La négation verbale - le négateur absolu
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
La négation verbale - le négateur absolu (374)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La négation verbale - le négateur absolu (374)

SOMMAIRE

Introduction

Les règles concernant la négation sans conégateur peuvent être classifiées selon leur force (obligatoires ou facultatives) et selon leur registre (langue écrite ou langue commune).

Verbes

Pouvoir

L'omission de pas n'est pas obligatoire.

L'emploi de pas avec je ne puis est rare. je ne puis exprime un embarras, un inconvénient, je ne puis pas exprime l'impossibilité.

L'emploi de pas est préférable lorsque l'infinitif régi par pouvoir est nié : il ne peut pas ne pas quitter cet emploi.

On ne peut plus et on ne peut moins sont des adverbes de degré invariables : on ne peut plus clairement, on ne peut plus sérieux, on ne peut moins préparé.

Pouvoir - exemples en vrac

vous ne pouvez le nier
il ne peut réagir
je ne peux croire que
je n'ai pu m'empêcher de penser que

Oser

L'omission de pas n'est pas obligatoire.

L'emploi de pas est préférable lorsque l'infinitif régi par oser est nié : je n'ose pas ne pas lui parler.

*Je n'ose sans complément ne s'emploie pas.

Cesser

L'omission de pas n'est possible que si cesser est suivi d'un infinitif. L'emploi de pas est toujours permis.

Sans conégateur, ne cesser exprime la même idée que sans cesse, c'est-à-dire l'idée de répétition. Pour exprimer l'idée de l'exercice ininterrompu d'une fonction habituelle, la méthode normale de négation avec conégateur est préférable.

il devait cesser de pleuvoir, or il n'a pas cessé
il n'a pas cessé l'exercice du proxénétisme
il n'a pratiquement pas cessé de pleuvoir depuis hier
il ne cesse d'y penser
il ne cesse de produire des œuvres de haute qualité
pourtant le bruit n'a pas cessé de se faire entendre après 18 h. (malgré les promesses du voisin)

Savoir

L'omission de pas n'est pas obligatoire.

Ne savoir est construit sans conégateur s'il est suivi d'une subordonnée interrogative (si), mais avec un conégateur s'il est suivi d'une subordonnée énonciative (que).

Subordonnées interrogatives

je ne sais si c'est un bon signe
je ne savais que penser de pareille bêtise
je ne sais que devenir
je ne saurais dire
je ne savais quoi dire
je ne savais que faire
je ne sais trop
je ne sais qui
je ne sais quoi
je ne sais pas de quoi (pas suivi d'une préposition)
je ne sais (réponse dans la langue littéraire)


Subordonnées énonciatives

je ne savais pas qu'il allait nous rejoindre
je ne sais pas conduire un camion

Quand ne saurait signifie ne peut, savoir est construit sans conégateur.

l'homme ne saurait se passer d'espoir
on ne saurait penser à tout

Les pronoms indéterminés du type je ne sais sont construits sans conégateur : je ne sais quoi, je ne sais qui.

Bouger

La négation sans pas est facultative.

Manquer

La négation sans pas est facultative.

Daigner

La négation sans pas est facultative.

Locutions figées, locutions verbales

La négation sans pas est obligatoire dans ces locutions :

à Dieu ne plaise
il n'empêche que
il n'importe que
il ne m'en chaut
n'avoir de cesse
n'avoir garde
n'avoir que faire
n'ayez crainte
n'empêche que
n'en avoir cure
n'en déplaise à
n'importe
ne vous en déplaise
on ne peut plus / moins
qu'à cela ne tienne
si je ne m'abuse
si je ne me trompe

Avec la relative infinitive de besoin et recherche


ils n'avaient où cacher leurs amours (Triolet)
ils n'ont où se cacher
je n'ai que faire
n'ayant âme qui vive à qui s'adresser (Aragon)

Constructions conditionnelles

Dans la langue littéraire

Si le grain ne meurt (Gide)
il est rare qu'on se procure un livre si l'on n'a l'intention de le lire (Escarpit)
la position ne pourrait être gardée longtemps, si l'artillerie ne venait au plus tôt (Zola)
Olivier l'aimerait beaucoup s'il ne préférait Bernard (Gide)
rien ne se fera si vous ne le demandez
si je ne l'avais vu de mes propres yeux
si je n'avais peur
si je n'étais sûr
si je ne craignais
tu ne réussiras rien si tu ne sais te maîtriser

Certains verbes favorisent l'omission de pas

si je ne me trompe
si je ne m'abuse
si je ne craignais d'être indiscret

Quasi-synonyme de sauf

si ce n'est
si ce n'était
qui l'aimera si ce n'est moi ?
et qui donc, si ce n'est un enfant, put avoir un jour l'idée de (Daninos)
il n'existe rien de constant si ce n'est le changement

Prémisse sans si

n'eût été
n'était

Hypothèse irréelle

Dans la langue écrite, on omet souvent le conégateur normal dans l'hypothèse irréelle.

il se serait retiré, n'eût-il pensé qu'il se ferait remarquer
si je n'avais laissé le médicament à la portée du petit, l'accident ne se serait pas produit
si un événement extraordinaire n'était survenu

Construction concessive

ne serait-ce que

Pronoms indéterminés du type n'importe

Les pronoms indéterminés du type n'importe (n'importe qui, n'importe où) sont construits sans pas.

Subordonnée relative d'une principale exprimant l'inexistence

Dans le style soutenu, la négation est souvent construite sans pas dans les subordonnées relatives restrictives lorsque la principale exprime, explicitement ou implicitement, l'inexistence. Interrogation équivaut à négation.

connaissez-vous quelqu'un dont il ne médise ?
il n'était personne qui ne l'appelât Monsieur
il n'est de jolie fille que je ne me doive d'embrasser
il n'est esprit si droit qui ne soit imposteur et faux par quelque endroit (Boileau)
il n'est fille ou femme si laide qui ne puisse mal faire quand l'envie lui en prend (France)
il n'est pas de jours où quelqu'un ne fasse courageusement la guerre à Saint-Germain-des-Prés en signant une pétition (Daninos)
il n'est pas si bon cheval qui ne bronche
il n'existe auune institution dotée de quelque pouvoir que ce soit dont M. Ceaucescu ou un membre de sa famille ne soit le premier ou le second responsable
il n'existe pas d'enfant qui ne soit gourmand
il n'y a pas de désert que je ne traverserais avec toi (Flaubert)
il n'y a pas de jour où je ne me dise que
il n'y a pas de louange si sotte qu'on ne puisse faire accepter
il n'y a pas un qui ne soit en train de faire sa valise
il n'y a personne que Pierre ne connaisse ici
il n'y a personne qui ne le sache
il n'y a personne qui ne rêve à être riche
il n'y a personne qui ne souhaite le bonheur
il n'y avait taquinerie qu'ils ne me fissent (Renan)
il ne disait rien du mort qu'il n'eût déjà dit maintes fois au vivant (Mauriac)
il ne se passe pas un jour qu'un accident ne se produise
je ne connais personne qui n'aime Mozart
nul recoin de cette maison qui ne lui fût familier (Bernanos)
pas de grand quotidien qui n'ait publié un article sur l'incident
pas de grand savant qui ne se trompe une ou deux fois au cours de sa carrière
pas une famille ici qui n'ait un parent tué ou mutilé
que dire qui n'ait été dit des centaines de fois ?
quelle idiotie peut-on espérer de lui qu'il n'ait déjà dite ?
rien ne se passe que je ne saisisse, que je ne fixe pour jamais en mois (Sartre)
tu ne pourrais rien faire que je ne soupçonne très vite
y a-t-il personne qui n'ait fait la même bêtise dans sa jeunesse ?
y a-t-il personne qui ne souhaite le bonheur ?
y a-t-il quelqu'un dont il ne médise ?

Pour le commun des mortels, le subjonctif est obligatoire dans la subordonnée. Notons cependant le conditionnel, c'est-à-dire un temps de l'indicatif, dans l'exemple de Flaubert : il n'y a pas de désert que je ne traverserais avec toi.

Cette règle s'applique à il n'y a que...qui ne... bien que l'adverbe de perspective ne...que... ait une nature affirmative.

La rareté est proche de l'inexistence : rares sont ceux qui n'ont joint, un jour ou l'autre, le rang des manipulateurs

Subordonnées consécutives d'une principale négative

Dans le style soutenu, on trouve souvent la négation sans pas dans les subordonnées consécutives lorsque la principale est niée explicitement ou implicitement. L'interrogation est un type de négation implicite. Le verbe de la subordonnée se met au subjonctif. Le caractère affirmatif de la double négation de la subordonnée doit être évident, sinon l'emploi de pas s'impose.


elle n'est pas si peuplée qu'une aide internationale ne puisse venir à bout de ses maux
ce n'est pas choquant à ce point que mes enfants ne puissent pas les lire
cet exercice n'est pas si difficile qu'on ne puisse (pas) le faire
est-ce que son infection est tellement grave qu'il ne puisse (pas) se rétablir complètement ?
il n'a pas tant de défauts qu'il ne soit (pas) accessible à un sentiment humain
il n'était pas si absorbé par sa lecture qu'il ne prêtât attention aux bruits du dehors
il n'est pas si bête qu'il ne puisse (pas) comprendre ce raisonnement
il n'était pas si distrait qu'il ne nous prêtât (pas) quelque attention
il n'est pas tellement pauvre qu'il ne puisse (pas) se payer le luxe de la navigation à large bande
il n'est thèse littéraire si absurde qu'elle ne soit (pas) gobée par un sartrolâtre japonais
je ne jouais pas si bien mes rôles que je ne fusse conscient des escroqueries ques je commettais (Nourissier)
Maria s'assit au piano, mais ne jouait pas si fort qu'elle ne pût entendre la porte d'entrée (Mauriac)
nous n'avions pas si courte vue que déjà nous ne sussions le reconnaître (Gide)
on ne peut pas prêcher si bien qu'il ne dorme

L'analyse de la proposition suivante présente un casse-tête : il n'y a pas de louange si sotte qu'on ne puisse faire accepter. C'est l'amalgame de il n'y a pas de louange sotte qu'on ne puisse faire accepter et de il n'y a pas de louange si sotte qu'on ne puisse la faire accepter, c'est-à-dire d'une subordonnée relative et d'une subordonnée consécutive.

Autre...que et comparateurs assimilés

La négation sans pas est facultative mais majoritaire avec autre...que et les comparateurs assimilés.

il apprit que cette fille n'était autre que sa sœur jumelle
il n'a d'autre choix que de parler à son père
il n'y avait pour elles d'autre issue que l'amour (Beauvoir)
il ne connaît d'autre sujet de conversation que la télé
je n'ai d'autre désir que de vous être utile
je n'ai d'autre rêve que de faire l'amour avec Anita Ekberg

Les membres de la famille ne...que..., y compris rien que, nul que et nul autre que, ne sont que des dérivatifs de autre...que....

Exclamation


La négation sans pas est obligatoire avec que causal. L'emploi du conégateur est permis dans les autres cas.

que ne m'avez-vous prévenu plus tôt ?

Interrogation partielle concernant le sujet ou l'objet direct

que ne dirait-on pour sauver sa peau ?
quel artiste n'a ses doutes sur son génie ?
quel auteur n'hésiterait à réduire le cercle de ses lecteurs (Martinet)
quel enfant n'est gourmand ?
quel vivant n'a rêvé que
qui n'a rêvé que
qui n'admirait Édouard Drumont alors ? (Mauriac)
qui n'en conviendrait ?
qui ne court après la fortune ?
qui ne se souvient de sa propre gloire ?
qui ne souhaite partir en vacances ?

Depuis que et conjonctions assimilées

cela fait des éternités que je ne l'avais rencontré
depuis bien longtemps, on n'avait vu une équipe belge aussi triste
il y a huit jours que je n'y suis allé
il y a longtemps que je ne m'étais si bien amusé
il y a un an depuis que je ne l'ai vu
il y a un mois qu'il n'a donné de ses nouvelles


Adverbes de durée introduits par de


Il n'est, il n'y a

Dans le style soutenu, la négation sans pas est obligatoire dans il n'est et il n'y a lorsque ces constructions introduisent une comparaison ou une conséquence. Le verbe de la subordonnée consécutive se met au subjonctif.

il n'est de si brillant savant qui
il n'est de si modeste besogne qui
il n'est pire douleur qu'un souvenir heureux dans les jours de malheur (Musset d'après Dante)
il n'est pire eau que l'eau qui dort
il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

Tant que - transition d'un état négatif en un état positif

tant que tout ne fût réglé = jusqu'à ce que tout fût réglé

Que...ne... signifiant tant que ou sans que

en affaires, Madame, il ne faut jamais rien signer qu'on ne l'ait lu (Deval)
en Inde, il ne se passa pour ainsi dire pas de semaine que les problèmes linguistique ne soulèvent des émeutes
il n'aura de paix qu'il ne vous ait tout rendu
il n'aura point de cesse que vous ne lui ayez donné ce qu'il demande
il n'avait pas voulu partir que tout ne fût réglé
il ne se passe pas de semaine qu'un de ses enfants n'ait saccagé ses chaussures ou déchiré son vêtement (Barjavel)
je n'y puis songer que le cœur ne me serre un peu (Green)
je ne le quitterai pas des yeux que la lettre ne soit décachetée
je ne le vois jamais qu'il ne me prie de passer chez lui
je ne vous lâcherai pas que vous ne me l'ayez répéré mot pour mot (Mauriac)
ne te montre point que je ne t'appelle (Musset)
ne viens ici que tu n'aies de mes nouvelles
on ne peut désespérer qu'on n'ait conservé quelque lien avec l'espérance
tu ne sortiras pas que tu n'aies demandé pardon


Non que et locutions assimilées

Non que nie une cause qui pourrait sembler plausible. Cette expression a souvent la valeur ce n'est pas parce que, ce n'est pas...pour autant, ce n'est pas comme si. Souvent la proposition introduite par non que est suivie de mais. Les formes assimilées ce n'est pas que, non pas que, non point que et pas que ont la même valeur et le même comportement. Le verbe de la subordonnée régie se met au subjonctif.

Exemple avec une subordonnée affirmative : ce n'est pas que les évènements les plus minces de cette histore se soient évadés de ma mémoire (M.Prévost)

Si la subordonnée elle-même est négative, la négation sans pas est facultative mais majoritaire.

ce n'était pas qu'il ne regrettât honnêtement son père (Proust)
ce n'est pas qu'il n'ait fait un effort
ce n'est pas qu'il ne soit généreux
ce n'est pas qu'on n'ait essayé
ce n'est pas que je n'eusse assez d'argent
ce n'est pas que je ne me plaise chez toi
elle ne demande pas le divorce, non qu'elle ne le déteste, mais parce que le silence d'une maison vide lui fait peur
il a été recalé au permis de conduire, non point qu'il n'ait l'aptitude requise, mais parce qu'il avait un trac terrible
je ne dis pas que d'un côté comme de l'autre il n'y ait à cacher d'assez vilaines turpitudes (Proust)
non qu'il ne veuille nous aider
non que je n'en aie eu envie
non que l'oubli ne soit un facteur important dans tout ceci

Faire que

La négation sans pas est employée facultativement dans la subordonnée de faire que lorsque faire est nié explicitement ou implicitement. L'interrogation est un type de négation implicite.

je ne peux faire qu'elle ne me déteste
nous ne pouvons faire que nous n'ayons les parents que nous avons
quel miracle fera qu'elle n'ait jamais assez de moi ?

Il n'y a pas jusqu'à...qui ne...


Que final

La négation sans conégateur est obligatoire.

disparais vite qu'au moins ta femme ne te surprenne dans cet état
sors vite que je ne te flanque une claque
fuis qu'il ne t'attrape

Conégateurs concessifs

Les conégateurs concessifs remplacent les conégateurs exhaustifs :

il n'a consulté qui que ce soit

Âme qui vive

Dans les exemples qui suivent, âme qui vive se comporte en conégateur concessif.

je n'y connais âme qui vive
j'ai promis de ne révéler ce secret à âme qui vive
je n'ai âme qui vive à qui m'adresser


Subordonnées émotives

La langue littéraire emploie la négation sans pas très librement dans les subordonnées émotives.

Les principales telles que

je faisais l'impossible pour que
comme c'est triste que
je ne dis pas que
je suis déçu que

peuvent être suivies de la négation sans pas.

comme c'est triste que la société ne soit un perpétuel bal blanc (Miomandre)
cela ne veut pas dire qu'il n'ait fait son possible

Cette règle est très vague. Elle ouvre toute grande la porte vers des caprices littéraires.

Même

même le roi n'a résisté à la fatalité

Double négation

je ne suis pas sûr que cette arrogance ne cache une faiblesse


Dans la négation redondante, l'absence de conégateur est obligatoire.

Il s'en faut


il s'en est fallu de quelques points qu'il (ne) fût reçu

RETOUR EN HAUT DE PAGE