PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
L'haplologie (421)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes polymorphes (352)

PAGES SŒURS
L'haplologie (421)

SOMMAIRE
Introduction
Les types d'haplologie syntaxique - vue d'ensemble

Introduction

Selon Grevisse §218, l'haplologie « consiste à n'exprimer qu'une fois des sons ou des groupes de sons identiques, ou partiellement identiques, qui se suivent immédiatement. »

Les conflits de deux objets linguistiques qui se suivent immédiatement peuvent être agrammaticaux, plus ou moins acceptables ou tout à fait normaux.

Il y a deux types d'haplologie : l'haplologie lexicale et l'haplologie syntaxique.

§ Haplologie lexicale

minéralologie minéralogie

Paradoxalement, haplologie est réfractaire à l'haplologie.

L'haplologie lexicale ne retiendra pas notre attention.

§ Haplologie syntaxique

L'haplologie n'est pas un remède universel à la succession de deux mots identiques due à l'application aveugle d'une règle syntaxique. Elle ne s'applique qu'à certains types spécifiques de conflit.

Les types d'haplologie syntaxique - vue d'ensemble

§ Laisse-la la chanter est grammatical et n'admet pas l'haplologie.

Voir la page connexe Les règles de base des formes conjointes - types de groupes.

§ *il est accompagné de des amis fidèles

Voir la page connexe Le conflit de de.

§ *il ne manquerait plus que qu'il se mette à pleuvoir

Voir la page connexe La négation verbale - ne ... que ....

§ *je voudrais que tu lui téléphones plutôt que que tu lui écrives

Voir la page connexe La subordination - conjonctions - phénomènes divers.

§ *quand on a passé par par où j'ai passé

Voir la page connexe La relativation à pronom relatif autonome.

§ *il me me faut courber

Voir la page connexe La réflexivité - omission du pronom réfléchi.

§ *ils se se jugent fidèles les uns aux autres

Voir la page connexe La réciprocité - l'emploi des pronoms conjoints et disjoints.

§ *je me rabats sur sur qui que tu comptes

Voir la page connexe La concession partielle - nominalisation.

§ *je ferai écrire une lettre à Pierre à Paul

Voir la page connexe La subordonnée factitive - phénomènes divers.

§ *il ne s'oppose que qu'on démolisse la maison

Voir la page connexe La subordonnée complément prépositionnel fléchie.

§ *je ne demande pas mieux que qu'il réussisse

Voir la page connexe La comparaison propositionnelle symétrique.

§ *il en en remplit un

Voir la page connexe En - phénomènes mineurs.

§ *il y y en a

Voir la page connexe Pronoms prépositionnels - y.

§ *jusqu'à à présent

Voir la page connexe Les emplois de jusque.

§ plutôt plus tôt que plus tard

Voir la page connexe Les comparatifs simples - plutôt.

§ *un garçon de de huit à dix ans

Voir la page connexe La syntaxe des numéraux cardinaux et approximatifs.

§ *la la plus belle fille du roi

Voir la page connexe Le superlatif.

§ tous avaient un métier : celui-ci celui de cultivateur, celui-là celui de mécanicien

Voir la page connexe Celui, celle, ceux, celles et leurs formes composées - rubrique L'omission des membres de la série celui.

§ rien de haute qualité

Voir la page connexe Le pronom nominal qualifié - rubrique La variante sans de.

§ ce serait peu dire que Pierre n'est pas brillant

Comparons les deux propositions synonymes

ce serait peu dire que de dire que Pierre n'est pas brillant et
ce serait peu dire que Pierre n'est pas brillant

On a le choix de deux maux : une version logique mais incorrecte et une version illogique mais correcte. La seconde version s'obtient par haplologie.

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)