La réduplication
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
La réduplication (424)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La réduplication (424)

SOMMAIRE

Introduction

Nous nous bornons à une esquisse sommaire des fonctions et formes de la réduplication en français.

Succession, pluralité

boire coup sur coup
commettre erreur sur erreur
coup sur coup
entasser pierre sur pierre
faire bêtise sur bêtise
faire faute sur faute
faire flambée sur flambée
faire proposition sur proposition
il a eu deux accidents coup sur coup
il a eu rhume sur rhume

subir examen après examen
faire erreur après erreur

Haut degré, grand nombre

arrière-arrière-grands-parents
très très
beaucoup beaucoup
immense, immense
maint et maint

Redoublement hébraïque

as des as
Cantique des cantiques
charme des charmes
derniers des derniers
fin des fins
fin du fin
grue des grues
immensité des immensités
Juste des Justes
livre des livres
menteuse des menteuses
pur des purs
rien de rien
Roi des Rois
Saint des Saints
siècles des siècles
vanité des vanités
vrai de vrai

Notons que de peut parfois être remplacé par entre ou encore parmi : pur des purs = pur entre les purs.

Authenticité, mise en parangon

une femme femme
un Japonais japonais
un communiste communiste
du café café

c'est un abruti de chez abruti
c'est nul de chez nul

il y a voiture et voiture
il y a choculat et chocolat
il y a preuve et preuve
il y a chanter et chanter

Contigüité, symétrie, opposition

bout à bout
corps à corps
coude à coude
d'égal à égal
d'homme à homme
d'individu à individu
d'outre en outre
de bout en bout
de gré à gré,
de la main à la main
de part en part
du tac au tac
du tout au tout
face à face
seul à seul
tête-à-tête
terre-à-terre
vis-à-vis

Répétition dans l'espace ou dans le temps

de génération en génération
d'âge en âge
d'année en année
de jour en jour
de minute en minute
de mois en mois
de seconde en seconde
de temps en temps
tour à tour

Comparaison, proportionnalité

tel père tel fils
plus ça change plus c'est la même chose
de même que...de même...
autant il est charmant avec elle,,autant il ets désagréable avec nous

Pronom distributif

ils étudiaient les langues du camp socialiste, qui le russe, qui le chinois, qui l'albanais
et des manchots, et des borgnes, et des lépreux avec leurs plaies, qui sortant des maisons, qui des petites rues adjacentes, qui des soupiraux des caves (Hugo)
il s'emparèrent de tout ce qui traînait, qui des livres, qui des vêtements, qui de la vaisselle

Coordination

et...et...
ou...ou...
ni...ni...

Syntagmes numéraux divers

des centaines et des centaines
mi...mi...
moitié-moitié
moitié...moitié...
trois par trois
un à un

Figure étymologique

La « figure étymologique » (ou « objet interne ») est une figure stylistique empruntée aux langues classiques. Elle consiste à faire suivre le verbe d'un complément qui lui est étymologiquement ou sémantiquement apparenté.

aimez vos amours et guerroyez vos guerres (Hugo)
dormir son dernier sommeil
dormir un somme
et n'ai-je pas sué la sueur de tes nuits ? (Verlaine)
flamber la fièvre
il vaut mieux rêver sa vie que la vivre (Proust)
j'ai sué sa sueur et j'ai saigné son sang
jouer un drôle de jeu
mourir de la même mort que
mourir mille morts
mourir une mort douce
mourir une mort ignominieuse
mourir une mort lente
pleurer des larmes de crocodile
pleurer des larmes de sang
pleurer la misère
pleurer toutes les larmes de son corps
quand nous aurons tremblé nos derniers tremblments, quand nous aurons râlé nos derniers râlements (Péguy)
rêver un rêve
songer mille songes
suer sept sueurs
vivre sa vie
vivre une vie de comédien

Jurons

nom d'un nom
bigre de bigre
bon Dieu de bon Dieu
tonnerre de tonnerre
zut de zut

Caractère absolu d'un jugement

Pour exprimer le caractère absolu d'un jugement, le prédicat reprend le mot employé comme sujet.

Dieu est Dieu
la guerre est la guerre
les affaires sont les affaires
un ordre est un ordre
une parole est une parole

Action vigoureuse exprimée par la répétition de l'impératif

ah ! ma vieille, elle peut se vanter qu'on en a récité des chapelets pour elle. Pendant huit jours, matin et soir, et que je te prie, et que je te prie (Troyat)
elle vous a mis une pioche et un fusil entre les mains, et creuse bonhomme, et marche bonhomme, et crève bonhomme (Dorgelès)
et que je te corne les pages...et que je pose ma tasse de café sur la couverture...et que je te laisse un peu partout l'empreinte de mon pouce (Pennac)
et que je te vidange, et que je te change les pneus, et que je te repeins les portières (Chandernagor)
les huit premiers jours, astique que j'astique, la maison du bon Dieu s'était mise à reluire comme un parloir de couvent (Bernanos)
on se coupait un gros morceau de pâte avec son couteau, on se mettait ça dans le ventre, et puis bûche, bûche et bûche encore (Hémon)
un soir, tout le monde couché, on a grimpé sur les toits, et que je te miaule, de quoi réveiller tout le quartier (Bernanos)

Thématisation avec pour

crever pour crever, nous préférons crever à ne rien faire (Zola)
professeur pour professeur, ils aiment mieux celui qui les fait travailler que ce bavard outrecuidant
mourir pour mourir, je préfère que ce soit ici
mourir pour mourir, ne vaut-il pas mieux mourir agréablement ? (Gervais)
mourir pour mourir, un bel assassinat ne vaut-il pas mieux qu'une longue agonie cancéreuse ?(Nothomb)

En prime : mots ludiques, mots affectifs, mots parentaux, sobriquets, onomatopées

Bébel
Bébert
Fifi
Gégène
Mimile
Momo
Popaul
baba
bébé
bébête
bibi
bla-bla
bobo
bonbon
caca
cahin-caha
cha-cha-cha
chichi
chienchien
chouchou
clopin-clopant
coco
coin-coin
comme-ci comme-ça
couci-couça
coucou
cricri
cucul
dada
dardar
dodo
dondon
doudou
doudoune
fanfan
flonflon
fofol
froufrou
gaga
gegène
glouglou
gnagna
gnangnan
gogo
gouzi-gouzi
grigri
guili-guili
jojo
joujou
kéké
kif-kif
kiki
lalala
leuleu
loulou
lulu
maman
méli-mélo
mémé
miam-miam
mimi
nana
nanan
néné
papa
passe-passe
pépé
pépère
pêle-mêle
pipi
popote
prêchi-prêcha
quéquette
quiqui
riquiqui
ronron
tam-tam
tata
tchin-tchin
teuf-teuf
tiens, tiens
tintin
titi
tonton
toto
train-train
tutu
yo-yo
zizi
zozo

RETOUR EN HAUT DE PAGE