Les antécédents du pronom personnel
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Les antécédents du pronom personnel (170)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Les antécédents du pronom personnel (170)

SOMMAIRE

Renvois

Voir la page connexe Les syntagmes pronominaux - introduction pour un examen détaillé des types d'antécédent.

Pour l'examen du statut biologique des pronoms prépositionnels, voir aussi les pages connexes Syntaxe et sémantique des pronoms prépositionnels, La division du travail entre lui/leur et y, En - pronominalisation prépositionnelle - introduction. En première approximation, les antécédents des pronoms prépositionnels sont non humains.

Nous examinons les limitations des emplois des pronoms personnels avec de à la page connexe Emplois généraux de de - [nom-1 * de * nom-2] - rubrique Limitations du syntagme [possession * de * possesseur].

Statut biologique des pronoms personnels

Les animaux domestiques peuvent être assimilés aux choses ou aux personnes. C'est une question pragmatique plutôt que grammaticale.

Les formes conjointes

Formes conjointes sujet et objet direct

Les formes conjointes sujet et objet direct de la troisième personne ne connaissent pas la distinction personne-chose. Une forme conjointe sujet ou objet direct de la troisième personne prise hors contexte n'a pas de statut biologique précis : elle me plaît beaucoup peut se rapporter à ta cousine ou à cette symphonie.

Forme conjointe objet indirect


Les formes disjointes

Une forme disjointe prise hors contexte fait penser surtout à une personne. Dans la position de sujet et, à la rigueur, dans la position d'objet direct, une chose peut être représentée par un pronom personnel disjoint, Dans la position d'argument de préposition, les choses représentées par les pronoms personnels disjoints sont rares, surtout dans la langue parlée.

ce livre-là, elle ne lit plus que lui
elle avait enlevé son collier et jouait avec lui
lorsque je suis allongé, je vois le ciel et je ne vois que lui (Camus)
ses vêtements étaient restés dehors et la pluie tombait sur eux
son avant-dernier film m'avait bouleversé, mais alors son dernier film, lui, me laisse froid
ton ordinateur est plus performant que le mien, mais ton téléphone, lui, est nettement inférieur au mien

?ce cheval est fougueux, ne vous approchez pas de lui (en)
?cette réponse, il ne faut plus compter sur elle (dessus)
?cette table n'est pas solide, ne vous appuyez pas sur elle (dessus)
?j'ai besoin d'eux (de ma voiture et de mon portable - en)
?je ne trouve pas mes lunettes, je n'y vois pas sans elles (?sans)
?je suis complètement accro à mon téléphone, je vais même aux chiottes avec lui (avec)
?les lacets de cuir vous lâchent juste le jour où vous avez besoin d'eux (Giraudoux)
?un cierge brûlait, et une femme se tenait agenouillée devant lui (Loti)

La solution est fournie par les pronoms prépositionnels :

il ne faut plus compter dessus
je n'y vois pas sans (cela)
je suis complètement accro à mon téléphone, je vais même aux chiottes avec
ne vous appuyez pas dessus
ne vous en approchez pas
un cierge brûlait, et une femme se tenait agenouillée devant

Les choses abstraites se trouvent représentées par des pronoms personnels disjoints plus souvent que les choses tangibles : la guerre, on ne parle que d'elle, le théâtre, je m'intéresse à lui. Les pronoms personnels disjoints se rapportent aux objets sans difficulté dans les constructions réfléchies : l'image porte en elle une vertu de persuasion, la musique tourne sur elle-même.

On rencontre parfois dans la langue écrite des arguments de préposition qui sont des pronoms personnels disjoints représentant des choses tangibles. C'est un usage un peu recherché, mais qui peut être légitimé par un effet de personnification.

il jouissait d'elles (des possessions)
il s'était cramponné à lui (au volant)

En résumé

Certaines règles concernant l'emploi des pronoms personnels disjoints sont incontournables et absolues (par exemple avec ne...que...). Dans tels cas, l'emploi du pronom personnel disjoint est la seule solution.

Se servir de en et de y avec les choses si possible.

Se servir des autres pronoms prépositionnels avec les choses si possible.

S'il n'y a pas de pronom prépositionnel associé avec la préposition, essayer les pronoms démonstratifs avec les choses (cela etc.).

La personnification d'un objet ou l'attachement personnel à un objet favorisent l'emploi des pronoms personnel disjoint.

Le cas sujet et le cas objet direct des pronoms personnels disjoints sont plus fréquents que les cas prépositionnels.

Les règles varient selon les registres.

L'antécédent phrastique et l'antécédent fraîchement établi

Comparons les deux phrases j'ai menti et je le regrette et *j'ai menti et il me fait de la peine. Dans les deux phrases, j'ai menti est un antécédent phrastique. Dans la première, j'ai menti est l'antécédent d'un objet direct; dans la deuxième, j'ai menti est l'antécédent d'un sujet. La deuxième version est agrammaticale. La forme correcte du pronom sujet se rapportant à un antécédent phrastique est ce / ça. Autre exemple : *mes fils se shootent et il m'inquiète énormément.

On observe un phénomène analogue lorsque l'antécédent vient justement d'être introduit das le discours : hier soir j'ai fait la connaissance du grand patron à l'Opéra pendant l'entracte ; c'est un type charmant et spirituel. Le pronom ce s'impose ; il ne peut pas avoir pour antécédent un élément qui vient justement d'être introduit dans le discours.

Antécédents pronominaux indéterminés et exhaustifs

Tout pronom animé peut être un antécédent de la série il.

chacun a dit qu'il viendra à coup sûr
quelques-unes ont dit qu'elles viendront à coup sûr
personne n'a dit qu'il viendra à coup sûr

RETOUR EN HAUT DE PAGE