HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Les fonctions des formes disjointes (193)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Les fonctions des formes disjointes (193)

SOMMAIRE
La règle fondamentale des formes conjointes et disjointes
Asymétrie des séries conjointe et disjointe
Particularité morphologique
Arguments du syntagme prépositionnel
Échappatoire pour les groupes interdits
Thématisation et détachement
Syntagmes disjoints étendus
Éléments corrélés
Thématisation appuyée
Positions rhématisées
Coordination des pronoms personnels
Isolation, ellipses, emplois averbaux
Comparaison
Ne...que...
Opposition
Apostrophe
Avec l'infinitif de surprise et d'indignation
Avec l'infinitif narratif
Inversion de sujet
Complément prédicatif
Mise en relief
Participe absolu
Le nom personne et le pronom personnel disjoint

La règle fondamentale des formes conjointes et disjointes

Voir la page connexe Les trois poids nominaux et les pronoms personnels disjoints élargis.

Asymétrie des séries conjointe et disjointe

Le pronom personnel conjoint a trois cas formels : le cas sujet, le cas objet direct et le cas objet indirect.

Le pronom personnel disjoint a une seule forme par personne. Cette forme assure trois fonctions : le cas sujet, le cas objet direct et le cas prépositionnel.

Le pronom personnel disjoint n'a pas de cas objet indirect. Il a un cas objet indirect supplétif, à savoir le syntagme prépositionnel [à * forme-disjointe]. Ce syntagme a donc deux rôles : un rôle datif et un rôle locatif. Cette particularité de la préposition à entraîne la concurrence du pronom personnel conjoint lui / leur et du pronom prépositionnel conjoint y. Voir la page connexe La division du travail entre lui/leur et y.

Le pronom personnel conjoint n'a pas de cas prépositionnel. C'est toujours des formes disjonctives qu'il faut se servir dans les syntagmes prépositionnels.

Particularité morphologique

On remplace la forme conjointe par la forme disjointe lorsque le pronom objet direct ou objet indirect est à la première ou à la deuxième personne du singulier et que le verbe est à l'impératif affirmatif, sauf devant en et y. Cette règle fait partie à la fois des règles de base des formes conjointes et des règles spécialisées des formes disjointes.

suivez-moi
parlez-moi d'amour
parlez-m'en
mets-t'y

Arguments du syntagme prépositionnel

Les prépositions élémentaires exigent la forme disjointe des pronoms personnels. Cela ne veut pas dire que le syntagme [préposition * pronom personnel disjoint] soit toujours permis : on se sert des pronoms prépositionnels lorsque l'argument de la préposition est un chose : voir la page connexe Les antécédents du pronom personnel.

Échappatoire pour les groupes interdits

L'emploi des formes disjointes peut servir d'échappatoire pour les règles des groupes interdits. Voir la page connexe Les règles de base des formes conjointes - détails. On dit

je me présenterai à lui
je vous recommanderai à elle
la question s'est posée à nous
le seul moyen qui s'offre à eux
la vérité s'est révélée à elle

car on ne peut pas dire

*je me lui présenterai
*je vous lui recommanderai
*la question nous s'est posée
*le seul moyen qui se leur offre
*la vérité se lui est révélée

Dans un groupe interdit, la forme conjointe à sacrifier (c'est-à-dire à convertir en forme disjointe) est toujours l'objet indirect. On dit je me présenterai à lui, et non pas *je lui présenterai moi.

Cependant, si l'objet direct est élargi, il cède le statut conjoint à l'objet indirect.

il me rappelait toi à cet âge
te figures-tu nous, nous attendant, nous cherchant dans la foule, nous retrouvant et partant ensemble ? (Flaubert)

La règle que nous venons d'énoncer n'est pas applicable à certains types de datifs qui n'existent que comme formes conjointes. Voir les datifs spécialisés à la page connexe Les fonctions du cas objet indirect. Il peut donc y avoir un conflit insoluble entre la règle du sacrifice obligatoire de l'objet indirect et la règle de la présence obligatoire de certains types de datifs conjoints.

On ne peut dire à un bébé ni *on va te lui mettre dans les bras, parce que le groupe te lui est interdit, ni *on va te mettre à lui dans les bras, parce que l'action dirigée sur les parties du corps exige la présence d'un objet indirect conjoint.

On échappe à la règle des groupes interdits par l'emploi des formes disjointes, mais il n'y a aucune astuce syntaxique analogue pour contourner deux règles qui font partie du système factitif, notamment la règle de la non troisième personne et la règle du datif sous-jacent. Voir ces deux règles du système factitif aux pages connexes La syntaxe des numéraux ordinaux, Pronominalisation factitive - l'objet indirect sous-jacent. Les formes disjointes ne constituent donc pas une panacée pour éviter l'infraction à n'importe quelle règle concernant les formes conjointes. Seul le problème des groupes interdits par les règles de base des pronoms personnels conjoints admet cette solution.

Thématisation et détachement

Voir la page connexe Détachement et thématisation.

Syntagmes disjoints étendus

Les types

Même variable peut suivre moi, toi, lui, nous, vous, eux, elles, soi. Voir les pages connexes Même, La réflexivité.

Autres peut suivre nous, vous, eux, elles. Voir la page connexe Autre. Les pronoms personnels pluriels appuyés par autres soulignent la cohésion d'un groupe ou l'opposition entre deux groupes. Eux autres et elles autres sont familiers ou populaires.

Les pronoms personnels pluriels appuyés par autres peuvent être suivis d'une apposition : nous autres travelos catholiques, vous autres sarko-trotskistes.

Dans la langue populaire, nous autres et vous autres peuvent remplacer nous et vous même en l'absence de la nuance d'opposition obligatoire dans la langue commune. La langue populaire permet seuls, tous, mêmes et les numéraux cardinaux après nous autres, vous autres et eux autres / elles autres.

Un autre moi-même est un tour littéraire.

[Nous * nom] se construit de quatre façons:

nous autres catholiques
nous autres, catholiques
nous catholiques
nous les catholiques

Seul variable peut suivre tous les pronoms personnels disjoints.

Voir l'examen détaillé de la série lui seul à la page connexe Seul - mot multifonctionnel - rubrique Seul et les pronoms personnels disjoints. En particulier, on y trouvera l'examen de la locution à lui (tout) seul.

Pour le syntagme [pronom-disjoint * numéral-ordinal], voir la page connexe La syntaxe des numéraux ordinaux - rubrique Appartenance à un groupe non ordonné.

il admit immédiatement, lui troisième, mon point de vue
il s'en aperçut, lui troisième
on le ramassait, sous les balles, lui troisième

Les emplois de tous / toutes avec nous, vous, eux, elles :

nous tous
nous tous
eux tous
elles toutes
nous tous Européens
nous tous quatre

Les emplois des numéraux cardinaux avec nous, vous, eux, elles :

nous trois vous embrassons
nous deux nous n'avons pas besoins de mots
vous deux, je vous estime
nous viendrons tous deux
ils sont malheureux tous deux
j'adresse une prière à tous trois

à nous deux
à eux deux

Les pronoms personnels conjoints ne peuvent être suivis directement ni de aussi ni de non plus. Il faut reprendre les formes disjointes de ces pronoms pour appuyer non plus et aussi :

*il non plus n'a pas compris il n'a pas compris lui non plus.

Avec les pronoms personnels qui sont à la fois conjoints et disjoints, les deux solutions sont possibles : nous non plus ne l'avons pas vu et nous ne l'avons pas vu nous non plus.

Aussi peut suivre tous les pronoms disjoints. Voir la page connexe Aussi - mot multifonctionnel.

Un pronom disjoint peut être suivi d'une épithète descriptive :

lui, toujours si discret

Un pronom disjoint peut être suivi d'une subordonnée relative descriptive.

elle reviendra chez moi, qui l'aime
lui, qui se dit si honnête
moi, qui lui ai tout appris
moi, qui pensais lui rendre service
ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais (Baudelaire)
toi, qui sais tout
vous qui avez beaucoup voyagé, vous avez acquis une large expérience de la vie

On verra tout à l'heure une remarque sur ce syntagme.

Syntagmes mineurs

tout lui-même se souleva
moi tout entière

pauvre moi
pauvre de moi

Le caractère endocentrique des syntagmes disjoints étendus

Les syntagmes disjoints étendus sont endocentriques. Leur comportement de pronom disjoint se manifeste dans plusieurs contextes.

Les syntagmes disjoints étendus peuvent occuper des positions prépositionnelles.

elle parle de nous autres
elle parle de nous deux
elle pense à nous autres
elle pense à nous deux
elle reviendra chez moi, qui l'aime
on en offrira à eux seuls
on en offrira à eux tous

Les syntagmes disjoints étendus ne peuvent pas remplacer à eux seuls les formes conjointes objets directs.

*elle photographiait nous autres
*elle a vu vous deux
*elle n'oubliera pas moi, qui l'aime

Pour corriger ces trois propositions agrammaticales, il faut introduire des pronoms conjoints :

elle nous photographiait nous autres
elle vous a vus vous deux
elle ne m'oubliera pas moi, qui l'aime

Les pronoms personnels qualifiés par une relative discriptive

Pronominalisons ses parents dans elle parle souvent avec ses parents, qui sont toujours impatients de la voir. Nous obtenons elle parle souvent avec eux, qui sont toujours impatients de la voir. De même, la pronominalisation de il pense souvent à ses cousines, qui sont parties dans un pays lointain donne il pense souvent à elles, qui sont parties dans un pays lointain. Dans ces deux propositions, les verbes parler et penser régissent des compléments prépositionnels, qui ne peuvent être que disjoints. Ces pronoms disjoints, à leur tour, peuvent être qualifiés par des subordonnées relatives descriptives. Tout cela n'a rien d'extraordinaire.

Lorsque le verbe de la principale régit l'objet direct, et non pas une préposition, l'affaire se corse. Le verbe connaître étant transitif, la pronominalisation de elle connaît tes amis, qui sont intelligents devient problématique : *elle connaît eux, qui sont intelligents viole la règle fondamentale de l'emploi des pronoms conjoints et *elle les connaît, qui sont intelligents est agrammatical, puisqu'un pronom conjoint ne peut pas être qualifié. La solution est elle les connaît eux, qui sont intelligents. Le pronom conjoint doit être renforcé par un pronom disjoint, dont la seule fonction est de servir d'antécédent à la relative. Pour le cas des pronoms conjoints qualifiés par une relative, voir la page connexe La relativation prédicative étendue.

Éléments corrélés

Pour une vue d'ensemble de la corrélation et des éléments corrélés avec les compléments du verbe, se reporter à la page connexe La corrélation.

Les pronoms personnels disjoints peuvent être intercalés dans certaines positions, pour renforcer le mot auquel ils se rapportent ou pour placer ce mot dans une certaine perspective. Les pronoms personnels disjoints corrélés peuvent se rapporter au sujet, à l'objet direct et au complément prépositionnel. La cible de corrélation typique est le sujet.

Pierre aurait dû participer au concours, lui aussi =
Pierre, lui aussi, aurait dû participer au concours =
Pierre aurait dû participer, lui aussi, au concours

Thématisation appuyée

Pour l'examen du rôle des pronoms personnels disjoints dans la thématisation appuyée, se reporter à la page connexe Les trois poids nominaux et les pronoms personnels disjoints élargis - rubrique La thématisation appuyée.

Positions rhématisées

Les pronoms personnels conjoints ne peuvent pas occuper une position rhématisée :

*le coupable est il le coupable est lui
*bien sûr, il y a il bien sûr, il y a lui

Coordination des pronoms personnels

Sujet

*il et elle partiront bientôt lui et elle partiront bientôt

*Pierre et il partiront bientôt Pierre et lui partiront bientôt

*ma femme et je trouvons que ma femme et moi trouvons que

ma femme et je sommes heureux de vous féliciter
ma femme et moi, nous sommes heureux de vous féliciter

Objet direct

*Pierre le et la voit Pierre les voit, lui et elle,

*elle te et Pierre connaît elle vous connaît, toi et Pierre

*il me et te voit il nous voit, moi et toi

Objet indirect

cela vous rappellera à Pierre et à toi mon anniversaire

Et...et..., ni...ni...

elle vous connaît et toi et elle
je vous ai donné des exemplaires et à toi et à elle

elle ne connaît ni toi ni elle
je n'ai donné d'exemplaire ni à toi ni à elle

Une construction sans conjonction

Une construction sans conjonction dans la langue populaire de certaines régions : moi mes copines (Sarraute)

Isolation, ellipses, emplois averbaux

Si le pronom n'est pas attaché directement au verbe, il ne peut être que disjoint.

qui l'a dit ? - moi
qui a-t-on choisi ? - moi
et moi ?
lui d'abord, elle ensuite
moi député ?
moi, les maths, vous savez

Comparaison

cette situation me pèse autant qu'à toi
elle est plus intelligente que lui
elle plaît autant à lui qu'à son frère
je cours plus vite que toi
une jeune fille qui lui plaisait plus qu'à eux

Les connecteurs de comparaison que et comme ont un comportement proche de celui des prépositions.

Ne...que...

Objet direct : on ne regardait que lui

Objet indirect : il ne fait la cour qu'à elle

Sujet existentiel : il n'y a que toi

Opposition

Pierre préfère les carottes et moi, les olives

Apostrophe

hé, toi, suis-moi

Avec l'infinitif de surprise et d'indignation

moi, renoncer à ce projet, jamais !
moi, trahir mon protecteur !
moi, programmer en Cobol !
moi, épouser une Portugaise juive !

La première personne est la plus courante, mais les autres personnes ne sont pas exclues.

Voir l'examen de cette construction à la page connexe La subordination - l'emploi des modes - l'infinitif - rubrique Le sujet de l'infinitif.

Avec l'infinitif narratif

et lui de se remettre au travail

Inversion de sujet

Inversion existentielle

Les formes disjointes peuvent être employées comme sujets existentiels postposés.

il nous faut toi
il y a toi
il y a toujours elle
qui te faut-il ? - il me faut moi-même
il n'y a que toi

Inversion rhématisatrice

Les deux propositions Pierre est mon meilleur ami et mon meilleur ami est Pierre ont Pierre pour sujet et mon meilleur ami pour prédicat. Les deux propositions diffèrent par la distribution des rôles de thème et de rhème. Dans mon meilleur ami est Pierre, mon meilleur ami est le prédicat-thème et Pierre est le sujet-rhème. Cette proposition ne peut pas être pronominalisée directement avec un pronom de deuxième personne à la place de Pierre : *mon meilleur ami es toi. Il faut recourir à une astuce syntaxique, notamment au détachement : mon meilleur ami, c'est toi. La version réfléchie : mon meilleur ami, c'est moi-même.

Dans qui est là? - c'est moi, la paraphrase de c'est moi est je suis la personne qui frappe à la porte. Donc moi est le sujet-rhème et ce est le prédicatif-thème.

Complément prédicatif

Première et deuxième personnes

On emploie la forme disjointe dans un complément prédicatif pour établir l'identité d'une personne au moyen d'un pronom personnel.

ce fanatique, ce n'est plus toi
je ne suis plus moi
je serais heureux d'être vous
si j'étais vous (ou si j'étais de vous)
si j'étais vraiment moi-même
soyez moi
tu es bien toi

Troisième personne

Voir l'examen détaillé du cas complément prédicatif à la page connexe Les fonctions du cas complément prédicatif.

Les pronoms conjoints prédicatifs (le, la, les) ne s'intercalent pas entre le sujet ce et le verbe être, donc il faut se servir de la forme disjointe correspondante dans ce cas.

sont-ce là vos habits ? ce sont eux (*ce les sont)

Mise en relief

Sujet

c'est toi qui....

Objet direct

c'est toi que je vois dans ce rôle
c'est moi-même que j'ai choisi pour ce rôle

Objet indirect

c'est à toi que je pose cette question
c'est à toi-même que tu devrais poser cette question

Participe absolu

lui parti
elle conquise
eux persuadés
vous absente
elle disparue
son père épousa, lui déjà âgé, une demoiselle déjà sur le retour (Régnier)

Le nom personne et le pronom personnel disjoint

Le nom personne précédé d'un pronom possessif a la valeur d'un pronom personnel disjoint :

le don de ma personne = le don de moi-même

j'aurai toujours ta personne (Flaubert) = je t'aurai toujours, toi

ma modeste personne = moi, modeste, je

RETOUR EN HAUT DE PAGE