PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La négation verbale - négation et articles (400)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes polymorphes (352)
La négation (376)
La négation verbale (378)
La négation verbale - aspects divers (399)

PAGES SŒURS
La négation verbale - négation et articles (400)

SOMMAIRE
La règle de base
Affinements de la règle de base
La négation implicite
La négation apparente
La négation redondante
Complément prédicatif
Épithète restrictive
La négation ne porte pas sur le nom indéfini ou partitif
Opposition entre un pôle négatif et un pôle affirmatif
Montée de la négation
Ne ... que ...
Ni
Guillemets métalinguistiques
L'îlot prépositionnel
Locutions
L'article partitif utilisé au sens générique
Phénomènes divers
Sujet existentiel
Article prélévatif
Un
Extraposition
Le statut de pas de

La règle de base

Sur cette page, nous étudions la réduction à de de l'article indéfini et de l'article partitif sous l'influence de la négation. Voir la réduction des articles en présence d'une épithète à la page connexe La réduction à de.

En première approximation, l'article indéfini (singulier et pluriel) et l'article partitif se réduisent à de en présence de la négation. C'est ce que nous appelons la règle de base. Nous allons affiner cet énoncé simplifié en deux étapes majeures au cours de notre exposé.

§ Article indéfini singulier

Affirmatif

ce matin, j'ai visité un musée
j'ai fait un projet
j'ai un ami au Japon
il y a un café-tabacs au coin

Négatif

ce matin, je n'ai pas visité de musée
je n'ai pas fait de projet
je n'ai pas d'ami au Japon
il n'y a pas de café-tabacs au coin

§ Article indéfini pluriel

Affirmatif

on nous enseigne des bêtises
elle écrit des romans
j'ai fait des projets
j'ai des amis au Japon

Négatif

on ne nous enseigne pas de bêtises
elle n'écrit pas de romans
je n'ai pas fait de projets
je n'ai pas d'amis au Japon

§ Article partitif

Affirmatif

il boit du lait
il dit du mal de sa belle-mère
je fais de la publicité pour ce produit
vous avez de l'imagination
il y a du bruit ici

Négatif

il ne boit pas de lait
il ne dit pas de mal de sa belle-mère
je ne fais pas de publicité pour ce produit
vous n'avez pas d'imagination
il n'y a pas de bruit ici

Autres exemples en vrac

cela ne permet pas de conclusion
cela ne pose pas de problème
il ne court pas de risque
il ne fait pas d'efforts
il ne fait pas de fautes
je n'attends pas de réponse
quarante-huit heures sans prendre de repos

Affinements de la règle de base

§ Il y a des types de négation auxquels la règle de base n'est pas applicable. Ce groupe de phénomènes s'appelle la négation apparente. Voir la rubrique majeure qui lui est consacrée plus loin.

§ Il y a des propositions qui sont affirmatives au niveau formel, mais qui ont un comportement sémantiquement négatif. La règle de base s'applique à ces propositions bien qu'elles ne comportent ni négateur ni conégateur. Ce groupe de phénomènes s'appelle la négation implicite. Voir la rubrique majeure qui lui est consacrée plus loin.

La négation implicite

La réduction est entraînée non seulement par la négation explicite, mais aussi par la négation implicite. Voir l'examen détaillé de la négation implicite à la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs implicites. Nous examinons ici l'influence des types de négation implicite.

$ Négation implicite - sans

il a survécu sans boire d'eau pendant toute sa cavale
il est parti sans donner d'explication
il est resté huit jours sans manger de pain
sans avoir d'amis
sans donner de raisons
sans faire d'observations
sans faire de bruit
sans faire de fautes
sans laisser de cendres
sans même d'inclination
sans montrer de colère
sans plus de beigneurs ni de touristes, la petite ville reprenait son aspect authentique (Gide)
sans presque d'effort
sans qu'il y ait de bruit
sans qu'il y eût de ressemblance
sans que ça fasse d'histoires

Si l'argument de la préposition sans est un nom, des ne se réduit pas à de, mais à l'article nul :

elle est venue avec des enfants
*elle est venue sans d'enfants
elle est venue sans enfants

$ Négation implicite - négation lexicale

il est impossible de lui inculquer d'idées sérieuses
il est impossible de leur attribuer d'autre fonction que celle de
ces tracas m'empêchent de produire de livres
elle m'a dissuadé d'écrire de romans

$ Négation implicite - interrogation

a-t-on jamais vu de lois plus injustes ?
a-t-on jamais publié livre aussi mauvais ?
y a-t-il plus grave erreur ?
je me demande s'il a jamais fait d'études

$ Négation implicite - superordonnée négative

il n'a pas eu l'occasion de lire de journal aujourd'hui
il ne faudrait pas faire de bruit
je ne pense pas qu'on puisse dire de choses plus bêtes
non pas que j'aie l'intention d'avoir recours à de prostituées
il ne se souvenait pas d'avoir jamais entendu de mensonge aussi effronté
il ne semblait pas qu'il y ait jamais eu de conflit
il ne soupçonnait pas qu'elle eût jamais eu d'amants avant lui

$ Négation implicite - hypothèse

si tu pouvais donner de raisons

$ Négation implicite - antériorité

avant même qu'il eût prononcé d'autre parole
avant qu'il ne m'ait donné d'explication

$ Négation implicite - le trop

il est trop vieux pour chanter de rôles wagnériens
elle est trop jeune pour résoudre d'équations différentielles

La condition de la négation implicite n'est pas remplie dans certains cas :

$ Double négation

on ne saurait faire d'omelette sans casser des œufs (si les œufs cassés représentaient un objectif ou un avantage, l'absence d'œufs cassés pourrait être exprimée par sans casser d'œufs),
il ne peut parler sans faire des fautes (si le sujet cherchait à faire des fautes, l'absence de fautes pourrait être exprimée par sans faire de fautes)

on ne peut pas te laisser seul pour cinq minutes, sans que tu fasses des bêtises (Achard)
elle ne passait jamais devant notre porte sans me donner des bonbons (Achard)
on ne refuse pas des métairies, des fermes, des troupeaux de moutons, des pièces d'argenterie (Mauriac)

$ Interrogation négative - la réponse anticipée ou suggérée est positive

avec d'autres n'avais-tu pas des discussions plus édifiantes ?
n'a-t-il pas de la santé, de la fortune, des amis ?
n'as-tu pas des livres pour passer une soirée sans télé ?
n'aurait-il pas bu du vin ?
n'avons-nous pas des preuves poisitives du contraire ?
n'y a-t-il pas toujours des gens qui se plaignent ?
ne porte-t-elle pas des boucles d'oreille ?
vous n'avez pas du feu ?

La paraphrase de n'avez-vous pas de crayon ? est êtes-vous vraiment dépourvu de crayon ?. La paraphrase de n'avez-vous pas un crayon ? est mais vous devez avoir au moins un crayon.

$ Conégation implicite - la négation implicite est neutralisée par le conégateur

suis-je un homme à avoir jamais des doutes sur la religion ?
comment les dépossédés auraient-ils jamais pu accomplir des œuvres géniales
il est le seul de mes collègues avec qui j'aie jamais eu des rapports autres que strictement professionnels

La négation apparente

Par négation essentielle nous entendons une négation qui évoque l'idée d'un manque, d'une perte, d'une abolition, d'une absence, d'un vide, d'une interdicition. Si la négation n'est pas essentielle dans ce sens, elle n'entraîne pas la réduction. C'est un principe sémantique général qui, verra-t-on, est applicable dans certains contextes grammaticaux spécifiques. Les négations sémantiquement non essentielles sont donc des négations apparentes du point de vue grammatical de la réduction à de.

§ La négation redondante

La négation redondante est une servitude grammaticale. Elle n'exprime pas une vraie négation. Voir la page connexe La négation verbale - le négateur redondant.

je crains qu'il n'en résulte des ennuis
je crains que Pierre n'ait bu du vin
à moins qu'on ne cherche des promenades dangereuses
cela l'empêche qu'il n'y attache de l'importance

§ Complément prédicatif

Si la négation porte sur un complément prédicatif, la condition de la négation essentielle n'est pas remplie. La négation d'un complément prédicatif exprime plutôt une opposition, un désaccord.

il est un ami il n'est pas un ami
c'est du vin ce n'est pas du vin
le rata, ce n'est pas de la soupe
ceci n'est pas une pipe (Magritte)
ça ne ressemble pas à de l'encre
ce n'est pas de la mauvaise fabrication

§ Épithète restrictive

Si le nom est qualifié par une épithète restrictive, seule une caractéristique du nom est niée, donc la négation n'est pas essentielle. La proposition a une paraphrase affirmative avec une épithète ou un prédicat négatif.

cette attaque n'a pas un visage très caractéristique
il n'a pas choisi des critères pertinents
il n'a pas des amis distingués
il ne produisait pas une impression excellente
il regrettait de ne pas rapporter des nouvelles plus intéressantes
ils n'ont pas adopté une attitude claire
ils ne font pas une campagne utile
je ne ferai pas des reproches inutiles
la manœuvre n'a pas eu des résultats brillants (Romains)
leur ton laissait entendre qu'elles ne souhaitaient pas des relations plus intimes (Maurois)
ne raconte pas des histoires aussi peu plausibles

§ La négation ne porte pas sur le nom indéfini ou partitif

Questions d'accent

La négation peut avoir pour cible sémantique un adverbe, sans que ce fait soit signalé formellement. (Il l'est souvent par l'intonation.)

je n'emploie pas des spécialistes pour m'occuper des détails (j'emploie des spécialistes pour ne pas avoir à m'occuper des détails)
on n'offre pas du champagne dans un verre ordinaire (on offre du champagne non pas dans un verre ordinaire)
je n'ai pas de l'argent pour gaspiller (ce n'est pas pour le gaspiller que je gagne de l'argent)

cela n'inspire pas toujours de la fierté
elle ne boit plus du café le soir
elle ne me fit pas précisément des reproches
il ne porte pas des chemises en cotton
je n'ai pas des cauchemars pour si peu
on n'a pas des enfants exprès (Mirbeau)
tous les chevaux n'ont pas des ailes (Ionesco)

Autres phénomènes

Considérons la différence entre les deux affirmations je n'ai pas DE grec à traduire et je n'ai pas DU grec à traduire. La première pourrait être faite par un traducteur de grec au chômage : la négation est essentielle. La deuxième pourrait être faite par un lycéen qui abandonne ses études. (Cet exemple est basé sur Jules Vallès.) La négation de la locution avoir quelque chose à faire porte sur la tâche exprimée par l'infinitif, et non pas sur l'objet direct de l'infinitif. En l'occurrence, la négation ne porte pas sur la quantité de grec à traduire, mais sur la tâche de traduction. La locution avoir à faire détourne la négation et protège l'article de l'objet direct.

§ Opposition entre un pôle négatif et un pôle affirmatif

La proposition exprime une opposition entre un pôle négatif et un pôle affirmatif. Le pôle affirmatif peut être sous-entendu.

Marie n'écrit pas des romans, mais des traités de psychologie
ce n'est pas de l'argent qu'il demande
ce n'est pas du café, mais de la chicorée
ce ne sont pas des adultes, mais des enfants précoces
cet ivrogne de Pierre ne boit pas de l'eau
elle n'a pas cueilli des fraises mais des framboises
il n'a pas demandé du vin, mais de la bière
il n'a pas des enfants issus de trois mariages
il n'y a pas des routes, il y a la route (Clavel)
il ne demande pas du pain mais du gâteau
il ne voulait pas vendre des chemises
je n'ai pas de la chance, je suis protégé (Chirac)
je n'ai pas des remords, mais des regrets
je n'ai pas vu des fleurs, mais de l'herbe
je n'attends pas une réponse mais deux
je ne te demande pas des critiques, mais de l'encouragement
n'achetez pas des livres, achetez des cédéroms
n'allez pas boire du vin bouchonné
ne mange pas du pain rassis
nous n'avons pas mangé des écrevisses mais des langoustes
on ne nous sert pas du champagne, mais du vin pétillant
on ne sert pas du whiskey dans une coupe

§ Montée de la négation

La réduction est dictée par la forme sous-jacente :

ses parents veulent qu'il ne boive pas de vin
ses parents ne veulent pas qui'il boive de vin,

il veut ne pas boire de vin
il ne veut pas boire de vin

Notons cependant que la montée de la négation n'a aucun effet sur la seconde subordonnée dans la proposition il ne veut pas essayer de boire du vin, dont la forme sous-jacente est il veut ne pas essayer de boire du vin.

§ Ne ... que ...

Ne ... que ... est un adverbe de perspective irréductible. Cet adverbe de perspective à une nature affirmative. Nous discutons le caractère affirmatif de ne ... que ... à la page connexe La négation verbale - ne ... que .... Normalement, le constituant ne de ne ... que ... n'a pas le pouvoir de déclencher la réduction.

il ne boit du lait qu'au petit déjeuner
il ne fait des photos qu'en voyage
autrefois on ne lançait des confettis que les soirs de carnaval (S. Prou)
elle ne boit du vin qu'aux grandes occasions
je n'ai du bonheur que par vous
je n'avais du goût qu'à cause de toi (Colette)
je ne te donnerai des conseils que si tu m'en demandes
je ne veux rencontrer des terroristes que pour étudier leur psychologie

La règle que nous venons de présenter n'est pas absolue. Si la partie niée de l'ensemble de tous les événements possibles est beaucoup plus grande que la partie exclue de la négation, l'article se réduit à de.

je n'ai d'espoir qu'en vous (je n'ai presque pas d'espoir)
il n'a de pouvoir qu'à cause de votre faiblesse (il n'a presque pas de pouvoir)
je n'accepterai de responsabilités qu'à partir du mois prochain
en U.S. le citoyen n'a de droits que dans la mesure où ceux-ci ne viennent pas contrarier la toute-puissance de l'Etat (Palewski)

Voir la page La négation verbale - ne ... que ..., rubrique Ne ... que ... semi-négatif, pour les tours tels que il n'a d'argent que pour ses plaisirs.

§ Ni

Voir la rubrique Ni - négation verbale - réduction de l'article de la page connexe La négation verbale - conégateurs - le conégateur coordinatif ni pour le rôle de ni dans la réduction. Nous y examinons l'agrammaticalité de *il n'a ni de parents ni d'amis (et la grammaticalité de il n'a de parents ni d'amis).

§ Guillemets métalinguistiques

La négation n'entraîne pas la réduction d'un article qui est entre guillemets métalinguistiques :

est-ce que tu as des angoisses ? - je n'ai pas DES angoisses, je suis dans une angoisse perpétuelle (Drieu la Rochelle)
une grue est une femme qui a des amants, moi je n'ai pas DES amants

§ L'îlot prépositionnel

En théorie, la réduction à l'intérieur d'un syntagme prépositionnel est interdite. Pour d'autres exemples du phénomène de l'îlot prépositionnel, voir la page connexe Termes spécialisés, originaux ou problématiques.

*elle ne sort plus avec de garçons
*je n'ai pas parlé à de grammairiennes israéliennes
*toutes les fermes ont disparu ; elle n'est plus réveillée par de coqs

On trouve des contre-exemples : ?je ne l'ai jamais vu avec de col.

§ Locutions

On évite parfois la réduction de l'article pour maintenir intacte une locution ou une unité grammaticale :

Indéfini pluriel

il ne se fait pas des illusions
ne dis pas des choses pareilles
ne pose pas toujours des questions
ne te fais pas des idées
ne me raconte pas des histoires

Indéfini singulier

il ne fait pas un effort
je n'ai jamais vu une femme aussi belle

Partitif

ne me faites pas du mal

Une phrase énigmatique de Proust : c'est au contraire une excellente créature qui n'a jamais dit du mal de personne, ni fait de mal à personne.

§ L'article partitif utilisé au sens générique

On se sert parfois de l'article partitif au sens générique, sans penser au dosage ou au fractionnement : de l'eau désaltère mieux que du vin. Dans ces cas, l'article partitif peut être remplacé par l'article défini. L'article partitif utilisé au sens générique est réfractaire à la réduction : on ne gaspille pas du cannabis. D'ailleurs, la négation d'un nom marqué par l'article partitif générique n'est pas une négation essentielle au sens que nous avons introduit plus haut.

Phénomènes divers

§ Sujet existentiel

On a vu plus haut que le cas complément prédicatif est réfractaire à la réduction. Les autres cas n'influent pas sur la réduction. L'article du sujet existentiel est réduit sans difficulté.

il ne se présentera plus de candidats
de blanchisseuse, un dimanche, il ne fallait pas penser qu'il en vînt (Proust)

§ Article prélévatif

Seuls l'article indéfini et l'article partitif sont réduits à de en présence de la négation essentielle. L'article prélévatif n'est pas touché par la réduction. Voir la page connexe L'article prélévatif.

tu ne bois pas du vin mis à table ?
tu ne manges pas du gâteau que l'ai apporté ?

§ Un

La réduction ne touche pas un lorsqu'il fait corps avec pas ou avec jamais (pas un, jamais un) et lorsqu'il fait partie d'un satellite de négation. Voir la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs exhaustifs.

§ Extraposition

La réduction à de a l'effet d'autoriser l'extraposition thématisante de l'objet direct ou du sujet existentiel.

car d'homme plus intelligent...plus exquis que ce Luxembourg-Nassau, je n'en ai jamais rencontré (Proust)
mais de décision, elle n'arrivait pas à en prendre, de peur de m'influencer dans un mauvais sens (Proust)
de blanchisseuse, un dimanche, il ne fallait pas penser qu'il en vînt (Proust)

Le statut de pas de

Nous venons d'examiner les circonstances dans lesquelles les articles indéfini et partitif se réduisent à de sous l'effet de la négation. Toutes nos règles et tous nos exemples étaient à sens unique : nous avions toujours une proposition affirmative pour point de départ. Comme par chance, toutes nos propositions négatives avaient des antécédents positifs à l'abri de tout soupçon. Il est donc temps de nous interroger sur le sens inverse de la réduction. Nous avons acquis une connaissance assez solide de ce que deviennent certains articles dans certains types de négation, mais nous ne nous sommes jamais posé la question de savoir d'où vient pas de en général. Il serait naïf de penser que tout pas de de surface fût dérivable d'un article indéfini ou partitif sous-jacent.

En réalité, pas de provient de beaucoup de sources équiprobables ou de nulle part, ce qui revient au même. Dans la proposition je n'ai pas lu de livre de cet auteur, pas de se rapporte à un livre ou à des livres ou à certains livres ou à quelque livre ou à une multitude d'autres syntagmes indéterminés possibles. Tout ce que nous avons le droit de dire, sans nous écarter du terrain des quasi-certitudes, est que pas de est une espèce de conégateur analogue à pas un, à un quelconque, à quelque...que ce soit. Le rapport entre le choix positif exprimé par un, des et du et l'absence de choix exprimé par pas de n'est pas un rapport formel de surface, mais un rapport sémantique profond.

La nature vague de pas de peut être illustrée par des propositions telles que je n'ai pas rencontré de professeur ou qui que ce soit d'autre ou je n'ai pas rencontré de professeur ou le moindre responsable de département, tirées de Corblin-DeSwart(2004).

Emploi elliptique de pas de

pas d'histoires
pas de chance
pas de panique
pas de pitié
pas de temps

Dans la langue familière, pas de assume le sens d'inexistence ou d'absence.

je préfère un job misérable à pas de job
la tenue obligatoire est jeans, tee-shirt et pas de slip

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)