PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Tout / toute - adjectif singulier (260)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Les syntagmes pronominaux (167)
Syntaxe et sémantique des pronoms exhaustifs (249)
La famille tout (254)

PAGES SŒURS
Tout / toute - adjectif singulier (260)

SOMMAIRE
Tout / toute - introduction
Tout / toute - généralisation, libre choix
Tout / toute - plénitude, intensité
Tout / toute - intégralité
Tout / toute - points limites

Tout / toute - introduction

Dans les constructions que nous examinons sur cette page, l'adjectif tout / toute n'est possible qu'au singulier. Les constructions offrant le choix du nombre font l'objet de la page suivante.

L'adjectif singulier tout / toute a quatre emplois :

§ libre choix
§ intensité
§ intégralité
§ points limites

Tout / toute - généralisation, libre choix

§ Libre choix - introduction

L'adjectif singulier tout / toute peut exprimer le libre choix. Il est souvent synonyme de quelconque, de quelque...que ce soit ou de n'importe quel. Il marque souvent des faits hypothétiques, potentiels, théoriques, envisageables, susceptible d'exister. Les théorèmes, les lois naturelles, les loi morales, les textes administratifs (règlements, affiches, panneaux), les proverbes et les maximes sont les habitats naturels de tout / toute.

La frontière du libre choix et de l'intensité (voir plus loin) est floue.

§ Libre choix

à tout âge
à tout bout de champ
à tout coup
à tout épreuve
à tout hasard
à tout instant
à tout moment
à tout point de vue
à tout prix
à tout propos
à tout venant
à tout vent
à toute épreuve
à toute heure
à toute minute
à toute occasion
abandonner toute pudeur
avant toute chose
avoir tout intérêt
casse-croûte à toute heure
cela peut arriver à tout homme
contre toute attente
de tout côté
de tout genre
de tout poil
de tout point
de tout temps
de toute éternité
de toute espèce
de toute façon
de toute manière
de toute nature
de toute part
de toute sorte
de toute taille
déjeuner à toute heure
elle a mieux réussi que tout autre élève
en tout bien tout honneur
en tout cas
en tout état de cause
en tout genre
en tout lieu
en tout point
en tout sens
en tout temps
en toute amitié
en toute chose
en toute hâte
en toute liberté
en toute occasion
en toute saison
il a perdu tout bon sens
il a refusé tout compromis
il dévore toute nourriture
il est libre de toute contrainte
il est soucieux d'éviter tout conflit
il se réjouit de toute critique
j'accepterai toute solution qui me sera proposée
j'ai tué en moi toute ambition
je préfère Pierre à tout autre membre de l'équipe
le jour où j'ai compris que tout homme est tout l'homme (Sartre)
pour tout renseignement
pour toute question
selon toute apparence
sur toute chose
tout Français jouira des droits civils
tout abus sera puni
tout argent est bon à prendre
tout candidat aura accès à son dossier
tout chat chasse les souris
tout chemin mène à Rome
tout compte fait
tout condamné à mort aura la tête tranchée
tout dossier peut être consulté
tout étudiant qui échoue à l'examen doit redoubler le cours
tout homme est mortel
tout indice qui pourrait être utile
tout volontaire susceptible de nous aider
tout-confort
toute affaire cessante
toute autre éventualité
toute découverte qui pourrait être utile
toute erreur devra être corrigée avec soin
toute espèce de
toute langue vit, travaille, respire
toute peine mérite salaire
toute personne a droit au respect
toute porte qui s'ouvre ou tout vent qui s'élève (Hugo)
toute proportion gardée
toute réclamation doit être adressée à la direction
toute satisfaction
toute trace d'agitation a disparu
toute vérité n'est pas bonne à dire
toute velléité de résistance a disparu
toutefois

§ Libre choix - tout autre

toute autre considération serait superflue
toute autre histoire est sans intérêt pour lui
mieux que toute autre chose
éviter d'être remarquable par son élégance comme par toute autre chose (Romains)

On évitera de confondre tout autre (=tous les autres) et tout autre (=entièrement différent).

Tout / toute - plénitude, intensité

§ Plénitude, intensité - introduction

Ce pronom appartient surtout à la langue écrite. mais il entre aussi dans certaines locutions de la langue commune.

La frontière de l'intensité et du libre choix (voir plus haut) est floue.

§ Plénitude, intensité

à tout hasard
à toute allure
à toute berzingue
à toute bride
à toute bringue
à toute force
à toute pompe
à toute rame
à toute vapeur
à toute vitesse
à toute volée
abandonner toute pudeur
avec toute évidence
avec toute raison
avoir tout intérêt à
avoir tout lieu de
avoir toute confiance en
avoir toute honte bue
avoir toute latitude de
avoir toute liberté de
avoir toute licence de
ces fleurs sont toute grâce et tout printemps
de tout cœur
de tout repos
de tout temps
de toute beauté
de toute éternité
de toute évidence
de toute force
de toute importance
de toute nécessité
de toute perfection
de toute splendeur
de toute urgence
donner toute satisfaction
elle était toute douceur, tout charme
elle est toute langueur
en tout hâte
en tout honneur
en tout respect
en toute bonne foi
en toute connaissance de cause
en toute conscience
en toute discrétion
en toute franchise
en toute hâte
en toute honnêteté
en toute humilité
en toute hypothèse
en toute illégalité
en toute impartialité
en toute innocence
en toute intimité
en toute justice
en toute liberté
en toute modestie
en toute politesse
en toute propriété
en toute rigueur
en toute sécurité
en toute simplicité
en toute sincérité
en toute sûreté
en toute vérité
il est toute légèreté, subtilité, fluidité
laissez toute espérance
perdre toute dignité
selon toute apparence
tout compte fait

§ Avec un définiteur

L'emploi de l'article défini et du pronom possessif est limité à quelques mots composés et à la langue littéraire :

la toute-lumière
la toute-présence
la toute-science
sa toute sollicitude
sa toute tendresse
sa toute-bonté
sa toute-puissance

Tout / toute - intégralité

Au sens de entier, tout / toute ne s'emploie que dans certains domaines spécifiques.

§ Villes

Devant un nom de ville sans article, tout peut désigner la totalité de la ville.

tout Paris l'a acclamé
tout Paris était dans la rue
tout Florence était de sortie
tout Rome
tout Bombay
un vent de liberté souffla quelques jours sur tout Prague

Normalement, tout n'est pas accordé avec le nom de la ville. Il y a quelques exceptions :

La réalité architecturale et les habitants d'une ville

On dit toute Rome fut la proie des flammes et j'ai visité toute Rome, mais tout Rome en parlait et tout Rome était dans les rues. Tout peut s'accorder avec le nom de la ville lorsqu'il s'agit de la ville comme objet géographique inanimé. Tout reste invariable lorsque le nom de la ville se rapporte à l'ensemble de ses habitants. Une onde sismique pourrait faire trembler toute Rome, mais Scarpia faisait trembler tout Rome (dans l'opéra « Tosca » de Puccini).

On trouve l'accord avec le genre grammatical dans la langue littéraire :

j'ai eu toute Venise, Venise tout entière à moi (Régnier)

Les villes dont le nom commence par un article défini transmettent leur genre grammatical :

toute La Havane cuisait sous un soleil de plomb

§ Élites sociales et intellectuelles

le Tout-Londres
le Tout-New York
le Tout-Nice
le Tout-Paris
le Tout-Rome
le Tout-Saint-Denis

Par analogie, le Tout-Cinéma

§ Auteurs

Le masculin singulier s'emploie sans exception :

tout Balzac
tout Hugo
tout Colette
tout Simone de Beauvoir
tout Nothomb
tout les Goncourt

§ Ouvrages

Si le titre ne commence pas par un article féminin, on emploi tout.

tout Phèdre
tout Guerre et paix
tout Les hommes de bonne volonté
tout Une ténébreuse affaire

Si le titre commence par la, l'usage hésite entre tout et toute.

tout(e) La Chartreuse de Parme
tout(e) La condition humaine

Si le titre commence par les féminin, il vaut mieux éviter toutes les formes de tout.

??tout Les fleurs du mal
??toutes Les fleurs du mal
??tout Les femmes savantes
??toutes Les femmes savantes

Si le titre est au pluriel et que l'article ne fait pas partie du titre

On accorde tout dans la mesure où la forme singulière du titre désigne un genre littéraire ou une division.

toutes les Oraisons funèbres de Bossuet
toutes les Méditations de Lamartine
toutes les Vies parallèles de Plutarque

§ Emplois littéraires

dans tout lui, elle ne vit plus qu'un adolescent humilié
je la veux toute
la toute humanité
tout Satan se synthétise en lui (Estaunié)
tout moi frémit

Tout / toute - points limites

Ce pronom appartient surtout à la langue littéraire, mais il entre aussi dans certaines locutions de la langue commune.

dans sa toute jeunesse
dans le tout commencement
depuis sa toute enfance
à la toute fin de l'hiver
au tout début du printemps
la toute jeunesse
par la toute extrémité

Notons que tout est un adverbe dans tout au début et un adjectif dans au tout début.

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)