Tout - adverbe invariable
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Tout - adverbe invariable (252)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Tout - adverbe invariable (252)

SOMMAIRE

Cible = adverbe, moins le syntagme prépositionnel

Pour une raison que nous allons expliquer tout à l'heure, nous nous trouvons forcé de séparer le syntagme prépositionnel de l'adverbe proprement dit. Nous consacrons au syntagme prépositionnel une rubrique majeure plus loin.

tout autrement
tout bêtement
tout bellement
tout bonnement
tout crûment
tout dernièrement
tout différemment
tout doucement
tout justement
tout lentement
tout naturellement
tout nouvellement
tout pareillement
tout particulièrement
tout présentement
tout récemment
tout rondement
tout simplement
tout spécialement
tout tranquillement

à tout jamais
à tout le moins
tout alentour
tout au moins
tout au plus
tout aussi bien
tout aussi peu
tout aussitôt
tout autant
tout autour
tout contre
tout ensemble
tout exprès
tout là-bas
tout partout
tout plein (= tout à fait)
tout près
tout proche

tout bas
tout fort
tout haut
tout court
tout doux
tout droit
tout juste
tout clair
tout net
tout franc

Cible = adjectif


Cible = syntagme prépositionnel adverbial

Il est important de faire la distinction entre le syntagme prépositionnel à caractère adverbial et celui à caractère adjectival. Par exemple, tout à côté, tout d'un jet et tout en bas sont des expressions adverbiales, tandis que tout à son travail, tout d'un bloc et tout en larmes sont des expressions adjectivales.


tout à côté
tout à coup
tout à fait
tout à l'heure
tout à la fin de du livre
tout à la fois
tout à loisir
tout à son aise
tout au bout
tout au contraire
tout au début
tout au fond
tout au loin
tout au long
tout au moins
tout au plus
tout d'abord
tout d'un bloc
tout d'un coup
tout d'un jet
tout d'une haleine
tout d'une pièce
tout d'une traîne
tout d'une traite
tout d'une venue
tout de bon
tout de ce pas
tout de fièvre et d'effervescence
tout de go
tout de marbre
tout de suite
tout de travers
tout du long
tout en bas
tout en douceur
tout en haut

Tout est obligatoire avec ces expressions prépositionnelles :

tout à coup
tout à fait
tout à l'heure
tout de bon
tout de go
tout de même
tout de suite
tout d'un coup
tout d'une haleine
tout d'une pièce
tout d'un trait
tout d'une traite
tout d'une voix

Cible = nom - tout signifie tout à fait, entièrement

Les trois constructions de tout devant un nom

Tout n'est accordé ni avec la propriété ni avec le possesseur de la propriété.

il est tout pitié
elle est tout pitié
il est tout courage
elle est tout courage
Jeanne d'Arc fut tout piété et patriotisme

Tout est accordé avec le possesseur de la propriété.

il est tout pitié
elle est toute pitié
il est tout courage
elle est toute courage


Tout est accordé avec la propriété.

il est toute pitié
elle est toute pitié
il est tout courage
elle est tout courage


Exemples - non accordé

ces créatures tout finesse, tout émotivité
de grands yeux vifs, tout intelligence
être tout feu tout flamme
être tout hésitation et regret
être tout inactivité
être tout mystère
être tout passivité
être tout sucre et tout miel
être tout yeux, tout oreilles
elle était tout cœur
elle est tout pitié
il était tout adoration
il était tout réticence (Green)
il est tout action
il est tout energie
il est tout ombre et tout soleil (Colette)
il est tout onction
il est tout sourcils
j'étais tout passivité (Bosco)
je suis tout ouïe (humoristique)
la forêt, tout mystère
la vie n'est pas tout roses
le corps de madame est tout plaie (Balzac)
on attend mars tout giboulées et tout bourrasques
tout feu, tout flamme
tout l'un ou tout l'autre
tout laine
tout le contraire
tout nerfs
tout oreilles
tout saucisse (calque de l'allemand « ganz Wurst » chez Claudel)
tout soie
tout sourire
tout transistors
tout yeux
un foulard tout soie
un jeune animal tout ardeur et tout force (Bourget)
une cravate tout soie
une robe tout laine

Cible = nom - tout signifie uniquement

Dans la langue familière, tout peut signifier uniquement, exclusivement, rien que.


Pluriel sans article

c'est tout espions
une maison où c'est tout dames seules
ce sont tout bourdes
à les prendre un à un, remarquez, c'est tout bons garçons et pas maniérés pour un sou (Aymé)

Pluriel avec des indéfini

c'est tout des mensonges
c'est tout des malades
c'est tout des histoires

On rencontre aussi c'est tous des :

les médecins, c'est tous des assassins
c'est tous des étrangers qui ont volu simplifier la langue française (Georges-Michel)

Singulier avec de partitif

c'est tout de la gueusaille
c'est tout du beau linge
c'est tout du monde bien tranquille

Cible = pronom personnel, nom propre

c'est tout lui
c'est tout Pierre

Cible = verbe

Verbes déadjectivaux

Cette construction s'applique surtout aux verbes causatifs d'origine adjectivale. L'emploi de tout dans tu as tout sali ta chemise s'explique par l'origine adjectivale du verbe salir. Sous-entendu : tu as rendu toute sale ta chemise.

Ce type de tout ne se combine qu'avec le participe passé et l'infinitif : *nous tout salîmes notre chemise.

Autres verbes

L'emploi de tout avec un verbe sans base adjectivale appartient au registre familier.

elle a tout mangé les gâteaux
il a tout dévoré la saucisse
il a tout vendu la mèche
ils ont tout déchiré leur fond de culotte
j'ai tout crotté mon pantalon
la pluie a tout rouillé mon fusil

Ces propositions s'améliorent si l'on remplace l'objet direct par un pronom personnel conjoint :

il l'a tout déchirée (sa chemise)
il l'a tout dévorée (la saucisse)

Cible = préposition

tout contre
tout près de
tout autour de
tout le long de
tout au long de

Cible = conjonction

tout comme si
tout autant que
tout de même que
tout aussitôt que
tout de suite que (populaire)
tout d'abord que (populaire)

Cible = participe présent

Ce syntagme s'emploie dans certaines régions.

un fourrier cria, tout courant
elle se donnait, tout parlant

Cible = divers

il vaut mieux être tout l'un ou tout l'autre (H. Bazin)
c'est tout un

Gérondif du type tout en


RETOUR EN HAUT DE PAGE