PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
En - la relation entre en et son (246)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Les syntagmes pronominaux (167)
Syntaxe et sémantique des pronoms prépositionnels (236)
Pronoms prépositionnels - en (238)

PAGES SŒURS
En - la relation entre en et son (246)

SOMMAIRE
Deux moyens de pronominaliser le possesseur
Exemples d'équivalence
Statut biologique
Registres
Absence du verbe
Îlot prépositionnel
Possesseur du sujet
Artiste et modèle
Les noms d'action à faible et à forte coloration passive
Locutions, certains types de de

Deux moyens de pronominaliser le possesseur

Le français a deux moyens de pronominaliser le possesseur : le pronom possessif (la série son) et le pronom prépositionnel (le pronom invariable en). Nous allons présenter quelques exemples de l'équivalence des deux solutions et nous allons examiner les limitations de l'une et de l'autre. On verra que le bon choix est parfois réglé par des facteurs contradictoires.

Exemples d'équivalence

j'aime beaucoup New York et j'admire ses musées =
j'aime beaucoup New York et j'en admire les musées

cette maladie est bénigne, mais il faut craindre ses suites =
cette maladie est bénigne, mais il faut en craindre les suites

avant de prendre une décision, il faut examiner ses conséquences =
avant de prendre une décision, il faut en examiner les conséquences

il a achevé son roman, mais il voit ses défauts =
il a achevé son roman, mais il en voit les défauts

Socrate réfléchit sur le monde et mesure sa vanité =
Socrate réfléchit sur le monde et en mesure la vanité

Statut biologique

Le pronom possessif convient mieux aux possesseurs animés ; le pronom prépositionnel convient mieux aux possesseurs inanimés. Je vois déjà son clocher est un peu moins naturel que j'en vois déjà le clocher. En revanche, *j'en suis un ami ne se dit plus du tout.

Registres

La langue parlée préfère le pronom possessif au pronom prépositionnel.

Absence du verbe

La solution possessive est plus générale que la solution prépositionnelle. L'emploi de en est impossible en l'absence d'un noyau verbal. Évidemment, la proposition il faut examiner la situation et ses conséquences n'admet aucune transformation qui permette de remplacer ses par en. On trouve souvent la solution possessive dans la coordination et dans la comparaison.

Îlot prépositionnel

Parlant d'un poème, on peut dire les critiques admirent la beauté de ses images, mais pas *les critiques en admirent la beauté des images. La règle de l'îlot prépositionnel bloque la version à en. Voir la règle de l'îlot prépositionnel à la page connexe En - îlot prépositionnel.

Possesseur du sujet

Parlant d'un lever de soleil, on peut dire ses rayons caressèrent la cime de la montagne, mais pas *les rayons en caressèrent la cime de la montagne. Pour les règles gouvernant l'emploi de en dans la pronominalisation du possesseur du sujet, voir la page connexe En - noyau = nom.

Artiste et modèle

Dans la proposition j'en ai trouvé le portrait, en renvoie en priorité au modèle. Dans la proposition j'ai trouvé son portrait, son renvoie en priorité au possesseur ou à l'artiste. La proposition ??j'en ai vu son portrait n'est pas claire ; j'ai vu son portrait de lui est préférable.

Les noms d'action à faible et à forte coloration passive

Parmi les noms régissant le de objectif, il y a une sous-catégorie de noms à forte coloration passive. Ces noms peuvent aussi être accompagnés d'un agent passif marqué par la préposition par. Tous les compléments à de objectif sont transformables en en, mais seuls les compléments à de objectif régis par un nom à forte coloration passive sont transformables en son. Les propositions la démolition en est imminente et sa démolition est imminente sont synonymes. Le nom démolition a une forte coloration passive.

Pour plus de détails, voir les pages connexes En - noyau = nom, Syntaxe et sémantique du pronom possessif bref.

§ Faible coloration passive

il en a formulé la demande
il en a obtenu la permission
il en avait la preuve
ils en répriment l'abus
j'en assume le risque
l'abus en est nocif
l'accouchement en était long
l'héritage lui en revient
la connaissance en est très appréciée
la force m'en manque
la passion en est courante
la pensée en est touchante
la peur en est très répandue
le désir n'en manque pas
le parcours en est fatigant
le projet en est tout neuf
le rêve en est réalisé
le témoignage en était touchant
le trafic en est réprimé
le tri en est un travail difficile
les pneus en sont la cause

§ Forte coloration passive

l'abandon en était précipité
l'achat en était judicieux
l'alcool en accélère l'absorption
la capture en fut effectuée la nuit
la démolition en est imminente
la rédaction en était rapide
la résolution en est facile
le retrait en est imminent

Locutions, certains types de de

Certains types de de très éloignés de l'idée de possession ne se tranforment pas en pronom possessif.

j'en ai pris l'habitude
je n'en vois pas la fin
je n'en prends pas la responsabilité
j'en ai passé l'âge
la mode en est passée

Dans la proposition ils épiaient le nouvel arrivant pour en apercevoir les ridicules (Camus), ses ridicules ne serait pas agrammatical, mais il serait illogique, puisque les prétendus ridicules ne sont pas encore pleinement attribuables au nouvel arrivant qu'on a à peine commencé à épier.

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)