Les emplois de de - emplois spécialisés
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Les emplois de de - emplois spécialisés (302)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Les emplois de de - emplois spécialisés (302)

SOMMAIRE

Les emplois affectifs de de devant l'adjectif

Voir la page connexe Les emplois affectifs de de devant l'adjectif pour un nombre de phénomènes intereesants.

Le caractère prédicatif de la préposition de

Selon Le Bidois(1967), la préposition de a un caractère prédicatif dans certains de ses emplois. Cette corrélation est indiscutable, mais il est difficile de dire si elle est fortuite ou systémique. Elle pourrait s'expliquer simplement par le fait que la préposition de et la prédication sont, l'une et l'autre, tentaculaires, omniprésentes. Nous élaborons ici une liste de renvois à l'appui de cette thèse,

1

c'est de mon devoir
il est de coutume
comme de coutume


2

un de perdu, dix de retrouvés
elle a sa fille de malade
j'ai un ressort de cassé (Sartre)


3

c'en est un, d'imbécile
j'en connais une, de femme, qui vous donnerait raison
j'en ai une, d'idée
en voilà une belle, d'histoire
tu en a une charmante, de maison


4

il a le cou de sale
il a sa jambe d'enflée


5

rien de remarquable
quelqu'un de très important
ceci de particulier que

Voir la page connexe Le pronom nominal qualifié.

6

ton ours de mari (ours est prédicat, mari est sujet)
ton Pierre de mari (Pierre est sujet, mari est prédicat)


7 (divers)

si j'étais de vous
il ne m'est de rien
on dirait d'un fou
c'est pour de vrai
c'est pour de faux
c'est pour de bon
c'est pour de rire
comme si de rien n'était


Remarque sur de libre et de régi suivis de l'infinitif

Certains verbes admettent l'infinitif dans la position de sujet ou d'objet direct. Cet infinitif est souvent introduit par de. La proposition je lui ai ordonné de se taire équivaut à je lui ai ordonné le silence, donc l'infinitif taire est un objet direct et de n'est qu'un introducteur d'infinitif. L'introducteur d'infinitif de n'est pas régi par le verbe de la principale.

En revanche, dans je l'ai empêché de se taire, de marque le second complément de empêcher, donc il n'est pas un introducteur, mais un élément essentiel régi.


La possession transparente ou le possesseur dominateur

Le livre de Pierre est un livre, la physique des particules est une branche de la physique, un abcès de fixation est un abcès au figuré. Dans la plupart des syntagmes du type [nom * de * nom], c'est la « possession », c'est-à-dire le mot à gauche de la préposition de, qui est le centre de gravité sémantique. La relation possession-possesseur correspond à la relation noyau-complément.

Il y a des syntagmes du type [nom * de * nom] dans lesquels la relation possession-possesseur et la relation noyau-complément s'affrontent. Le centre de gravité sémantique de ces syntagmes est le possesseur.

Délimiteur


Catégorisateur

Une espèce de boîte est une boîte, espèce de Hongrois est une apostrophe lancée à un certain politicien français de sang mêlé, en partie Hongrois. (La syntaxe des catégorisateurs est complexe. Type ne se comporte pas exactement comme espèce.) Voir les pages connexes L'accord avec les syntagmes nominaux complexes, Le groupe nominal - compléments - le catégorisateur.

Possession prédicative

L'île de Crète n'est autre que Crète. Le jour de Noël n'est autre que Noël. Une drôle de guerre est une guerre. Cet imbécile de grammairien est un grammairien. Voir la page connexe Le groupe nominal - compléments - la possession prédicative.

Les articles


Les délimiteurs - de sémantiquement vide

beaucoup d'amis


L'agent passif marqué par de

connu de tous


Constructions infinitives

L'infinitif dans la proposition principale


Subordonnées infinitives

Subordonnée régie sujet


Subordonnée régie complément prépositionnel


Subordonnée régie apposition prédicative


Conjonctions adverbiales composées


Subordonnée régie consécutive


Subordonnée relative


Montée sujet-sujet de jugement


Subordonnée causale

Voir la page connexe La subordonnée causale non fléchie.

Subordonnée causale métadiscursive

il était fou de ne pas accepter l'offre

Voir la page connexe La subordonnée causale non fléchie.

Verbes et adjectifs régissant [de * infinitif]


Subordonnée libre inclassable infinitive introduite par de


De dans la « possession prédicative »

jour de Noël, métier d'avocat


De comme cas complément prédicatif


Les catégorisateurs


De dans les syntagmes numéraux


Les emplois de de dans la comparaison - vue d'ensemble


Pronoms qualifiés par un syntagme prépositionnel à de

rien d'important, quelque chose d'incroyable


[nom * de * épithète] - emploi affectif

un de perdu, dix de retrouvés


[nom * de * épithète] - caractéristiques transitoires


Les adverbes de durée sous négation

de toute la journée


Les syntagmes de assez, trop, plus, moins


L'article prélévatif

prends de ce gâteau


L'emploi de de avec le pro-verbe faire

comme on ferait d'un enfant


De, dernier élément des locutions prépositives


L'énumération renforcée

et de un...


De dans les jurons


De dans les prépositions jumelées


Les constructions j'en étais là de, où en étais-je de


De marquant le sujet existentiel


De de l'apposition prédicative


le métier d'avocat

Seul de

j'ai joué là des journées entières avec des petites filles du quartier, seul de garçon au milieu d'elles (Léautaud)
c'est bien une femme - oui, la seule de femme, même (Romains)


De dans tout ce qui/que...de


De dans l'élément détaché

la nôtre est faite, d'opinion


Fusion du détachement et de la pronominalisation partielle


j'en ai une, d'idée
en voilà un, de poète

De de durée

amis de quarante ans
ce n'est pas d'aujourd'hui que je le connais
de longtemps
de sitôt
il y a dix ans de cela

Néogérondif métadiscursif avec de


il eût cru manquer de respect d'en agir autrement
ils sont ennuyeux, de nous donner toujours leurs gosses à garder (C. Mauriac)
je suis un àne de n'avoir pas tout de suite deviné (Benoit)
tu as eu de la chance d'avoir choisi une semaine sans pluie
tu devais me prendre pour un imbécile, de me mettre la tête à l'envers pour un type comme Paul (Le Clézio)
tu es une sotte de le répéter (Zola)

Le génitif de quantité comme prédicat

Le de dans le bilan de l'accident est de quinze morts s'explique par un génitif de quantité sous-jacent : l'accident a un bilan de quinze morts. La fonction épithétique de la forme sous-jacente se change en fonction prédicative dans la forme de surface.

tout / toute de

ma vie libre, toute de réflexion et d'étude

Le substantif de

La particule

ajouter un « de » à son nom
prendre le « de »

Un(e) noble

épouser un(e) de

RETOUR EN HAUT DE PAGE