PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Les syntagmes pronominaux - introduction (168)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Les syntagmes pronominaux (167)

PAGES SŒURS
Les syntagmes pronominaux - introduction (168)

SOMMAIRE
La définition introuvable des pronoms
Les groupes de pronoms
Renvois
Les types d'antécédent
Les relations interpronominales
Les quasi-pronoms
La pronominalisation bloquée

La définition introuvable des pronoms

« Pronom » veut dire « substitut de nom ». Les pronoms ne sont ni tous substituts ni tous nominaux. Force est donc de constater que l'étiquette « pronom » collée à certains groupes de mots est arbitraire. Cependant, ces groupes existent. Leur existence est fortement garantie par l'intuition. Ils forment une nébuleuse. Ils partagent certaines caractéristiques. Le terme « pronom » est utile en ce que les catégories pronominales permettent d'articuler des règles. Pour un phénomène qu'il serait impossible d'analyser sans faire appel à l'idée de pronom, voir la page connexe Le pronom nominal qualifié.

Les groupes de pronoms

Nous divisons les pronoms en treize groupes :

§ les pronoms personnels
§ les pronoms impersonnels
§ les pronoms possessifs
§ les pronoms démonstratifs
§ les pronoms prépositionnels
§ les pronoms interrogatifs
§ les pronoms relatifs
§ les pronoms exhaustifs
§ les pronoms indéterminés
§ les pronoms d'identité et d'altérité
§ les pronoms conégateurs exhaustifs
§ les pronoms conégateurs concessifs
§ le complexe l'un...l'autre

Nous n'employons pas le terme « pronom indéfini ».

Renvois

Nous rangeons neuf groupes pronominaux dans la présente section majeure. Quatre groupes pronominaux sont représentés ici par des renvois.

§ Voir les pronoms interrogatifs à la page connexe La proposition interrogative.

§ Voir les pronoms relatifs à la page connexe Les pronoms relatifs.

§ Voir les pronoms conégateurs exhaustifs à la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs exhaustifs.

§ Voir les pronoms conégateurs concessifs à la page connexe La négation verbale - conégateurs - les conégateurs concessifs.

Les types d'antécédent

§ Antécédent syntaxiquement déterminé

L'antécédent d'un pronom peut être syntaxiquement déterminé :

le livre que je viens d'acheter
ma sœur, elle est très belle
Pierre et Paul se détestent l'un l'autre

§ Antécédent déictique

L'antécédent peut être visualisé ou indiqué du doigt : ceci n'est pas une pipe, regarde-moi ça. Ce type d'antécédent est appelé déictique.

§ Antécédents de la première et de la deuxième personne

Les pronoms personnels de la première et de la deuxième personne ont des antécédents fixés par les conventions pragmatiques du dialogue humain.

§ Antécédent imprécis

Le pronom peut renvoyer à un constituant spécifique d'une autre proposition. Dans ce cas, l'antécédent est appelé imprécis : Mon père vient d'arriver. Son voyage était très long. Il est fatigué. En principe, il pourrait renvoyer au voyage ou au père. L'interprétation est extragrammaticale.

§ Antécédent phrastique

Si l'antécédent renvoie à un fait exprimé par une autre proposition, nous disons qu'il est phrastique.

j'ai donné ma démission et j'en suis fier
j'ai menti et je le regrette
il m'admire, mais je ne le mérite pas

§ Antécédent métadiscursif

Le pronom démonstratif proche et le pronom démonstratif lointain peuvent représenter deux éléments de la proposition. Évidemment, ces éléments linguistiques représentent, à leur tour, des éléments de la réalité. Dans la proposition J'ai vu Pierre et Paul qui se disputaient. Celui-ci est plus intelligent que celui-là., les deux pronoms représentent les éléments linguistiques Paul et Pierre, qui représentent les personnes Paul et Pierre. Autre exemple : ceci explique cela. Le pronom proche a l'élément plus récent pour antécédent. Le pronom lointain a l'élément moins récent pour antécédent.

Nous empruntons cette remarque amusante à Wilmet(2003) p.276 : « Lucie suivait Louise. La première portait sa Barbie...Qui porte la Barbie ? Lucie, première par ordre de citation, ou Louise, première par ordre de procession ? ». La première interprétation est l'interprétation « de dicto », la seconde, celle « de re ».

§ La subordonnée relative autonome

Dans la subordonnée relative autonome, le pronom relatif n'a pas d'antécédent.

qui dort dîne
qui vivra verra
pour qui sonne le glas
je vais où tout le monde va

§ Antécédent pronominal

L'antécédent lui-même peut être un pronom : celui qui, certains, qui, là où.

§ Antécédent antéposé, antécédent postposé

La plupart des antécédents précèdent le pronom. L'antécédent peut aussi être postposé :

elle est bien, Marie
pourquoi ne vient-il pas, Pierre ?

§ Antécédents humains et non humains (statut biologique)

Voir les pages connexes Les antécédents du pronom personnel, En - pronominalisation prépositionnelle - introduction.

Les relations interpronominales

Les types de pronoms sont étroitement intriqués.

§ Les pronoms prépositionnels ont des comportements personnels et démonstratifs. En, y, dessus, dedans représentent des pronoms personnels ou des pronoms démonstratifs.

§ Les pronoms possessifs et le pronom prépositionnel en se concurrencent dans la représentation des possesseurs.

§ Les pronoms personnels disjoints et les pronoms prépositionnels se concurrencent : le cas objet indirect disjoint ne peut être exprimé qu'à l'aide d'une préposition.

§ Le pronom impersonnel se concrétise sous les formes on, nous, vous, notre, votre, son et soi.

§ Le pronom personnel soi peut représenter le pronom impersonnel on, les pronoms exhaustifs chaque, chacun, tout le monde, aucun et le conégateur exhaustif personne.

§ L'un...l'autre est un complexe multifonctionnel. Voir la page connexe Syntaxe et sémantique du complexe l'un...l'autre.

§ La catégorie des mots conjoints comprend les pronoms personnels conjoints, les pronoms prépositionnels en et y, le pronom impersonnel on et le pronom démonstratif ce. (Le négateur ne est conjoint, mais il n'est pas pronominal.)

§ Les mots flottants cohabitent avec les mots conjoints au sein de l'agglomérat verbal : ne rien lui donner.

§ Le pronom personnel il et le pronom démonstratif ça se concurrencent comme sujets des verbes impersonnels.

§ Le pronom personnel il et le pronom démonstratif ce / ça se concurrencent comme sujets postiches représentant certains sujets inversés.

§ Avec certains objets indirects spécialisés, les pronoms personnels conjoints remplacent les pronoms possessifs : je me lave les mains.

§ Pour la relation entre les pronoms démonstratifs et les pronoms d'identité et d'altérité, voir la page connexe Pronoms démonstratifs divers - introduction.

§ Les pronoms interrogatifs et les pronoms démonstratifs se concurrencent dans l'exclamation : qu'elle est belle / elle est si belle.

§ Certains pronoms démonstratifs ont un comportement de pronom relatif : tel que est proche de comme, tant que est le pronom relatif suppléant combien.

§ Le pronom relatif à antécédent phrastique peut être paraphrasé par un pronom démonstratif :

nous nous sommes à peine mis à table, quand un orage éclata =
nous nous sommes à peine mis à table et à ce moment précis un orage éclata.

§ Les pronoms interrogatifs et les pronoms démonstratifs se concurrencent dans le système de subordination concessive : aussi riche qu'il soit, quelle que soit la raison de son départ.

§ La relation entre les pronoms interrogatifs et les pronoms relatifs

Les pronoms interrogatifs et les pronoms relatifs se chevauchent. Presque tous les pronoms relatifs sont aussi des pronoms interrogatifs et presque tous les pronoms interrogatifs sont aussi des pronoms relatifs.

La subordination relative et l'interrogation exigent l'extraction du pronom.

tu as passé le week-end où
où as-tu passé le week-end ?

tu as passé le week-end à endroit x
l'endroit où tu as passé le week-end

Dans la relativation profonde et dans l'interrogation profonde, le nominalisateur que est remplacé par qui en cas d'extraction du sujet :

l'ami que je crois qui viendra ce soir
qui crois-tu qui viendra ce soir ?

La relativation et l'interrogation ont la cohésion du syntagme [nom-1 * de * nom-2] en commun : le possesseur ne peut pas être extrait sans la possession.

Le système de pronoms interrogatifs emprunte deux membres au système de pronoms relatifs. La conjonction de la subordonnée interrogative est ce qui si la cible d'interrogation est sujet non humain et ce que si la cible d'interrogation est complément non prépositionnel non humain.

dis-moi ce qui se passe
dis-moi ce que tu veux

Pour les transformations de certaines subordonnées interrogatives en subordonnées relatives, voir la rubrique La subordonnée interrogative transformée en relative de la page connexe La subordonnée interrogative partielle fléchie et la page connexe La subordonnée relative infinitive de besoin et recherche.

Dans la phrase quant à où il avait appris, j'aurais pu en dire long (Rochefort), quant à où a deux paraphrases possibles, l'une interrogative (quant à la question de savoir où), l'autre relative (quant à l'endroit où).

La méthode périphrastique d'interrogation réduit l'interrogation partielle à la subordination relative.

Les quasi-pronoms

Dans de nombreuses langues du monde, on trouve une zone d'ombre entre grammaire et lexique, habitée par des quasi-pronoms. Ce sont des mots qui ressemblent à des pronoms sans être pleinement grammaticalisés comme tels. Grevisse étudie en détail les quasi-pronoms du français. Ils méritent d'être mentionnés ici.

§ Quasi-pronoms d'identité

dito
également
idem
item
itou
pareillement

§ Quasi-pronoms d'altérité

et alii
et cetera
et consorts

§ Quasi-pronoms exhaustifs

et compagnie
et le reste
et patati et patata
et tout apparenté
et tout le tralala
et tout le tremblement
tutti quanti

§ Quasi-pronoms personnels

bibi
ma pomme
mézigue
tézigue

§ Quasi-pronoms relatifs

chose qui (équivaut à ce qui)
chose dont (équivaut à ce dont)

La pronominalisation bloquée

Certains syntagmes à forte cohésion bloquent la pronominalisation de leur complément. Le complément, étant caché, ne peut pas fonctionner comme antécédent. Nous n'allons pas examiner par le menu les syntagmes à forte cohésion et les pronoms qui présentent ce phénomène de bloquage. Nous nous bornons à présenter quelques exemples.

*chaque père de famille en est le pontife (famille est bloqué)
*elle fondait en larmes et moi, je ne pouvais en verser (Sand - larmes est bloqué)
*oncle de la future reine d'Angleterre, le roi Léopold, s'y rendait fréquemment (Agleterre est bloqué)
*je n'ai pas le temps de m'étendre en détails, mon assistant vous les donnera (détails est bloqué)
*le projet rocardien a plu, et son équipe est satisfaite (Rocard est bloqué)
*le projet rocardien a plu, mais lui n'est pas satisfait (Rocard est bloqué)

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)