PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Le syntagme prépositionnel - les types d'argument (272)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Le syntagme prépositionnel (270)

PAGES SŒURS
Le syntagme prépositionnel - les types d'argument (272)

SOMMAIRE
Introduction - distribution irrégulière
Arguments nominaux
Arguments adverbiaux
Arguments adjectivaux
Arguments numéraux cardinaux
L'argument nul

Introduction - distribution irrégulière

La distribution des types d'argument par rapport aux prépositions est très irrégulière.

§ On pourrait être tenté de dire que toute préposition doit prendre au moins l'argument nominal preprement dit. Or on trouve pourvu, cependant et quitte à qui ne s'emploient que comme conjonctions. Ces anomalies ont leurs raisons diachroniques.

§ Le groupe de prépositions qui admettent une subordonnée complément prépositionnel comme argument est limité. Voir les pages connexes La subordonnée complément prépositionnel fléchie, La subordonnée complément prépositionnel infinitive.

§ Le groupe de prépositions qui servent de conjonctions adverbiales est limité. Voir la page connexe La subordination - mécanismes, jonctions, conjonctions. Dès admet la subordonnée fléchie, mais n'admet pas la subordonnée infinitive.

§ Chaque préposition admet des types spécifiques d'adverbes comme arguments.

§ Seul dès admet le gérondif comme argument.

§ L'argument adjectival est une particularité lexicale.

§ Selon et suivant sont quasi-synonymes, mais seul selon peut être suivi d'un pronom personnel. La nature de suivant est trop verbale pour qu'on puisse dire *suivant lui et, en même temps, pas assez verbale pour qu'on puisse dire *le suivant. La préposition suivant est donc névrosée.

Arguments nominaux

§ Nom, pronom nominal

dans la maison
chez lui
pour tous
il a fait style celui qui ne m'entendait pas

§ Subordonnée relative autonome

c'est clair pour qui sait lire
nous sommes attirés par qui nous flatte
tout vient à point à qui sait attendre

§ Subordonnée complémentale (régie) fléchie

Voir la page connexe La subordonnée complément prépositionnel fléchie.

§ Subordonnée adverbiale (non régie) fléchie

Beaucoup de prépositions élémentaires peuvent avoir des subordonnées fléchies comme arguments :

après que
avant que
depuis que
dès que
durant que
excepté que
hormis que
moyennant que
malgré que
pendant que
pour que
sans que
sauf que
selon que
suivant que

Quelques exceptions notables :

avec
chez
contre
dans
derrière
devant
durant
entre
envers
parmi
sous
vers

§ Subordonnée complémentale (régie) infinitive

Voir la page connexe La subordonnée complément prépositionnel infinitive.

§ Subordonnée adverbiale (non régie) infinitive

Les prépositions élémentaires qui peuvent être suivies d'un infinitif :

à
après
avant
de
jusqu'à
par
pour
sans

§ Les locutions prépositives

Les locutions prépositives forment un domaine mal défini, aux contours flous.

Quelques locutions prépositives suivies du nominalisateur que

sans compter
à supposer

Quelques locutions prépositives suivies de l'infinitif

à condition de
à défaut de
afin de
à force de
au lieu de
de crainte de
de peur de
du fait de
dans le but de
dans l'intention de
en vue de
sous prétexte de
faute de

quant à
quitte à
sauf à

quant à m'abaisser à ce point, pas question
disons la vérité, quitte à faire de la peine
la vérité s'impose, sauf à être de mauvaise foi

Voir aussi les subordonnées consécutives, les subordonnées temporelles et les subordonnées adverbiales inclassables aux pages connexes La subordonnée consécutive, Le système temporel, Les subordonnées adverbiales inclassables.

Arguments adverbiaux

§ Complément = adverbe

à bientôt
à demain
à jamais
après-demain
avant-hier
d'autrefois
d'avant
d'ici
d'où
de là
de loin
de maintenant
de près
de trop
dès demain
depuis hier
entre hier et aujourd'hui
entre midi et minuit
excepté ici
jusqu'à Noël
jusqu'à demain
par ici
par où
pour demain
pour plus tard
pour quand
pour toujours
sauf ici
vers où

§ Complément = gérondif

Vieilli ou régional.

dès en entrant
dès en naissant

§ Complément = syntagme prépositionnel (cumul de prépositions)

à très bientôt ou à dans dix ans (Modiano)
cette aile date d'avant la révolution
d'auprès de
d'avant la guerre
d'il y a cinq minutes
de chez mes parents
de chez nous
de chez un ami
de derrière la tête
de dessous
de dessus
de devant
de par le monde
de par sa nature même
de sous la table
de sur la table
dès après la réunion
depuis avant la guerre
devant chez nous
entre chez Pierre et chez Paul
entre chez vous et la gare
il est accouru de derrière la maison
il est passé par devant la mairie
il est venu jusque dans la maison
il pense toujours à avant la guerre ou après la libération
jusqu'après
jusqu'au dessous de
jusqu'il y a cinq minutes
jusque chez
le sang suintait de sous les ongles
par-devant notaire
pour après sa mort
pour avant les vacances
pour dans quelques mois
pour dans quinze jours
pour jusqu'à
sauf dans la salle de bains
une lune énorme et rougie s'est levée de parmi les vagues (Gide)

Dedans, dessous et dessus sont archaïques en tant que prépositions indépendantes, mais on les emploie régulièrement dans la langue moderne comme arguments de de : [de * dedans * nom], [de * dessous * nom], [de * dessus * nom].

Pour l'examen des prépositions jumelées (d'avec), voir la page connexe La préposition - les types. Pour l'examen des prépositions transparentes (jusque sous le lit), voir la page connexe Le syntagme prépositionnel - transparence.

§ Complément = subordonnée relative adverbiale

Voir la page connexe Les pronoms relatifs - quand, combien, quiconque.

c'est pour quand tu auras soif

§ Complément = subordonnée conditionnelle

Voir la page connexe Les subordonnées adverbiales - noyaux atypiques.

je vous demandais ça seulement pour si j'en trouvais un
un pyjama et une brosse à dents pour si elle t'invite à rester
une petite victoire un peu analogue à s'ils fussent, par exemple, entrés dans la « carrière » (Montherlant)

§ Complément = proposition nominalisée (la préposition comme conjonction)

Voir le rôle de la préposition comme conjonction de la subordonnée adverbiale à la page connexe La subordination - mécanismes, jonctions, conjonctions.

§ Complément = subordonnée participiale absolue

Voir la page connexe La subordonnée participiale absolue.

§ Complément = subordonnée infinitive à couplage lâche

Voir la page connexe Les subordonnées infinitives à couplage lâche.

Arguments adjectivaux

§ Locutions spécifiques

à chaud
à court de
à froid
à l'étroit
à l'identique
à la légère
à neuf (remettre à neuf)
à nouveau
à plat
à plein
à sec
au froid
au juste
au large
au préalable
au sérieux
au sec
au tragique
au vif
de court
de frais (rasé de frais)
de long en large
de même
de nouveau
de plus belle
en abrégé
en bas
en bref
en commun
en définitive
en différé
en direct
en douce
en faux
en général
en grand (faire les choses en grand)
en gras
en gros
en haut
en long et en large
en particulier
en plein
en premier
en simultané
en vain
le long de
pour de bon
pour de faux
paur de rire
pour de vrai
pour sûr

§ Avec les dimensions

dix mètres de haut
dix mètres de large
dix mètres de long
dix mètres de profond

§ Avec les couleurs

se mettre en noir
tout en blanc vêtue
peindre en bleu

§ L'expression du changement avec certains verbes prédicatifs

de timide il est devenu dominateur
de raisonnable, il est devenu insupportable

§ L'expression de la différence

en plus moderne
en plus grand
modèles en rouge et en bleu
il ressemble à son petit frère, mais en plus con

Arguments numéraux cardinaux

Nous nous bornons ici à quelques exemples. Nous examinons les emplois des prépositions avec les numéraux cardinaux dans les sections consacrées aux prépositions élémentaires.

couper en deux

aux trois quarts détruit

on était à trois
ils vivent à deux
ils viennent à six pour déjeuner
ils se sont mis à six pour le travail

un à un
quatre à quatre

se mettre en rangs par six
six par six

dix-sept sur vingt

la règle de trois

L'argument nul

On dit parfois (abusivement) que certaines prépositions admettent l'argument nul. Il s'agit des pronoms prépositionnels dont la forme est identique à la préposition correspondante. Voir l'étude détaillée des pronoms prépositionnels à la page connexe Syntaxe et sémantique des pronoms prépositionnels. Les prépositions élémentaires qui sont leurs propres pronoms prépositionnels :

après
avant
avec
contre
depuis
derrière
devant
entre
outre
pour
sans
selon

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)