PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La locution verbale (132)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Le groupe verbal (76)

PAGES SŒURS
La locution verbale (132)

SOMMAIRE
La locution verbale - classification
La locution verbale - introduction
Le poids du verbe
Définitude
Article nul
Article indéfini
Article défini
Article partitif
Pronom possessif
Rection
La cohésion

La locution verbale - cohésion
Définition
La cohésion par rapport à la qualification
La cohésion par rapport à la pronominalisation
La cohésion par rapport à la construction factitive
La cohésion par rapport au détachement
La cohésion par rapport à la rhématisation
La cohésion par rapport à la relativation
La cohésion par rapport à l'inversion
La cohésion par rapport à la passivation
La cohésion par rapport à l'adverbe de degré

La locution verbale - passivation
Passivation - tendances générales
Les tendances générales - introduction
Le rôle de l'agentivité et du sujet humain
Le rôle de la transparence sémantique
La passivation existentielle des locutions verbales
Locutions verbales passivables
Locutions verbales non passivables
Phénomènes divers

La locution verbale - l'adverbe de degré
Les adverbes de degré - introduction
Règles
Exemples

La locution verbale - classification

La locution verbale - introduction

§ Limites

Nous nous bornons à l'étude de la locution verbale du type

[verbe * syntagme-nominal]

prendre part
voir le jour
faire ses compliments

§ Les dimensions de la classification de la locution verbale sont

le poids du verbe (léger/lourd)

la définitude du nom

la rection du nom par le verbe

la cohésion entre le verbe et le nom

§ Voir aussi l'étude du verbe faire à la page connexe Verbes multistructurels - faire.

Le poids du verbe

§ Les verbes légers

Les verbes légers sont

avoir
donner
faire
mettre
porter
prendre
prêter
rendre
tenir
tirer

Les verbes légers sont aussi appelés « verbes vides ».

§ Les verbes lourds

Les verbes lourds ne tiennent pas dans une liste fermée.

caresser un projet
commettre une erreur
conduire une enquête
connaître des changements
couper le souffle
dresser un bilan
établir une liste
jeter un regard
lancer un regard
mener une enquête
mener une lutte
monter une attaque
nourrir un projet
pousser un cri

Définitude

§ Article nul

Voir la page connexe L'article nul - rubrique [verbe * nom].

§ Article indéfini

avaler des couleuvres
donner une gifle
faire une allusion
faire une scène
faire une visite
jeter un regard
lancer un regard
mener une enquête
monter une attaque

§ Article défini

attraper le coup
avoir le temps de
chasser le lion
donner l'alerte
faire l'expérience de
faire l'objet
faire la cour
faire la moue
faire la part
faire la vaisselle
faire le brave
faire le départ entre
faire le ménage
faire le point
faire le trottoir
fermer l'œil
foutre le camp
garder le silence
jouer la surprise
jouer les équilibristes
jouer les imbéciles
jouer les ingénues
jouer les savants
jouer les victimes
mettre le feu
mettre le paquet
passer l'éponge
perdre la face
porter le deuil
pousser les hauts cris
prêter l'oreille
prendre la fuite
prendre la fuite
tenir le coup
voir le jour

§ Article partitif

broyer du noir
prendre du ventre

§ Pronom possessif

annoncer sa candidature
donner son approbation
donner sa démission
faire ses compliments

Rection

§ Dans la langue commune, les locutions verbales qui incluent un objet direct ne peuvent pas en régir un autre : *je fais don ce livre. En revanche, dans la langue familière et dans la langue populaire on observe la regrammaticalisation en verbes transitifs de certaines locutions à objet direct enchâssé :

ce que j'ai besoin
ce que j'ai envie
je n'ai rien besoin

§ La rection des locutions verbales s'étend sur toute la gamme des prépositions régies par les verbes et par les noms.

faire appel à
prendre note de
passer l'éponge sur
monter une attaque contre
prendre contact avec

§ En plus, on peut subdiviser les locutions verbales selon que la rection émane du verbe, du nom ou de la totalité de la locution.

Dans prendre contact avec, c'est évidemment le nom qui régit la préposition.

Dans jeter un regard sur, la rection émane du verbe.

Ni le nom éponge ni le verbe passer ne régissent la préposition sur, donc c'est par la totalité de la locution passer l'éponge qu'elle est régie.

§ Certaines locutions verbales régissent des subordonnées infinitives. Pour l'examen détaillé du nom comme élément régissant l'infinitif, voir la page connexe Subordonnée complément prépositionnel infinitive - autres noyaux.

avoir droit de
avoir le droit de
avoir droit à
avoir la joie de
avoir le plaisir de
avoir plaisir à
avoir du plaisir à
avoir le regret de
avoir regret à
être au regret de
avoir besoin de
avoir envie de
savoir gré de
n'avoir garde de
avoir mauvaise grâce à
faire attention à
prendre garde à
prendre garde de
n'avoir de cesse de
être d'accord pour
tomber d'accord pour
avoir beau
avoir des raisons pour
avoir des raisons de

La cohésion

Voir plus loin sur cette page.

La locution verbale - cohésion

Définition

§ Avoir de la cohésion par rapport à une transformation, c'est d'y être rebelle. Par exemple, la locution prendre part a la forme étendue prendre une part active, donc elle n'est pas cohésive par rapport à la qualification. En revanche, garder la chambre n'admet pas l'ajout du qualificateur froid : *garder la chambre froide.

§ La cohésion n'est pas un trait binaire. Elle a plusieurs aspects :

cohésion par rapport à la qualification
cohésion par rapport à la pronominalisation
cohésion par rapport à la construction factitive
cohésion par rapport au détachement
cohésion par rapport à la rhématisation
cohésion par rapport à la relativation
cohésion par rapport à l'inversion
cohésion par rapport à la passivation
cohésion par rapport à l'adverbe de degré

§ La cohésion d'une locution verbale n'est pas nécessairement uniforme à travers tous les types de cohésion.

La cohésion par rapport à la qualification

Une cohésion faible permet l'intercalation ou l'ajout d'un qualificateur. Une forte cohésion repousse les qualificateurs.

prendre part prendre une part active
avoir confiance avoir une grande confiance
faire suite faire une suite immédiate
prendre conscience prendre une conscience tout à fait différente
prendre plaisir prendre un malin plaisir
avoir faim avoir une faim de loup
avoir mal à la tête avoir terriblement mal à la tête
avoir un mal de tête avoir un terrible mal de tête

Quelques locutions verbales à forte cohésion

avaler des couleuvres
avoir lieu
avoir trait
casser la croûte
donner le pas
garder la chambre
passer l'éponge
plier bagage
prendre corps
prendre garde
prendre la mouche
rendre gorge
savoir gré
tenir le coup
tenir tête

Quelques locutions verbales à faible cohésion :

avoir faim
avoir peur
avoir plaisir
donner prise
faire peur
faire plaisir
lâcher prise
perdre haleine
porter conseil
porter malheur
prendre peur
prendre place
prendre plaisir
tenir parole

La cohésion par rapport à la pronominalisation

Si le nom de la locution verbale n'a pas d'article, sa pronominalisation est impossible.

*j'ai toujours tenu parole, et je la tiendrai cette fois aussi
*il va chercher fortune à Paris et il la trouvera
*tu voulais me demander conseil et je te l'ai donné
*il a demandé grâce et il l'a obtenue
*je lui fais confiance, mais toi tu ne lui en fais pas
*je lui rends hommage, mais toi tu ne lui en rends pas
*j'ai faim, tu n'en as pas
*j'ai raison, tu n'en as pas

La cohésion par rapport à la construction factitive

Voir l'examen de la subordonnée factitive à la page connexe La subordonnée factitive.

La subordonnée sous-jacente de la proposition le tremblement de terre a fait prendre la fuite aux habitants est les habitants prennent la fuite. Cette proposition virtuelle subit deux transformations, à savoir la passivation et la montée sujet-objet. Fuite devient sujet au premier stade et redevient objet au deuxième. En revanche, avoir faim a une forte cohésion par rapport à la factitivisation : *faire avoir faim à.

Exemples de la faible cohésion par rapport à la factitivisation

faire entendre raison à
faire lâcher prise à
faire plier bagage à
faire prendre corps à
faire rendre gorge à
faire perdre la face à
faire tenir compte d'un problème à
faire perdre connaissance à

La cohésion par rapport au détachement

En règle générale, les locutions verbales ont une cohésion forte par rapport à la thématisation.

*la fuite, les détenus l'ont déjà prise
*la prise, le chien l'a enfin lâchée
*la face, il a fini par la perdre

La cohésion par rapport à la rhématisation

En règle générale, les locutions verbales ont une cohésion forte par rapport à la rhématisation.

*c'est la fuite que les détenus on prise
*c'est la prise que le chien a lâchée
*c'est la face qu'il a fini par perdre

La cohésion par rapport à la relativation

La cohésion par rapport à la relativation varie.

*il demande conseil qu'il ne suit pas
*la fuite qu'il a prise était habile
j'admire le parti qu'il en a tiré

La cohésion par rapport à l'inversion

La juxtaposition du sujet postposé et de l'objet direct est interdite dans l'inversion existentielle et dans l'inversion générique des subordonnées. Voir les pages connexes L'inversion existentielle, L'inversion subordinative générique.

§ Exemple de l'agrammaticalité de l'inversion existentielle en l'absence d'une locution verbale

il vient des millions de touristes chaque année
*il visite Notre-Dame des millions de touristes chaque année

§ Exemple de l'agrammaticalité de l'inversion des subordonnées en l'absence d'une locution verbale

dès qu'eut reculé l'armée
*dès qu'eut évacué la région l'armée

La locution verbale possède une forte cohésion par rapport à cette règle. Cette cohésion a un effet paradoxal. La locution verbale sert de bouclier à son objet direct et le rend invisible à l'inversion. Donc l'inversion est grammaticale grâce à la présence d'une locution verbale.

§ Inversion existentielle

bientôt aura lieu la réunion

§ Inversion des subordonnées

dès qu'eut pris place le président
dont font usage les riches
auquel n'avaient pas pris garde les enseignants
où prennent naissance ces tendances
où virent le jour ces méthodes
à laquelle lui donne accès sa nouvelle carte

La cohésion par rapport à la passivation

Voir plus loin sur cette page.

La cohésion par rapport à l'adverbe de degré

Voir plus loin sur cette page.

La locution verbale - passivation

Passivation - tendances générales

§ Les tendances générales - introduction

Agentivité et sujet humain

La plupart des locutions verbales passivables comportent un verbe agentif à sujet humain. Cette règle vaut pour la passivation transitive et pour la passivation intransitive. On verra des exemples et des contre-exemples plus loin. Voir les pages connexes La passivation transitive, La passivation intransitive.

Transparence sémantique

Il y a une corrélation favorable entre la transparence sémantique et la passivabilité. L'opacité sémantique a tendance à bloquer la passivabilité. On verra des exemples et des contre-exemples plus loin.

Passivation existentielle

La passivation existentielle des locutions verbales est généralement plus acceptable que la passivation transitive et la passivation intransitive. Souvent elle est le seul type de passivation possible. À cet égard, le comportement des locutions verbales est l'inverse du comportement des verbes simples.

Voir la définition de la passivation existentielle à la page connexe La passivation existentielle. On trouvera une comparaison de la passivation existentielle et de la passivation intransitive à la page connexe La passivation intransitive.

Voir les exemples plus loin.

§ Le rôle de l'agentivité et du sujet humain

Locutions agentives à sujet humain

Dans les exemples ci-dessous, la forme active est suivie de la forme passivée transitive et de la forme passivée existentielle.

donner suite
(suite a été donnée et il a été donné suite)

prendre conscience
(conscience a été prise et il a été pris conscience)

tenir compte
(compte a été tenu et il a été tenu compte)

faire allusion
(allusion est faite et il est fait allusion)

rendre hommage
(hommage est rendu et il est rendu hommage)

Locutions à sujet non humain

Dans tous les exemples d'agrammaticalité donnés ci-dessous, la passivation est existentielle. Les versions correspondantes non existentielles sont acceptables ou moins agrammaticales. Par exemple, ?corps a enfin été pris par ce projet ambitieux est meilleur que *il a enfin été pris corps par ce projet ambitieux,

*il a enfin été pris corps par ce projet ambitieux
*il a été donné lieu à des explosions de joie par la fin de la guerre
*il a été donné matière à de violentes critiques par cette décision
*il a été mis fin à la progression des troupes par l'hiver
*il a été fait barrage à l'amélioration du niveau de vie par la guerre

Locutions non agentives

Dans tous les exemples d'agrammaticalité donnés ci-dessous, la passivation est existentielle. Les versions correspondantes non existentielles sont grammaticales.

*il est fait pitié par ces populations affamées
*il est fait le désespoir des parents par ces enfants
*il est donné entière satisfaction au patron par le nouvel employé
*il a toujours été fait horreur aux jeunes par les politiciens
*il a été pris fin par les combats

§ Le rôle de la transparence sémantique

La plupart des locutions transparentes sont passivables et la plupart des locutions opaques sont non passivables, mais on trouve des contre-exemples à cette tendance dans les deux sens.

Locutions transparentes et passivables

monts et merveilles ont été promis par les candidats
la glace fut vite rompue
la charrue a été mise avant les bœufs
le taureau a été pris par les cornes

Locutions transparentes et non passivables

*la fuite fut prise par Pierre
*la croûte fut cassée par le père
*le souffle lui a été coupé

Locutions opaques et passivables

les marrons ont été tirés du feu par le ministre

Locutions opaques et non passivables

*une pelle fut ramassée par Pierre

§ La passivation existentielle des locutions verbales

La passivation existentielle permet de passiver de nombreuses locutions verbales qui sont réfractaires à la passivation transitive.

*tête a longtemps été tenue à la police par les manifestants
il a été longtemps tenu tête à la police par les manifestants

*état fut fait de
il fut fait état de

*garde a été prise à ce que
il fut pris garde à ce que

*peu de cas a été fait de ces critiques
il a été fait peu de cas de ces critiques

*connaissance a été prise du dossier par la commission
il a été pris connaissance du dossier par la commission

*plaisir a été pris à
il a été pris plaisir à

*compte est tenu de ce que
il est tenu compte de ce que

*tout un plat a été fait de cette rencontre
il a été fait tout un plat de cette rencontre

*suite a été donnée à cette demande par les autorités
il a été donné suite à cette demande par les autorités

*grâce a été donnée au généreux donateur par le président
il a été donné grâce au généreux donateur par le président

*beaucoup de couleuvres ont été avalées par ce politicien
il a été avalé beaucoup de couleuvres par ce politicien

*fin a été mise brutalement à la discussion par le directeur
il a été brutalement mis fin à la discussion par le directeur

*usage a été fait d'un grand nombre de mots
il a été fait usage d'un grand nombre de mots

*appel a été fait aux meilleurs spécialistes
il a été fait appel aux meilleurs spécialistes

Autres locutions qui montrent ce comportement :

avoir mandat de
avoir partie gagnée
faire assaut
faire barrage à
faire bonne chère
faire bonne figure
faire diligence
faire face
faire faux bond
faire flèche de tout bois
faire grand bruit
faire la fête
faire part
graisser la patte
jouer cartes sur table
ne pas souffler mot
perdre contenance
plier bagage
porter remède
prendre acte de
prendre langue
prendre part
prendre soin
rebrousser chemin
recevoir assistance
s'il lui arrive malheur
tenir le coup
tenir rigueur
tenir tête
tirer avantage
tirer profit
trouver application

Locutions verbales passivables

allusion a été faite à un remaniement imminent
assistance a été portée aux victimes par la mairie
justice a été rendue aux victimes
ordre a été donné à la police de ne pas intervenir
plainte sera portée par les clients
preuve en a déjà été donnée
priorité est donnée à
rendez-vous a été pris
suite a été donnée à notre lettre
tort lui est donné par tous

Faire

abstraction
abus
allégeance
alliance
allusion
amende honorable
appel
assaut
banqueroute
bon marché
cadeau
campagne
choix
concession
défense
diligence
don
état
escale
grâce
grief
honneur
injonction
la lumière sur
la part belle
la part
la vaisselle
le départ entre
le ménage
lecture
mention
mystère
place
pression
référence
réponse
recours
reproche
satisfaction
usage
violence

Prendre

acte
appui
congé
connaissance
conscience
contact
date
exemple
goût
intérêt
livraison
modèle
part
parti
plaisir
position
possession
prétexte
rendez-vous
soin
le pli

Donner

acte
congé
corps
forme
lecture
ordre
raison
satisfaction
suite
tort
le feu vert
le pas

Porter

assistance
atteinte
mention
plainte
préjudice
remède
soin
témoignage
tort
la culotte

Rendre

compte
gloire
grâce
hommage
justice
la pareille
visite

Tenir

audience
campagne
compte
conseil
parole
rigueur

Mettre

mettre les points sur les i
mettre un bémol

Verbes lourds

avaler des couleuvres
bâtir des châteaux en Espagne
battre le fer tant qu'il est chaud
briser la glace
clore la parenthèse
clouer le bec
connaître la musique
couper l'herbe sous les pieds
couper la poire en deux
découvrir le pot aux roses
forcer le trait
jeter l'argent par les fenêtres
jeter le gant
lâcher la proie pour l'ombre
lever un lièvre
passer l'éponge sur
payer les pots cassés
saisir l'occasion par les cheveux
saisir la balle au bond
tirer les ficelles
tirer les marrons du feu
vendre la mèche

Locutions verbales non passivables

§ Les verbes exprimant les états psychologiques et physiologiques, composés d'un verbe léger et d'un nom sans article (avoir faim).

§ Faire

Faire * article-défini * émotion

le désespoir de la famille
admiration
bonheur
enchantement
étonnement
honte
joie
malheur

Faire * émotion

envie
honte
horreur
mal
peur
pitié

Faire * article-défini * propriété

l'attrait
la beauté
la difficulté
la force
la grâce
l'originalité
la spécificité

Faire = constituer

problème
difficulté
écran
lien

Faire * article-indéfini * maladie

dépression

Faire = faire semblant

l'idiot
le mort
le malade

Faire * fonction-ou-profession

mari
chanteur
danseur

Faire métrologique

trois mètres de haut trois mètres de large cent mètres de long la table fait dix mètres de tour

Faire * activité-habituelle

du sport
du yoga
l'ikebana

Faire * divers

autorité
date
défaut
école
époque
événement
exception
face
faire buisson creux
faire le lit
figure
fonction
fureur
illusion
l'affaire
l'objet
le trottoir
les beaux jours
les frais
lien
mémoire
montre
office
pendant
rage
retour
rupture
scandale
sens
sensation
triste figure
triste mine

§ Prendre

effet
feu
fin
force
forme
froid
la clé des champs
la fuite
la porte
la poudre d'escampette
le large
naissance
patience
place
racine
sens
tournure
visage

§ Donner

accès
confiance
faim
lieu
matière
prise
sujet
vue

§ Mettre

du beurre dans les épinards
la clé sous la porte
la puce à l'oreille

§ Perdre

connaissance
le nord
les pédales
la raison
la boussole

§ Prendre

l'air
la mouche
le frais
le large
le taureau par les cornes

§ Porter

bonheur
chance
conseil
malheur

§ Tenir

route
lieu
la dragée haute
le haut du pavé

§ Verbes lourds, locutions opaques

battre la campagne
boire le coup de l'étrier
chercher la petite bête
croquer le marmot
garder la chambre
garder le lit
jeter de l'huile sur le feu
manquer la coche
poser un lapin
rater la coche
rendre gorge
sauver les meubles
tirer le diable par la queue
voir le jour

Phénomènes divers

§ Souvent la différence en passivabilité de deux locutions qui ont le nom en commun est due aux verbes

Les locutions passivables suivies des locutions non passivables :

mettre fin / prendre fin
donner corps / prendre corps
donner suite / faire suite

§ Souvent la passivabilité d'une locution polysémique dépend du sens

Le sens passivable est suivi du sens non passivable :

le maître fait honte au mauvais élève
le mauvais élève fait honte au maître

donner satisfaction =
(satisfaire des revendications / être satisfaisant)

faire place =
(dégager / être remplacé)

faire face =
(résister / être en face)

faire honneur =
(rendre honneur / être un mérite)

prendre place =
(s'asseoir / avoir lieu)

§ Une locution verbale non passivable peut avoir un verbe simple passivable pour synonyme

faire place / remplacer,
donner satisfaction / satisfaire
faire suite / suivre,
faire l'étonnement / étonner

La locution verbale - l'adverbe de degré

Les adverbes de degré - introduction

Les locutions verbales psychologiques et physiologiques composées d'un verbe léger (faire, avoir, prendre, être) et d'un nom sans article constituent un type à part.

Règles

§ L'adverbe de degré s'intercale entre le verbe et le nom : j'ai très faim.

§ Presque tous les adverbes de degré employés normalement avec les cibles verbales sont admis : bien, fort, assez, trop, plus, moins, peu, tellement, tant, absolument.

§ Beaucoup est exclu : *j'ai beaucoup faim.

§ Trois adverbes de degré qui ne s'emploient qu'avec les adjectifs et les adverbes sont aussi admis : très, si, aussi.

§ Cette construction s'applique dans tous les registres à un groupe restreint de phénomènes physiologiques (par exemple faim, froid) et psychologiques (par exemple, envie, peur), mais l'emploi généralisé du mécanisme est considéré comme familier.

§ Grand (invariable) est le seul adjectif admis entre le verbe et le nom : grand peur, grand faim. Cette construction appartient à la langue écrite. Voir l'examen du délimiteur invariable grand à la page connexe Les quasi-synonymes de beaucoup et de peu.

Exemples

§ [faire * nom]

attention
confiance
pitié
froid
chaud
mal
plaisir
nuit
jour
partie de

§ [avoir * nom]

froid
chaud
faim
soif
sommeil
envie
besoin
honte
peur
souvenir
hâte
mal
raison
tort
soin

§ [prendre * nom]

garde

§ [être * nom]

dommage

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)