Chacun
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Chacun (245)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Chacun (245)

SOMMAIRE

Caractéristiques générales

On emploie chacun quand on parle des éléments d'un ensemble considérés un à un, individuellement.

Chacun est un singulier qui exige un antécédent pluriel. La pluralité de l'antécédent de chacun peut être marquée explicitement par un pluriel ou exprimée implicitement par certains mots, tels que entre, séparer, groupe, la plupart.

Chacun peut avoir des antécédents humains et non humains.

Chacun peut avoir des antécédents nommés dans le contexte immédiat de la proposition ou des antécédents vagues, sous-entendus. L'antécédent sous-entendu peut être l'humanité entière ou un groupe de référence restreint, déterminé par le contexte.

Le féminin s'applique aux groupes dont tous les membres sont féminins.

Les trois comportements majeurs

Nom

L'antécédent est contextuel. Il n'y a pas de lien grammatical explicite entre chacun et l'antécédent. Souvent chacun exprime une nuance distributive.

chacun épousa une des trois sœurs
chacun est arrivé dans une voiture différente
il a envoyé chacune dans un pays différent
on a donné cinq cents euros à chacun

Sous-ensemble


chacun de ces cas
chacun de mes trois fils épousera une de tes trois filles
chacun des États membres
chacun des délégués est arrivé dans une voiture différente
chacune de mes filles
le voleur a caché chacun des diamants dans un endroit différent

Élément corrélé

Renvois


Règle de base

Si l'élément corrélé chacun exprime une relation distributive et qu'il se rapporte soit au sujet soit à un pronom personnel conjoint (objet direct ou objet indirect), il peut être déplacé vers la gauche. Autrement dit, chacun peut être placé immédiatement après la partie fléchie des formes composées et il peut précéder l'infinitif (et tous les mots conjoints qui précèdent l'infinitif). Autrement chacun suit le verbe.

Le déplacement vers la gauche est donc subordonnée à deux conditions : la distributivité et le type de cible de corrélation. La cible de corrélation doit être le sujet ou un pronom personnel conjoint.

Exemples sans déplacement vers la gauche

après avoir exposé chacun de leur côté leur version des faits
ces gestes où un homme et une femme sont chacun à mille lieues de leur propre chair (Mauriac)
faites chacun votre devoir
il a donné dix euros chacun à Pierre et à Paul
il les abattit chacun d'une balle à l'endroit du cœur
il leur donna 5 euros (à) chacun
il leur donna à chacun 5 euros
il remit les livres chacun à sa/leur place
ils exprimèrent chacun son/leur avis
ils me donnèrent chacun 5 euros
ils ont chacun leur billet
ils ont préféré agir chacun isolément
ils prirent chacun deux cognacs
ils promenaient chacun un énorme bouledogue
j'ai envoyé les lettres chacune à une personne différente
j'ai payé cinq euros chacun
la compagnie comprenait trois usines employant mille ouvriers chacune
les deux invités étaient chacun également contents de connaître l'autre
les étudiants ont lu trois livres chacun
les melons pèsent deux kilos chacun
les missionnaires sont allés chacun dans un pays différent
montrez-moi chacun votre passeport
nous avons chacun notre billet
nous tenions chacun nos rôles
on a chacun sa personnalité
on a chacun ses facultés
pour vous donner à chacun une chance
votre père a bien travaillé pour vous donner à chacun une situation (Duhamel)
vous pouvez exprimer chacun vos idées

Exemples avec déplacement vers la gauche

elle les a rencontrés chacun lors d'un congrès différent     
elle les a chacun rencontrés lors d'un congrès différent

il va pouvoir les photographier chacune dans une pose différente     
il va chacune pouvoir les photographier dans une pose différente

il va les envoyer chacune dans un pays différent     
il va chacune les envoyer dans un pays différent

les étudiants ont chacun lu trois livres

les policières ont chacune appréhendé deux criminels

les avocates ont chacune poursuivi deux criminels

les policiers se sont chacun endormis sur le même bureau

Autres règles

L'antécédent de chacun corrélé peut être un nom ou un pronom personnel conjoint.

L'antécédent peut être sujet, objet direct ou objet indirect.

Si chacun est corrélé avec un objet indirect, la préposition à est facultative devant chacun.

Chacun ne peut pas être corrélé avec un syntagme prépositionnel : *il s'entend avec ses collègues chacun.

Dans une subordonnée relative, chacun est corrélé avec le pronom relatif et le suit directement.

les trois frères, qui chacun avaient leur défaut
une infinité de bibelots qui chacun avait son histoire

Le pronom nominal chacun et le sous-ensemble chacun peuvent, eux aussi, exprimer une relation distributive, mais leur place est fixe.

Exemples de déplacement agrammatical

Pas de distributivité

On peut dire chacune pleurait (construction nominale). On peut dire chacune des quatre sœurs pleurait (construction de sous-ensemble). On peut dire les quatre sœurs pleuraient chacune dans un coin différent de la chambre ou les quatre sœurs pleuraient chacune pour une raison différente, mais on ne peut pas dire *les quatre sœurs pleuraient chacune.

On peut dire les délégués sont arrivés chacun dans une voiture séparée, mais on ne peut pas dire *les délégués sont arrivés chacun.

Pas la bonne cible de corrélation

On peut dire il a légué à ses trois filles chacune un million d'euros et on peut dire il leur a chacune légué un million d'euros, mais on ne peut pas dire *il a chacune légué un million d'euros à ses trois filles.

Questions d'accord

Dans la construction de sous-ensemble, l'accord se fait avec chacun, donc le verbe se met au singulier.

chacun des garçons a son portable
chacun de nous a sa spécialité
elle avait son « jour » et chacune de ses amies avait le sien (Borel)

La personne du pronom possessif peut se rapporter soit à chacun, soit à son antécédent.

Si l'antécédent est de la première ou de la deuxième personne, l'accord se fait surtout, mais pas exclusivement, avec l'antécédent.

nous avons allumé chacun notre lampe
nous irons chacun de notre côté
vous lirez ce livre chacun à votre tour
nous soutiendrons chacun l'opinion qui nous paraîtra la meilleure
nous y mettrons chacun du nôtre
nous avions chacun devant notre assiette une petite carafe de vin
nous avons chacun nos petites manies
nous demeurâmes un moment rêveurs, chacun dans notre coin (Duché)
nous nous raillions, donnant libre cours chacun à nos passions
nous nous sommes quittés pour suivre chacun notre route
nous quittons la salle, chacun à notre tour (Bastide)
nous rentrions chacun dans notre chambre
nous restions une ou deux heures à lire, chacun dans son lit
nous suivions chacun notre chemin
vivez chacun de votre côté

Autrement, l'accord ne pose pas de problème.

c'est comme ça qu'on a vécu, chacun à son étage (Anouilh)
chacun de son côté
chacun selon ses moyens
chacun sur son cheval
il retournèrent chacun chez lui
ils découvrent chacun leur vraie réalité
ils entraient, déposant chacun son fardeau
ils ont chacun leur chambre (Simenon)
ils ont emporté chacun son livre

Le nombre du pronom possessif peut se rapporter soit à chacun, soit à son antécédent. La première des deux solutions est plus courante.

absorbés chacun dans sa/leur préoccupation personnelle
chacun de son/leur côté
chacun selon son/leur tempérament
deux dames tenant chacune son/leur paroissien
il remit les livres chacun à sa/leur place
ils écrivaient, chacun à sa/leur table
ils reprirent chacun son/leur journal
ils s'expriment chacun à sa/leur manière
ils travaillaient chacun dans sa/leur chambre

La personne et le nombre des pronoms personnels peuvent s'accorder avec chacun ou avec l'antécédent. Le choix est mi-syntaxique mi-sémantique.

ils s'en tenaient chacun à l'opinion qui leur/lui paraissait la meilleure.

Quand le pronom personnel est réfléchi, le choix de personne dépend de la force de réflexivité. Soi exprime une forte réflexivité.

Réflexivité faible

nous partirons chacun droit devant nous (le lien entre le marcheur et le sens de la marche n'est pas très étroit)

Réflexivité forte

chacun pour soi (le lien entre l'intéressé et son intérêt est étroit)

Si l'antécédent est on, les pronoms personnels et possessifs sont toujours au singulier, même si on est synonyme de nous.

on travaillait chacun dans sa chambre

Phénomènes syntaxiques divers

Chacun entre une préposition et un nom

Les cas de avec sont les plus courants.

les jeunes gens se promènent avec chacun une demoiselle sous le bras
avec chacun son défaut
cloués à la muraille avec chacun une baïonnette
dix pages de chacune deux colonnes
nous avons pris le TGV pour Paris avec chacun notre portable

Chaque remplace chacun dans deux registres :

Dans la langue populaire de certaines régions, quel que soit le contexte : chaque son tour.

Dans les expressions distributives de la langue commerciale

à dix euros chaque
cent communications d'une heure chaque
ces fruits coûtent un euro chaque

Ambigüités

Sujet et objet direct

La cible de corrélation est indécidable dans ils les ont chacun interrogés.

Sujet et objet indirect

La cible de corrélation est indécidable dans ils leur ont chacun donné dix euros, mais l'emploi de à permet de trancher en faveur de l'objet indirect : ils leur ont donné dix francs à chacun.

Un chacun, tout un chacun, tout chacun

Les emplois multiples de chacun

chacun embrasse sa chacune
chacune embrasse son chacun
chacun et chacune ses zones érogènes

Chacun...l'autre


Pour l'examen de chacun dans le contexte négatif, voir la page connexe La négation verbale - aspects sémantiques.

Phénomènes lexicaux divers

Proverbes

chacun prend son bien où il le trouve
chacun voit midi à sa porte
chacun son métier, les vaches seront bien gardées
chacun pour soi, Dieu pour tous

Expressions averbales

À est facultatif

à chacun ses droits
à chacun son goût
à chacun ses idées
à chacun son tour
à chacun son métier

Chacunière

chacun retourne à sa chacunière

Sa chacune

chacun enlaçant sa chacune chacun avec sa chacune

RETOUR EN HAUT DE PAGE