HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Le pronom nominal qualifié (268)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Le pronom nominal qualifié (268)

SOMMAIRE
Exemples liminaires
Le syntagme de base
Remarques
Exemples du syntagme de base
La variante sans de
Le syntagme scindé
L'accord dans le syntagme de pronom nominal qualifié
Remarque sur le syntagme [nom * de * adjectif]
Le pronom nominal qualifié - sans pronom nominal
Les pronoms nominaux de caractérisation elliptique
Le pronom adverbial qualifié

Exemples liminaires

quoi de neuf
ceci de particulier que
rien de grave

Le syntagme de base

Le syntagme que nous appelons le « pronom nominal qualifié » a trois constituants :

Le constituant pronom nominal, à savoir

un pronom démonstratif nominal

autant
ça
ceci
cela
tout ce qu'il y a
tout ceci
tout cela

un pronom interrogatif nominal

qu'est-ce que
qu'est-ce qui
que
qui
quoi

un pronom conégateur exhaustif nominal

aucun
pas un
personne
rien

une subordonnée concessive nominalisée

quoi que ce soit
quoi qu'il dise
quoi qu'il fasse

un pronom indéterminé nominal

grand-chose
je ne sais quoi
n'importe qui
n'importe quoi
quelqu'un
quelque chose
quelques-uns
quoi que ce soit

un pronom d'altérité

autre chose

La préposition de

Le constituant qualificateur, à savoir

un adjectif ou un participe passé

un génitif de qualité

d'une grande beauté

certains comparateurs

autre
davantage
mieux
moins
pire
plus

certains délimiteurs

trop

certains pronoms adjectivaux

L'accord dans le syntagme de pronom nominal qualifié

je ne connais personne d'aussi heureux que cette femme

Heureux se rapporte au pronom personne et précède femme. Le non-accord est plus correct que l'accord dans ce cas.

Remarques

La structure du syntagme pronom nominal qualifié apporte la preuve que les pronoms conégateurs exhaustifs et les pronoms indéterminés font partie d'un système pronominal étendu.

La qualification est toujours restrictive.

Le qualificateur peut être un syntagme adjectival complexe : personne d'aussi heureuse qu'elle est un pronom nominal qualifié au même titre que personne d'heureux.

Exemples du syntagme de base

Qualificateur = adjectif, participe passé

c'est ce que j'ai trouvé de moins cher
ce qu'il y a d'intéressant, c'est que
ce tripot avait ceci de perfide que tout s'y passait entre gens du monde, entre amis (Gide)
ceci d'étonnant s'est produit que
ceci d'intéressant que
ceci de joli que
ceci de particulier que
désespérant de rencontrer rien d'inconnu
il a dit ceci d'incroyable que
il attendait quelque chose de mieux
il n'y a rien de tel que
il n'y a rien eu d'intéressant
il n'y a rien eu de cassé
il n'y en avait pas un de reçu
il n'y en eut aucun de blessé
il reste cela de vrai que
il y a quelque chose de marqué sur le dessus du paquet
je n'ai jamais rien vu de pareil
je n'ai jamais vu personne de si heureuse qu'elle
je ne vois personne de satisfait autour de moi
je vais vous dire ceci de confidentiel
la mort a ceci de bon qu'elle réconcilie les pires ennemis
ma vie présente n'a rien de très brillant
n'ayant rien d'autre à se dire
n'importe quoi de beau
parmi tous ces livres, je n'en trouve aucun de bon
parmi toutes tes copines, il n'y a aucune d'aussi gentille
personne d'autre que Frantz n'avait vu la jeune fille (Alain-Fournier)
personne de connu
personne de sérieux à me recommander ?
qu'as-tu appris de nouveau ?
qu'avais-je donc fait de mal ?
qu'est-ce qu'il y a de plus beau que
qu'y a-t-il de vrai dans cette histoire ?
que savez-vous de plus ?
que se passe-t-il d'intéressant ?
que voulez-vous d'autre ?
quelqu'un d'autre
quelqu'un d'important
quelqu'un d'intelligent
quelqu'un de bien
quelqu'un de charmant
quelqu'un de grand va naître (Hugo)
quelqu'un de remarquable
quelqu'un de très dévoué
quelqu'un de très intelligent
quelque chose d'apparenté
quelque chose d'approchant
quelque chose d'autre
quelque chose d'intéressant
quelque chose de pourri
quelque chose de vrai
qui as-tu invité de célèbre ?
qui d'intéressant y avait-il ?
qui de plus compétent pourriez-vous trouver ?
qui pourriez-vous trouver de plus compétent ?
qui trouver de plus humble
qui y avait-il d'intéressant ?
quoi de bon
quoi de mieux
quoi de neuf
quoi de plus banal que
quoi de plus étonnant que
quoi de plus évident que
quoi de plus fascinant que
quoi de plus normal que
quoi de plus simple que
quoi qu'il dise d'important
quoi qu'il fasse d'insolite
quoi que ce soit d'intéressant
rien d'approchant
rien d'étonnant
rien d'humain ne reste dans ses propos
rien de bien ne sortira de là
rien de bon
rien de grave
rien de neuf sous le soleil
rien de plus préjudiciable à une cause
rien de spécial
rien de tel
sur qui d'autre peut on compter ?
un je ne sais quoi d'inhabituel
un quelque chose de sirupeux

Ou quelque chose d'apparenté a la forme elliptique ou apparenté.

Qualificateur = génitif de qualité

je ne sais quoi d'une suavité singulière et d'une aristocratique sérénité transpire du château de Chenonceau (Flaubert)

Voir plus loin la remarque sur l'omission de de.

Qualificateur = comparateur

je ne sais qui d'autre
je ne sais quoi d'autre
n'importe qui d'autre
n'importe quoi d'autre
personne d'autre
quelqu'un d'autre
quelque chose d'autre
quelque chose de plus
quelque chose de trop
qui d'autre
quoi d'autre
quoi d'autre encore
quoi de plus
quoi de pis
rien d'autre chose
rien d'autre
rien de plus
rien de pis
rien davantage
rien moins

Qualificateur = pronom adjectival

elle est quelqu'un de comme ça

Qualificateur = subordonnée relative

il n'y a rien eu de ce qu'on appelle d'ordinaire un événement (Sartre)
il est tout ce qu'il y a de plus sérieux

La locution tout ce qu'il y a de plus est une application du syntagme pronom nominal qualifié.

La variante sans de

L'omission de de est littéraire ou régional :

rien autre
rien autre chose
rien plus
rien moins
rien davantage
personne autre

L'omission de de est courant avec quelqu'un :

quelqu'un masculin
j'étais quelqu'un semblable aux autres
quelqu'un autre que lui

De la proposition je ne sais quoi d'une suavité singulière et d'une aristocratique sérénité transpire du château de Chenonceau (Flaubert) transpire je ne sais quoi d'un caractère haplologique. Le conflit entre le constituant de du syntagme pronom nominal qualifié et le de du génitif de qualité (d'une suavité singulière et d'une aristocratique sérénité) est résolu par l'omission du premier de.

Autres exemples de l'haplologie dans le syntagme pronom nominal qualifié :

j'ai rencontré quelqu'un de connaissance
me voici redevenu quelqu'un d'Alsace
rien de haute qualité

Sans l'omission de de, la fameuse phrase ambigüe il n'est rien moins qu'un héros ne le serait pas. Nous empruntons les deux analyses de cette phrase biscornue à Wilmet(2003) :

c'est un lâche

Parcours de tous les traits de caractères imaginables

il n'est rien moins qu'un héros =
ce qu'il est le moins, c'est un héros =
il est tout plus qu'un héros =
il est nullement un héros

c'est un héros

Parcours de tous les degrés de l'héroïsme

il n'est rien moins qu'un héros =
il n'est pas moins qu'un héros =
il est bel et bien un héros

Les deux analyses grammaticales sont rien moins que claires comme le jour et rien moins qu'intériorisées par le locuteur moyen.

Autres exemples de ce phénomène :

il ne veut rien moins que régner
le progrès linguisitique n'est rien moins qu'une certitude (Bally)
la victoire n'est rien moins qu'assurée

Un autre type d'ambiguité

Comparer les deux propositions

il ne trouvait rien plus agréable

et

il ne trouvait rien de plus agréable

La première est ambigüe, la seconde ne l'est pas.

Le syntagme scindé

Le pronom nominal et le qualificateur se séparent dans certains cas.

La séparation est facultative, mais préférable, lorsque la longueur du qualificateur embrouille la corrélation entre le pronom nominal et le reste de l'environnement grammatical.

?qui de plus sûr que lui trouver dans cette crise ?
qui trouver de plus sûr que lui dans cette crise ?,

?rien de pire que cette indifférence ne peut arriver
rien ne peut arriver de pire que cette indifférence

La séparation est obligatoire si le pronom nominal est que, qu'est-ce que ou qu'est-ce qui.

qu'ai-je eu de meilleur dans ce monde ?
qu'avaient ces déjeuners de si charmant ? (Gide)
qu'entreprends-je d'autre ? (Malraux)
qu'est-ce autre chose que
qu'est-ce que vous avez vu de beau ?
que dis-je autre chose que
que fais-je d'autre ?
que savez vous de plus ?

La séparation est obligatoire dans la construction ce qu'il y a de et dans d'autres constructions existentielles :

ce qu'il y a de bizarre chez lui
ce qu'il y a de certain, c'est que
c'est là ce que nous avons eu de meilleur (Flaubert)
ce qu'il y avait en moi d'étrange
ce qu'il y a dans leur voix d'original
ce qui pourrait lui arriver de plus heureux
les affaires du cœur, c'est ce que je connais au monde de plus ennuyeux (Gide)

Quoi et le qualificateur ne peuvent pas être séparés.

*à quoi penses-tu de triste ?

Remarque sur le syntagme [nom * de * adjectif]

Les deux exemples qui suivent ne sont pas engendrés par le syntagme de pronom nominal qualifié, mais par un autre syntagme, que nous examinons à la page connexe Les emplois affectifs de de devant l'adjectif. Les deux syntagmes ont la même forme [nom * de * adjectif], mais ils n'ont aucun rapport génétique.

c'est toujours autant de sauvé de la destruction
c'est toujours ça de gagné

Le pronom nominal qualifié - sans pronom nominal

Pour l'examen de l'article défini des tours tels que elle n'a que les yeux de bleus et elle n'a que la figure de plaisante, voir la page connexe Article défini - avoir des caractéristiques ou des possessions. Le de qui précède l'adjectif (bleu et plaisant dans les exemples) n'est rien d'autre que le de du syntagme pronom nominal qualifié. Le pronom nominal en question est rien d'autre, sous-entendu dans le syntagme ne...que... :

elle n'a rien d'autre de plaisant que la figure
elle n'a que la figure de plaisante

Les pronoms nominaux de caractérisation elliptique

Ne pas confondre le syntagme pronom nominal qualifié avec le syntagme [pronom-nominal * de * nom] de caractérisation elliptique.

Tout = toutes les caractéristiques

cela a tout d'une secte
il a tout du snob
elle a tout d'une sorcière
elle avait tout d'une mère, la patience infatigable, l'inquiétude (A. Daudet)
elle avait tout de la petite fille qu'on a tirée du lit dans sa longue chemise pour la montrer aux invités de maman (Triolet)

Rien = aucune caractéristique

il n'a rien d'un novice
cela n'a rien d'un hasard

Quelque chose = certaines caractéristiques

il lui reste quelque chose du fait qu'il était élevé par sa grand-mère scientologue
il a quelque chose d'un informaticien abruti

Le pronom adverbial qualifié

Il serait peut-être plus correct de parler de « pronom qualifié » tout court. Le pronom qualifié a deux types : le pronom nominal qualifié et le pronom adverbial qualifié. Les seuls exemples du pronom adverbial qualifié sont où ailleurs, partout ailleurs, nulle part ailleurs, quelque part ailleurs, n'importe où ailleurs. Où ailleurs se scinde comme quoi d'autre : où irais-je ailleurs rappelle que pourrais-je faire d'autre.

La construction du pronom adverbial qualifié n'est possible qu'avec le lieu comme circonstance : *comment autrement serait logique et utile, mais il faut se contenter de de quelle autre façon.

RETOUR EN HAUT DE PAGE