HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Les pronoms démonstratifs adjectivaux (217)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Les pronoms démonstratifs adjectivaux (217)

SOMMAIRE
Morphologie
Syntaxe
Orthographe
Sémantique
Deixis physique
Deixis linguistique - renvoi à un élément récent du discours
Restrictivité et descriptivité
Corps, vêtement
Pays
L'apposition prédicative précédant son noyau
L'apposition prédicative suivant son noyau
Ce = un...précis, un certain, tel
Effet humoristique, intention de sarcasme, convivialité
Mépris, ironie, pitié, affection
Évocation, intimisme, vivacité, suspens
Formule de politesse
Un de ces / de ces de la langue familière
Pseudo-possession prédicative
Fonctions temporelles

Morphologie

§ Tableau

$ Formes simples
£ Singulier
¥ Masculin
ce / cet
¥ Féminin
cette
£ Pluriel
ces

$ Formes renforcées
£ Forme prochaine
ci placé après le nom
£ Forme lointaine
placé après le nom

§ ce, cet

La forme ce du masculin singulier s'emploie devant un nom commençant par une consonne (ce garçon) ou par une voyelle présentant une disjonction (ce héros). La forme cet du masculin singulier s'emploie devant un nom commençant par une voyelle ne présentant pas de disjonction (cet arbre) ou par un ache non aspiré (cet héroisme).

§ Dans le système que nous proposons, l'alternance ce / cet est un cas particulier de la biformité, dont la manifestation la plus importante est la liaison. Voir la page connexe Les variations phonétiques polymorphes. Il ne serait pas illogique de dire que la biformité de ce / cet est une espèce de liaison. Il en va de même pour ma / ta / sa pour nouveau / vieux / fou et pour la multiformité des numréraux cardinaux.

Orthographe

En général, on rattache ci et au syntagme nominal par un trait d'union, Si le syntagme nominal est d'une certaine longueur, le trait d'union met en péril l'interprétabilité. Dans ce cas, il vaut mieux l'omettre.

ce marchand de vin-là ce marchand de vin là

Syntaxe

§ Les pronoms démonstratifs adjectivaux peuvent qualifier les noms, les syntagmes nominaux et les syntagmes nominaux elliptiques.

§ La partie principale du pronom (ce, cet, cette, ces) et la particule de renforcement (ci, ) encadrent le syntagme nominal : cet immeuble-là.

§ Dans le cas de la pronominalisation partielle (emploi elliptique d'un adjectif ou d'un numéral), le renforcement est presque toujours obligatoire :

ces deux-ci
cet autre-là
ces bleus-là

Ce dernier peut être considéré comme une exception ou comme un syntagme indépendant. Le constituant dernier a la même force déictique que ci et .

§ Un emploi apparenté de

ce sont là des erreurs impardonnables

Voir la page connexe Ici, , là-bas, ci, çà - rubrique C'est là, ce sont là.

On pourrait faire valoir qu'il n'y a aucune différence entre le de ce sont là des erreurs impardonnables et celui de ce marchand de vin là. Le plus logique serait d'omettre le trait d'union même dans le cas de ce vin là et de considérer les formes renforcées comme des phénomènes syntaxiques plutôt que morphologiques.

Sémantique

§ Deixis physique

Le pronom démonstratif adjectival indique la position de son noyau par rapport au locuteur/scripteur ou par rapport à l'auditeur/lecteur.

§ Deixis linguistique - renvoi à un élément récent du discours

Dans les exemples qui suivent, le pronom démonstratif adjectival de la deuxième proposition renvoie à un élément de la première proposition :

l'homme est un être assoiffé de science, inquiet de ses origines et préoccupé de son avenir ; cet homme est pourtant stupide

un homme entra dans la pièce ; j'avais déjà vu cet homme auparavant

Le renvoi n'est pas nécessairement une copie de l'antécédent. Par exemple, l'abbé Untel peut être repris sous la forme de cet homme d'Église.

Dans la langue familière, ce peut signifier le prétendu X dont tu parles : quel est ce plus grand roman du siècle déjà ?

§ Restrictivité et descriptivité

La forme proche exprime obligatoirement un choix ; la forme lointaine peut servir de simple synonyme de l'article défini. On dit passe-moi ce marteau-ci, pour indiquer l'un de plusieurs marteaux ; on dit passe-moi ce marteau-là soit pour obtenir le même effet, soit pour indiquer le seul marteau. La forme proche est restrictive ; la forme lointaine est restrictive ou descriptive.

§ Corps, vêtement

Lorsque le nom concerne le corps, une partie du corps ou un vêtement, l'emploi du pronom démonstratif adjectival appartient à la langue soutenue.

ce vieux corps (= mon corps)
cette fichue colonne vertébrale m'empêche de bouger

§ Pays

Lorsqu'il s'agit du pays du locuteur ou de l'interlocuteur, ce pays produit un effet affectif. Certains grammairiens qualifient cet usage d'anglicisme.

§ L'apposition prédicative précédant son noyau

Voir l'examen de l'apposition à la page connexe Le groupe nominal - compléments - le complément nominal direct. Le pronom démonstratif peut marquer une apposition prédicative. Le sujet de l'apposition prédicative peut être exprimé soit par la méthode du discours direct, c'est-à-dire par une pause, soit par la méthode de la subordination, c'est-à-dire par le nominalisateur de subordonnée (que) ou par l'introducteur d'infinitif (de).

(Un pronom précédant physiquement son antécédent logique se dit « cataphorique ».)

Exemples avec une pause

cette phrase : « je t'aime »
cette solution : démissionner
elle ne pouvait que répéter ce mot : « empoisonnée » (Flaubert)
j'ignore ce mot : bonheur

Exemples avec un nominalisateur de proposition

à ce point que
cette hypothèse que c'est son mari qui l'a tuée
ce principe que
en ce sens que
on lui doit cette justice que
j'étais occupé par cette idée que

Exemples avec un introducteur d'infinitif

cette chance de pouvoir vivre sans travailler
cette mauvaise habitude de se ronger les ongles
ce privilège d'avoir droit à faire la vaisselle
j'ai ce bonheur de connaître le chemin

Le pronom démonstratif peut être remplacé par l'article défini, sauf dans certaines locutions figées (en ce sens que). La langue parlée préfère l'article défini.

§ L'apposition prédicative suivant son noyau

Voir l'examen de l'apposition à la page connexe Le groupe nominal - compléments - le complément nominal direct. Cette construction appartient à la langue écrite.

la mort, cette voleuse
l'homme, ce barbare furieux
l'adolescent, cet inconnu
l'informaticien, ce névrosé
Jean-Jacques, ce tison, Voltaire, ce flambeau (Hugo)
le petit père Thiers, ce paragon des vertus bourgeoises

§ Ce = un...précis, un certain, tel

pour que le christianisme fût, il a fallu que le Christ fût, naquît dans ce village, à cette date (Gracq)
je tenais pour une chance insigne que le ciel m'eût dévolu précisément ces parents, cette sœur, cette vie (Beauvoir)
mes parents du reste commençaient à lui trouver cette vieillesse anormale, excessive des célibataires (Proust)
c'était touchant de voir avec quelle déférence elle écartait de sa voix, de ses gestes, de ses propos, tel éclat de gaîté qui eût pu faire mal à cette mère qui avait autrefois perdu son enfant, tel rappel de fête, d'anniversaire, qui aurait pu faire penser à ce vieillard à son grand âge, tel propos de ménage qui aurait paru fastidieux à ce jeune savant (Proust)

§ Effet humoristique, intention de sarcasme, convivialité

cette santé, ça va ?
et ce café, est-ce pour aujourd'hui ?
et ce roman, ça avance ?
et cet examen ?
voyons ce pouls
et ce procès ?
et ces rhumatismes ?
et cette grande grammaire ?

§ Mépris, ironie, pitié, affection

ah, ces hommes qui veulent toujours avoir raison
ces princes qui nous gouvernent
ils s'offrent ces bijoux à plusieurs dizaines de millions anciens que les boutiques de luxe ont mis en vitrine pour les fêtes (Georges Marchais)
je ne suis pas de ces gens qui

Dans le registre affectif, le pronom démonstratif adjectival peut qualifier un nom propre : ce Pierre m'agace, ce Paul exagère.

Le même affect s'exprime souvent par une exclamation averbale :

ce bon docteur
ce générativiste intrépide
ce pauvre Pierre
ce pauvre type
ce sacré Pierre
ce vieux Paul
ces Parisiens
ces administrations
ces bonnes
ces gens-là
cette bêtise
cette blague
cette candeur
cette fichue Juliette
ette idée
cette méchanceté
cette question
cette surprise

Un de ces s'emploie parfois dans un registre neutre, sans affect.

un de ces médecins comme il y en a tant
c'était une de ces jolies et charmantes filles, nées, comme par une erreur du destin, dans une famille d'employés (Maupassant)

§ Évocation, intimisme, vivacité, suspens

certes quand ils étaient longuement contemplés par cet humble passant, par cet enfant qui rêvait (Proust)
ces jardins, cette eau vert et rose, ce doux soleil sur les murettes de pierre, c'était comme un printemps soudain, comme un sourire charmant de la terre (Genevoix)
cette aisance qui
cette élégance qui
et cette Zoé qui ouvrait toujours ! (Zola)
Monique m'offrait ses petites mains et ce petit sein dur (H. Bazin)
souviens-toi de nos vacances, cette mer, ce sable, ce ciel
te rappelles-tu cette nuit, sur ce banc ?
tu as vu ces dessins animés, quand
tu te souviens de ce petit bistrot rue de Plaisance

Pour ajouter à la vivacité d'une histoire qu'on raconte, on peut présenter les caractères par la formule [ce / cette * nom] :

c'est l'histoire de ce juif à qui le pape accorde une audience

§ Formule de politesse

Le pluriel de Monsieur, Madame et Mademoiselle absolus employés à la troisième personne est ces messieurs, ces dames et ces demoiselles.

si ces messieurs veulent me suivre
tu prendras leurs ordres, à ces messieurs-dames
et pour ces messieurs, qu'est-ce que ce sera ?
ces demoiselles Auger (Flaubert)

La politesse peut tourner en ironie :

ces messieurs n'aiment pas la musique quand ils font leur partie (Sartre)

§ Un de ces / de ces de la langue familière

Dans la langue familière, un de ces et de ces expriment un jugement (de l'étonnement, de l'admiration, du mépris) à propos d'un cas extrême ou d'un excès. Un de ces et de ces sont le singulier et le pluriel du même indéfiniteur (bien que ces soit un définiteur). La paraphrase de un de ces est un...remarquable ; la paraphrase de de ces est des...remarquables. Dans un de ces, le mot un est un pronom indéterminé : voir la page connexe Syntaxe et sémantique des pronoms indéterminés.

Un de ces

elle a fait un de ces gigots d'agneau
il a un de ces appétits
il a un de ces tempéraments
il faisait une de ces têtes
il roulait à une de ces vitesses
il te lui a donné un de ces coups
il tient une de ces bitures
j'ai reçu un de ces savons
j'ai un de ces rhumes de cerveau
j'ai une de ces envies de pleurer
j'ai une de ces envies
j'ai une de ces faims
j'ai une de ces fringales
j'ai une de ces frousses
j'ai une de ces migraines
je te promets une de ces fessées
sur nous pesa un de ces silences anglo-saxons (Morand)

De ces

les mères ont de ces étourderies (France)

Voir la discussion de cette construction énigmatique à la page connexe L'article prélévatif - rubrique Les contextes syntaxiques de l'article prélévatif.

Dans cette construction de la langue familière, un de ces se comporte en adjectif singulier du point de vue de l'accord : voir la page connexe Syntaxe et sémantique des pronoms indéterminés.

un de ces mal de tête
il a un de ces caractère(s) brutal
il a un de ces timbre(s) guttural

On notera que un de ces et un de ses sont parfois interchangeables.

§ Pseudo-possession prédicative

Voir l'examen détaillé de la pseudo-possession prédicative (cette chienne de vie, cette saleté de temps) à la page connexe Le groupe nominal - compléments - la possession prédicative.

§ Fonctions temporelles

Le pronom démonstratif adjectival peut exprimer

$ la proximité par rapport au moment de la parole (à cet instant, à cette heure, cette année),

$ la proximité par rapport au moment où se déroulent les faits racontés (à cette époque),

$ un passé récent ou un proche avenir (ce soir, cette semaine, cet été)

$ un avenir indéfini (un de ces jours, un de ces après-midi)

Pour marquer explicitement qu'il s'agit de la proximité par rapport au moment de la parole, on emploie les formes à ci : ces jours-ci, ces proches jours-ci. Pour marquer explicitement qu'il s'agit de la proximité par rapport au moment où se déroulent les faits racontés, on emploie les formes à .

L'emploi de est obligatoire dans les compléments adverbiaux sans préposition (cette nuit-là). La particule peut être omise si l'adverbe est introduit par une préposition (à cette époque) ou si l'expression temporelle est dans une autre position que la position adverbiale (je me souviens de ce dimanche, ce dimanche est un mauvais rêve).

Si le nom est suivi d'une épithète, l'emploi de n'est pas possible : à ce moment tant attendu.

Dans certaines régions, notamment à Paris, tend à supplanter ci lorsqu'on veut indiquer explicitement qu'il s'agit de la proximité par rapport au moment de la parole.

Le pronom démonstratif adjectival des dates (ce 15 mars 2004) n'a plus cours dans la langue commune, mais il est vivant dans la langue juridique.

RETOUR EN HAUT DE PAGE