HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Le syntagme prépositionnel - la neutralisation de la préposition (272)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Le syntagme prépositionnel - la neutralisation de la préposition (272)

SOMMAIRE
Introduction
La nominalisation par que
La nominalisation des subordonnées interrogatives totales
La nominalisation des subordonnées interrogatives partielles
La relativation populaire
La relativation du temps et de la durée
Il y a de quoi
La construction avoir à / il y a à
Les subordonnées infinitives à couplage distendu
La montée objet-sujet
Les noms comme noyaux des subordonnées libres
Les constructions quasi-factitives

Introduction

Nous venons d'étudier l'omission de la préposition à la page précédente. Une préposition omise est une préposition plus ou moins restituable :

d'un château l'autre d'un château à l'autre,
côté cour du côté de la cour,
ils s'écrivent les uns les autres ils s'écrivent les uns aux autres,
fin avril fin d'avril,
centre-ville centre de la ville,
dimanche soir dimanche au soir.

Certaines des formes restituées sont tout à fait grammaticales, d'autres sont un peu maladroites, mais acceptables. Ce sont des phénomènes de surface, plutôt d'ordre lexical.

Il en va différemment des prépositions neutralisées. La neutralisation des prépositions est un phénomène grammatical complexe. Dans certains cas, la préposition neutralisée n'est pas restituable.

La nominalisation par que

Voir la page connexe La subordonnée complément prépositionnel fléchie.

se souvenir que
faire attention que

La nominalisation des subordonnées interrogatives totales

Voir la page connexe La subordonnée interrogative totale fléchie.

se souvenir si
incertain si

La nominalisation des subordonnées interrogatives partielles

Voir la page connexe La subordonnée interrogative partielle fléchie.

souviens-toi à quoi tu travailles
tout dépend sur qui tu tombes

La relativation populaire

Voir la page connexe La relativation populaire.

c'est toi que j'ai besoin

La relativation du temps et de la durée

Voir la page connexe La relativation du temps et de la durée.

le jour que (auquel)
au moment que (auquel)
pendant les quinze ans qu'il était en taule (depuis qiw)
il y a trente ans que je le connais (depuis que)

Il y a de quoi

Voir la page connexe La subordonnée relative infinitive de besoin et recherche.

avoir de quoi manger
garçon, de quoi écrire
il entrouvrit la porte de quoi y glisser le pied

La construction avoir à / il y a à

j'ai bien d'autres choses à réfléchir (y, sur elles),
Voir les constructions avoir à et il y a à à la page connexe Avoir à, y avoir à - rubrique La pseudo-transitivité de l'infinitif.

Les subordonnées infinitives à couplage distendu

machine à laver (au moyen d'elle)
chambre à coucher (dedans)

Voir l'étude des subordonnées infinitives à couplage distendu à la page connexe Les subordonnées infinitives à couplage distendu.

La montée objet-sujet

il est difficile à vivre avec

Voir des phénomènes apparentés à la page connexe La subordonnée sujet infinitive - la montée objet-sujet.

Les noms comme noyaux des subordonnées libres

il n'a même pas une pierre pour poser sa tête (y, dessus)

Voir la page connexe La subordination - noyaux atypiques pour l'examen des noms comme noyaux des subordonnées libres.

Les constructions quasi-factitives

apporter à écrire (avec)

Voir la page connexe La subordonnée quasi-factitive.

RETOUR EN HAUT DE PAGE