HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
L'accord avec certains syntagmes nominaux complexes (413)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
L'accord avec certains syntagmes nominaux complexes (413)

SOMMAIRE
La tendance au non-accord avec les donneurs postposés
Le non-accord avec les donneurs postposés - introduction
Les verbes transitifs conjugués avec l'auxiliaire avoir
L'inversion du sujet
Les prépositions d'origine participiale
Ci-joint, ci-inclus, ci-annexé
Inversions mineures
Demi, nu
Le complément prédicatif précédant l'objet direct
Les emplois affectifs de de devant l'adjectif
Plein - préposition et prédicat
Les délimiteurs
Les délimiteurs transparents
Les délimiteurs semi-transparents
Les délimiteurs non transparents
Peu
Trop
Emploi elliptique des délimiteurs
Les délimiteurs dans le syntagme du sous-ensemble
Le délimiteur avec un noyau sous-entendu
Un des, un de ces, un de mes
Les catégorisateurs
Sujet et prédicat différant en genre
Appositions
Vouvoiement d'une seule personne
Nous représentant un seul être
Conégateurs exhaustifs
Chacun
On
Pronoms divers représentant la non troisième personne
Tout ce que...de / tout ce qui...de
Noms féminins regrammaticalisés
Cas divers de syllepse dans la langue populaire
Pronoms possessifs se rapportant à plusieurs possesseurs
Les titres honorifiques
Surnoms
Relative avec complément prédicatif pluriel
Relatives descriptives et restrictives
Titres d'ouvrage - contre-syllepse
Syntagme numéral perçu comme un tout
Midi et minuit construits avec le pluriel
Syntagme numéral servant de délimiteur
Les nombres comme objets mathématiques
Plus d'un, moins de deux, fractions entre un et deux
Des plus
Millésimes
Pronom nominal qualifié elliptique
Sujet sous-entendu d'un infinitif
Pluriels fantaisistes

La tendance au non-accord avec les donneurs postposés

Le non-accord avec les donneurs postposés - introduction

Le non-accord d'un receveur d'accord avec un donneur d'accord qu'il précède n'est pas une vraie règle formalisable. C'est plutôt une tendance qui se manifeste sous plusieurs formes dans plusieurs domaines indépendants. Nous allons passer en revue quelques manifestations de cette tendance.

Les verbes transitifs conjugués avec l'auxiliaire avoir

Comparer j'ai pris une décision et la décision que j'ai prise.

Le non-accord du participe passé avec l'objet direct qu'il précède est le cas le mieux connu du non-accord avec un donneur différé.

Voir l'étude détaillée de l'accord et du non-accord du participe passé à la page connexe Le participe passé.

L'inversion du sujet

il s'est vendu des dizaines de milliers d'exemplaires

Le sujet existentiel suit le verbe en position de rhème. Il est représenté par le sujet postiche il devant le verbe. Le verbe s'accorde avec le sujet postiche antéposé, plutôt qu'avec le sujet réel postposé.

Voir l'étude détaillée de l'inversion existentielle à la page connexe L'inversion existentielle.

Les prépositions d'origine participiale

Pour l'examen des phénomènes tels que excepté les femmes, passé dix heures et vu les conditions météorologiques, voir la page connexe Le participe passé - rubrique Prépositions formant un participe absolu avec l'argument.

Ci-joint, ci-inclus, ci-annexé

Ces adjectifs de la langue administrative peuvent être antéposés et laissés invariables. Voir la page connexe Le participe passé - rubrique Adjectifs divers de la langue administrative.

Inversions mineures

La graphie de fini, qu'importe, soit varie. Par exemple, fini les vacances et finies les vacances. L'accord est prédominant : finis, le ciel et l'enfer (Curtis), finies les revendications sociales, finies les cavalcades.

Le non-accord est la norme dans vive les vacances, vive les nouveaux mariés, vive nous.

Voir l'examen de ce phénomène à la page connexe L'accord du verbe - rubrique Sujet inversé.

Demi, nu

Demi et nu sont antéposés et non accordés dans les noms composés demi-heure, demi-portion, nu-pieds, nu-tête. Exception : nue-propriété.

Demi et nu sont postposés et accordés dans tête nue, pieds nus, une heure et demie. La graphie de midi et demi(e) et de minuit et demi(e) est instable.

Le complément prédicatif précédant l'objet direct

j'ai trouvé charmant cette idée

Voir la page connexe Le complément prédicatif - aspects syntaxiques divers - rubrique Le non-accord du complément prédicatif avec l'objet direct.

Les emplois affectifs de de devant l'adjectif

Comparer elle n'a que la figure de plaisante et elle n'a de plaisant que la figure.

Pour l'examen détaillé de ce phénomène, voir la page connexe Les emplois affectifs de de devant l'adjectif.

Plein - préposition et prédicat

Le mot plein antéposé au nom est un phénomène isolé et difficile à analyser. Il se construit de trois façons, que nous appelons les constructions A, B et C. Dans la construction A, plein se comporte en préposition. Dans les constructions B et C, on dirait plutôt un comportement prédicatif. (Le délimiteur plein de est un phénomène indépendant, qui ne retient pas notre attention ici.)

Construction A

il a de l'encre plein les mains
il a des bonbons plein les poches
il a des champignons plein un panier
il a des idées plein la tête
il a des jouets plein son placard

Construction B

en avoir plein le cul
en avoir plein le dos
en avoir plein les bottes
en avoir plein les jambes
en avoir plein les pattes
on en a eu plein le nez, les oreilles, les yeux, la bouche

Construction C

elle en a mis plein sa robe
en mettre plein la vue
s'en mettre plein la gorge
s'en mettre plein la bouche

Les délimiteurs

Voir l'étude détaillée des délimiteurs à la page connexe Les délimiteurs - caractéristiques générales. Nous nous intéressons ici uniquement au comportement des délimiteurs comme donneurs d'accord.

Les délimiteurs transparents

Beaucoup de est un délimiteur transparent. Le nombre du syntagme [délimiteur-transparent * de * nom] est égal au nombre du noyau : beaucoup de livres est pluriel, beaucoup d'eau est singulier.

Le calcul du genre est plus complexe. Si le noyau est dénombrable, c'est son genre qui est transmis au syntagme : beaucoup de filles est féminin. Si le noyau est non dénombrable, c'est le genre du délimiteur qui compte : beaucoup d'eau est masculin.

La plupart, une infinité, force, quantité, nombre, bon nombre, un petit nombre, un certain nombre, un très grand nombre sont toujours transparents.

Que de et combien de sont toujours transparents.

Les délimiteurs semi-transparents

Avec certains délimiteurs on a le choix : on applique la construction transparente ou la construction opaque selon que l'esprit s'attache à la totalité ou à la pluralité.

Les noms collectifs

Avec multitude, foule, foultitude, flopée, infinité, groupe, bande, troupeau, nuée, armée, série, la transparence et l'opacité se concurrencent. On construit un tas de surtout avec le pluriel.

cette foule d'incidents fait craindre pour l'avenir
cette série d'accidents s'est produite il y a dix ans
la multitude de soldats avançait sur un seul front
la multitude de voitures que j'ai vue(s)
le groupe de soldats avançaient
le groupe de soldats que j'ai vus
son armée de protecteurs ouvrira le passage
une bande de moineaux s'envola/s'envolèrent
une foule de manifestants, prête/prêts à charger
une foule de visiteurs ont admiré ce tableau
une multitude de sauterelles a/ont infesté les campagnes
une série d'accidents se sont produits

Fractions

Avec

fraction
la majeure partie
le reste
majorité
minorité
moitié
pour cent
quart
tiers
une grande partie

la transparence et la non-transparence se concurrencent.

la majeure partie des gens sont restés
la moitié des invités est venue
la moitié des invités sont venus
le dixième de la moisson fut perdue
le dixième de la moisson fut perdu
quarante pour cent de l'électorat s'est abstenu
quarante pour cent de l'électorat se sont abstenus
un tiers des députés a voté la censure
une majorité de régions retrouvera le beau temps
une partie des gens est restée

Les multiples des fractions simples (deux tiers, trois quarts) exigent le pluriel.

Les noms numéraux

Avec les noms numéraux (douzaine, vingtaine, centaine, millier) la transparence et la non-transparence se concurrencent.

une dizaine de francs suffiront
une quinzaine de jours suffira

Les délimiteurs non transparents

Les poids et mesures sont non transparents : trois kilos de sucre est pluriel, un kilo de haricots est singulier.

Les mesures pratiques sont non transparentes : une pincée de sel

Peu

Pour l'examen des questions de l'accord concernant peu, voir la page connexe Peu - rubrique Peu précédé d'un définiteur.

Trop

Pour l'examen des questions de l'accord concernant trop, voir la page connexe Trop - rubrique Trop précédé d'un définiteur.

Emploi elliptique des délimiteurs

Dans la proposition tant d'heures supplémentaires l'a rendu incapable de se décontracter le dimanche, l'expression tant d'heures supplémentaires représente une activité. Dans la proposition peu de récompenses vaut mieux que pas de récompense du tout, l'expression peu de récompense représente une situation. L'emploi elliptique des délimiteurs provoque un non-accord anomal.

beaucoup de plaisirs est malsain
beaucoup de précautions vaut mieux
beaucoup d'amis vaut mieux que beaucoup d'argent
beaucoup de cierges valait mieux (Flaubert)
peu de récompenses vaut mieux que pas de récompense du tout
plusieurs enfants, c'est tuant à élever
quelques schémas vaut mieux qu'un long discours
tant d'heures supplémentaires l'a rendu incapable de se décontracter le dimanche
tant de bravades avait poussé l'homme à bout de résistance (M. Garçon)

Pour un examen détaillé de ce phénomène, voir la page connexe Emplois elliptiques des quantificateurs.

Les délimiteurs dans le syntagme du sous-ensemble

Pour l'examen détaillé du syntagme du sous-ensemble, voir la page connexe Emplois généraux de de - le sous-ensemble.

Si l'ensemble est représenté par un pronom personnel de la première ou de la deuxième personne, le verbe s'accorde le plus souvent avec le délimiteur, mais l'accord avec le pronom personnel est aussi possible.

la plupart de nous veulent partir
la plupart de nous voulons partir

plusieurs de vous ont réussi
plusieurs de vous avez réussi

beaucoup d'entre nous ont été satisfaits
beaucoup d'entre nous avons été satisfaits

Le délimiteur avec un noyau sous-entendu

Dans deux ans ferme, l'épithète ferme s'accorde avec le noyau sous-entendu de deux ans.

Un des, un de ces, un de mes

En principe, dans la relative qui suit ces syntagmes, le verbe se met au pluriel si la relative se rapporte à l'ensemble et au singulier si elle se rapporte au membre désigné par un : un de mes élèves qui étudient le chinois n'est valable qu'au cas où le locuteur a plusieurs élèves étudiant le chinois, tandis que un de mes élèves, qui étudie le chinois garde le silence sur le nombre de futurs sinophones et pourrait même concerner une classe de chimie. Descriptive, la subordonnée relative qualifie obligatoirement le membre; restrictive, elle peut qualifier l'ensemble ou le membre.

Ajoutons que cette règle est un peu trop pointilleuse et pratiquement caduque. Flaubert se permet une des rares journées de ma vie que j'ai passée dans l'illusion complètement. D'après le Dictionnaire de l'Académie, les deux propositions l'astronomie est une des sciences qui font le plus d'honneur à l'esprit humain et l'astronomie est une des sciences qui fait le plus d'honneur à l'esprit humain sont aussi correctes l'une que l'autre.

Les catégorisateurs

Voir la page connexe Le groupe nominal - compléments - le catégorisateur.

Le catégorisateur (espèce, genre, sorte, type) est un complément.

C'est le noyau qui est le donneur d'accord lorsque le catégorisateur peut être transformé en un génitif de qualité :

une espèce de vase un vase d'une certaine espèce

Le catégorisateur lui-même est le donneur d'accord lorsqu'il est pris au sens propre de catégorie, type, classe :

cet objet représente une très ancienne espèce de vase.

Autres exemples

vous savez bien que cette sorte de gens ont toujours tenu les saints pour des fous (Bernanos)

Sujet et prédicat différant en genre

L'épithète du complément prédicatif s'accorde avec le complément prédicatif. Le conflit en genre entre le sujet et l'épithète du complément prédicatif est sans importance.

cette femme est le meilleur des témoins
mon père est la première des victimes

Appositions

Apposition descriptive

L'apposition détachée est perçue comme une expression entre parenthèses ou comme une subordonnée relative descriptive. Elle est donc sans effet sur l'accord.

Esmeralda, seul membre féminin de la Grande Loge des Concierges, était estimée de tous les frères
toute la foule, hommes et femmes transportés d'enthousiasme, priait Dieu de bénir le ballon

Apposition restrictive

Fonctions, occupations, rôles

L'accord se fait avec le premier élément.

la putain Jean Dupont
la sentinelle Dupont, Jean
la vedette Jean Dupont
le mannequin Jeanne Dupont
le témoin Jeanne Dupont

Titres de politesse

L'accord se fait avec le premier élément.

Mademoiselle le substitut

Titres honorifiques

Quand un titre honorifique ayant la forme féminine (comme Sa Sainteté, Sa Majesté, Son Excellence, Sa Grâce) est appliqué à un homme, l'usage est instable.

Vouvoiement d'une seule personne

Le verbe fléchi se met au pluriel, mais le complément prédicatif et le participe passé des formes composées se mettent au singulier : vous êtes gentille, je vous avais aperçu

Le genre correspond au sexe de la personne vouvoyée.

Le pronom possessif est votre / vos.

Nous représentant un seul être

Le pluriel nous exprime l'autorité ou la modestie dans certains types d'allocutions ou de documents. Les règles du nous de l'autorité et de la modestie ressemblent aux règles du vouvoiement.

Le verbe fléchi se met au pluriel, mais le complément prédicatif et le participe passé des formes composées se mettent au singulier :

nous sommes satisfait
nous sommes redevable
beaucoup nous ont suivi

Nous sommes bien conscient de cette règle.

Le genre correspond au sexe de la personne représentée par nous.

Le pronom possessif est notre / nos.

Conégateurs exhaustifs

Personne, rien, aucun, pas un se construisent avec le singulier. Ni l'un ni l'autre est instable.

Chacun

Voir la page connexe Chacun.

Comme sujet, chacun est construit avec le singulier :

chacune (de mes trois sœurs) a sa voiture

Lorsque chacun est un élément corrélé, le verbe s'accorde avec le sujet (donc il est au pluriel), mais les autres receveurs d'accord suivent des règles propres à eux.

mes trois sœurs ont chacune leur voiture
vous êtes chacun le responsable d'une équipe

On

Voir la page connexe Syntaxe et sémantique des pronoms impersonnels.

On peut représenter un groupe concret : on est allés au cinéma.

Pronoms divers représentant la non troisième personne

Certains pronoms (autres que les pronoms personnels) peuvent représenter la première ou la deuxième personne. Le verbe s'accorde avec la personne sous-entendue.

l'un et l'autre voulions partir
tous trois devez partir

Tout ce que...de / tout ce qui...de

Avec tout ce que...de et tout ce qui...de, le verbe peut être au singulier ou au pluriel. Le noyau de ces syntagmes peut être une chose ou une personne.

Pluriel

tout ce que j'avais d'amis sont partis
tout ce que la ville compte de dignitaires faisaient la queue pour lui présenter leurs hommages
tout ce qui reste de problèmes sont insignifiants

Singulier

tout ce qu'il y a d'enfants dans le quartier faisait des gambades autour du cortège
tout ce qui me reste d'amis finira par me trahir

Noms féminins regrammaticalisés

Personne, chose (quelque chose, autre chose, grand-chose, peu de chose), la plupart, quantité ont perdu leur genre originel.

Cas divers de syllepse dans la langue populaire

tout le monde
le monde, du monde
le reste
noms d'équipes

Le syntagme [chez * nom-de-famille] peut être suivi du pluriel : chez Legrand vendent leur maison.

Pronoms possessifs se rapportant à plusieurs possesseurs

Leur, notre, votre, ainsi que leur noyau, restent au singulier

devant les noms qui n'admettent pas le pluriel: on ne peut pas faire confiance à leur odorat

lorsqu'il n'existe, de façon évidente, qu'un seul objet possédé par un ensemble : les dimanches soir les habitants de Toulouse retournent dans leur ville

Leur, notre, votre, ainsi que leur noyau, prennent le pluriel

devant les noms qui n'admettent pas le singulier : ils présentèrent leurs condoléances.

quand existe une idée de réciprocité : ils ont échangé leurs vœux

lorsque chacun des possesseurs possède plusieurs objets : les voitures allument leurs phares.

Lorsqu'un seul objet et possédé individuellement par chacun des possesseurs, on emploie le singulier ou le pluriel selon que l'esprit s'attache au nombre d'objets possédés par chaque possesseur ou au nombre total d'objets.

ils ont parlé des problèmes dans leur pays
on pouvait voir sur leur visage qu'ils étaient heureux
les écrivais veulent laisser un peu d'eux-même après leur mort

Les titres honorifiques

Les règles concernant les titres honorifiques comme donneurs d'accord (Sa Majesté, Son Altesse, Son Éminence) sont instables. Normalement, l'accord est formel. Plus le receveur est éloigné du donneur, plus l'accord sylleptique est acceptable.

L'accord sylleptique s'impose avec les noms variables en genre occupant la position de complément prédicatif.

L'accord formel est préférable

Sa Majesté est satisfaite
Votre Altesse sera obéie
Votre Excellence est saine et sauve ?
Votre Seigneurie est trop bonne

L'accord sylleptique est préférable

Son Altesse se tenait dans le salon. Adossé à la cheminée, il fumait en causant avec ses hôtes (Rolland)

L'accord sylleptique est obligatoire

Sa Majesté est le protecteur des faibles

Surnoms

Le genre du surnom est parfois l'opposé du sexe de la personne qui le porte : Barbe-Bleue, le petit Chaperon Rouge, le Castor (Simone de Beauvoir). L'accord sylleptique est facultatif. L'usage est instable.

Relatives descriptives et restrictives

Dans un de mes amis, que j'ai rencontré à l'armée, la relative est descriptive et elle se rapporte à un. Dans un de mes amis que j'ai rencontrés à l'armée, la relative est restrictive et elle se rapporte à mes amis.

Comparer

une de ses toiles que j'ai vues au salon et
une de ses toiles, que j'ai vue au salon.

Un dérapage fréquent : Pierre est un de ceux qui réussira

Relative avec complément prédicatif pluriel

Soit une proposition composée d'un verbe prédicatif transitif, d'un objet direct singulier et d'un complément prédicatif pluriel : tu appelles cela mes mauvaises habitudes. En extrayant l'objet direct on obtient : ce que tu appelles mes mauvaises habitudes. C'est un syntagme nominal singulier qui est parfois interprété comme pluriel. La construction du type ce que tu appelles mes mauvaises habitudes sont sans effet sur mon travail est agrammaticale, mais courante.

Titres d'ouvrage - contre-syllepse

Les titres d'ouvrages devraient toujours être construits en noms masculins singuliers. Les constructions telles que « Les mandarins » furent couronnés du Prix Goncourt ou hier j'ai lu toute « Phèdre » sont illogiques. Considérer une partie d'un titre comme donneur d'accord, c'est accorder la primauté à la forme sur le sens. C'est l'inverse de la syllepse, c'est une contre-syllepse. Les types de la contre-syllepse sont nombreux. Voir les détails à la page connexe Le groupe nominal - protection référentielle - non-accord et disjonction.

Syntagme numéral perçu comme un tout

Les indications numériques, surtout le prix, la durée, l'âge et l'heure, peuvent être pensées comme des objets insécables sans genre ni nombre. Donc elles peuvent se comporter en noms masculins singuliers.

dix heures était l'heure du sommeil
dix heures sonna (sonnèrent est également correct)
dix mille euros est une hypothèse modérée
dix minutes suffira
huit heures est le meilleur moment de la journée
mille francs est une belle somme
quinze pour cent me paraît suffisant
treize ans a été l'année de votre grande gloire (Montherlant)
trente ans est un bel âge
trois plats de viande est lourd à digérer
vingt ans est un âge où l'on se croit immortel
vingt heures supplémentaires par semaine pendant trois mois l'a rendu incapable de se décontracter le dimanche

Le pluriel est obligatoire si le syntagme inclut un définiteur : trois pages suffira, mais *ces trois pages suffira. Dans ce furent quatre jours bien longs, le pluriel est préférable car il s'agit d'exprimer la lenteur du temps, le poids de chaque seconde.

Midi et minuit construits avec le pluriel

On vient de voir que l'heure peut être construite avec le singulier : dix heures sonna. Inversement, midi et minuit peuvent être construits avec le pluriel : midi ont sonné, minuit ont sonné.

Syntagme numéral servant de délimiteur

Une indication numérique peut remplir la fonction de délimiteur transparent. Dans la proposition cinq minutes de jouissance coûte cinq heures de travail, c'est sont les noyaux jouissance et travail qui transmettent leur nombre aux syntagmes cinq minutes de jouissance et cinq heures de travail. De façon similaire, dans la proposition quatre kilomètres de marche trois fois par semaine est bon pour la santé, c'est le noyau marche qui transmet son nombre au syntagme quatre kilomètres de marche.

Les nombres comme objets mathématiques

Les nombres pris comme objets mathématiques se comportent en noms singuliers masculins. Les opérations peuvent être exprimées par des verbes au singulier.

cent divisé par dix donne dix
deux et trois font cinq
deux multiplié par cinq égale dix
quatre multiplié par vingt fait quatre-vingts
quatre pris quatre fois donne seize
trois ôté de huit, il reste cinq

Plus d'un, moins de deux, fractions entre un et deux

Plus d'un

Avec le singulier

Sans cible

à l'approche du printemps, plus d'un sent renaître sa vitalité
plus d'un n'avance que contraint

Avec cible

plus d'un soldat ne sait vers qui se tourner
plus d'une femme porte son enfant sur le dos
plus d'une idée surgit à mon esprit quand je pense au printemps

Avec le pluriel

Réciprocité

Si le verbe exprime une idée de réciprocité, on se sert du pluriel.

plus d'un se sont disputé la victoire
plus d'un voleur se volent l'un l'autre

Coordination

Si plus d'un qualifie plusieurs noms coordonnés, le pluriel est préférable.

plus d'un médecin, plus d'un infirmier ont souvent passé des nuits blanches

Avec parmi

plus d'une parmi elles sont sorties du monastère comme j'en sors aujourd'hui, vierges et pleines d'espérance (Musset)

Moins de deux

Moins de deux entraîne le singulier ou le pluriel. Le pluriel, qui est illogique, est plus courant : moins de deux mois se sont écoulés.

Fractions entre un et deux

un mois et demi a passé

Des plus

Voir l'accord de l'adjectif à la page connexe Le superlatif.

Millésimes

Les millésimes sont des ordinaux exprimés par des cardinaux. Ils sont obligatoirement des noms singuliers. Ils peuvent être masculins ou féminins, le nom sous-entendu étant an ou année. Le féminin est plus fréquent.

on sait que 2008 a été très mauvaise pour Sarkozy
salut à 1984 quoi qu'elle nous apporte

Les définiteurs et les indéfiniteurs des millésimes ne peuvent être que masculins :

ce 2006 s'annonce plus mal que 2005, qui était mauvaise.

Pronom nominal qualifié elliptique

Pour la question d'accord dans les constructions équivalentes du type elle n'a de plaisant que la figure = elle n'a que la figure de plaisante, voir les pages connexes Article défini - avoir des caractéristiques ou des possessions, Le pronom nominal qualifié.

Sujet sous-entendu d'un infinitif

Le complément prédicatif adjectival d'un verbe à l'infinitif s'accorde avec le sujet sous-entendu de cet infinitif selon le contexte. Si le sujet sous-entendu est on, le complément prédicatif est masculin singulier.

il faut être poli
il faut être polie
il faut être polis
il faut être polies

Pluriels fantaisistes

c'est à quoi peuvent, dans une certaine mesure, nous servir une grande fatigue que suit une bonne nuit (Proust)
la haute cheminée, où rôtissaient un râble de lièvre flanqué de deux perdrix (Maupassant)

Voir aussi la page connexe L'accord avec les donneurs multiples - rubrique Coordination par préposition.

RETOUR EN HAUT DE PAGE