HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Verbes multistructurels - venir (156)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Verbes multistructurels - venir (156)

SOMMAIRE
Spectre sémantique
Se déplacer en s'approchant
Se propager
Atteindre une limite
Provenir, procéder de
Être lié à une cause
Se détacher
Pousser
Occuper une place dans une série
Approcher dans le temps
Surgir dans l'esprit
Être en préparation, faire du progrès
Faire un choix de carrière
Locutions et proverbes
Spectre grammatical
[venir * infinitif]
[venir * pour * infinitif]
[venir * à * infinitif]
[venir * de * infinitif]
en venir à
y venir
s'en venir
Inversion du sujet
[faire * venir]
à venir
mal venu
premier venu et cie.
venir régissant le datif
L'expression obligatoire du mouvement

Spectre sémantique

Se déplacer en s'approchant

La cible du déplacement peut être marquée par les prépositions à, chez, vers, en, dans, sur, jusqu'à, auprès de.

il est venu à moi pour me demander si
il est venu au socialisme sur le tard
il est venu dans mon bureau
il est venu sur mes genoux
il ne vient jamais aux réunions
il venait sur nous l'air furieux
il vient chez nous tous les jeudis
le camion venait droit sur nous

Se propager

l'odeur vient jusqu'à nous
la lumière vient jusqu'à nous
le bruit vient jusqu'à nous
ses paroles sont venues aux oreilles du patron
une bouffée de chaleur lui vint au visage

Atteindre une limite

il me vient à l'épaule
il ne vient pas à la cheville de
l'eau nous venait aux genoux
la forêt vient jusqu'à la route
son chapeau lui venait aux oreilles

Provenir, procéder de

ce mot vient de l'arabe
ce produit vient du Maroc
cette bague me vient de ma tante
cette épée vient de Tolède
cette substance vient d'un coquillage
de quelle école vient-il ?
des plantes venues d'ailleurs
ils viennent de Paris en voyage
un air de danse venait de la salle
un immense vent venait de l'Est
venir d'une famille protestante
venir du ciel

Être lié à une cause

ça vient de ce que
ça vient du fait que
ceci vient de son imprudence
ces troubles viennent du foie
d'où vient cette hâte soudaine ?
d'où vient que
de là vient que
le malheur vient du vice
le succès du roman vient de son style

Se détacher

j'ai tiré et la poignée est venue toute seule
une fois que tu as mouillé le papier peint, ça vient tout seul

Pousser

cette plante vient bien dans un sol argileux
du blé qui vient bien
arbre long à venir
un jardin pour faire venir des légumes
le petit vient bien
des boutons viennent sur tout le corps
épreuve / tirage qui vient bien

Occuper une place dans une série

ça vient avant / après
venir en troisième position
venir loin derrière
venir ensuite

Approcher dans le temps

bientôt viendront les temps froids et sombres
l'année qui vient
l'heure est venue d'agir
la nuit venue
la nuit vient vite
la semaine qui vient
le moment du départ est venu
le moment viendra où
quand l'aube vint
samedi qui vient
son heure viendra
viendra un jour où il le regrettera

Surgir dans l'esprit

ça m'est venu tout d'un coup
ça ne me serait pas venu à l'idée
ça vient, ça vient
dis le premier mot qui te vient à l'esprit
l'inspiration ne venait pas
les idées ne viennent pas
les mots ne venaient pas
une idée m'est venue (à l'esprit)

Être en préparation, faire du progrès

alors ce dossier, ça vient ?
et ma bière, ça vient ?
ça vient oui ou non ?

Faire un choix de carrière

comment est-il venu à l'enseignement / à la politique ?

Locutions et proverbes

il faut prendre les choses comme elles viennent
tout vient à point à qui sait attendre
venir à bout de
venir à composition
venir à l'aide de
venir à résipiscence
venir au jour
venir au monde
venir au secours de
venir en aide de

Spectre grammatical

[venir * infinitif]

Le syntagme [venir * infinitif] a deux sens.

L'infinitif est une subordonnée de but.

elle doit venir passer une semaine chez nous
il va venir voir sa mère
il vient souvent demander conseil
je suis venu travailler
venir acheter
venir chercher
venir réclamer
viens m'aider
viens voir

Le simple infinitif s'emploie (de préférence au syntagme [pour * infinitif]) lorsque l'action indiquée par l'infinitif comporte un déplacement comme composant naturel et que le locuteur n'insiste pas sur le caractère intentionnel, organisé de l'action.

Le verbe venir exprime un aspect physique ou psychologique de l'action représentée par l'infinitif

après cela ne viens pas te plaindre
des éloges qui bientôt viennent contrebalancer des critiques (Beauvoir)
l'équipage vint se fracasser contre le perron
le ballon est venu atterrir dans notre jardin
ne venez pas me dire que vous ne le saviez pas
on viendra sans doute dire que
une idée horrible qui vient troubler mes nuits
venir aggraver la situation
venir contribuer au chômage

[venir * pour * infinitif]

Le syntagme [pour * infinitif] est une subordonnée de but. On vient de voir plus haut les conditions requises pour l'emploi du syntagme [venir * infinitif]. Si lesdites conditions ne sont pas remplies, on emploie le syntagme [venir * pour * infinitif].

je suis venu pour m'excuser
je suis venu pour me perfectionner en provençal

Il peut y avoir une différence subtile entre les syntagmes [venir * infinitif] et [venir * pour * infinitif]. Un conseiller peut dire de son client qu'il vient souvent me demander conseil, mais le client dira au conseiller je suis venu pour vous demander conseil.

[venir * à * infinitif]

Le syntagme [venir * à * infinitif] exprime le caractère inattendu ou hypothétique d'un événement ou d'une action. Le syntagme s'emploie souvent dans la subordonnée conditionnelle.

Contexte non conditionnel

il en vint jusqu'à l'insulter
il vint jusqu'à me déclarer
je vins tout à coup à me le rappeler
la maladie vint à s'aggraver
la marmelade vint à manquer
la pluie venait à tomber
les choses sont venues à dégénérer rapidement
les vivres viennent à manquer
Napoléon vint à passer
on vint à parler d'amour et une grande discussion s'éleva (Maupassant)
quand il venait à sortir
vint à passer un officier

Contexte conditionnel

et si je venais à tomber malade ?
même s'il venait à changer d'avis
s'il venait à apprendre la nouvelle
s'il venait à la quitter
s'il venait à mourir
s'il venait à passer par là
s'il vient à pleuvoir
s'il venait bel et bien à mettre en execution cette menace
si je venais à disparaître

[venir * de * infinitif]

Ce syntagme a un sens spatial, un sens temporel et un sens causal. Le sens temporel, le plus fréquent de loin, éclipse les deux autres.

Sens temporel

Ce syntagme sert à marquer un passé récent.

il venait d'achever ses études de médecine
il venait de se lever quand
il vient de mourir
il vient justement d'arriver

En principe, tous les temps et modes de venir sont permis, ce qui donne à venir de le pouvoir d'exprimer des relations temporelles complexes. (Encore faut-il être Proust ou Montherlant pour en user.)

quand je viendrai d'être fusillé, j'aurai l'air encore plus lugubre (Montherlant)
si tout d'un coup cette raie devenait d'un blond doré, c'est qu'Albertine viendrait d'entrer en bas et serait dans deux minutes près de moi (Proust)

Sens spatial

d'où viens-tu à cette heure ? - de voir un ami

Les verbes revenir, descendre, rentrer s'emploient de manière analogue.

Sens causal

toutes les erreurs de ma vie sont venues d'avoir sacrifié mes opinions à celles d'autrui (Maurois)
ces rides qui viennent d'avoir trop pleuré

en venir à

[en venir * à * nom]

comment a-t-elle pu en venir à de telles extrémités ?
en venir aux coups
en venir aux mains
ils en viendront d'eux-mêmes à cette idée
j'en viens à la conclusion que
j'en viens maintenant à cet aspect du problème
j'en viens maintenant à votre question
quand la dispute en venait à ce point
venons-en à l'ordre du jour
venons-en au fait

[en venir * à * infinitif]

en venir à abandonner ses études
il en était venu à vouloir se suicider
il en est venu à haïr ses parents
il en est venu à mendier
il en vint à la détester
il en vint à ne plus ouvrir la bouche
j'en venais à me figurer que
j'en viens à me demander

en venir avec un pronom de lieu

comment les choses en sont-elles venues là ?
il faudra bien en venir là
où voulez-vous en venir ?

y venir

Aborder

et le budget ? - j'y viens

Se résoudre, accepter

il y viendra, mais ne le brusquez pas
il faudra bien qu'il y vienne

Menace, défi

qu'il y vienne
viens-y donc

s'en venir

Verbe littéraire vieilli, synonyme de venir

il s'en venait tranquillement
il s'en vint nous voir
ils s'en venaient, enlacés, charmants, à petits pas (Maupassant)

Inversion du sujet

Lorsque le verbe venir exprime une nuance existentielle, il déclenche l'inversion existentielle du sujet. Voir l'inversion existentielle du sujet à la page connexe Les inversions rhématisatrices.

il est venu quelqu'un pour toi
il lui est venu des boutons
il m'est venu un doute
il ne lui viendrait pas à l'esprit que j'ai besoin d'aide
il vient beaucoup d'enfants
il vient beaucoup de gens le samedi
il vient un moment où

[faire * venir]

Venir est souvent employé dans la subordonnée factitive. Voir l'étude détaillée de la subordonnée factitive à la page connexe La subordonnée factitive.

faire venir le médecin
faire venir les clients
faire venir ses chaussures d'Italie
faire venir un plombier
faire venir (= commander)
ferme la fenêtre, tu vas faire venir les moustiques
il fait venir son vin de Provence
le patron l'a fait venir dans son bureau
tu nous as fait venir pour rien

à venir

Venir est souvent employé dans la subordonnée infinitive à couplage distendu. Voir l'étude détaillée de la subordonnée infinitive à couplage distendu à la page connexe Les subordonnées infinitives à couplage distendu.

les années à venir
les générations à venir
les siècles à venir
les temps à venir
nous le saurons dans les jours à venir

mal venu

elle serait mal venue de se plaindre

Pour l'analyse de cette construction, voir la page connexe La subordonnée sujet infinitive - la montée sujet-sujet.

premier venu et cie.

Les locutions adjectivales premier venu, dernier venu, nouveau venu et tard venu forment un groupe hétérogène. Dans chaque membre du groupe, venu a un complément adverbial, mais il s'agit de trois types d'adverbe différents. (On trouve aussi arrivé dans ces constructions.)

Premier et dernier sont des adverbes quasi-prédicatifs du participe passé venu.

Nouveau est un adjectif employé adverbialement, ayant la valeur nouvellement.

Tard est un adverbe ordinaire.

venir régissant le datif

Venir est suivi d'un objet indirect conjoint dans plusieurs locutions. Pour l'examen détaillé des fonctions de l'objet indirect, voir la page connexe Les fonctions du cas objet indirect.

l'eau lui vient à la bouche
l'idée lui vint de
les jurons lui viennent aux lèvres
les larmes lui venaient aux yeux
son petit frère lui vient à l'épaule

L'expression obligatoire du mouvement

Voir la page connexe La subordonnée finale infinitive - rubrique Expression obligatoire du déplacement.

RETOUR EN HAUT DE PAGE