HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Verbes multistructurels - être (143)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Verbes multistructurels - être (143)

SOMMAIRE
Verbe prédicatif
Verbe à rection semi-prédicative
Verbe existentiel
Verbe directionnel
Verbe impersonnel
Verbe auxiliaire

Verbe prédicatif

Introduction

Le verbe être est l'archétype de tous les verbes prédicatifs intransitifs. Pour l'examen du système prédicatif, voir la page connexe Le complément prédicatif - les types grammaticaux prédicatifs.

Particularités du verbe être comme verbe prédicatif

C'est

Voir la page connexe Ce pour l'étude de ce comme complément prédicatif du verbe être.

Datif du bénéficiaire

Voir la page connexe Les fonctions de l'objet indirect libre - datif du bénéficiaire pour les constructions telles que la tâche m'est lourde, il ne m'est rien, tout ce qui lui est cher.

Inversion du sujet

Voir la page connexe L'inversion d'identification prédicative pour la mise en relief par inversion.

Concession partielle

Voir la page connexe La concession partielle - les parcours simples pour le rôle du verbe être dans la concession partielle.

Indication du prix

ce sera trois euros = le prix sera trois euros

L'expression de l'importance, de la valeur, de la vraie nature

les Anciens, c'étaient des hommes
les affaires, ce sont les affaires

L'indication de la date, du jour de la semaine, des parties du jour

nous sommes samedi
nous sommes le matin
nous sommes le 15 octobre
on est le 15 octobre
quel jour sommes-nous ?

Le caractère prédicatif de cette construction peut être mis en valeur à l'aide du verbe croire : il se croyait samedi, il se croyait le 15 octobre.

Locutions

Y être

Voir la page connexe Pronoms prépositionnels - y - rubrique Y - locutions.

En être

Étape spatiotemporelle

il en est à son cinquième verre de vin
j'en suis au début
j'en suis là
nous en étions au dessert quand il est arrivé
où en êtes-vous ?
voilà où nous en sommes

Stade d'une affaire, d'un développement

Dieu merci, nous n'en sommes pas là
ne plus savoir où l'on en est
où en sommes-nous, grand Dieu
si on m'avait écouté, on n'en serait pas là

Avec [à * infinitif]

il en est à maudire le jour où il est né
j'en suis à compter les minutes
j'en suis encore à me demander ce qui me vaut cet honneur

Avec [là de * nom] et [où...de * nom]

j'en étais là de ma lecture / de mes études / de mon travail
où en es-tu de ta lecture / de tes études / de ton travail

Avec [à...près]

il n'en est pas à une erreur près
il n'en est pas à cent euros près
il n'en est pas à cela près

Avec pour

en être pour sa peine
en être pour son temps
il en est pour ses politesses
tu en seras pour tes frais

Verbe à rection semi-prédicative

Voir la page connexe Le complément prédicatif - les types grammaticaux prédicatifs pour une introduction à la rection semi-prédicative par le verbe être.

À

Voir la page connexe Les emplois de à.

Datif possessif

cette voiture est à Pierre
toute à ses devoirs d'épouse

Infinitif exprimant les aspects fréquentatif et duratif

il est toujours à se plaindre
il était là à ne rien faire
il était à écrire dans son bureau
il est encore à se plaindre
il est encore là à travailler
ils étaient à bavarder
je suis là à t'attendre

[en être à * infinitif]

Voir la page connexe En - phénomènes mineurs - rubrique En être à - détails.

À de la proportionnalité

A est à B ce que C est à D
l'humour est à l'Angleterre ce que la cuisine est à la France
le mal est à l'amour ce qu'est le mystère à l'intelligence (S. Weil)

À du couplage distendu

Voir la page connexe Les subordonnées infinitives à couplage distendu.

cette maison est à vendre
le pire est à venir

De

Voir la page connexe Emplois généraux de de - [de * nom] - rubrique Compléments prédicatifs.

Sans

Voir la page connexe Les emplois de sans.

je suis sans argent
je suis sans nouvelles de Pierre
vous n'êtes pas sans savoir que

Pour

Voir la page connexe Emplois spécialisés de pour - subordination infinitive - rubrique Le syntagme [être * pour * infinitif].

ces nouvelles n'étaient pas pour me surprendre
je suis pour le voyage
le temps est pour changer (sur le point de changer, vieilli)
vos manœuvres ne sont pas pour m'intimider

Après

Voir la page connexe Les emplois de après.

être après la vaisselle (être occupé à faire la vaisselle)
être après quelqu'un

À / sans - durée

Dans cette construction, la durée est exprimée comme attribut de l'agent, plutôt que de l'action.

Exemple liminaire

une fleur longue à fleurir

En plus des durées spécifiques, les mots susceptibles d'exprimer la durée dans ce syntagme sont long, longtemps, un moment, un certain temps, quelque temps. Les prépositions qu'on trouve dans ce syntagme sont à, avant et sans. Long peut être complément prédicatif ou épithète. Les autres mots exprimant la durée ne peuvent pas occuper la position d'épithète.

long

elle n'a pas été longue à se venger
il est long à se mettre au travail
il ne sera pas long à deviner ce dont il s'agit
il ne sera pas long avant de revenir
je commence à comprendre pourquoi les lois sont si longues à être votées
la réponse était longue a venir
les choses furent assez longues à s'arranger
un plat long à cuire
une fleur longue à fleurir
une plante longue à venir
cette fleur qui a coûté un siècle à former (France)

longtemps

il était longtemps avant de se décider
il était longtemps à se décider
je voulais être encore longtemps sans vous écrire
nous serons longtemps avant de connaître la vérité sur cette affaire
vous avez été bien trop longtemps à nous répondre
elle ne fut pas longtemps sans s'apercevoir de l'impression qu'elle produisait sur lui (A. Daudet)

un moment

j'ai été un moment à comprendre son stratagème
il fut un moment sans comprendre ce qui le touchait de la sorte (Simenon)

un certain temps, quelque temps

je fus un certain temps à comprendre
je fus un certain temps avant de comprendre
il fut quelque temps avant de reprendre ses sens (Maupassant)

Durée spécifique

il est parfois des mois sans venir
il fut longtemps à
il fut un bon moment à
je fus un moment sans comprendre
je serai peut-être plusieurs années sans te donner de mes nouvelles (Maupassant)
on fut deux heures avant de parvenir à la repêcher (Maupassant)

Divers

ça n'a pas été tout seul avant d'arriver à lui faire accepter la chose (Benoît)

Verbe existentiel

Être est quasi-synonyme de exister et de y avoir dans la langue écrite et dans certaines locutions. La portée de il est est plus étroite que celle de il y a. Par exemple, il est ne peut pas remplacer il y a comme préposition temporelle. En revanche, être ne peut pas être remplacé par y avoir dans certains syntagmes et locutions, par exemple dans s'il en fut, dans il n'est plus (il est mort) et dans le meilleur qui soit.

ce temps n'est plus
cela étant
Celui qui est
ces traditions ne sont plus
délicieuse angoisse d'être (Camus)
être ou ne pas être
et ci cela était (même si c'était vrai)
et quand cela serait (même si c'était vrai)
il était un menteur s'il en fut
il était une bergère qui gardait ses moutons
il était une fois
il en est beaucoup qui
il en est d'autres
il en est peu qui auraient fait comme vous
il en est qui feraient mieux
il en est trop qui
il est des femmes qui
il est des gens plus habiles
il est des moments où
il est des parfums frais comme des chairs d'enfant (Baudelaire)
il est des songes vrais, s'il en est de menteurs (Fontanes)
il est un menteur s'il en est
il est un pays où
il est une église au fond d'un hameau
il fut un temps où
il fut une époque où
il n'est jour qu'il ne
il n'est pas pire faute que de
il n'est pas un jour sans que
il n'est pire douleur qu'un souvenir heureux dans les jours de malheur (Musset d'après Dante)
il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre
il n'est point ici-bas de bonheur sans mélange
il n'est rien que je ne fasse pour vous plaire
je pense, donc je suis
je veux qu'il soit un Dieu pour pouvoir blasphémer (Hugo)
la plus belle qui soit
le meilleur homme qui soit
le passé n'est plus, l'avenir n'est pas encore, quant au présent instantané, chacun sait bien qu'il n'est pas du tout (Sartre)
le temps n'est plus où
n'était leur grand âge
notre vieille cousine n'est plus
on ne peut pas être et avoir été
que la lumière soit
raison d'être
s'il est des jours amers, il en est de si doux (Chénier)
sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur (Beaumarchais)
si tant est que
Swann qui est, d'ailleurs, un garçon d'esprit s'il en fut (Proust)
toujours est-il que
un véritable ami, s'il en est

Avec inversion

Voir l'examen de l'inversion existentielle aux pages connexes L'inversion aspectuelle.

Il est besoin de/que

La construction négative il n'y a pas besoin concurrence il n'est pas besoin, mais *il y a besoin ne se dit pas.

c'est bien cela dont il était besoin
comme si besoin était
est-il besoin de dire que
il est à peine besoin de le dire
il est besoin que nous partions bientôt
il n'était pas besoin qu'on l'invitât
il n'est besoin que d'un peu de tendresse
il n'est pas besoin d'aller chercher si loin
il n'est pas besoin de le rappeler
point n'est besoin d'y aller
qu'est-il besoin de le répéter (que causal littéraire)
s'il en est besoin
sans qu'il soit besoin de prévenir
si besoin était

Il peut être omis dans la langue écrite et dans certaines locutions.

point ne sera besoin de
point ne suffit
si besoin était
nul n'est besoin

Toujours est-il que

Voir la page connexe L'inversion entraînée par les adverbes phrastiques pour l'inversion induite par toujours.

Conditionnel

Voir la page connexe Les ressources mineures de la prémisse.

n'était son orgueil,
n'eût été son orgueil

Il n'est pas jusqu'à

Il n'est pas jusqu'au paysage qui n'ait changé signifie même le paysage a changé. Voir les pages connexes La négation verbale - le négateur absolu, Le verbe dans la subordonnée relative - le subjonctif.

M'est avis que

Cette locution archaïque a plusieurs particularités : le pronom conjoint objet indirect, le sujet propositionnel postposé, l'absence du sujet postiche.

Force lui est de

Lui être, comme dans m'est avis que.

Il n'est que de * infinitif

Cette une construction multifonctionnelle. Elle a un sens classique et plusieurs emplois contemporains. Les sens contemporains appartiennent à la langue écrite soignée.

il n'y a rien de tel que - sens classique

il convient de - sens contemporain

il n'est que de faire face au problème
il n'est que de procéder pas à pas
il n'est que de suivre l'usage
il n'est que de se soumettre aux usage dont la raison nous est cachée (Gide)

il suffit de - sens contemporain

il n'est que d'ouvrir la porte
il n'est que de déplier ce journal
il n'est que de l'écouter
pour comprendre, il n'est qu de comparer

Ce tour est un synonyme recherché de la locution courante il n'y a qu'à.

Il n'est pas que

Le sens de ce tour vieilli est ce n'est pas probable.

il n'est pas que vous n'ayez entendu parler de lui
il n'est pas que vous n'ayez gardé quelque souvenir de lui

Soit stipulatoire

Voir la page connexe Soit - mot multifonctionnel.

Le bon choix

L'idée du bon choix ou du cas idéal peut être exprimée par le tour existentiel illustré ci-dessous.

il n'est bon bec que de Paris (Villon)
il n'est d'amour éternel que contrarié (Mitterrand)
il n'est de connaissance qu'intuitive (Sartre)
il n'est de science que de ce qui se répète (Saint-Exupéry)
il n'est de souvenir douloureux que des morts (Proust)
il n'est de Dieu qu'Allah
il n'est guère de vertus que combatives (Valéry)
il n'est vendange que d'automne (Colette)

Être partout

le souvenir de l'attentat est partout
les flics sont partout

L'interprétation du verbe être est existentielle dans cette construction. Les sujets (le souvenir, les flics) sont en position initiale, donc de thème, mais leur statut informationnel est celui de rhème, puisque leur existence ne se révèle qu'à travers la proposition même. Il y a pourrait être aisément introduit à la place de est.

Pour une construction analogue, voir la page connexe La négation verbale - ne...que... - rubrique Ne...que... et [sujet * prédicat] entrelacés.

Pour une autre construction où le verbe être joue un rôle existentiel, voir la page connexe Les fonctions du cas sujet - rubrique Le cas sujet sans antécédent.

Verbe directionnel

Être est un synonyme partiel de aller. On le trouve souvent accompagné de l'infinitif de but.

Langue courante

Dans la langue courante, être peut remplacer aller dans les temps composés.

elle a été à la porte et l'a ouverte
elle a été hier au bal
elle a été lui téléphoner
elle a été trop loin
et tu veux me faire croire que tu as été te promener
il a été pleurer à la direction pour obtenir une augmentation
j'ai été me reposer
j'ai été prendre une bière
j'ai été voir le médecin
j'avais été au village acheter du tabac
mais pourquoi as-tu été me raconter cette histoire à dormir debout ? (Anouilh)
nous avons été dormir

La proposition elle a été trop loin est ambigüe. Le verbe être peut être pris au sens normal et comme quasi-synonyme du verbe aller.

Il est impossible de remplacer aller par être dans les temps composés de s'en aller.

En revanche, il est conseillé de remplacer aller par être dans les temps composés lorsque aller est employé au figuré. (Nous avons trouvé cette règle, et les exemples à l'appui, dans Hanse.)

cette robe ne lui a jamais été bien
il a été plus mal hier

Langue littéraire

Dans la langue littéraire, être peut remplacer aller au passé simple et au subjonctif imparfait.

elle fut chercher du vin
il fut alors chez le roi
je fus le saluer le lendemain

Il est possible de remplacer le passé simple et le subjonctif imparfait de aller dans s'en aller.

elle s'en fut, furieuse

Verbe impersonnel

Voir l'examen du verbe impersonnel être à la page connexe Les verbes impersonnels - rubrique Les verbes impersonnels - être.

Verbe auxiliaire

Être est le verbe auxiliaire des temps composés d'un groupe restreint de verbes intransitifs (aller, venir, naître, mourir, etc.) Voir la page connexe Le système de conjugaison - le verbe auxiliaire.

Être est le verbe auxiliaire des temps composés de tous les verbes à la voix pronominale, quel que soit le cas du pronom (objet direct ou objet indirect) et quel que soit le rapport entre le sujet et le pronom (rapport réfléchi ou rapport réciproque). Voir la page connexe Le système de conjugaison - la voix pronominale.

Être est le verbe auxiliaire de la voix passive de tous les verbes passivables. Voir la page connexe Le système de conjugaison - la voix passive.

RETOUR EN HAUT DE PAGE