HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La comparaison unipolaire (359)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
La comparaison unipolaire (359)

SOMMAIRE
Introduction
Second pôle nominal
Second pôle adjectival
Second pôle verbal
Le connecteur

Introduction

Exemples liminaires

Pierre a contacté plus de cent clients
il est plus de neuf heures

La comparaison unipolaire a un premier pôle sous-entendu non restituable.

Le modèle bipolaire de la comparaison comprend deux pôles de comparaison, une base de comparaison, un comparateur, un connecteur et un complément de différence. Tout ce qu'on trouve dans la comparaison unipolaire est un comparateur, un connecteur et un seul pôle.

Le second pôle typique est nominal et numérique, mais on verra qu'il peut être même un adjectif ou un verbe.

La comparaison unipolaire est une ellipse non restituable. Les paraphrases bipolaires sont tirées par les cheveux :

Pierre a contacté plus de cent clients
le nombre de clients que Pierre a contactés est plus que cent

je lui parlais plus que gentiment
je lui parlais sur un ton plus modéré qu'un ton gentil

Second pôle nominal

§ Forme

Le syntagme a la forme

[(plus + moins) * (de + que) * numéral-cardinal]

§ Exemples

Le second pôle comprend un numéral cardinal

à moins de cent francs
à plus de 100 km/h
à plus de 100 mètres d'ici
en moins d'une heure
il est plus de neuf heures
il est plus grand que deux mètres
il n'y avait pas moins de mille personnes
il ne m'avait pas fallu moins que sept annés
il y aura plus de cent personnes
les enfants de plus de quatre ans
moins de dix ans
plus de douze milliards de cellules
pour plus d'une raison
un article de moins d'une page

Le second pôle est une fraction

plus d'à demi fait
plus d'à moitié fait
plus d'un quart d'heure
plus de la moitié
plus qu'à demi ruiné
plus qu'à demi
plus qu'à moitié ivre
plus qu'à moitié fait
plus qu'aux trois quarts
plus qu'un quart d'heure
plus que la moitié

Le second pôle est vaguement quantitatif, mais pas numérique :

il était plus de minuit
il est plus que temps pour lui d'admettre sa défaite
il ne fallait pas moins qu'un roi
plus qu'octogénaire
plus que de besoin

Le second pôle est abstrait :

c'est plus qu'une faute, c'est un anglicisme
plus qu'un père
il me serait plus que doux

§ Pronominalisation partielle

La pronominalisation partielle est possible avec un second pôle numérique :

plus d'un aurait refusé
il y en a plus d'un qui s'est plaint
j'en connais plus d'un

§ Exemples comparatifs

Exemple 1

$ Unipolaire

il but plus de la moitié de la bouteille

$ Bipolaire

il but plus que la moitié de ses camarades

Exemple 2

$ Unipolaire

Pierre a renvoyé plus de trois ouvriers

$ Bipolaire

Pierre travaille plus que trois ouvriers

§ Accord - un phénomène intéressant

Comparer plus d'un cheval et moins de deux chevaux.

Second pôle adjectival

Le second pôle peut exprimer une qualité continue.

c'est plus que bon, c'est excellent
il est plus qu'intelligent
il est plus que téméraire
je lui ai parlé plus que gentiment
plus-que-parfait
un homme plus qu'heureux
un résultat plus qu'honorable
une recommandation plus que suivie

On a affaire à la comparaison unipolaire lorsqu'un pronom nominal est qualifié par un adjectif comparatif :

rien de plus normal que
il n'y a rien de mieux que

Voir l'examen du pronom nominal qualifié à la page connexe Le pronom nominal qualifié.

Dans la proposition elle est plus qu'aimable, elle est adorable, l'estimation se fait non sur la qualité, mais sur le degré d'appropriation du qualificatif. La comparaison unipolaire peu donc être métadiscursive. Voir l'examen des phénomènes métadiscursifs à la page connexe Les phénomènes métadiscursifs - vue d'ensemble.

Second pôle verbal

cette ville a plus que triplé de population depuis 1970
il l'a plus que blessé

Le verbe qui fait l'objet de la comparaison unipolaire est souvent un verbe qui exprime une relation numérique, mais ce n'est pas une limitation formelle.

Si le verbe n'est pas limité sémantiquement, il l'est morphologiquement. Seuls le participe passé et l'infinitif peuvent faire l'objet de la comparaison unipolaire : il a plus que pleuré et il a dû plus que pleurer sont grammaticaux, mais *il plus que pleura ne l'est pas. On recourt au pro-verbe faire pour faire subir la comparaison unipolaire aux formes fléchies :

*il plus que pleura il fit plus que pleurer

L'analogie avec les règles de ne...que... est évidente :

*il ne pleura que
il ne fit que pleurer
il n'a que pleuré
il n'a pu que pleurer

La comparaison unipolaire verbale est combinée avec le pro-verbe dans cette construction : ceci a fait plus que tripler en vingt ans.

Le connecteur

§ Si le second pôle comprend un numéral cardinal, le connecteur de est plus courant que le connecteur que. Le connecteur que a une connotation de rigueur mathématique, qui serait déplacée dans certains contextes.

§ Avec les seconds pôles non cardinaux ou non numériques, le connecteur est instable.

ils sont plus que quelques dizaines
j'ai vu plus qu'exactement dix éléphants faisant le tour de l'Étoile

§ En cas de pronominalisation partielle, le connecteur de est obligatoire.

§ Avec les seconds pôles non nominaux, le connecteur que est obligatoire.

§ Comparateur et connecteur séparés par une frontière de proposition

Comparons

un œuf d'autruche pèse plus de vingt kilos
et
un œuf d'autruche pèse plus que vingt œufs de poule (ne pèsent)

Dans la deuxième partie de l'exemple, la comparaison n'est pas unipolaire. En plus, le second pôle de comparaison est une subordonnée. La présence d'un numéral cardinal après que est accidentel. Le connecteur correct est que : *un œuf d'autruche pèse plus de vingt œufs de poule est agrammatical.

un œuf d'autruche pèse plus que vingt œufs de poule
ils en font moins en une heure qu'un seul d'entre nous
j'en fais plus en une heure que dix autres

RETOUR EN HAUT DE PAGE