au sens de parvenir à ou de rejoindre, le verbe gagner n'est pas passivable :

*la frontière a été gagnée

Habiter

Passivable lorsque le sens est occuper :

l'immeuble est habité par des immigrés
la maison que j'ai achetée est habitée par mon frère
la ville est habitée par les citadins, la campagne par des ruraux
le sous-sol est habité par Pierre

Non passivable lorsque le sens est être domicilié à :

le 16e arrondissement est habité par la haute bourgeoisie
*le 16e arrondissement est habité par Pierre

la capitale est habitée par les Parisiens
*la capitale est habitée par Pierre

Mesurer

La facette transitive du verbe mesurer est passivable :

toutes les pièces ont été mesurées par le client

La facette pseudo-transitive est non passivable :

*trois mètres sont mesurés par cette pièce

Perdre

*ses parents ont été perdus par Pierre quand il avait dix ans

Peser

La facette transitive du verbe peser est passivable :

la viande est pesée par le boucher

La facette pseudo-transitive est non passivable :

*cent kilos sont pesés par le boucher

Prendre (dans certaines locutions)

*la porte a été prise par Pierre

Posséder

Posséder n'est pas passivable avec un sujet non humain :

*trois tiroirs sont possédés par cette table
*un climat très doux est possédé par cette région
*une sortie de secours est possédée par la salle

Quitter

Quitter n'est pas passivable dans le sens de simple départ :

*la gare est quittée par le train
*la maison sera quittée par Pierre à la fin du mois

Les propositions suivantes sont grammaticales :

la ville fut quittée par les occupants
Pierre fut quitté par Marie

Regarder

Au sens propre, regarder est passivable, mais dans les propositions

cette maison regarde la mer
cette affaire ne te regarde pas

il ne l'est pas.

Rencontrer

Rencontrer est passivable dans le sens de rencontre délibérée et non passivable dans le sens de rencontre fortuite :

Pierre a été rencontré à la gare par Paul

*Pierre a déjà été rencontré par Paul

Respirer

l'air est respiré par le poumon

*une grande joie est respirée par tous

Savoir

Savoir n'est pas passivable au sens d'apprendre (une nouvelle).

Le participe passé su s'emploie au sens de étudié, compris.

Tenir

*ce renseignement est tenu par Pierre de son voisin

la promesse était tenue

Traverser

Sens propre

la rivière fut traversée par les soldats à gué

Sens figuré

*la ville est traversée par la rivière

Trouver

Seul le sens agentif du verbe trouver est passivable

de nouvelles sources d'énergie ont été trouvées

*dans certaines langues cette distinction n'est pas trouvée

Vivre

Sens psychologique

la semaine dernière a été vécue par lui comme un triomphe

Sens de durée

*soixante ans ont été vécus par lui

Voir

Voir n'est passivable que dans les sens de repérer et de visionner :

des ovnis ont été vus
cette émission a été vue par des millions de spectateurs

*de ma fenêtre la mer est vue
*la tour est vue de loin
*la multiplication des dictatures a été vue par le vingtième siècle

Voter

Le verbe voter est passivable lorsque son complément est une loi, un accord :

les pleins pouvoirs ont été votés
la loi a été votée

Le verbe voter n'est pas passivable lorsque son complément est un choix :

voter socialiste
voter Jaurès
voter blanc

La passivabilité - les règles syntaxiques

L'article indéfini et l'article partitif

Voir l'introduction à l'existentialité à la page connexe Existentialité, dissonance informationnelle, inversion existentielle.

Une proposition comportant un objet direct indéfini ou partitif ne peut être passivée que si la version passivée de la proposition a une structure informationnelle interprétable. Dans la paire d'exemples qui suit, provoquer est existentiel, analyser ne l'est pas.

Article interprétable

des manifestations ont été provoquées par ces articles

Article non interprétable

?des manifestations ont été analysées par ces articles

L'article prélévatif

Voir l'examen de l'article prélévatif à la page connexe L'article prélévatif. Un objet direct prélévatif ne peut pas être subjectifié :

Pierre a goûté de tous les plats
*de tous les plats a été goûté par Pierre

Les possessions inaliénables et l'article défini

La construction dans laquelle l'objet direct est une partie du corps du sujet et le pronom possessif est remplacé par l'article défini est non passivable. Voir l'examen de cette construction à la page connexe Article défini - actions dirigées sur des caractéristiques ou des possessions.

Pierre leva la main
*la main fut levée par Pierre

Pierre hocha la tête
*la tête fut hochée par Pierre

Marie baissait les yeux
*les yeux étaient baissés par Marie

Les propositions passivées des poings ont été brandis par les manifestants et quand toutes les mains seront levées sont grammaticales parce que la pluralité et le contexte symbolique affaiblissent le lien entre le possesseur et la possession inaliénable.

Les constructions factitives et de perception

Voir les pages connexes La subordonnée factitive, La subordonnée quasi-factitive, La subordonnée de perception.

Les transformations

le gardien fait entrer des voleurs dans l'immeuble
*des voleurs sont fait entrer dans l'immeuble par le gardien

le peintre a fait voir des tableaux aux visiteurs
*des tableaux sont fait voir aux visiteurs par le peintre

sont agrammaticales. La cohésion est plus forte entre le verbe de la subordonnée et son sujet sous-jacent qu'entre le verbe de la superordonnée (faire) et l'infinitif. En l'occurrence, la cohésion des syntagmes sous-jacents voleurs entrent et tableaux sont vus est plus forte que la cohésion des syntagmes de surface faire entrer et faire voir.

Voir la page connexe La subordonnée factitive - phénomènes divers pour une méthode de passivation de la construction factitive.

Les verbes réfléchis et réciproques transitifs

Les verbes réfléchis et réciproques transitifs ne peuvent pas être passivés.

Pierre s'imagine des lendemains qui chantent
*les lendemains qui chantent sont imaginés par Pierre à lui-même

Pierre et Paul s'offrent des cadeaux
*des cadeaux sont offerts par Pierre et Paul l'un à l'autre

Le pronom possessif corrélé avec le sujet

Comparons les deux propositions Pierre m'a prêté un livre et Pierre m'a prêté son livre. La passivation de la première proposition ne pose aucun problème : un livre m'a été prêté par Pierre. La passivation de la seconde proposition échoue, du fait que le pronom possessif son précède l'agent passif Pierre, avec lequel il est corrélé : *son livre m'a été prêté par Pierre.

RETOUR EN HAUT DE PAGE