PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Autre (266)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Les syntagmes pronominaux (167)
Syntaxe et sémantique des pronoms d'identité et d'altérité (264)

PAGES SŒURS
Autre (266)

SOMMAIRE
Introduction
Renvois
Les deux catégories grammaticales de autre
Le comparateur autre
Plan
Autre adjectival
Autre nominal
Autre comme comparateur

Introduction

§ Renvois

Pour les emplois de autre faisant pendant à un (l'un l'autre), voir la page connexe Syntaxe et sémantique du complexe l'un...l'autre.

Pour l'examen de autrement et de autrui, voir la page connexe Les autres pronoms d'identité et d'altérité.

Pour le rôle de autre dans le syntagme pronom nominal qualifié (par exemple, rien d'autre), voir la page connexe Le pronom nominal qualifié.

Pour la place de l'épithète autre voir la page connexe La place de l'épithète - dissociation sémantique.

§ Les deux catégories grammaticales de autre

Les emplois de autre se divisent en deux catégories majeures : les emplois adjectivaux et les emplois nominaux.

Dans son interprétation adjectivale, autre peut désigner des personnes ou des choses. Dans son interprétation nominale, il ne peut avoir qu'un antécédent humain. Avec un antécédent non humain, autre chose est obligatoire.

L'adjectif peut être employé elliptiquement (sans nom), mais l'adjectif ainsi pronominalisé ne devient pas un nom pour autant. Autre est un adjectif dans je préfère l'autre ou dans j'ai fini ce fichier, va chercher l'autre.

Autre n'est pas adjectival s'il n'a aucun noyau spécifique aisément restituable. Si autre n'est pas adjectival, il est nominal.

Dans les exemples qui suivent, autre n'a aucun noyau nominal spécifique aisément restituable :

à d'autres (racontez ces histoires à d'autres personnes)
avec toi, c'est toujours les autres qui ont tort
cet autre-là
d'autres que moi auraient refusé
il n'est pas plus bête qu'un autre
il se moque de l'opinion des autres
prendre quelqu'un pour un autre
si ce n'est pas lui, ce sera un autre
un autre que moi aurait refusé

§ Le comparateur autre

Autre peut toujours se comporter en comparateur (autre que), qu'il soit nom ou adjectif. Autrement dit, le trait catégorie grammaticale (nom / adjectif) et le trait comparateur (vrai / faux) sont indépendants.

§ Plan

Cette introduction est donc suivie de trois rubriques majeures, à savoir celles consacrées au nom, à l'adjectif et au comparateur.

Autre adjectival

§ Autre précède presque toujours le nom. Postposé, il signifie différent. Voir la page connexe La place de l'épithète - dissociation sémantique.

cette évolution vers une société autre (Zola)
dans des circonstances autres
dans la même langue, mais avec un accent autre
j'ai des idées autres
les montagnes y avaient des lignes tout autres (Flaubert)
c'est un problème tout autre
une couleur autre
une saveur autre

À la limite, autre postposé peut être au comparatif : Pierre a des idées plus autres que Paul.

§ Si le contexte le permet, autre admet la pronominalisation partielle : l'autre candidat vient à onze heures l'autre vient à onze heures.

§ La pronominalisation par en du noyau de l'épithète autre suit les règles normales concernant les épithètes. Voir la page connexe En - noyau = délimiteur.

si la première solution ne marche pas, vous pouvez en essayer une autre
donnez-m'en un autre
ce mensonge en cache un autre

§ Autre signifie différent lorsqu'il occupe la position prédicative.

à l'intérieur, l'aspect était tout autre
elle lui semblait autre
il est autre depuis son accident
il est autre qu'il ne paraît
la réalité est tout autre
les choses avaient pris une majesté qui les faisait autres (Zola)
si je vais de rocher en rocher, le même torrent devient autre à chaque pas (Alain)

§ On trouve autre dans beaucoup de locutions adverbiales :

une autre fois
un autre jour
en d'autres lieux
par d'autres moyens

§ Tout autre exprime une différence marquée :

la réalité est tout autre
ils ont un tout autre point de vue

§ Autre peut signifier d'un caractère différent.

Autre a une lecture discrète et une lecture continue : il peut exprimer le choix d'un membre d'un ensemble fini ou le choix d'un point d'un spectre continu. (Cette distinction est la même que celle qu'on rencontre dans l'étude de quel, qui signifie lequel des et quel genre de.)

Autre signifie d'un caractère différent (lecture continue) dans trois cas :

quand il suit le nom - voir la page connexe La place de l'épithète - dissociation sémantique,

quand il est employé comme complément prédicatif et

quand il est précédé de bien.

§ Autre peut signifier supérieur, plus important

ce sera un autre gaillard que son père (France)
des répercussions d'une autre grandeur

§ Autre peut signifier second, équivalent, ayant les mêmes qualités :

Kyoto est une autre Venise
un autre moi-même
un autre Hitler

L'altérité et l'identité se confondent dans cette construction. Ce phénomène peut surprendre, mais il remonte à l'époque reculée où les mots autant et aussi sont nés. Ces mots expriment l'identité, mais leur première syllabe correspond à « aliud » (autre).

§ L'autre signifie récent dans les adverbes de temps :

l'autre année
l'autre fois
l'autre jour
l'autre lundi
l'autre mois
l'autre semaine
l'autre soir

Dans la langue littéraire, l'autre peut aussi signifier un avenir rapproché.

§ Autre peut signifier supplémentaire, additionnel, de plus dans certains contextes grammaticaux :

précédé de l'article indéfini :

donnez-moi une autre tasse de thé
donnez-lui une autre chance

précédé d'un numéral cardinal :

je prends deux autres croissants deux autres mille habitants

dans l'argument de sans :

sans autre précision

§ Autre indique une différence appréciable, un changement radical dans certains contextes :

vous ne le reconnaîtrez pas, c'est un autre homme
après cette cure, je me sens un autre homme

§ Autre veut dire opposé :

de l'autre côté
dans l'autre sens

§ Autre veut dire distinct :

j'ai donné un autre livre à Pierre et à Paul

§ Il y a deux types d'énumérations nominales terminées par autre : le type ordinaire et le type ironique.

Énumération ordinaire

L'énumération ordinaire de N éléments est terminée par un (N+1)-ième terme qui a la forme [et autres * nom-collectif].

clochettes, éventails, boucles d'oreilles et autres babioles
Daix, Desanti, Garaudy, Kanapa et autres écrivaillons communistes
des couteaux, des verres et d'autres objets indispensables
il me parlait de philosophes et autres raseurs
les thés dansants et autres réunions
quant aux tortues et autres reptiles
ranger les paquets et autres boîtes (Duhamel)
terrassiers, manœuvres, maçons et autres ouvriers

Énumération ironique

Dans l'énumération ironique de N éléments, le nom collectif proprement dit est omis et la fonction de nom collectif est assumée par le N-ième élément. Le dernier élément est donc rabaissé au niveau de nom collectif.

cent fois plus amusants que les Italie, Espagne et autres bords du Rhin (Verlaine)
ces doctes traités, essais, précis, mémoires et autres discours (Duhamel)
Daix, Desanti, Garaudy et autres Kanapa
il collectionnait des pipes, tabatières et autres bonbonnières
il collectionne les papillons, fourmis, mouches et autres insectes
la magie habituelle des Ronaldinho, Ronaldo ou autres Kaka
la tradition républicaine et socialisante des Zola, Anatole France et autres Mirbeau
le cha-cha-cha, le bebop et autres charlestons (Daninos)
les déclarations de Le Pen, de Gollnisch et d'autres Dieudonné
les smartphones, ordinateurs et autres tablettes tactiles

§ Les énumérations adjectivales peuvent également être terminées par autre :

les conditions politiques, économiques, sociales et autres (de Gaulle)
des théories philosophiques et autres

§ Comme un autre

Comme un autre équivaut à quelconque : c'est un jour comme un autre, c'est un clien comme un autre.

§ Autre sans article

On trouve autre sans article dans certains mots composés, locutions et proverbes :

autre chose est de..., autre chose est de...
autre chose
autre part
autrefois
autres temps, autres mœurs
causer de chose et d'autre
causer de choses et d'autres
d'autre façon
d'autre milieu
d'autre part
d'autre race
d'autre rang
de côté et d'autre
de fois à autre
de part et d'autre
de temps à autre
frais de voyage et autres

§ Bien d'autres

il a bien d'autres soucis
elle avait connu bien d'autres supplices

Dans certaines locutions familières, bien d'autres a choses, histoires, ou affaires pour cible nominale sous-entendue :

j'en ai vu bien d'autres
tu entendras bien d'autres

§ Autre qualifiant un pronom nominal

Voir l'examen du syntagme pronom nominal qualifié à la page connexe Le pronom nominal qualifié.

n'importe quoi d'autre
qu'est-ce que je pourrais faire d'autre
que veux-tu d'autre
quelque chose d'autre
quoi d'autre
rien d'autre

§ Autre chose

Autre chose est un pronom nominal, masculin, singulier, capable de remplir toutes les fonctions nominales dans la proposition.

Autre chose est un comparateur : il peut être suivi du connecteur de comparaison (que) et du second pôle de comparaison.

Autre chose sert souvent de complément prédicatif

c'est tout autre chose
ce n'est pas autre chose que de la jalousie
le vrai problème est autre chose
une chose est d'apprendre les verbes irréguliers, autre chose est de maîtriser tous les types de subordonnées relatives

Emplois averbaux

autre chose, Madame ?
ah, autre chose, j'ai oublié de te dire que
autre chose (pour changer de sujet de conversation)

L'emploi du nom féminin chose avec l'adjectif autre est possible dans certaines locutions

toute autre chose
quelle autre chose
cette autre chose

Dans la langue familière, autre chose signifie une chose remarquable par l'admiration ou par le mépris qu'elle suscite.

Comparer

tout autre chose = chose tout à fait différente et
toute autre chose = toutes les autres choses

Autre nominal

§ Voir l'examen de l'un...l'autre à la page connexe Syntaxe et sémantique du complexe l'un...l'autre.

§ Les syntagmes nominaux tout autre et quelqu'autre appartiennent à la langue écrite.

§ On trouve autre nominal avec l'article défini ou avec le pronom démonstratif adjectival dans les locutions comme dit l'autre et comme dit cet autre. Ce sont des formules qu'on emploie quand on énonce un proverbe.

§ Autres emplois nominaux de autre :

aucun autre
beaucoup d'autres
cent autres
cet autre
d'autres
et autres semblables
et autres
les N autres (avec un numéral cardinal)
les autres (penser aux autres)
nul autre
plusieurs autres
quel autre
tout autre que lui
un autre

§ D'autres - haplologie

je ne parle pas d'eux mais d'autres

Exercice : qu'est=ce qui est omis ?

§ L'autre peut servir d'euphémisme pour n'importe quel nom qu'on ne veut pas prononcer. Autrefois, l'autre était un euphémisme pour l'amant, le diable, Napoléon et autres.

§ Dans la narration, l'autre peut remplacer celui-ci ou celui-là.

il s'adressa à un sergent de ville, mais il était si lent à trouver ses mots que l'autre ne se donna même pas la peine de l'écouter jusqu'au bout (Rolland)

§ Autre exprime le mépris dans la langue familière :

et l'autre qui n'arrête pas de klaxonner
il est où, l'autre ?
l'autre il est gonflé
vous en êtes un autre

§ L'autre est courant dans la langue de bois sartro-lacanienne,

§ Pour l'emploi de autre avec les pronoms personnels (nous autres), voir la page connexe Les fonctions des formes disjointes.

§ On se sert de la formule et autres pour clore les énumérations de noms propres dans les références : X, Y, Z et autres. (S'abrège en « et al. »).

§ Autre = autre chose

autre est de danser et faire des festins, autre de connaître la nature des choses (Chateaubriand)

§ Entre autres

La valeur originelle de entre autres est notamment ou par exemple. On emploie cette formule quand on veut désigner à l'attention de l'interlocuteur ou du lecteur un membre d'un ensemble.

Dans un style relâché, entre autres a une seconde signification. On peut se servir de entre autres quand on veut préparer le terrain pour une affirmation vague. Dans ce cas, entre autres peut être dépourvu de tout antécédent. Entre autres s'emploie assez librement : il peut être corrélé avec n'importe quel complément (sujet, objet direct, complément prépositionnel, complément prédicatif).

entre autres choses
entre autres invités
entre autres qualités
il est, entre autres, musicien et poète
il m'a dit entre autres que le projet avait été abandonné
il m'a raconté, entre autres, ceci
je me souviens, entre autres, que
lui, entre autres, n'est pas d'accord

§ Dans la langue littéraire, on se sert de autre à la place de un autre et de autres à la place de d'autres :

autre que lui autres que lui

§ Dans la langue littéraire, un autre et d'autres s'emploient sans l'appui de en :

combien d'autres j'ai reçus

§ L'helvétisme sans autre a la valeur de sans plus, sans cérémonie, sans façon, sans faire d'histoires, sans ambages, sans rien dire d'autre.

§ Dans la langue littéraire, on trouve autre nominal précédé d'un adjectif :

celle que vous trouverez sera une autre, une pauvre autre
un vrai autre

Autre comme comparateur

§ Autre est un comparateur : il peut être suivi du connecteur de comparaison que et du second pôle de comparaison : les langues latines autres que le roumain.

§ Autre admet un complément de comparaison quel que soit sa fonction grammaticale majeure (fonction adjectivale ou fonction nominale). Dans j'ai donné des leçons à d'autres que lui, d'autres est un nom suivi d'un complément de comparaison.

§ Le comparateur adjectival autre a deux constructions équivalentes :

Postposition sans discontinuité

les modes autres que l'infinitif

Antéposition avec discontinuité

les autres modes que l'infinitif

La première solution (postposition sans discontinuité) est plus courante dans la langue parlée.

§ La négation du comparateur autre sert à exprimer une identité appuyée : l'actrice jouant le rôle principal n'est autre que la petite amie du metteur en scène.

§ Le second pôle peut être un adjectif :

le spectacle était tout autre que passionnant
pour la première fois, des valeurs autres que sportives ou noceuses existaient pour lui (Proust)

§ Autre peut être suivi d'une subordonnée comparative asymétrique :

ces religieuses apparaissent bien autres qu'on ne les vit jamais au dehors (Barrès)
en entrant dans son cabinet, j'ai vu un vieillard tout autre que ne l'ont représenté les portraits vulgaires (Vigny)
il agit autrement qu'il n'était convenu
il est autre que je ne l'ai connu autrefois
il est devenu autre qu'il n'était avant sa promotion
il est tout autre qu'il ne paraît
mon opinion est autre qu'elle n'était hier
un Charlus autre que n'était le baron eût été indigné (Proust)

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)