La négation verbale - conégateurs - le conégateur coordinatif ni
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
La négation verbale - conégateurs - le conégateur coordinatif ni (388)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La négation verbale - conégateurs - le conégateur coordinatif ni (388)

SOMMAIRE

Introduction

Exemples liminaires

ni Pierre ni Paul n'aiment Marie
Pierre n'aime ni Marie ni Juliette
Pierre n'aime Marie ni pour sa bonté ni pour son intelligence
Pierre n'est ni bon ni intelligent
Pierre n'aime ni ne déteste Marie

Négation verbale et négation non verbale


Le modèle fondamental de ni

La valeur logique sous-jacente de ni...ni... est la simultanéité de deux négations. La proposition et lui et vous l'avez dit peut être paraphrasée comme il est simultanément vrai que lui l'a dit et que vous l'avez dit. De même, la proposition ni lui ni vous ne l'avez dit peut être paraphrasée comme il est simultanément vrai que lui ne l'a pas dit et que vous ne l'avez pas dit. L'opération de coordination suit les deux opérations de négation.

Ni a un comportement de conégateur

Ni...ni... est un quasi-conégateur normal : il remplace le conégateur pas, mais n'a aucun effet sur le négateur ne. Il n'est ni beau ni laid peut être paraphrasé comme il n'est pas beau et il n'est pas laid.

Ni..ni... est aussi un quasi-conégateur exhaustif qui, comme tel, se combine avec d'autres conégateurs exhaustifs :

nous n'avons jamais manqué ni de poètes, ni de philosophes, ni même de rêveurs
je n'ai jamais manqué ni à mes menaces ni à mes promesses (Giraudoux)


Ni se combine avec la négation implicite :

je refuse de croire que Marie soit sortie avec Pierre ni avec Paul
nous étions incapables de retrouver ni son adresse ni son numéro de teléphone

La polymorphie de ni

On verra que ni a les cibles les plus variées : nominales, adjectivales, adverbiales, verbales.

Construction symétrique et constructions asymétriques

Ni a une construction symétrique (Pierre n'aime ni Marie ni Juliette) et deux constructions asymétriques (Pierre n'aime Marie ni Juliette et Pierre n'aime pas Marie, ni Juliette).

Symétrie et registre

Avec le verbe fléchi simple et la proposition indépendante comme cibles, la construction asymétrique est dominante dans la langue commune et la construction symétrique appartient au style soutenu. Avec toutes autres cibles, c'est l'inverse : la langue commune préfère la construction symétrique, tandis que la construction asymétrique appartient au style soutenu.

La résistance à ni

Ni a des emplois qui sont indispensables. Ni a aussi des emplois qui, sans être indispensables, ont le mérite de la concision ou d'une certaine élégance. Cependant, ni tient un rôle restreint dans la langue parlée. On tend à éliminer la plupart des emplois de ni en recourant à la coordination par et ou ou.

Ni l'un ni l'autre


Accord


Ni - négation verbale - construction symétrique

Sujet

j'ai peine à croire que ni lui ni son frère puissent réussir
ni elle ni moi ne connaissons la réponse
ni l'argent ni les biens ne font le bonheur
ni le courage ni le don ne suffisent (Sartre)
ni le père ni la mère ne savaient rien
ni les menaces ni la douceur ne viendront à bout de sa résistance
ni les promesses ni les menaces ne le feront changer d'avis
ni Pierre ni Paul ne sera colonel de ce régiment
ni Pierre ni Paul ne sont au courant
ni Pierre ni Paul ne voulaient venir
ni sa maison, ni son jardin ne sont entretenus
ni son jardin ni sa maison ne sont entretenus
sans que ni son père ni sa mère prononçassent une seule parole

Objet direct

heureux qui n'a ni dette ni procès
il n'a jamais eu ni d'amis ni de camarades
il n'a lu ni ma lettre ni ta réponse
il n'a ni l'argent ni le temps pour ce genre d'activité
il ne boit ni vin ni bière
il ne connaît ni père ni mère
il ne dit ni oui ni non
il ne sait ni lire ni écrire
je ne veux ni venir, ni que tu viennes
je ne vois jamais ni son père ni sa mère
je suis éloigné de soutenir ni l'un ni l'autre de ces deux faits
n'espérez ni que je le félicite ni que je le récompense
nous étions incapables de retrouver ni son nom ni son adresse
tu ne sais ni ce que tu as fait ni pourquoi tu l'as fait
une histoire qui n'a ni queue ni tête

Complément prépositionnel

il ne parle à personne, ni de ses affaires, ni de ses projets
je ne veux être soldat ni d'un roi, ni d'un général, mais d'une idée

Complément prédicatif - nom

ce n'est ni le lieu ni le moment adéquat
ce stoïcisme gratuit n'est ni sans beauté ni sans grandeur (Maurois)

Complément prédicatif - adjectif

c'est un voleur, ni plus ni moins
ce livre n'est ni divertissant ni instructif
il est avantageux de n'être ni trop intelligent ni trop naïf
il n'est ni bête ni méchant
il n'est ni beau ni laid
il n'est ni plus bête ni plus paresseux qu'un autre
il n'est ni riche ni puissant
il n'est ni trop pauvre ni trop riche
me montrer exactement tel que je suis, ni meilleur ni pire (Rousseau)
personne ne fut ni si éloquent ni si profond
sans qu'il soit ni riche ni influent

Adverbe

il ne travaille ni régulièrement ni soigneusement
ni plus ni moins heureux que son frère
il ne viendra ni aujourd'hui ni demain
je ne serai là ni lundi ni mardi
il ne sort ni quand il pleut ni quand il neige

Adjectif dans le syntagme de pronom nominal qualifié


il n'y a là rien ni d'étonnant ni de rare

Participe passé d'une forme composée

des mesures qu'aucune nation n'a ni su ni voulu prendre
il n'a ni lu ta lettre ni envoyé une réponse
il n'avait encore ni gelé ni neigé
il n'a ni mangé, ni bu
on n'a ni confirmé ni infirmé la théorie

Infinitif

il ne sait ni lire ni écrire
il n'essaie ni de chanter ni de danser

Subordonnées fléchies

je pense ni que Pierre soit intelligent ni que Paul soit riche
n'espérez ni que j'aille le voir, ni que je lui écrive

Propositions principales - sujet partagés

Avec la plupart des cibles, la version symétrique est plus courante dans la langue parlée et la version asymétrique est plus courante dans la langue écrite. Avec la cible propositionnelle, c'est l'inverse.

ni je ne l'estime ni je ne l'aime
ni il ne boit ni il ne mange
ni il ne jure, ni il ne se met en colère
ni ils ne parlaient, ni ils ne chantaient, ni ils ne dansaient
ni je ne peux, ni je ne veux accepter cette offre
ni son frère ne vient ni personne ne l'attend
ni le compromis ne me paraît justifié, ni l'acceptation pure et simple ne me paraît nécessaire

L'extraction (la non-répétition) du sujet partagé est impossible s'il est conjoint et rare s'il ne l'est pas.

??elle ni le sait, ni l'ignore
??il ni ne boit ni ne mange
??je ni ne l'estime ni ne l'aime
?Pierre ni ne fume ni ne boit
?cela ni ne nous surprend ni ne nous gêne
?ces opinions ni ne s'opposent ni ne se confirment

L'extraction (la non-répétition) du sujet partagé est compatible avec la forme asymétrique.

cela ne nous surprend, ni ne nous gêne
il faut le faire sans qu'il ne voie ni entende rien
il ne boit ni ne mange
il ne faut pas s'assoir ni même se remuer avant que la reine n'ait donné le signe
il ne fume ni ne boit
il ne m'écrit ni ne vient me voir
je n'accepte ni ne refuse
je ne l'estime ni ne l'aime
je ne le sais ni ne l'ignore
je ne veux ni ne peux y consentir

Propositions principales - sujets différents

La coordination par ni...ni... symétrique de deux propositions principales appartient à la langue écrite. La solution normale est asymétrique.

Version symétrique

ni Pierre ne montre son travail à Paul, ni Paul ne veut voir le travail de Pierre
ni Pierre ne fume, ni Paul ne boit
ni la garnison ne se rendra, ni la ville ne sera prise
il ni ne se laisse abattre, ni n'abandonne la lutte
ni on ne doit les garder trop longtemps, ni il ne faut être dur à s'en défaire
ni les traditions de ce pays ne permettent que les femmes atteignent l'égalité, ni les femmes ne veulent se libérer de ces traditions
ni le terrorisme ne triomphera de la démocratie, ni la démocratie ne triomphera du terrorisme
ni ces images n'invitent au plaisir, ni le plaisir n'évoque ces images
ni ils ne boudaient aucunement le peuple, ni ils n'entendaient aucunement le gouverner (Péguy)
ni l'ignorance n'est un défaut d'esprit, ni le savoir n'est preuve de génie (Vauvenargue)

Version asymétrique

Pierre ne montre son travail à Paul, ni Paul ne veut voir le travail de Pierre
Pierre ne fume, ni Paul ne boit

Ni plus ni moins

Cette locution est hautement polymorphe. Comme plus et comme moins, ni plus ni moins a des comportements d'adverbe, de délimiteur et de comparateur. Ni plus ni moins est parfois construit sans ne. Autrement dit, ni plus ni moins peut se défaire de son statut de conégateur et se regrammaticaliser en un quasi-synonyme de autant.

Construit avec ne

je ne l'aime ni plus ni moins que sa sœur (ambigu)
l'admission d'un fait sans cause n'est ni plus ni moins que la négation de la science (C. Bernard)
la douleur n'a ni plus ni moins de place dans leur sexualité que dans celle des hommes (Beauvoir)

Construit sans ne

c'est de l'escroquerie, ni plus ni moins
c'est du vol, ni plus ni moins
il envisage, ni plus ni moins, de donner sa démission
il est aussi bête que son frère, ni plus ni moins
il part avec ni plus ni moins de bagages que s'il s'absentait pour deux jours
nous somme traités ni plus ni moins que des chiens (Balzac)

Construction familière elliptique

La paraphrase « corrigée » de il s'agit ni plus ni moins de est il s'agit ni de plus ni de moins que. On peut considérer ni plus ni moins comme une locution adverbiale qui s'est défaite de sa nature comparative.

Phénomènes divers

Négation scindée


je ne te permets de visiter ni Berlin ni Londres
Pierre ne sait parler ni allemand ni anglais
Pierre ne pense épouser ni Marie ni Juliette

Montée de la négation


je ne veux blesser ni Pierre ni Paul

L'ordre de ni et de la préposition

Ni dans un sens ni dans l'autre est grammatical, *dans ni un sens ni l'autre ne l'est pas.

ni dans un sens ni dans l'autre
ce poème n'est ni sans beauté ni sans grandeur
il ne parle ni de ses affaires ni de ses projets
on ne trouve cette anomalie ni chez l'un ni chez l'autre

C'est un exemple de la cohésion du syntagme prépositionnel. Voir un autre cas de ce phénomène à la page connexe La relativation - les règles de cohésion.

Ni dans ni l'un ni l'autre


Et ni

L'emploi de et devant le dernier terme est un caprice littéraire recherché : ni A ni B et ni C.

Ni - négation verbale - constructions asymétriques

Deux types de construction asymétrique

Construction asymétrique type A

Ni est omis devant tous les termes sauf le dernier. Le dernier terme est précédé de ni. termes.

Construction asymétrique type B

Le premier terme est nié par un conégateur normal ou exhaustif. Les autres termes sont précédés de ni. On peut ajouter non plus aux autres termes que le premier.

Sujet

aucune mise au point ni démenti n'ont été adressés au quotidien
ce « r » que toi ni moi serions incapable de faire sortir comme lui (Stil)
il ne semblait pas qu'il fît jour, ni qu'il fît nuit (Hugo)
impossible de lui parler ni de lui écrire
je ne me mêle pas, ni ta mère non plus, de tes conversations (Aragon)
je ne regarde jamais la télé, ni ma femme non plus (ambigu)
la Beauté, les sacrifices humains ni les martyrs ne suffisent (Sartre)
la cruauté même ni la sottise ne purent jamais le désespérer (Ghéhenno)
la cruauté ni la sottise ne pouvaient jamais le faire désespérer
la douane ne date pas d'hier, ni le fisc
la vieillesse ni la mort ne le peuvent exorciser (Barrès)
le crime ni le criminel ne seraient prouvés (D. Boulanger)
le temps ni la séparation dans l'espace ne pouvaient le changer
le temps, ni les soins médicaux n'apportaient aucun soulagement
Pierre ni Paul ne sont au courant
Pierre ni Paul ne sont là
rien ni personne ne le convaincra
sa génerosité ne sera pas oubliée, ni sa simplicité
son attitude ni son visage ne changèrent quand il répondit (M. Prévost)
son frère ni sa sœur ne me sont connus
vous ni personne n'avez qualité pour juger si une œuvre peut servir ou desservir la nation (Camus)
vous ni personne ne pouvez me dire ce que je peux faire

Objet direct

elle n'avait père, mère, frère ni sœur (Giraudoux)
il n'a jamais eu d'ami ni de camarade
il n'a jamais eu de chien ni de chat (Simenon)
il n'a pas d'argent, ni de biens
il n'a pas lu ta lettre, ni ma réponse
il n'a pas voulu céder, ni même transiger (Aragon)
il n'aime pas Marie, ni Juliette
il n'aime pas les Français, ni les Russes, ni les nazis, ni personne
il n'aime pas son voisin ni sa voisine
il n'avait père, mère, ni frère
il ne comprend pas le français, ni l'anglais d'ailleurs
il ne les connaissait pas, ni leur nom (Proust)
je n'ai faim ni soif
je n'ai pas à comprendre, ni à pardonner
je n'aime pas son voisin, ni sa voisine
je n'attends rien, ni personne
je ne connais plus le jour, ni la nuit (Beauvoir)
je ne sais pas ce qui m'attend ni ce qui viendra après tout ceci (Camus)
je ne veux pas boire de thé, ni de café
je ne veux pas qu'on m'écrive ni qu'on me téléphone
l'honnête homme ne saurait admettre qu'on mente ni qu'on médise
on ne savait pas son nom ni son histoire (Farrère)
on ne savait pas son nom, ni son histoire
on ne voit la mer ni le château
rien ne trahissait la peur ni la surprise
ses pauvres pierres n'ont plus de forme, ni d'histoire (Barrès)

L'emploi de pas est instable.

Complément prédicatif

ce n'est pas une coquille ni un lapsus
ce poème n'est pas sans beauté, ni sans grandeur
elle n'en paraissait pas fâchée, ni surprise (Colette)
il n'est pas beau ni très distingué (Léautaud)
il n'est pas intelligent, ni soigneux
il n'est pas riche, ni puissant
je ne crois pas que Pierre soit riche, ni puissant
je ne suis pas aveugle ni sourd
l'atmosphère qu'il a laissée derrière lui à Sion n'est pas sainte ni féconde (Barrès)
nous disons que ce n'est pas une vertu ni une intelligence (Proust)
personne n'était plus aimé ni mieux écouté
rien n'est faux ni vrai
sa gerbe n'était point avare ni haineuse (Hugo)
sa maison n'est pas grande, ni bien conçue
vous ne me trouverez lâche ni paresseux

L'emploi de pas est instable.

Complément prépositionnel

il n'est pas sûr de s'y amuser ni d'y établir des rapports utiles
il ne croit à Dieu ni à Satan
il ne s'est jamais senti mieux préparé pour la vie ni pour la mort
il ne veut rendre hommage à rien, ni à personne
inutile de regarder à gauche ni à droite
je n'ai rien oublié de votre belle capitale ni de ses musées
je ne crois pas que Marie soit sortie avec Pierre, ni avec Paul
ne reculant devant fourrés ni marécages (Gide)
nous n'avons aucune trace de sa naissance, ni de sa mort
personne n'a le pouvoir de les faire pleurer ni de les faire rire
plus besoin de dévouement ni d'amour divin (Rimbaud)
rien ne bouge dans l'immeuble, ni dans la rue
y a-t-il rien de si beau ni de plus rare

Adverbe

je ne serai pas là lundi ni mardi

Subordonnées régies

il n'ose parler ni écrire
il n'ose rire ni pleurer
il ne peut voyager ni nulle part se détendre
il ne pouvait parler ni entendre
il semble n'entendre ni ne comprendre rien
je ne pouvais me souvenir quand ni où je lui avais rendu visite (Proust)
je ne puis le louer ni le blâmer
je ne sais que faire, ni où aller
je ne veux pas mentir ni qu'on me mente (Camus)
n'espérez pas que j'aille le voir, ni que je lui écrive

Participe passé du verbe composé

cela n'avait ému ni intéressé personne
depuis bien longtemps Paris n'avait ri ni pleuré librement, publiquement (Colette)
il n'a été arrêté ni mis en résidence surveillée
il n'a ri ni pleuré
il n'avait pas fait un mouvement ni risqué une parole
il ne se souvenait pas de l'avoir jamais imaginée ni désirée
la vieille aristocratie française n'a rien appris, ni rien oublié
on ne l'a aidé ni même encouragé
personne n'a parlé ni bougé
un des plus beaux chevaux que j'aie jamais eus ni rencontrés

L'emploi de pas est instable.

Propositions principales

Propositions principales - sujets partagés

cela n'est pas ni ne sera
cela ne nous surprend, ni ne nous gêne
elle ne se lève, ni ne répond (Robe-Grillet)
elle ne se leva pas ni ne fit sa toilette
il n'a pas téléphoné à frère, ni ne lui a envoyé d'e-mail
il n'avance ni ne recule
il n'hésita pas ni ne délibéra
il ne boit ni ne fume
il ne dort ni ne mange
il ne frappe jamais, ni ne tue (Camus)
il ne jure ni ne se met en colère
il ne lui a pas offert de cadeau ni même envoyé de carte d'anniversaire
il ne perd ni ne gagne
il ne se nourrit pas, ni ne s'habille
il s'imaginait aussi qu'il n'avait bu de sa vie, ni ne boirait désormais une orange aussi amère (Colette)
ils ne parlaient, ne chantaient, ni ne dansaient
je ne bois ni ne mange entre les repas
je ne crois ni ne souhaite que
je ne l'accepte ni ne le refuse
je ne l'aime ni ne l'aime pas
je ne l'estime ni ne l'aime
je ne m'en loue ni ne m'en blâme (Mauriac)
je ne peux ni ne veux accepter cette offre
je ne veux, ne puis, ni ne dois obéir
je ne veux, ni ne peux, ni ne dois obéir
ne comprenant ni ne parlant l'arabe (Vailland)
ses ouvriers ne l'aiment pas ni ne l'estiment

Propositions principales - sujets différents

il ne pouvait pas venir chez moi, ni moi aller chez lui
il ne pouvait venir chez moi ni moi aller chez lui
ils ne m'aiment pas, ni je ne les aime
la roue ne cessait pas de tourner ni les coups de pleuvoir (Hugo)
Pierre ne fait pas son travail ni Paul le sien

Ni - négation verbale - réduction de l'article

Voir la page connexe La négation verbale - négation et articles pour l'étude détaillée de la réduction à de de l'article indéfini et de l'article partitif dans certains contextes négatifs.

La construction symétrique et la construction asymétrique type A sont incompatibles avec les articles indéfini et partitif. Pour se servir de ces articles, il faut recourir au type B de la construction asymétrique. Le premier terme doit inclure un conégateur normal ou exhaustif. L'article est réduit à de dans tous les termes. Autrement dit, ni n'est capable de déclencher la réduction dans le terme qu'il introduit que si le processus est déjà amorcé par un conégateur normal ou exhaustif dans un terme qui le précède.

La proposition il n'a pas de parents ni d'amis est grammaticale, mais les propositions *il n'a ni de parents ni d'amis et *il n'a de parents ni d'amis sont agrammaticales. La proposition il n'a jamais eu d'amis ni de camarades est grammaticale, mais les propositions *il n'a eu ni d'amis ni de camarades et *il n'a eu d'amis ni de camarades sont agrammaticales.

ces pauvres pierres n'ont plus de forme ni d'histoire (Barrès)
il n'y avait plus de lazzis ni de fausses alertes (Estaunié)
il n'a pas de femme, ni d'enfants

Ni - négation verbale - négation implicite

Voir l'examen de la négation implicite à la page connexe La négation verbale - le négateur implicite. La construction à négation implicite est une variante de la construction asymétrique type B. Le premier terme est nié par un des nombreux types de la négation implicite ; les autres termes sont niés par ni. La construction asymétrique à négation implicite ne diffère de la construction asymétrique type B que par la façon dont le premier terme est nié.

La négation par sans est un des types de la négation implicite. Nous examinons l'emploi de sans plus loin, sous une rubrique qui lui est consacrée.

sans qu'une inflexion, ni qu'un geste témoignât qu'une émotion quelconque le troublât
avez-vous jamais rencontré femme plus aimable ni plus sympathique ?
ce « r » que toi ni moi serions incapables de faire sortir comme lui (Stil)
cesse de me prêter ce mélange de nœuds / ni ta fidélité qui me fuit et devine (Valéry)
cet épouvantable enterrement, impossible à retarder ni à hâter (Hugo)
Chantal était encore bien loin de pouvoir donner son nom à l'espèce de stupeur qui venait de la saisir, ni à cette impatience (Bernanos)
dont peu de personnes soupçonnent la portée ni la précision
est-il sûr que le théâtre français traduise le génie de notre inspiration dramatique ni même le goût du public ?
il avait dû lui dire mon nom, mais quelle chance y avait-il pour qu'elle se le fût rappelé, ni mon visage ? (Proust)
il eût été incapable...d'y lire ni d'y écrire une ligne... (Mauriac)
il importe peu que votre critique examine de façon résolument futile certaines démonstrations secondaires, ni qu'il pousse l'inconscience jusqu'à reprendre mes thèses (Camus)
impossibilité d'échanger avec elle une pensée, de lui parler, ni de lui écrire (Loti)
inutile de fouiller à droite ni à gauche (Sarraute)
je me sentais incapable de parler ni de bouger (Merle)
je ne peux pas dire que je me sente allégé ni content (Sartre)
je refuse de croire que Marie soit sortie avec Pierre ni avec Paul
nous imaginons difficilement les héros dans les actes humbles, ni Roland le nez au mur et les jambes écartées (La Varende)
on s'aperçoit à peine que les maîtres flamands aient étudié les Bellini, Giorgione, ni Titien (Fromentin)
sans feu ni lieu
sans manger ni boire
sans que Pierre ni Paul s'en rendent compte
un des plus beaux chevaux que j'aie jamais eus, ni rencontrés (La Varende)

La construction symétrique de ni avec la négation implicite est rare.

je suis éloigné de soutenir ni l'un ni l'autre de ces faits (de Maître)

Ni - négation verbale - l'emploi de ni avec sans

Ni - négation verbale - l'emploi de ni après sans

Proposition indépendante à un seul niveau

Il y a trois versions à envisager :

[sans * A * ni * B]

C'est la construction la plus courante.

ce n'était pas sans intérêt ni beauté
il a délogé sans tambour ni trompette
il est sorti sans chapeau ni manteau
il est sorti sans parapluie ni imperméable
la rue Saint-Victor était toute sombre, sans un bec de gaz ni une lumière aux maisons (Flaubert)
sans erreur ni retard
sans feu ni lieu
sans foi ni loi
sans force ni vertu
sans gêne ni émoi
sans lâcheté ni blasphème
sans manger ni boire
sans peur ni reproche
sans plus de baigneurs ni de touristes, la petite ville reprenait son aspect authentique (Gide)
sans que l'on sache d'où ils viennent ni où ils vont (Astier)
sans queue ni tête
sans rime ni raison
sans sou ni maille
sans tambour ni trompette
trois quatre filles qui dansaient le chahut non sans grâce ni impudeur (Léautaud)
un dieu sans récompense ni châtiment (Camus)
un livre publié sans lieu ni date

[sans * A * ni * sans * B]

Cette construction appartient à la langue littéraire.

bien de juges militaires frappèrent de peines légères des bourreaux sans mesure ni sans excuse (Martin-Chauffier)
il en parle sans outrance ni sans inflation verbale (R. Aron)
il y parvint sans erreur ni sans retard (Hermant)
ils en sont tous restés sans idées ni sans souffle (Pourrat)
très simplement sans lâcheté ni sans blasphème (Verhaeren)

[sans * A * (et) * sans * B]

ô vers ! noirs compagnons sans oreilles et sans yeux (Baudelaire)
et je restais sans geste et sans parole (Gide)
il aimait sans arrière-pensée, sans espoir de retour (Flaubert)

Proposition à deux niveaux et à une seule subordonnée

Sans que sert de conjonction et la coordination se fait à l'intérieur d'une seule subordonnée.

[sans que * ni * A * ni * B]

sans que ni lui ni sa femme prononcent une seule parole
sans qu'il soit ni riche ni influent
sans qu'il eût sensiblement ni grandi ni grossi
sans qu'on puisse le réduire ni par la force ni par la ruse

[sans que * A * ni * B]

sans que lui ni sa femme prononcent une seule parole
sans qu'il soit riche ni influent
sans qu'il eût sensiblement grandi ni grossi
sans qu'on puisse le réduire par la force ni par la ruse

Proposition à deux niveaux et à deux subordonnées

Sans que sert de conjonction et la coordination se fait à travers deux subordonnées.

[sans que * A * ni que * B]

sans que Pierre écrive à Marie ni qu'il téléphone à Juliette
sans que Pierre aille à Londres ni que Paul aille à Berlin

Ni - négation verbale - l'emploi de ni avant sans

Version symétrique

le spectacle ne serait ni sans intérêt ni sans charme (Hugo)
ce stoïcisme gratuit n'est ni sans beauté ni sans grandeur (Maurois)

Version asymétrique

ils ne sont pas sans tendresse ni sans grâce (J. Lemaître)
ils ne furent sans inquiétude ni sans émoi (Pesquidoux)
le machinisme ne serait donc pas possible sans la science ni sans le raisonnement à la grecque (Siegfried)

Ni - négation verbale - conégation multiple


Construction symétrique

je ne vois jamais ni son père ni sa mère
il ne parle à personne ni de ses affaires ni de ses projets
personne ne fut ni si éloquent ni si profond
il n'y a là rien ni d'étonnant ni de rare
des traits permanents auquels ni le temps ni l'espace ne peuvent rien changer (Saussure)

Construction asymétrique

je ne peux pas dire que je me sente allégé ni content
le temps ni les soins n'apportèrent aucun soulagement
la cruauté même ni la sottise ne peuvent jamais tout à fait le désespérer (Guéhenno)

Ni - négation non verbale

Les emplois non verbaux de ni peuvent être symétriques ou asymétriques. La proposition je suis parti ni heureux ni malheureux est un exemple de la construction non verbale symétrique. Dans c'est une solution point efficace, ni durable d'ailleurs nous avons une construction non verbale asymétrique.

La construction non verbale de ni admet les cibles les plus variées.

Adjectif - épithète

c'est un homme ni heureux ni malheureux

Adjectif - prédicat

il est avantageux d'être ni trop avare ni trop riche.

Syntagme prépositionnel

c'est un phénomène curieux, réductible ni à la biologie ni à l'économie.

Quasi-prédicat


j'ai demandé le divorce, ni consciente de mes raisons ni sûre de mes moyens

Délimiteurs

ni plus ni moins de place
ni trop ni assez

Divers

personne ne veut plus porter la moindre responsabilité de quoi ni de qui que ce soit

Ni - emploi elliptique

Dans la langue familière, ni moi équivaut à moi non plus.

RETOUR EN HAUT DE PAGE