HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Les emplois de comme (296)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Les emplois de comme (296)

SOMMAIRE
Comme - mot multifonctionnel
La définition de la préposition comme
Rôle, position, responsabilité
Tranches d'âge, périodes d'une vie
Comme avec un participe présent
Comme - énumération d'exemples
Comme - préposition régie
Qu'est-ce que/qui...comme...
Comme = quant à
Le charme du vague

Comme - mot multifonctionnel

Voir la vue d'ensemble des emplois de comme à la page connexe Comme - mot multifonctionnel.

La définition de la préposition comme

Le sens de la préposition comme n'est pas dérivable du sens du comparateur comme.

travailler comme plongeur
ne veut pas dire
travailler comme un plongeur travaille

les États industrialisés, comme les États-Unis et le Japon
ne veut pas dire
les États aussi industrialisés que les États-Unis et le Japon

c'est intéressant, comme phénomène
ne veut pas dire
c'est intéressant comme sont les phénomènes

On peut voir que la préposition comme mérite une analyse sémantique autonome.

Rôle, position, responsabilité

Comme signale un rôle, une position, une responsabilité, un état ; comme est quasi-synonyme de en tant que, en qualité de.

comme caissier, il est de toute confiance
comme caissier, je vous recommande Pierre
comme doyen d'âge
comme étudiant il était médiocre
comme fils, Pierre est impossible
comme mère et comme épouse
comme pensée et comme exécution, c'est une œuvre parfaite
comme votre confesseur et urologue
comme votre psychanalyste et conseiller financier
travailler comme jardinier
il l'utilise comme repoussoir

Avec un verbe transitif exprimant le choix, comme dans le cas de nous l'avions comme chef d'équipe, la préposition comme est quasi-synonyme de pour. Voir la page connexe Emplois spécialisés de pour - prédication généralisée.

Préposition ou conjonction - comparaison 1

La proposition aimez cet enfant comme le vôtre a la paraphrase aimez cet enfant autant que le vôtre : donc comme introduit une subordonnée comparative elliptique.

La paraphrase de aimez cet enfant comme vôtre pourrait être quelque chose comme aimez cet enfant en toute conscience de votre paternité devant Dieu et la loi. Dans ce cas, comme se comporte en préposition.

Préposition ou conjonction - comparaison 2

Dans il agit comme roi, comme est préposition.

Dans il agit comme un roi, comme introduit une subordonnée comparative elliptique.

Préposition ou conjonction - comparaison 3

Dans nous avons accueilli Pierre comme ami, comme est préposition.

Dans nous avons accueilli Pierre comme un ami, comme introduit une subordonnée comparative elliptique.

Tranches d'âge, périodes d'une vie

Selon Damourette-Pichon(1940), l'emploi de comme enfant au lieu de étant enfant ou de quand j'étais enfant, est un germanisme, qu'on rencontre en Alsace, en Suisse et dans la bouche des métèques. (Écrit en 1940.)

Comme avec un participe présent

connaître une personne comme ayant une grande sûreté de jugement
connaître une personne comme étant de caractère égal
considérer la question comme étant réglée
il convoitait le port d'Utique, comme étant le plus près de Carthage (Flaubert)
il montre les artistes comme étant inutiles
il reconnaît la programmation comme étant une forme d'art
j'aimais les mathématiques pour elles-mêmes, comme n'admettant pas l'hypocrisie et le vague (Stendhal)
l'inventaire des indéfinis des grammaires traditionnelles a souvent été critiqué comme étant extrêmement hétéroclite
protégé par l'archevêché comme appartenant à une ancienne famille de gentilshommes ruinés par la Révolution
marquer comme étant inutile

Comme - énumération d'exemples

La préposition comme appliquée à l'énumération d'exemples est un dispositif très utile des textes scientifiques et administratifs.

les animaux domestiques, comme le chien et le cheval
les fleurs comme la rose et l'iris sont fragiles
les principales nations industrialisées, comme les États-Unis et le Japon
les sciences humaines, comme l'anthropologie et la sociologie
quelques-uns, comme Pierre et Paul

Comme - préposition régie

On vient de voir que comme peut avoir la valeur en tant que, en qualité de. Nous appelons ce sens de comme le sens prédicatif. C'est le sens que revêt comme avec les verbes qui le régissent. Souvent la préposition comme peut être remplacée par pour ou par en avec ces verbes. Voir aussi l'examen du complément prédicatif à la page connexe Compléments du verbe - le complément prédicatif.

Quelques verbes régissant comme prédicatif :

accepter
admettre
analyser
apparaître
avoir
choisir
citer
classer
se comporter
considérer
définir
désigner
donner
embaucher
employer
instituer
interpréter
nommer
paraphraser
penser
poser
prendre
reconnaître
recruter
représenter
ressentir
rester
s'annoncer
se servir de
traiter
travailler
utiliser

mieux vaut l'avoir comme ami que comme ennemi
on le cite comme le plus savant lacano-sartro-léniniste
la semaine s'annonce comme une semaine difficile
il l'utilise comme repoussoir

La rection de comme s'étend à de nombreux noms déverbaux :

analyse
classement
comportement
nomination

Qu'est-ce que/qui...comme...

Le phénomène de base

Voir l'examen de quel à la page connexe Le pronom interrogatif - quel.

Le pronom interrogatif adjectival quel dirigé sur un ensemble vaste ou infini (par exemple, sur l'ensemble de toutes les études universitaires possibles) a perdu du terrain dans la langue parlée. La question quelles études fais-tu ? ne s'entend plus guère. Pour éviter le pronom adjectival quel, on le remplace par le pronom nominal qu'est-ce que et on relègue études, qui était le noyau nominal sous-jacent, au rôle d'adverbe. Le résultat est qu'est-ce que tu fais comme études ?. De même, quel acte sexuel vous intéresserait, Madame ? est moins naturel que qu'est-ce qui vous intéresserait comme acte sexuel, Madame ?. (La question quel acte sexuel vous intéresserait ? serait plus naturelle dans la bouche d'une vendeuse de sex-shop.) Nous considérons donc qu'est-ce que...comme... et qu'est-ce qui...comme... comme de véritables pronoms interrogatifs adjectivaux, synonymes de quel et de quel genre de. (L'homologue allemand « was für ein » s'est complètement regrammaticalisé en adjectif.)

Analyse détaillée

Deux interprétations

La proposition qu'est-ce que tu veux comme cadeau ? a deux interprétations.

L'interprétation littérale

La paraphrase de l'interprétation littérale est quel objet veux-tu en ce qui concerne ton cadeau ?. Dans l'interprétation littérale, qu'est-ce que et comme remplissent leur fonction banale : qu'est-ce que représente un objet direct dans l'interrogation périphrastique et comme est une préposition dont le sens est proche de en tant que, en qualité de, en guise de. Pour l'examen de la nature prépositionnelle de comme, voir la page connexe Comme - mot multifonctionnel.

L'interprétation regrammaticalisée

La paraphrase de l'interprétation regrammaticalisée est quel genre de cadeau veux-tu ?. Dans l'interprétation regrammaticalisée, le pronom interrogatif qu'est-ce que...comme... est physiquement discontinu, mais logiquement insécable.

L'interprétation littérale est moins naturelle et moins probable que l'interprétation regrammaticalisée. Souvent l'interprétation littérale est impossible : qu'est-ce que tu fais comme études n'a qu'une interprétation regrammaticalisée.

Qu'est-ce que...comme... représente le singulier et le pluriel. La question qu'est-ce que tu lis comme livre(s) ? peut se rapporter au livre que l'interlocuteur est en train de lire au moment de la question ou aux livres qu'il lit en général.

Qu'est-ce que/qui...comme... ne peut représenter que les choses.

C'est la méthode périphrastique de l'interrogation qui s'applique obligatoirement dans cette construction. La proposition que veux-tu comme cadeau ? est difficile à interpréter comme quel genre de cadeau veux-tu ?. La proposition ??que fais-tu comme études sonne bizarre.

Qu'est-ce qui...comme s'emploie au cas sujet : qu'est ce qui mijote ici comme complot ?.

Qu'est-ce que...comme s'emploie

au cas objet direct

qu'est-ce que tu mets comme robe ?
qu'est-ce que vous avez comme couleurs ?
qu'est-ce que vous avez comme dessert ?

au cas prédicatif

qu'est-ce que c'est comme sauce ?

au cas existentiel

qu'est-ce qu'il y a comme vaisselle ?

Il n'y a aucune solution analogue pour la cible prépositionnelle d'interrogation :

*dans quoi est-ce qu'on trouve cet article comme magasin ?
*qu'est-ce qu'on trouve cet article comme dans magasin ?
*où est-ce qu'on trouve cet article comme magasin ?

Pour l'emploi de qu'est-ce que...comme... dans l'exclamation, voir la page connexe La proposition exclamative - rubrique Qu'est-ce que - pronom exclamatif.

Qu'est-ce que c'est pour un chapeau ? est un germanisme. (La substitution de pour à comme dans le syntagme qu'est-ce que...comme n'est pas correct, mais l'interchangeabilité de comme et pour s'observe dans d'autres constructions, par exemple dans avoir pour/comme objectif.)

Comme = quant à

je n'ai pas à me plaindre comme santé (populaire)

Le charme du vague

Les deux propositions c'est une analyse intéressante et c'est intéressant comme analyse sont quasi-synonymes. Dans la première version, l'antécédent de ce est un membre de l'ensemble de toutes les analyses intéressantes imaginables. Dans la seconde version, l'antécédent de ce est un membre de l'ensemble de toutes choses intéressantes imaginables. Le second ensemble est plus vaste que le premier, donc la seconde version est moins rigoureuse, plus familière. Elle a le charme du vague. On obtient cet effet en dénominalisant analyse intéressante et en reléguant analyse à l'arrière-plan adverbial. C'est relâché comme construction.

c'était pas mal comme film
c'est assez comme lecture
c'est intéressant comme analyse
c'est pas mal comme slogan
c'est très fin comme travail
ce n'est pas bête comme idée
grande piece avec, comme meubles,...
il faisait pas joli comme temps
j'aurais pu tomber plus mal comme gendre (Chevallier)

RETOUR EN HAUT DE PAGE