La négation verbale - aspects sémantiques
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
La négation verbale - aspects sémantiques (393)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La négation verbale - aspects sémantiques (393)

SOMMAIRE



La négation verbale - la portée de la négation

Chaque

Lorsque chaque est en position de sujet, sa négation est problématique.

Considérons la proposition affirmative

chaque visiteur a signé le livre d'or.

Dans l'ideal, on devrait avoir les moyens purement grammaticaux d'exprimer deux degrés de négation de cette proposition. Les paraphrases de ces deux degrés de négation seraient

la part de visiteurs qui ont signé le livre d'or est inférieure à cent pour cent

et

la part de visiteurs qui ont signé le livre d'or est zéro

Fabriquons les versions purement grammaticales correspondantes :

chaque visiteur a PAS-SIGNÉ le livre d'or (= chaque visiteur s'est abstenu de signer le livre d'or)

et

PAS-CHAQUE visiteur a signé le livre d'or (= certains visiteurs se sont abstenu de signer le livre d'or)

Or, ni l'une ni l'autre glose fabriquée n'est possible en français. On a aucun visiteur n'a signé le livre d'or qui correspond à PAS-SIGNÉ et il n'y a pas de construction purement grammaticale pour exprimer PAS-CHAQUE.

La solution chaque visiteur n'a pas signé le livre d'or est tentante, mais elle est aussi agrammaticale que les deux gloses fabriquées et, de surcroît, elle amalgame leurs deux lectures.

En logique, les deux degrés de négation sont appelés « portée large » (PAS-SIGNÉ) et « portée étroite » (PAS-CHAQUE).

Tout, tous

Si tout / tous est en position de sujet, la négation à portée large et la négation à portée étroite sont l'une et l'autre grammaticales, mais leur différence n'est pas marquée grammaticalement. Donc elles sont exposées à de fortes chances d'ambigüité.

Portée étroite

tout ce qui reluit n'est pas or
tout n'est pas exact dans ce que tu dis
toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire
tous ses amis ne sont pas venus à son mariage
tout ne me satisfait pas
tout lien n'était pas rompu
tout le monde ne peut pas aimer le patron
tous les étrangers n'ont pas de carte d'identité
tous les parents ne sont pas des monstres
tous ne partagent pas ses vues

Portée large

tous ceux qui se soumettront ne seront pas punis
tous ceux qui ont confiance en toi ne seront pas déçus
tous les ordinateurs du monde ne sauraient imiter le cerveau d'un rat

La langue familière connaît un pas tout qui exprime la négation à portée étroite sans ne.

pas tout a marché impeccablement

Le test de la portée - nécessairement / forcément

On peut déterminer la portée de la négation à l'aide du réactif nécessairement / forcément : si on peut remplacer pas par pas nécessairement ou par pas forcément sans changer le sens de la proposition, la portée est étroite.

Tout ce qui reluit n'est pas or peut être remplacé par tout ce qui reluit n'est pas nécessairement or, donc la portée de la négation est étroite.

Tous ceux qui se soumettront ne seront pas nécessairement punis n'a pas le même sens que tous ceux qui se soumettront ne seront pas punis, donc la portée de la négation est large.

Renvois


Pour l'effet de la subordination causale, finale et consécutive sur la portée de la négation, voir les pages connexes Le système consécutif, La subordonnée causale fléchie - les dimensions, La subordonnée causale fléchie - les conjonctions.

La négation verbale - cible grammaticale et cible sémantique

Introduction - cible grammaticale et cible sémantique

La négation a une cible grammaticale et une cible sémantique. Dans la négation verbale, les deux cibles peuvent être identiques ou différentes. Dans la négation non verbale et dans la mégation par conégateur complexe la cible grammaticale et la cible sémantique coïncident.

Il y a un autre domaine où s'observe également une divergence entre cible grammaticale et cible sémantique. C'est l'adverbe. Voir la page connexe Le groupe adverbial - problèmes d'ambigüité. Certains grammairiens considèrent la négation comme une espèce d'adverbe de degré. Dans cette hypothèse, les deux domaines ne font qu'un.

La négation verbale est une négation formelle

La négation verbale est une négation formelle, une négation générique, une négation neutre, une négation souche. Sa cible grammaticale (le verbe) n'est qu'un support formel. Le verbe est le noyau de la proposition, donc le mécanisme de la négation générale se cristallise autour de lui.

Multiples possibilités sémantiques

La « vraie » cible de la négation, c'est-à-dire l'élément sur lequel se dirige sémantiquement la négation, peut être la proposition entière ou n'importe quel élément de la proposition ou n'importe quelle combinaison d'éléments de la proposition. Bien sûr, rien ne s'oppose à ce que la cible sémantique soit le verbe lui-même.

Mise en relief et intonation

Certes, le locuteur peut attirer l'attention sur la cible sémantique de la négation au moyen de la mise en relief ou au moyen de l'intonation, mais très souvent la cible sémantique doit être devinée par l'interlocuteur.

Le rhème, cible sémantique par défaut

La cible sémantique par défaut de la négation est le rhème ou le complément le plus saillant de la proposition. (D'ailleurs, il en va de même pour l'interrogation totale.)

La lecture la plus probable de la proposition je ne l'ai pas tué avec ce couteau est ce n'est pas avec ce couteau que je l'ai tué, bien que la lecture je n'ai fait que le chatouiller avec ce couteau ne soit pas à exclure.

La lecture la plus probable de la proposition Pierre n'a pas traversé la Seine à la nage est ce n'est pas à la nage que Pierre a traversé la Seine, bien que la lecture ce n'est pas la Seine que Pierre a traversé à la nage ne soit pas inconcevable.

La lecture la plus probable de la proposition Pierre ne travaille pas dans la restauration est ce n'est pas dans la restauration que Pierre travaille, bien que la lecture Pierre est employé dans la restauration, mais son travail est médiocre ne soit pas impossible.

La proposition je n'étais pas là pour l'aider a deux paraphrases : j'aurais pu l'aider, mais malheureusement je n'étais pas là et ce n'est pas pour l'aider que j'étais là, mais pour m'occuper de mes propres affaires. Dans la première paraphrase, la négation s'étend sur toute la phrase ; dans la seconde, elle à pour l'aider pour cible.

Pierre n'aime pas Marie

Nous adaptons une remarque de Wilmet(2003). La cible sémantique de la négation dans Pierre n'aime pas Marie est

Marie si l'idée sous-entendue est que Pierre aime Juliette

aimer si l'idée sous-entendue est que Pierre idolâtre Marie

le temps du verbe si l'idée sous-entendue est que Pierre a aimé Marie

Pierre si l'idée sous-entendue est que c'est Paul qui aime Marie

Négation totale et négation partielle

Il est très difficile d'exprimer la négation totale, c'est-à-dire la négation sans cible partielle. Quelle que soit l'intention du locuteur, la négation n'est jamais évasive, silencieuse quant à la cible sémantique. Pour « totaliser » la proposition de l'exemple précité de Wilmet, c'est-à-dire pour éviter toutes ses cibles sémantiques partielles, il faudrait dire quelque chose comme l'affirmation selon laquelle Pierre n'aime pas Marie est fausse dans le sens le plus large possible.

La subordonnée circonstancielle comme cible sémantique

En théorie, toutes les propositions qui suivent sont ambigües, mais l'interprétation qui attribue le rôle de cible sémantique à la subordonnée est la plus naturelle :

il n'a pas fait comme je lui avais dit
il n'est pas allé à Paris pour faire de la figuration
je n'ai pas acheté du vin pour qu'on le distribue gratuitement
je ne dis pas ça pour vous faire plaisir
je ne fais pas ça parce que c'est mon intérêt particulier
je ne vous paie pas pour que vous flâniez du matin au soir
Marie n'a pas quitté Pierre parce qu'elle le détestait
Marie ne pleure pas parce que Pierre est parti
Pierre n'épousera pas Marie parce qu'elle est riche
Pierre n'est pas parti sans que Marie le sache
Pierre n'est pas parti parce qu'il était malade


La négation métalinguistique (reprise immédiate)

La négation peut porter sémantiquement sur n'importe quelle parole de l'interlocuteur. La négation métalinguistique (ou négation par reprise immédiate) isole un mot ou un syntagme et le met entre guillemets métalinguistiques La proposition Marie n'est pas « très jolie », prononcée en réponse à l'affirmation Marie est très jolie avec un fort accent sur très jolie, laisse entendre soit que Marie est beaucoup plus jolie, soit que Marie est beaucoup moins jolie que ne l'affirme l'interlocuteur.

Ne pas confondre « métalinguistique » et « métadiscursif ». Voir la page connexe Les phénomènes métadiscursifs - vue d'ensemble. Une remarque métalinguistique examine au microscope la valeur d'un élément langagier spécifique ; une remarque métadiscursive concerne le canal de communication en général.

La négation verbale - les attracteurs de négation

Introduction - les attracteurs de négation

Les attracteurs de négation sont des mots, des locutions ou des syntagmes qui ont pour habitat naturel la proposition négative. Une proposition qui contient un attracteur de négation ne peut pas être convertie en proposition affirmative par suppression du négateur ou du conégateur. L'inverse de il n'a pas lâché sa main de tout le film n'est pas *il a lâché sa main de tout le film. L'expression de la durée au moyen de de est un attracteur de négation.

Nous consacrons la dernière rubrique de cette page aux attracteurs d'affirmation. Les attracteurs d'affirmation sont moins nombreux que les attracteurs de négation.

Compléments de durée

De sitôt


il ne me reverra pas de sitôt
il ne sortira pas de prison de sitôt
il est peu probable qu'il sorte de prison de sitôt

De longtemps

La négation peut être explicite ou implicite. Pour l'examen de la négation implicite, voir la page connexe La négation verbale - le négateur implicite.

de longtemps, ce souvenir ne la quittera pas
je ne pense pas que ce souvenir la quittera de longtemps

De...vie, de...vivant et de mémoire d'homme

Ces compléments de durée entrent dans quatre constructions :

Contexte négatif assuré par ne sans conégateur

Ces attracteurs de négation ont la particularité que leur contexte négatif peut être assuré par ne seul. Pour l'examen de la négation sans conégateur, voir la page connexe La négation verbale - le négateur absolu.

de toute ma vie je n'ai entendu pareille sottise
de sa vie il n'avait éprouvé pareille euphorie
il ne me parlera de sa vie
de ma vie je n'ai tant ri

Contexte négatif assuré par ne et jamais ou plus

Ce comportement peut aussi être analysé comme un comportement de satellite de négation. Pour l'examen des satellites de négation, voir la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs satellites.

il ne s'est jamais exalté de sa vie
de ma vie, je ne regarderai plus les films de ce réalisateur

Contexte négatif assuré par la négation implicite

c'est le premier cadavre que j'aie vu de ma vie
je me demande si, de ma vie, j'ai vu meilleur Hamlet

Contexte négatif assuré par la négation implicite et par jamais ou plus

le seul prêt dont j'aie jamais eu besoin de ma vie

Autres compléments de durée du type [de * durée]

Tout nom qui désigne une durée (un intervalle, une période) peut servir de complément de durée et peut se comporter en attracteur de négation. Ces noms doivent être introduits par de. Le syntagme [de * durée] est productif comme complément de durée et comme attracteur de négation.

Ces compléments de durée entrent dans les mêmes constructions que de...vie et de mémoire d'homme, mais, en plus, on peut les employer avec la négation normale (ne...pas). Donc ils peuvent avoir les contextes négatifs suivants :

contexte négatif assuré par ne sans conégateur

contexte négatif assuré par ne et jamais ou plus

contexte négatif assuré par la négation implicite

contexte négatif assuré par la négation implicite et par jamais ou plus

contexte négatif assuré par ne et pas

Suit une liste limitée de compléments de durée du type [de * durée] :

de toujours
de toute éternité
de la nuit
de toute la soirée
de la journée
du matin
de...jours
de...semaines
de...mois
de...ans
de tout le déjeuner
de tout le dîner
de tout le trajet
de tout le retour
de tout le film
de tout le trajet
de quelque temps

Exemples

il n'a pas lâché sa main de tout le film
je ne l'ai pas vu de la journée
il ne la quitta pas d'une minute
la librairie ne désemplissait pas de tout la journée
il ne quittait pas Paris de tout l'été
de huit jours il ne la regarda pas (Zola)
ni l'un ni l'autre ne bougea de quelques secondes
il lui prit la main et ne la lâcha plus de tout le retour (Cesbron)

Pour autant, pour si peu

Négation explicite

je n'entends pas donner ma démission pour autant
le conflit n'est pas évité pour si peu

Négation implicite

crois-tu que j'entends donner ma démission pour autant ?
il serait erroné de croire que le conflit soit évité pour si peu

Comparateur d'égalité * que ça


Les comparateurs d'égalité qui entrent dans ce syntagme sont si, aussi, tant, autant, tellement. La négation peut être explicite ou implicite.

il n'est pas si bête que ça
penses-tu qu'il est si bête que ça ?

Les comparateurs d'inégalité peuvent aussi être suivis de que ça, mais dans ce cas la négation n'est pas obligatoire : il est évidemment plus intelligent que ça.

Grand * nom-abstrait

Le syntagme [grand * nom-abstrait] comme attracteur de négation est productif. Son contexte est obligatoirement négatif. La négation peut être explicite ou implicite.

grand mal
grand espoir
grand bonheur
grande attention
grande émotion
grand poids
grand inconvénient
grand sens

Locutions hyperboliques

Certaines locutions hyperboliques ne s'emploient que sur fond de négation :

*il a levé le petit doigt ne signifie pas il a fait un tout petit effort

*il mangera des fèces pour tout l'or du monde ne signifie pas il s'abaissera à la coprophagie pour une somme exorbitante

*il fait du mal à une mouche ne signifie pas il manifeste un faible degré de cruauté

On emploie ces locutions non pas pour exprimer un extrême dans un contexte affirmatif, mais pour exprimer le dépassement d'un extrême dans un contexte négatif. On peut donc dire

il n'a pas levé le petit doigt (= il a dépassé la limite extrême de la paresse)

il ne mangera pas des fèces pour tout l'or du monde (= il ne maîtrisera pas son dégoût même si la récompense dépasse une somme exorbitante)

il ne fait pas de mal à une mouche

Seulement

En présence de la négation explicite ou de la négation implicite, seulement peut prendre la valeur même. Pas seulement et seulement pas sont synonymes de pas même et même pas. Cet emploi de seulement appartient à la langue écrite.


Manquer

Ne pas manquer exprime la nécessité, la détermination et la certitude.

ne manquez pas de nous rendre visite
ne manquez pas de le signaler
je n'y manquerai pas
on ne peut manquer d'être surpris par
ça ne pouvait manquer d'arriver

Avant longtemps

L'effet psychologique d'une durée s'exprime par la polarité :

on ne le reverra pas avant longtemps
rassure-toi, il t'appellera avant peu


Approximation par négation

Dans les exemples qui suivent, la négation exprime à peine.

Mozart n'avait pas six ans qu'il écrivait déjà des symphonies
Pierre ne gagne pas deux mille euros, mais il veut s'acheter une voiture
je l'ai vu il n'y a pas un mois

Attracteurs de négation lexicaux en vrac

A n'a d'égal que B
cela n'a pas laissé de me surprendre
cela ne laisse pas d'être vrai
il n'a de cesse que...ne...
il n'a pas bronché / moufté
il n'a pas inventé l'eau chaude
il n'en démord pas
il n'en est pas moins vrai
il n'en reste pas moins que
il n'est pas besoin d'être grand clerc
il n'est pas question de
il n'est pas tout à fait quatre heures
il ne manquerait plus que ça
il ne se fera pas faute de
il ne va pas se priver de
je n'ai rien à battre
je n'ai rien à cirer
je ne le crois ni de près ni de loin
je ne peux pas le blairer / encadrer / supporter / avaler / sentir
même pas avec la meilleure volonté du monde
ne pas être folichon
ne pas lever le petit doigt
ne pas valoir la corde pour le pendre
pas très catholique
une chaleur pas tenable
une histoire pas croyable

Attracteurs de négation grammaticaux en vrac

ce n'est pas sans rappeler
vous n'êtes pas sans savoir
si ce n'est (= sauf)
il n'est * nom * si * adjectif * qu'il ne * verbe
il n'y a pas jusqu'à * nom * qui ne * verbe * pas

Attracteurs d'affirmation en vrac

Les attracteurs d'affirmation sont des locutions ou des syntagmes dont l'habitat est obligatoirement une proposition affirmative. Les propositions ci-dessous ne peuvent pas être niées.

je suis bien aise
j'ai quelques doutes
nous avons différentes chambres à vous proposer
nous avons plusieurs enfants

RETOUR EN HAUT DE PAGE