PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Syntaxe et sémantique des pronoms indéterminés (263)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Les syntagmes pronominaux (167)

PAGES SŒURS
Syntaxe et sémantique des pronoms indéterminés (263)

SOMMAIRE
D'aucuns
Je ne sais, Dieu sait, le diable sait
La série n'importe
N'importe - introduction
Renvoi
Membres
La place de la préposition
La coordination de n'importe
Comparaison des séries n'importe et que ce soit
N'importe - exemples
Interprétation : libre choix
Interprétation : exhaustion
Interprétation : sélection normale
Interprétation : sélection péjorative
Comparaison avec les pronoms indéterminés concessifs
La négation de la série n'importe
Parfois
Parfois - détails
Parfois...parfois...
Si parfois
Quelconque
Quelconque - introduction
Quelconque - comportement adjectival
Quelconque - comportement nominal
La série quelque de pronoms indéterminés
Quelqu'un
Quelqu'un - caractéristiques générales
Les syntagmes majeurs
Les interprétations de quelqu'un - minimalité
Les interprétations de quelqu'un - exhaustivité
Quelqu'un dans le syntagme de sous-ensemble
Les constructions de quelques-uns
Quelqu'un comme pronom nominal qualifié
Quelqu'un qualifié par une subordonnée relative
Ce quelqu'un, un autre quelqu'un, un quelqu'un terrible
Quelqu'un - phénomènes lexicaux divers
Quelque
Quelque - introduction
Quelque - adjectival singulier dénombrable
Quelque - adjectival singulier non dénombrable
Les interprétations de quelque
Quelques adjectival pluriel
Quelque et quelques dans les approximations
Quelque peu
Quelque dans les subordonnées concessives
Quelque chose
Quelque chose - caractéristiques générales
Syntagmes majeurs
Les interprétations de quelque chose - minimalité
Les interprétations de quelque chose - exhaustivité
Quelque chose comme pronom nominal qualifié
Quelque chose comme antécédent de relative
Quelque chose avec l'infinitif à couplage lâche
Quelque chose comme nom ordinaire
Quelque chose comme adverbe de degré
Quelque chose - phénomènes lexicaux divers
Quelque chose féminin
Quelque chose comme
Quelque chose - exprimant l'admiration
Quelque chose - locutions
Quelque * chose - juxtaposition fortuite
Certain - pronom indéterminé
Quelque part
Quelquefois - renvoi
Un - pronom indéterminé
Un - introduction
un dans le syntagme de sous-ensemble
un comme antécédent d'une relative
pas un
un signifiant même
l'un...l'autre
Qui...qui...
Qui...qui... - introduction
Qui...qui... comme sujet
Qui...qui... comme élément corrélé
Chose quasi-pronominal
Nombre quasi-pronominal

D'aucuns

Voir la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs exhaustifs.

Je ne sais, Dieu sait, le diable sait

Voir la rubrique La rétrogradation de la principale de la page connexe La subordonnée interrogative partielle fléchie.

La série n'importe

§ N'importe - introduction

Renvoi

Voir la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs concessifs pour l'examen du rôle de n'importe dans le système concessif.

Membres

La série n'importe de pronoms indéterminés comprend les membres n'importe qui, n'importe quoi, n'importe quel, n'importe lequel, n'importe comment, n'importe quand, n'importe où.

La place de la préposition

La préposition peut précéder ou suivre n'importe.

à n'importe quel prix = n'importe à quel prix
par n'importe quel moyen = n'importe par quel moyen

La deuxième solution est vieillie. Elle garde la mémoire du verbe n'importe construit avec une subordonnée interrogative.

La coordination de n'importe

n'importe quelle absurdité ou quelle monstruosité
n'importe quel ministre, quel sous-secrétaire d'État, quel député, voire quel conseiller municipal (Vautel)

N'importe n'est pas répété devant chaque terme après le premier. Cette construction appartient à la langue écrite.

Interprétations

La série n'importe de pronoms indéterminés a quatre interprétations :

$ libre choix
$ exhaustion
$ sélection normale (sélection d'au moins un membre)
$ sélection péjorative (sélection au hasard)

Dans certains cas, plusieurs interprétations sont possibles. Par exemple, la proposition il parle de n'importe quoi dite d'un savant est un exemple du libre choix, tandis que la même proposition dite d'un bavard est un exemple de la sélection péjorative

Comparaison des séries n'importe et que ce soit

Il y a un lien sémantique étroit entre la série n'importe et la série que ce soit. Voir la rubrique Comparaison avec les pronoms indéterminés concessifs plus loin sur cette page.

§ N'importe - exemples

Nous avons tiré la plupart de nos exemples de Muller(1991).

Interprétation : libre choix

allez dans n'importe quelle boutique
demandes à n'importe qui, tu verras
fais n'importe quoi à manger
il a pris n'importe quel train
il mange n'importe quoi, il n'est pas difficile sur la nourriture
il parle de n'importe quoi (il est savant)
invente n'importe quoi pour la calmer
j'ai pris n'importe quel tournevis, ils sont tous pareils
jeune homme bien de sa personne épouserait n'importe quelle Suédoise
n'importe quel job vaut mieux que pas de job du tout
n'importe quoi serait préférable
on peut y manger à n'importe quelle heure
prends n'importe quoi de tranchant
quand on n'est personne, on peut devenir n'importe qui
l'animateur appelle n'importe qui
tu peux remettre le document à n'importe quel membre de mon équipe
tu peux acheter presque n'importe quoi
un million de Français lisent n'importe quel journal
venez à n'importe quelle heure

Interprétation : exhaustion

c'est plus cher que presque n'importe quoi
il a laissé entrer n'importe qui (tout le monde)
il est capable de tuer n'importe qui
il est plus fort que n'importe qui
il mange tout et n'importe quoi
n'importe quel chemin mène à Rome
n'importe quel docteur vous dira la même chose
n'importe quel imbécile s'en tirait mieux que lui
n'importe quelle vapeur suffit à le tuer
n'importe qui l'observant en ce moment le trouverait bizarre
on peut y manger à n'importe quelle heure
si tu reçois n'importe quelle aide, dis-le-moi
un joueur d'échecs transposé dans la vie quotidienne est aussi aveugle que n'importe qui

Interprétation : sélection normale

je lui ai demandé de se rappeler si elle avait vu quelque chose, n'importe quoi, le moindre détail remarquable

Interprétation : sélection péjorative

c'est du n'importe quoi
c'est fait n'importe comment
elle baise avec n'importe qui
il a laissé entrer n'importe qui (des individus louches)
il a mangé n'importe quoi et maintenant il a mal au ventre
il cherche un emploi, mais pas n'importe lequel
il peut parler de n'importe quoi (il est bavard)
il raconta n'importe quoi pour changer de sujet
il sifflota n'importe quoi
j'étais irrité et je répondis n'importe quoi
mon père n'est pas n'importe qui
n'allez pas vous promener n'importe où
nous avons bredouillé n'importe quoi
prendre un risque pour cette n'importe qui
tu ne peux pas répondre n'importe quoi
vous travaillez comme une machine et vous faites n'importe quoi

§ Comparaison avec les pronoms indéterminés concessifs

Voir l'examen des pronoms indéterminés concessifs à la page connexe La concession partielle - phénomènes mineurs.

Les deux séries de pronoms indéterminés partagent trois interprétations : le libre choix, l'exhaustion et la sélection. La série n'importe a une quatrième interprétation, à savoir la sélection péjorative spécialisée, qui est sans équivalent du côté que ce soit.

Dans les emplois de libre choix et d'exhaustion, les deux séries sont presque toujours interchangeables, mais on verra qu'il y a aussi des cas où seule l'une ou l'autre série est valable.

$ Dans ce premier groupe d'exemples, n'importe et que ce soit sont équivalents :

demande à n'importe qui, tu verras
donne-lui n'importe quoi pour qu'il se tienne tranquille
écrire sous n'importe quelle forme, c'est se souvenir
il est aussi intelligent que n'importe qui
il est plus fort que n'importe qui
je défie n'importe qui
pour n'importe qui je ne suis pas là
si n'importe quoi te dérange, dis-le

$ Dans ce deuxième groupe d'exemples, seul n'importe est possible :

l'animateur appelle n'importe qui
quand on n'est personne, on peut devenir n'importe qui
j'ai pris n'importe quel tournevis, ils sont tous pareils

La série n'importe et la conégation implicite

Nous avons commencé la comparaison des séries n'importe et que ce soit en soulignant que nous comparons deux séries de pronoms indéterminés. Pour affiner cette comparaison, ajoutons que la série n'importe s'infiltre dans la conégation implicite. Voir l'emploi de la série que ce soit dans la conégation implicite à la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs concessifs. Seulement trois des dix types de conégateurs admettent la série n'importe à la place de la série que ce soit.

$ Exemples positifs

il est aussi intelligent que n'importe qui
il est aussi intelligent que qui que ce soit

je ne pense pas que n'importe quoi le fasse changer d'avis
je ne pense pas que quoi que ce soit le fasse changer d'avis

l'idée de te devoir n'importe quoi m'est intolérable
l'idée de te devoir quoi que ce soit m'est intolérable

si n'importe quoi te dérange, dis-le
si quoi que ce soit te dérange, dis-le

$ Contre-exemples

est-ce qu'il a compris quoi que ce soit ?
*est-ce qu'il a compris n'importe quoi ?

je doute que tu m'aies appris quoi que ce soit
*je doute que tu m'aies appris n'importe quoi

je suis trop fatigué pour parler à qui que ce soit
*je suis trop fatigué pour parler à n'importe qui

avant même qu'on ait soupçonné quoi que ce soit
*avant même qu'on ait soupçonné n'importe qui

c'est à peine s'ils comprennent quoi que ce soit
*c'est à peine s'ils comprennent n'importe quoi

La négation de la série n'importe

À la différence de la série que ce soit, la série n'importe peut aussi subir la négation banale sans qu'elle s'infiltre dans la conégation.

je veux voir n'importe qui je ne veux pas voir n'importe qui
achetez n'importe quoi n'achetez pas n'importe quoi

Parfois

§ Parfois - détails

Parfois signifie par moments, quelquefois, dans certains cas.

Valeur thématique ou légère

Parfois est toujours un thème ou un adverbe léger (incorporé dans le verbe composé ou précédant l'infinitif), quelles que soient sa cible et sa position. En raison de son caractère thématique ou léger, on ne peut ni le nier, ni le mettre en relief ni le faire précéder de ne...que. Parfois n'est pas un vrai adverbe circonstanciel, bien qu'il exprime une fréquence ou une probabilité limitée.

$ Négation

*il ne vient non pas parfois, mais souvent

$ Mise en relief

*c'est parfois qu'il vient
est-ce qu'il vient souvent ? - *non, parfois

$ Ne...que

*ce n'est que parfois qu'il vient

Cibles et positions

$ Cible = proposition (thématisé)

parfois une forme vague apparaît à l'horizon
parfois je pense que

$ Cible = verbe

ces ruches donnent parfois deux cents livres de miel
il est parfois difficile de se faire comprendre
il me semble parfois que
il s'exprime parfois d'une manière un peu tranchante
il y a parfois du brouillard en hiver
les toilettes de ce temps-là étaient parfois bien singulières (Sand)
Pierre vient parfois dimanche matin
ses paroles choquent parfois
son sourire prend parfois une expression désabusée

Parfois précède le participe passé et l'infinitif.

Dans la langue écrite on fait parfois précéder le verbe simple fléchi de parfois : ma mémoire parfois me trahit (Sagan).

$ Cible = épithète

un homme éloquent, ironique, spirituel, parfois incisif
une maladie brève, mais parfois dangereuse
des passions violentes et parfois cruelles
une éloquence parfois sauvage, jamais triviale
un drame tout à fait bizarre, parfois sublime et parfois ridicule
un soupir d'admiration ou de pitié, parfois de mépris ou de colère (Bernanos)

Parfois ne se met pas après l'adjectif.

$ Cible = complément prédicatif

Parfois peut précéder ou suivre le complément prédicatif :

c'est bien triste parfois
c'est parfois bien triste

$ Cible = nom

souvent le déjeuner, parfois le dîner, me réunissent à des personnalités alliées ou bien à des Français avec qui je désire converser (de Gaulle)
les maisons n'avaient qu'un étage, parfois rien qu'un rez-de-chaussée (Simenon)
c'était parfois un commerçant, parfois le boulanger, parfois la bouchère (Duhamel)

$ Cible = adverbe, syntagme prépositionnel

que cette longue expérience a donc été douloureuse pour moi et, parfois, pour ceux qui m'approchaient ! (Billy)

§ Parfois...parfois...

Parfois...parfois..., synonyme de tantôt...tantôt..., sert à exprimer une coordination contrastive. Chacun des deux parfois est un thème. Les cibles et les positions sont les mêmes qu'avec parfois non répété. La coordination peut porter sur deux compléments à l'intérieur d'une seule proposition ou sur deux propositions.

parfois je lis, parfois je sors
parfois elle était si aveugle ! et parfois si perspicace ! (Beauvoir)
il prononçait quelques phrases, parfois brisées de silences, parfois s'enchaînant avec la continuité monotone d'une prière (Vercors)
l'homme retouche la création, parfois en bien, parfois en mal (Hugo)

§ Si parfois

Si parfois, synonyme de si par hasard, si des fois, est un tour de la langue familière :

je vous en serais très reconnaissant si parfois vous pouviez me faire savoir quelque chose

Quelconque

§ Quelconque - introduction

Quelconque est un mot multifonctionnel. Ce n'est qu'à sa fonction de pronom indéterminé que nous nous intéressons sur cette page. Ses deux autres fonctions sont la fonction d'adjectif banal et la fonction de conégateur concessif.

Quelconque comme adjectif banal signifie banal, médiocre : Montmartre était alors un quartier de Paris, quelconque, sans caractère (Carco) Voir aussi la page connexe La place de l'épithète - dissociation sémantique.

Voir le conégateur concessif à la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs concessifs.

Le pronom indéterminé quelconque signifie n'importe lequel, quelque...que ce soit. Il a une seule forme invariable. Il a deux comportements : le comportement adjectival et le comportement nominal.

§ Quelconque - comportement adjectival

demande à un ami quelconque
ouvrez le livre à une page quelconque
pour une raison quelconque
sous un prétexte quelconque
tirez une carte quelconque

Quelconque est courant en mathématiques et en logique : un nombre naturel quelconque, un point quelconque du cercle.

Quelconque admet certains adverbes de degré : une fonction continue tout à fait quelconque. Cette construction confine à l'emploi purement lexical de quelconque.

§ Quelconque - comportement nominal

Un quelconque et le syntagme [numéral-cardinal * quelconque] entrent dans la construction de sous-ensemble. Voir la page connexe Emplois généraux de de - le sous-ensemble.

un quelconque de ses amis
deux quelconques des points du cercle

§ un roman quelconque de Balzac n'est jamais quelconque

Cet exemple spirituel, que nous empruntons à Togeby(1985), met en contraste le pronom indéterminé et l'adjectif banal.

La série quelque de pronoms indéterminés

Les membres de cette série sont quelque, quelqu'un, quelque chose, quelque part. Voir les rubriques majeures que nous leur consacrons. Dans un contexte affirmatif-énonciatif-inconditionnel, quelque a une valeur proche de certain (personne, chose, endroit). Dans un contexte négatif, interrogatif ou conditionnel, tous les pronoms indéterminés du type quelque ont deux interprétations de base : l'interprétation minimale et l'interprétation exhaustive. Nous désignons quelqu'un comme prototype de la série et c'est à travers quelqu'un que nous allons présenter la minimalité et l'exhaustivité. Si l'interprétation est minimale ou exhaustive. l'interprétation certain est exclue.

as-tu vu quelqu'un ?
avez-vous quelque chose à déclarer ?
il changea de route pour ne pas rencontrer quelqu'un
je n'aurais pas toujours quelqu'un à mes côtés
l'as-tu vu quelque part ?
ne faites pas quelque sottise (Aicard)
on n'ivite pas quelqu'un pour un menu d'épinards à l'eau et de fromages secs (Curtis)
s'il arrive quelque chose
savez-vous si quelqu'un est déjà parti ?
si quelqu'un m'appelle
si tu le vois quelque part
si tu vois quelqu'un, dis-le-moi
tu ne peux pas me cacher quelque chose (Achard)
y a-t-il quelqu'un à la maison ?

Quelqu'un

§ Quelqu'un - caractéristiques générales

Le pronom indéterminé quelqu'un est variable en nombre et en genre. Ses quatre formes sont quelqu'un, quelqu'une, quelques-uns et quelques-unes.

Toutes les formes de quelqu'un sont nominales et dénombrables,

Quelqu'un peut occuper toutes les positions nominales de la proposition : quelqu'un pourrait répondre ?, il y a quelqu'un ?, je cherche quelqu'un.

Même la position prédicative : nous sommes quelques-uns à / qui ils se réunissaient à quelques-uns.

Statut humain

Dans la langue commune, quelqu'un ne se dit que des personnes. (Voir les emplois littéraires de quelqu'un plus loin.)

Quelqu'un désignant une femme

Dans la langue commune, on désigne une femme au singulier par quelqu'un. Quelqu'une est surtout littéraire : quelqu'une de ces dames, quelqu'un ou quelqu'une, faire sa quelqu'une.

Sens existentiel

Quelqu'un sert souvent de sujet existentiel non inversé : quelqu'un vous attend à la porte = il y a quelqu'un à la porte qui vous attend.

§ Les syntagmes majeurs

Les interprétations de quelqu'un - minimalité

Les trois expressions prépositionnelles sans rencontrer personne, sans rencontrer qui que ce soit et sans rencontrer quelqu'un sont quasi-synonymes. Hors contexte, les trois pronoms ont la polarité positive, mais ils absorbent la négativité de certains environnements syntaxiques. Dans elle se promenait sans quelqu'un, sans quelqu'un est paraphrasable comme sans la moindre assistance. Dans il ne pouvait pas faire un pas sans rencontrer quelqu'un, sans rencontrer quelqu'un est paraphrasable comme sans au moins une rencontre par promenade. On rencontre un phénomène analogue dans l'examen de quelque chose.

Les interprétations de quelqu'un - exhaustivité

Quelqu'un a une interprétation exhaustive dans si tu as vu quelqu'un, dis-le. La paraphrase est pour toute personne telle que tu l'as vue.... On rencontre un phénomène analogue dans l'examen de quelque chose.

Quelqu'un dans le syntagme de sous-ensemble

Voir l'examen détaillé du syntagme de sous-ensemble à la page connexe Emplois généraux de de - le sous-ensemble.

quelqu'un de ces malheureux
quelqu'un de mes confrères
bien qu'il fût d'une grand sensibilité et toujours irrité par quelqu'un des accidents de la vie, il savait arriver à sa table tranquille, habillé avec recherche et, en apparence parfaitement heureux (Maurois)

Dans la langue littéraire, quelqu'un / quelqu'une entre dans le syntagme de sous-ensemble. Cette construction s'applique aux personnes et aux choses. L'ensemble de référence peut être pronominalisé par en.

quelqu'un de ces tableaux achetez-en quelqu'un
quelqu'une de ces toiles achetez-en quelqu'une

Les constructions de quelques-uns

$ Le syntagme de sous-ensemble

Voir l'examen détaillé du syntagme de sous-ensemble à la page connexe Emplois généraux de de - le sous-ensemble.

Quelques-uns / quelques-unes entre dans le syntagme de sous-ensemble. Cette construction s'applique aux choses aussi bien qu'aux personnes.

quelques-uns de nos lecteurs
quelques-uns des pays en voie de développement
quelques-uns d'entre nous

$ Quelques-uns sans un ensemble de référence

Ce n'est que dans la langue écrite que quelques-uns / quelques-unes se construit sans un ensemble de référence. Dans ce cas, ce pronom signifie certaines personnes ou certaines choses.

privilège réservé à quelques-uns

Avec l'article défini : les quelques-uns qui résistent.

Quelqu'un comme pronom nominal qualifié

Voir l'examen détaillé du pronom nominal qualifié à la page connexe Le pronom nominal qualifié.

Cette construction peut occuper toutes les positions nominales de la proposition.

C'est surtout le singulier masculin quelqu'un qu'on trouve dans le syntagme de pronom nominal qualifié. L'emploi du pluriel et l'emploi du féminin dans cette construction appartiennent à la langue littéraire.

Langue commune

quelqu'un d'intelligent
quelqu'un d'important
quelqu'un de bien
quelqu'un d'autre

Langue littéraire

quelques-uns de célèbres

Quelqu'un qualifié par une subordonnée relative

Quelqu'un peut être qualifié par une relative : quelqu'un qui, quelqu'un que, quelqu'un pour qui.

Ce quelqu'un, un autre quelqu'un, un quelqu'un terrible

Dans ces syntagmes, quelqu'un équivaut à peu près à individu, quidam. On observera la différence de sens entre quelqu'un autre et un autre quelqu'un.

§ Quelqu'un - phénomènes lexicaux divers

Quelqu'un signifiant personne importante ou personne extraordinaire

Le singulier masculin quelqu'un peut signifier quelqu'un d'important ou quelqu'un d'extraordinaire. Ce cas de quelqu'un n'existe que dans les positions de complément prédicatif sujet et de complément prédicatif objet direct.

c'est quelqu'un dans le monde du cinéma
devenir quelqu'un, se croire quelqu'un
c'est vraiment quelqu'un, cette fille

Quelqu'un signifiant chose extraordinaire

Dans la langue populaire, le singulier masculin quelqu'un peut signifier quelque chose d'extraordinaire. Ce cas de quelqu'un n'existe que dans les positions de complément prédicatif sujet et de complément prédicatif objet direct.

Faire son quelqu'un

Dans la langue populaire, faire son quelqu'un / faire sa quelqu'une veut dire prendre un air important.

Quelqu'un comme nom banal (quidam)

Dans la langue littéraire, quelqu'un et quelqu'une manifestent un comportement nominal ordinaire.

ce quelqu'un
un autre quelqu'un
un nouveau quelqu'un

Quelque

§ Quelque - introduction

Le pronom indéterminé quelque / quelques remplit des fonctions adjectivales, nominales et adverbiales.

§ Quelque - adjectival singulier dénombrable

Appliqué aux personnes et aux choses dénombrables, le pronom quelque adjectival singulier exprime une identification imprécise. Il a une valeur voisine de un certain, d'une certaine espèce.

désirez-vous quelque autre chose ?
en quelque sorte
et quelle est cette peur dont votre âme est frappée, Seigneur ? Quelque Troyen vous est-il échappé ? (Racine)
il faut qu'il y ait quelque enfant de malade (Proust)
il se produira bien quelque miracle
je cherche s'il y a quelque maison à vendre
par quelque ingénieux stratagème
Pierre veut épouser quelque Hongroise
pour voir s'il y a quelque chalet à louer
quelque autre chose
quelque autre solution
quelque chien écrasé
quelque costume semblable
quelque endroit
quelque morceau de viande
quelque vague général qui se trouvait disponible se vit confier les rênes de l'état (Culioli)
quelque vaisseau perdu jetait son dernier cri (Hugo)

§ Quelque - adjectival singulier non dénombrable

Appliqué aux choses non dénombrables, le pronom quelque adjectival singulier veut dire une quantité imprécise peu élevée de.

avec quelque hésitation
avec quelque impatience
avec quelque inquiétude
avec quelque orgueil
de quelque importance
elle lui présentait quelque bon bouillon, quelque tranche de gigot, quelque morceau de lard et parfois des petits verre d'eau-de-vie (Flaubert)
il a montré quelque surprise
il habite à quelque distance d'ici
il lui a montré quelque tendresse
il y a quelque temps
j'ai quelque difficulté à te suivre
j'ai quelque peine à croire cela
j'avoue éprouver quelque plaisir à lui faire peur
non sans quelque solennité
non sans quelque tapage
on lave l'enfant avec quelque eau tiède

Locutions

quelque temps
dans quelque temps
depuis quelque temps
en quelque sorte

§ Les interprétations de quelque

La signification de base de quelque est la minimalité. Ses paraphrases sont au moins un, au moins une quantité minimum, quelconque. C'est le sens que véhicule quelque dans les propositions telles que avez-vous trouvé quelque coquille ou quelque faute d'orthographe ? et dans non sans quelque peine.

Cependant, la minimalité se combine le plus souvent avec l'hypothèse, le doute, le flou, l'imprécision, un élément d'ignorance.

il aura rencontré quelque camarade et se sera arrêté
il a montré quelque courage en la circonstance
si quelque lièvre ou chevreuil traversait la route
il avait rencontré quelque voisin ou parent dans le train
quelque vague général qui se trouvait disponible se vit confier les rênes de l'état (Culioli)

§ Quelques adjectival pluriel

Appliqué aux personnes et aux choses dénombrables, le pronom quelques adjectival pluriel exprime un nombre imprécis peu élevé.

quelques mots
quelques instants
quelques autres
quelques milliers
quelque pas
quelques jours

Quelques peut être précédé d'un définiteur s'il est suivi d'un nom au pluriel. Cet apparent paradoxe s'explique par le fait que quelques recèle une ambigüité : il signifie soit un certain ensemble ou un ensemble d'une certaine population. Le premier sens est indéfini, le second est défini.

ces quelques heures
ces quelques poèmes
les quelques enfants abandonnés
les quelques enfants qui
les quelques erreurs
les quelques invités
mes quelques suggestions
nos quelques jours de congé

§ Quelque et quelques dans les approximations

Voir l'étude des syntagmes d'approximation à la page connexe La syntaxe des numéraux cardinaux et approximatifs.

Quelque et quelques entrent dans des syntagmes d'approximation numérique. Les approximations numériques sont soit additives soit multplicatives.

En joignant et quelques a un numéral cardinal rond, on exprime une approximation additive. Ce tour appartient à la langue familière. Le numéral peut être pronominalisé ou suivi d'un nom.

$ Numéraux pronominalisés

nous étions à cette réunion quarante et quelques
ils étaient quatre cents et quelques

$ Numéraux non pronominalisés

dans les années trente et quelques
en treize cent et quelques
le train de dix heures et quelques (minutes - voir la remarque qui suit)
quarante et quelques mille francs
quarante mille francs et quelques
soixante et quelques ans
trente et quelques francs
trente et quelques mille hommes
vingt et quelques pages

Parfois on trouve quelques après un nombre non rond. C'est une approximation additive relâchée. Quelques dans seize heures et quelques doit être interprété comme quelques minutes, plutôt que comme quelques heures.

Un groupe nominal qui inclut un numéral cardinal peut être précédé de quelques. L'effet de quelques est une approximation multiplicative. Le mot quelques est au pluriel.

quelques cents mètres = quelques centaines de mètres
quelques mille francs = quelques milliers de francs

Un groupe nominal qui inclut un numéral cardinal peut être précédé de quelque. L'effet de quelque est une approximation additive. Quelque cent mètres veut dire une centaine de mètres. C'est un comportement adverbial. Le mot quelque reste au singulier.

les quelque trente personnes qui étaient là
quelque cent mètres
quelque mille francs
il y a quelque vingt ans
quelque quarante élèves
ça coûte quelque cent euros

Comparer quelque cent mètres (approximation additive) et quelques cents mètres (approximation multiplicative). L'approximation additive (quelque) est plus courante que l'approximation multiplicative (quelques).

§ Quelque peu

Quelque est un adverbe dans quelque peu.

§ Quelque dans les subordonnées concessives

Voir la page connexe La concession partielle - les parcours simples pour l'examen du rôle de quelque dans les subordonnées concessives.

Quelque chose

§ Quelque chose - caractéristiques générales

Le pronom quelque chose est singulier masculin.

§ Syntagmes majeurs

Les interprétations de quelque chose - minimalité

Les trois expressions prépositionnelles sans rien manger, sans manger quoi que ce soit et sans manger quelque chose ont la même dénotation. Hors contexte, les trois pronoms ont la polarité positive, mais ils absorbent la négativité de certains environnements syntaxiques, tels que l'environnement sans. Ils ne diffèrent que par la connotation. Dans les propositions tu ne dois pas partir sans manger quelque chose et si tu pars sans manger quelque chose, quelque chose est paraphrasable par au moins un minimum de nourriture. On rencontre un phénomène analogue dans l'examen de quelqu'un.

Les interprétations de quelque chose - exhaustivité

Quelque chose a une interprétation exhaustive dans si tu ne manges pas quelque chose, remballe-le soigneusement et remets-le au frigo. La paraphrase est pour toute chose telle que tu ne le manges pas.... Dans j'ai rarement vu quelque chose d'aussi beau, on pourrait remplacer quelque chose par rien. On pourrait même dire que quelque chose est une espèce de conégateur exhaustif. On rencontre un phénomène analogue dans l'examen de quelqu'un.

Quelque chose comme pronom nominal qualifié

Voir l'examen du pronom nominal qualifié à la page connexe Le pronom nominal qualifié.

quelque chose d'extraordinaire
quelque chose d'intéressant
quelque chose d'important

Quelque chose comme antécédent de relative

Quelque chose est valable comme antécédent de subordonnée relative.

quelque chose qui ne va pas
quelque chose à quoi je viens justement de penser

Quelque chose avec l'infinitif à couplage lâche

Quelque chose peut être qualifié par la subordonnée infinitive à couplage lâche. Voir la page connexe Les subordonnées infinitives à couplage lâche.

quelque chose à boire

Quelque chose comme nom ordinaire

Dans la langue littéraire, quelque chose peut avoir un comportement nominal ordinaire.

ce quelque chose
un autre quelque chose
un petit quelque chose

On observera la différence de sens entre un autre quelque chose et quelque chose d'autre.

§ Quelque chose comme adverbe de degré

Dans la langue familière, on emploie quelque chose de comme adverbe de degré.

il a plu quelque chose de bien

§ Quelque chose - phénomènes lexicaux divers

Quelque chose féminin

Chez certains auteurs, même modernes, le pronom quelque chose garde son genre féminin originel.

Quelque chose comme

Dans la langue familière, quelque chose comme est un adverbe d'approximation. Il qualifie les numéraux cardinaux et les mesures.

il me reste quelque chose comme mille euros
il y a quelque chose comme une semaine

Quelque chose - exprimant l'admiration

Comme complément prédicatif, quelque chose peut signifier personne importante, chose remarquable. (Quelqu'un a un sens semblable.)

il deviendra quelque chose
c'est quelque chose

Quelque chose - locutions

ça me fait quelque chose
il y est pour quelque chose
prendre quelque chose à boire
puis-je faire quelque chose pour vous ?

Quelque * chose - juxtaposition fortuite

Rien ne s'oppose à ce qu'on juxtapose le pronom indéterminé adjectival quelque et le nom féminin chose, ignorant l'existence du pronom indéterminé quelque chose. Évidemment, dans ce cas, chose reste féminin.

il y avait quelque chose urgente qui réclamait mon attention

§ Certain - pronom indéterminé

Voir la page connexe Certain. Nous y examinons toutes les catégories grammaticales de certain.

Quelque part

§ Quelque part est un adverbe de lieu positionnel (il habite quelque part en Californie) et directionnel (mets tes souliers quelque part dans un coin).

§ Euphémismes : aller quelque part, un coup de pied quelque part

§ Quelque part = d'un certain point de vue. La langue branchée a emprunté cet emploi de quelque part à la langue de bois psychanalytique.

§ Le pronom relatif peut avoir quelque part pour antécédent : allons quelque part où il fait chaud.

Quelquefois - renvoi

Voir la page connexe Fois - mot multifonctionnel - rubrique quelquefois.

Un - pronom indéterminé

§ Un - introduction

Un a trois comportements majeurs : il est numéral cardinal, article indéfini et pronom indéterminé. Nous examinons ici ses fonctions pronominales.

§ un dans le syntagme de sous-ensemble

Voir la page connexe Emplois généraux de de - le sous-ensemble pour l'examen du syntagme de sous-ensemble.

l'un d'entre eux
l'un d'eux
l'un des meilleurs pianistes du monde
l'une des solutions
l'une des trois solutions
un de ces enfants qui s'ennuient toujours
un de ces jours
un de mes amis
un des fleurons de l'industrie française

Nous divisons les emplois du syntagme de sous-ensemble en deux groupes : la version non affective (version de base) et la version affective.

Version non affective (syntagme de base)

$ Variantes

£ Le constituant un / une est précédé de l' dans la langue soignée. L'emploi de l' est obligatoire dans la locution de deux choses l'une.

£ Dans certains cas, d'entre est préférable à de. Voir la page connexe Emplois généraux de de - le sous-ensemble pour les conditions.

£ L'ensemble de référence est une expression nominale définie plurielle.

$ Particularités

£ Les noms ayant une forme plurielle et un sens singulier ne sont pas admis dans la position d'ensemble de référence.

*une de ces vacances
*une de ces funérailles
*une de ces fiançailles
*une de ces affres
*une de ces bésicles

£ Le syntagme de sous-ensemble peut occuper la position de complément prédicatif : ce tableau est l'un des fleurons de la collection. Cela n'a rien de remarquable. L'intéressant est que c'est possible même si le sujet est au pluriel : ces tableaux sont l'un des fleurons de la collection. L'un des / l'une des s'est donc partiellement regrammaticalisé en une espèce de pronom indéterminé invariable. Les solutions parmi les fleurons ou quelques-uns des fleurons seraient plus correctes. Autre exemple : les chrétiens sont l'une des cibles favorites des bandits et des factions.

Version affective

Voir l'examen de la construction un de ces de la langue familière à la page connexe Les pronoms démonstratifs adjectivaux.

j'ai une de ces faims
il roulait à une de ces vitesses

La version affective de un de ces / une de ces s'est partiellement regrammaticalisée en une espèce d'article affectif singulier. D'où

j'ai un de ces mal de tête
il a un de ces caractère brutal
il a un de ces timbre guttural

L'emploi du singulier n'est possible qu'avec la version affective. Dans un traité de phonologie examinant plusieurs types de timbre guttural, on pourrait trouver un de ces timbres gutturaux, mais pas *un de ces timbre guttural.

§ un comme antécédent d'une relative

elle secoua la tête comme une qui cherche à comprendre
en voilà un qui ne se gêne pas
il a la tête d'un qui vient de se réveiller
j'ai vu une qui a dû rater son train
j'en connais un qui sera content
son air malin d'un qui est sorti de son trou et qui a vécu dans les villes (Chevallier)
un à qui je voudrais parler
un qui a eu de la chance

Ce syntagme appartient à la langue familière.

Les antécédents sous-entendus non humains sont rares.

§ pas un

Voir la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs exhaustifs.

§ un signifiant même

Émile Ajar et Gary Romain sont un
le bandit impérialiste Lee Sinman et le président Syngman Rhee ne font qu'un

§ l'un...l'autre

Voir les pages connexes Syntaxe et sémantique du complexe l'un...l'autre.

Qui...qui...

§ Qui...qui... - introduction

Deux constructions

Qui...qui... est construit de deux façons : comme sujet ou comme élément corrélé. Comme élément corrélé, c'est le sujet qu'il a presque toujours pour cible de corrélation, mais sa corrélation avec l'objet direct est aussi possible. Voir l'examen des éléments corrélés à la page connexe La corrélation.

Registre

Qui...qui... appartient à la langue écrite.

Qui...qui... et l'un...l'autre...

Ces deux pronoms indéterminés sont souvent interchangeables. Voir la page connexe Syntaxe et sémantique du complexe l'un...l'autre.

Autres quasi-synonymes de qui...qui...

celui-ci...celui-là...
ceux-ci...ceux-là...
certains...d'autres...

§ Qui...qui... comme sujet

qui le critiquait, qui le louait
qui apportait du sucre, qui du beurre, qui des œufs

Chaque groupe peut avoir un ou plusieurs membres, donc le verbe peut être au singulier ou au pluriel.

Si le verbe est partagé par les sujets, il n'est pas répété après la première branche de coordination.

§ Qui...qui... comme élément corrélé

Corrélation étroite

Le syntagme qui...qui... ne peut pas être omis, puisqu'il s'entrelace avec des éléments obligatoires (par exemple, avec des objets directs).

après tout, les pays voisins de l'Iraq étaient, eux aussi, qui un État voyou, qui un détenteur secret d'armes de destruction massive, qui un protecteur de terroristes avéré, qui un État islamiste, qui un allié infidèle
ému, blême de peur, l'auditoire frémit, en voyant, dans l'enfer tout ouvert, qui son père, qui sa mère, qui sa grand-mère et qui sa sœur (A. Daudet)
en revanche, la plupart de nous étudiaient qui le russe, qui le hongrois, qui le chinois aux Langues Orientales, qui les Sciences Po, qui le droit (Étiemble)
ils allaient, qui d'un côté, qui de l'autre
ils avaient perdu qui leur couronne, qui leur sceptre, qui leur pourpre (Gautier)
ils portaient qui une épée, qui un couteau
le public y trouva qui de l'héresie, qui dela licence, qui de l'impiété, qui de l'anarchie (Orieux)
les clients de l'hôtel prenaient qui du thé, qui du porto, qui un cocktail, qui un whisky au soda (Bourget)
les danseurs regagnent qui les tables, qui le vestibule, qui le bar (Aragon)
tandis qu'il distribuait à chaque hébraïsant, qui deux, qui huit jours de méditation ferme (Schwarz-Bart - qui est un objet indirect non marqué)

Corrélation lâche

L'omission du syntagme qui...qui... n'entraîne pas l'agrammaticalité.

ils étudiaient les langues du camp socialiste, qui le russe, qui le chinois, qui l'albanais
et des manchots, et des borgnes, et des lépreux avec leurs plaies, qui sortant des maisons, qui des petites rues adjacentes, qui des soupiraux des caves (Hugo)
il s'emparèrent de tout ce qui traînait, qui des livres, qui des vêtements, qui de la vaisselle

Chaque groupe peut avoir un ou plusieurs membres, mais la singularité et la pluralité ne sont pas grammaticalement marquées.

Les syntagmes introduits par qui sont le plus souvent corrélés avec le sujet, mais l'objet direct peut aussi servir de cible de corrélation : elle invita tous ses anciens amants, qui par amitié, qui par haine. La corrélation avec un complément prépositionnel n'est pas permise : *il offre des cadeaux de Noël à tous ses amis, à qui des livres, à qui des disques.

Le matériel qui suit qui peut remplir n'importe quelle fonction grammaticale, sauf celle qui est remplie par qui.

ils portaient qui une épée, qui un couteau (objet direct)
ils allaient, qui d'un côté, qui de l'autre (adverbe)

Chose quasi-pronominal

§ Chose - introduction

Si chose n'est pas exactement un pronom indéterminé, il reste que c'est un nom qui côtoie les pronoms indéterminés et qui entre dans plusieurs syntagmes pronominaux.

§ Quelque chose et autre chose

Quelque chose et autre chose sont des pronoms indéterminés masculins : quelque chose est promis et autre chose sera fait. Il est cependant possible d'analyser quelque chose et autre chose comme des expressions nominales féminines : quelque chose urgente.

§ Grand-chose

Grand est une vieille forme invariable, qui peut être prise comme féminine devant chose. La locution pas grand-chose est probablement masculine, surtout dans c'est un pas grand-chose.

§ Peu de chose

Le mot chose, normalement dénombrable, est non dénombrable dans peu de chose, L'analogie entre chose et monde saute aux yeux.

§ Pronoms indéterminés binaires

Autre chose est...autre chose est... et une chose est...autre chose est... sont des locutions binaires exprimant le contraste entre deux comportements ou deux solutions.

§ Bien autre chose

Bien s'attache à autre et, ce faisant, le détache de chose. Du coup, chose redevient féminin.

§ Parler de choses et d'autres

Dans cette locution, choses équivaut en lui-même à certaines choses. La nature pronominale de choses est évidente.

§ Quelque chose comme conégateur concessif

on ne parviendra pas à changer quelque chose là-dedans
vous ne voulez rien prendre ? vous ne voulez pas prendre quelqu chose ?

Dans la langue familière, les pronoms indéterminés du type quelque s'emploient aussi comme conégateurs concessifs. Par exemple, quelque chose peut remplacer quoi que ce soit.

§ Chose et la subordonnée relative

Quasi-synonyme de ce qui et de fait qui, chose qui peut introduire une subordonnée relative à antécédent phrastique : Marie a rompu ses fiançailles avec Pierre, chose qui a fait un scandale dans leur milieu bien-pensant.

Dans la chose que je redoute le plus, la chose que remplace ce que. De même. la chose qui peut remplacer ce qui.

§ Chose comme complément prédicatif

c'est chose à quoi on ne pense pas
ce sont là choses trop sérieuses
il me semblait que c'était là chose impossible

§ Choses = réalité, situation, acte, événement, le tout

Chose signifie n'importe quoi dans les locutions telles que mettre les choses au point, avant toute chose, faire bien les choses, aller au fond des choses, la nature des chose, je vais vous expliquer la chose. Souvent, les choses n'est qu'un objet direct postiche, sémantiquement vide, et qui a pour seule tâche de satisfaire (on dit aussi « saturer ») la transitivité du verbe.

§ Chose comme « pro-nom »

Au niveu lexical, chose s'emploie comme euphémisme et comme sobriquet.

Nombre quasi-pronominal

Dans un petit nombre de, un grand nombre de, un certain nombre de etc., le mot nombre a un comportement pronominal : un certain nombre de volontaires veut dire quelques volontaires et un petit nombre de volontaires n'est pas la même chose que le peu de volontaires. Dans ces locutions, il ne s'agit pas du nombre des volontaires. Dans nous étions un certain nombre à, la nature « pro-numérale « du mot nombre est évidente.

D'ailleurs la nature pronominale de nombre se manifeste aussi dans le nombre de fois que et dans le nombre de fois où, pronoms relatifs supplétifs correspondant à *combien de fois pris comme pronom relatif.

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)