HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Verbes multistructurels - aller (137)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Verbes multistructurels - aller (137)

SOMMAIRE
[aller * infinitif] - futur périphrastique
[aller * infinitif] - conditionnel
[aller * infinitif] - inclination
[aller * infinitif] - impératif humoristique
[aller * infinitif] - but
[aller * infinitif] - mouvement énergique
[aller * pour * infinitif]
[aller * à * infinitif]
[aller * participe-présent] - construction progressive
[aller * gérondif] - construction progressive
[se laisser aller * à * infinitif]
[s'en aller * infinitif] - futur périphrastique - intention
[s'en aller * infinitif] - impératif humoristique
[s'en aller * participe-présent] - construction progressive
[s'en aller * gérondif] - construction progressive
[il s'en va * nom] - tour archaïque pour l'indication du temps
plus ça va
Locutions impersonnelles
Remarque morphologique
L'expression obligatoire du mouvement

[aller * infinitif] - futur périphrastique

La construction [aller * infinitif] a cinq interprétations. Le futur périphrastique est l'une des cinq interprétations. Le futur périphrastique, à son tour, a plusieurs types : le futur immédiat, le futur certain, le futur de l'intention.

Les types du futur périphrastique

Futur immédiat

je vais partir
je vais me coucher
il va avoir un an
il va faire nuit
il va descendre dans une minute
ça va prendre un quart d'heure
tu vas me laisser tranquille ?

Futur certain, inéluctable

Antoine allait répondre oui, mais la présence de Rachel l'en empêcha (Martin du Gard)
beaucoup cependant espéraient que l'épidémie allait s'arrêter et qu'ils seraient épargnés avec leur famille (Camus)
ça va aller mal
ce fut le début d'un procès qui allait durer six mois
dans dix ans, je vais prendre ma retraite
il va le regretter
j'espérais qu'il allait me proposer une partie d'échecs (Bazin)
je lui montrerai les photos, il ne vas pas en revenir
je ne le verrai plus jamais et il va m'oublier
le triomphe majeur de ce Le Brun qui allait devenir l'impérieux décorateur du Grand Siècle
les médecins disent que je vais mourir
tôt ou tard nous allons tous mourir
tu n'oublieras pas les moments que tu vas vivre, mon cher enfant (Sabatier)
tu vas être en retard
tu vas voir
vous ne m'en voudrez pas, j'espère, de ce que je vais vous dire (des Cars)

Il doit y avoir un lien causal ou psychologique étroit entre le fait marqué par aller et le contexte présent. La proposition ils vont se marier fait naître l'espoir que le mariage aura lieu dans un avenir prévisible. En revanche, la proposition ils se marieront est une prédiction qui n'implique aucun terme. De même, pour faire éviter une chute, il vaut mieux dire attention, tu vas tomber. L'avertissement agrammatical *attention, tu tomberas ne ferait que précipiter l'accident. Le médecin qui dit vous mourrez, prononce une vérité générale sans intérêt médical. Le médecin qui dit vous allez mourir, informe le malade du stade terminal de sa maladie.

Pour que le futur périphrastique soit valable, il faut que l'événement futur soit préparé, amorcé dans le présent. Togeby(1985) étudie les contextes typiques du futur périphrastique. Exemples :

la maladie conduit à la mort (nous avons été irradiés et nous allons tous mourir)
conséquence naturelle imminente (je vais m'évanouir, il va pleurer)
les fiançailles préparent le mariage (elle va devenir Mme)
perspectives d'un voyage (je vais m'ennuyer)
la volonté prépare l'action (je vais lui écrire pour qu'il)
l'attitude prise par une personne fait prévoir un mouvement (il monte et il va sauter)

Futur de l'intention

je vais te dire une chose
je vais le faire tout de suite
je vais leur dire ce que je pense
je vais leur montrer de quoi je suis capable
il va peindre sa cuisine en mauve

Remarques sur le futur périphrastiques

Il y a un futur et un futur antérieur périphrastiques, mais les temps du verbe aller autres que le présent et l'imparfait ne donnent aucun temps périphrastique grammatical.

Le subjonctif du futur périphrastique est théoriquement possible et Butor s'amuse à s'en servir : rien ne prouve qu'un tel état de choses aille durer. Mais il me semble qu'elle va glisser est préférable à il me semble qu'elle aille glisser dans la langue commune.

Il est difficile de construire un exemple de la négation du futur périphrastique, car ce temps exprime justement une quasi-certitude, une action future déjà amorcée dans le présent.

L'interprétation du verbe aller, c'est-à-dire le choix entre mouvement et temps, dépend de certains indices.

Aller accompagné d'un complément de manière ou temporel mouvement.

Avec un sujet inanimé temps

Avec pouvoir, devoir, vouloir, falloir temps

S'en aller temps

pour une raison que je m'en vais vous dire (Green)
je m'en vais continuer (Dutourd)
je m'en vais danser avec elle (Anouilh)

Comparaison entre le futur simple et le futur périphrastique

Voir les emplois du futur simple de l'indicatif à la page connexe Les temps simples de l'indicatif - le futur simple.

Injonction

tu vas être sage
tu vas faire tes devoirs avant de jouer
tu vas la laisser tranquille
tu vas me chercher une pomme

Atténuation

Il est impossible de remplacer le futur simple par le futur périphrastique dans je vous demanderai une bienveillante attention.

Futur spatial

Le futur simple peut être remplacé par le futur périphrastique dans on verra plus loin que.

Probabilité

La probabilité ne peut pas être exprimée par le futur périphrastique :

*ça va être le facteur
*ça va être Pierre qui téléphone
*il va être en train de dîner maintenant

Postériorité dans un exposé historique ou journalistique

Le remplacement du futur simple par le futur périphrastique est rare.

c'est dans les années trente que son nom va devenir célèbre, il tournera avec les plus grandes vedettes de sa génération
de Gaulle entrera dans l'histoire le 18 juin 1940
une année encore et Mazarin va disparaître, le roi pourra instaurer son pouvoir personnel

Vérité générale, prédiction

Les propositions

*Pierre va toujours aimer Marie
*un repas réchauffé ne va jamais rien valoir

sont agrammaticales.

Indication scénique

Il vaut mieux laisser le futur simple intact dans la mère tricotera pendant toute la scène.

Terminaison d'un processus répétitif

Le futur simple ne peut pas être remplacé par le futur périphrastique dans ce sera tout.

Futur conditionnel

Un fait futur conditionnel ne peut pas être exprimé par le futur périphrastique :

si Pierre gagne la loterie, il sera riche
*si Pierre gagne la loterie, il va être riche

Le futur périphrastique est admis avec comme si : il cria comme s'il allait la massacrer (Maupassant)

Subordonnée temporelles

Le futur périphrastique ne s'emploie pas dans certaines subordonnées temporelles.

*il va être furieux dès qu'il va savoir
*quand je vais apprendre ça à ton père, il va être furieux

Comparaison entre le passé postérieur (le conditionnel présent) et l'imparfait de aller

Le passé postérieur (le conditionnel présent) et l'imparfait de aller expriment, l'un et l'autre, un temps postérieur à un moment dans le passé, mais le passé postérieur est beaucoup moins souple que l'imparfait de aller. Le passé postérieur s'emploie surtout dans les subordonnées régies. Il ne saurait être substitué à l'imparfait de aller dans les exemples qui suivent.

j'allais partir quand il est arrivé
l'homme qui allait devenir son troisième mari
j'allais te le dire
ils allaient justement commencer
sans lui j'allais sombrer
il allait bientôt le regretter

Les propositions je savais qu'il mourrait et je savais qu'il allait mourir ont des sens différents. Dans la première, la chose sue est une vérité générale sans délai précis ; dans la seconde, il s'agit d'un constat médical.

[aller * infinitif] - conditionnel

Le conditionnel a deux emplois : un emploi modal (je partirais si j'avais l'argent nécessaire) et un emploi temporel (Pierre a dit hier qu'il viendrait aujourd'hui). Comme le conditionnel est étymologiquement l'imparfait du futur, on peut se demander si l'imparfait du futur périphrastique n'aurait pas un comportement bimodal analogue à celui du conditionnel. En fait, cette analogie se traduit en réalité grammaticale. La proposition

il allait falloir donner un sens à tout cela (Aragon)

a deux paraphrases :

Emploi temporel

il paraissait autrefois qu'il fallait bientôt donner un sens à tout cela

Emploi modal

il faudrait donner un sens à tout cela

Bref, il allait faire = il ferait. Cet emploi du futur périphrastique est rare.

[aller * infinitif] - inclination

La locution [aller * infinitif] exprime l'inclination, la disposition à propos de faits inattendus, anormaux ou fâcheux. La proposition est presque toujours négative au sens large (négative, interrogative. conditionnelle, ou exclamative). Les propositions affirmatives énonciatives peuvent exprimer une crainte. La paraphrase de ne va pas faire x est je pense que tu est tellement naïf / arrogant que tu iras jusqu'à faire x. Tous les modes et tous les temps sont permis. Cette constructions est possible dans toutes les subordonnées libres (si vous allez commencer encore vos bêtises).

de peur qu'il n'allât se tuer
et qu'on n'aille pas croire que
ils iront nier le danger
je ne serais pas allé m'aventurer dans une démarche semblable
je ne vais pas me mettre à pleurer
n'allez pas vous imaginer chose pareille
n'allez pas vous refroidir, surtout
ne va pas casser ça
ne va pas croire que ça m'intéresse
ne va pas pleurer
ne va pas t'imaginer que
ne va pas te faire du souci inutilement
on ne va pas dépenser tant d'argent pour une affaire semblable
on ne va pas dire à un mari jaloux que sa femme le trompe
pourquoi es-tu allé faire ça ?
pourvu qu'il n'aille pas penser que
qu'es-tu allé te mettre en tête ?
qu'est-ce que tu vas imaginer là ?
que n'ira-t-il pas supposer ?
que vas-tu me chanter là ?
qui irait le soupçonner ?
surtout ne va pas le lui raconter
tous allaient supposer que
tu ne vas pas le défendre
tu ne vas pas me dire que
vous n'allez pas vous imaginer que
vous n'allez pas insinuer que
vous n'allez pas vous disputer
vous n'allez pas vous engueuler pour ça
vous n'iriez pas leur dire cela

[aller * infinitif] - impératif humoristique

Cette construction n'a aucun rapport avec le futur périphrastique.

La demande sous-entend qu'elle concerne une situation inexplicable.

allez donc voir si c'est vrai
allez savoir ce qui s'est passé
allez y comprendre quelque chose
va lui expliquer ça
va me dire pourquoi
va savoir ce qu'il a voulu dire

[aller * infinitif] - but

Voir la subordonnée circonstancielle infinitive de but à la page connexe La subordonnée finale infinitive.

aller se renseigner
aller voir sa mère à l'hôpital

[aller * infinitif] - mouvement énergique

aller valser à l'autre bout de la pièce
aller atterrir sur le bureau

[aller * pour * infinitif]

Signifie être sur le point de faire, avoir l'intention de faire. S'emploie souvent dans les indications scéniques. La locution [être * pour * infinitif] a le même sens.

Garcin va pour répondre, mais il jette un coup d'œil à Inès (Sartre)
Hugo va pour plonger la main dans sa poche mais Hoederer la lui saisit (Sartre)
elle va pour l'embrasser, mais elle se ravise (Pagnol)
il va pour la suivre, mais son frère lui barre le passage
il va pour ouvrir, mais il reste immobile

[aller * à * infinitif]

Cette locution veut dire tendre à, aller jusqu'à.

[aller * participe-présent] - construction progressive

aller croissant

Voir l'examen détaillé de la construction progressive à la page connexe Le participe présent - introduction.

[aller * gérondif] - construction progressive

aller en diminuant

Voir l'examen détaillé de la construction progressive à la page connexe Le participe présent - introduction.

[se laisser aller * à * infinitif]

Cette locution signifie tendre à, aller jusqu'à.

[s'en aller * infinitif] - futur périphrastique - intention

Aller et s'en aller sont synonymes dans ce contexte, mais s'en aller est plus rare.

[s'en aller * infinitif] - impératif humoristique

Voir la rubrique [aller * infinitif] - impératif humoristique. Aller et s'en aller sont synonymes dans ce contexte.

[s'en aller * participe-présent] - construction progressive

Voir l'examen détaillé de la construction progressive à la page connexe La subordonnée finale infinitive.

[s'en aller * gérondif] - construction progressive

Voir l'examen détaillé de la construction progressive à la page connexe La subordonnée finale infinitive.

[il s'en va * nom] - tour archaïque pour l'indication du temps

Il s'en va est un tour qu'on employait autrefois pour l'indication du temps. On le trouve chez quelques auteurs modernes d'origine méridionale.

il s'en va nuit
il s'en va midi
il s'en va temps que

plus ça va

Voir la page connexe La comparaison proportionnelle.

Locutions impersonnelles

comment ça va
il y va de votre vie
il en va de même pour

Voir la page connexe Les verbes impersonnels.

Remarque morphologique

On rencontre les formes composées du type je me suis en allé dans un registre peu soigné.

L'expression obligatoire du mouvement

Voir la page connexe La subordonnée finale infinitive - rubrique Expression obligatoire du déplacement.

RETOUR EN HAUT DE PAGE