PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Le complément prédicatif - les types sémantiques prédicatifs (125)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Le groupe verbal (76)
Les compléments du verbe (92)
Compléments du verbe - le complément prédicatif (123)

PAGES SŒURS
Le complément prédicatif - les types sémantiques prédicatifs (125)

SOMMAIRE
Verbes copulatifs
Verbes de comportement
Verbes de pensée et de parole
Verbes de représentation
Verbes de dénomination
Verbes d'attribution de fonction
Verbes de persistance
Verbes de changement
Verbes d'imagination
Verbes de découverte
Verbes d'apparence
Verbes impersonnels
L'emploi prédicatif locatif du verbe avoir
La quasi-prédication
[avoir * article-défini * nom * adjectif]
Voici, voilà

Verbes copulatifs

être
devenir
rester
demeurer

Le verbe valoir peut avoir une valeur copulative : ce slogan vaut credo national, ce diplôme vaut passeport pour le monde. Dans les exemples, valoir pourrait être remplacé par être.

Verbes de comportement

faire l'imbécile
faire le malin
faire son malin
faire son petit dictateur
se comporter en / comme
se conduire en
servir de
faire office de

Verbes de pensée et de parole

censé
certifier conforme
considérer comme
constater
craindre
croire
déclarer
dénoncer pour ce qu'il est
dire
donner favori
espérer
estimer
imaginer
juger
penser
porter disparu
préférer saignant
présumer
prétendre
prendre pour
se reconnaître coupable
reconnaître pour ce qu'il est
ressentir comme
s'affirmer
s'avouer
savoir
sentir
se sentir dans son assiette
se sentir la tête lourde
signaler manquant
souhaiter lointain
supposer
taxer de
tenir pour
trouver raisonnable de faire
voir
vouloir son petit déjeuner à huit heures
se vouloir rassurant

Croire

il se croit lundi
j'ai cru bon de
je le croyais sans scrupules
je te croyais en Italie

Trouver

comment trouvez-vous ça ?
je trouve agréable ce restaurant
je trouve bon ce vin
je trouve ce vin bon
je trouve curieux de procéder de cette façon
je trouve plus raisonnable de partir
se trouver maigri

Verbes de représentation

peindre
photographier
représenter (debout, assis, en chasseresse)
se montrer

Verbes de dénomination

appeler
déclarer
dire
se poser (se poser en rassembleur)
qualifier de
surnommer
traiter de
naître (est-ce que vous savez qui elle est née ?)

Verbes d'attribution de fonction

assimiler cadre
bombarder ministre
catapulter
choisir comme
choisir pour
classer
consacrer
couronner
déclarer
décréter
désigner
élire
estampiller
fait chevalier de l'ordre du mérite
garantir
instituer
introniser
nommer
oindre
ordonner
parachuter
passer sergent
proclamer
promouvoir
reçu bachelier
reconnaître
sacrer
se porter (volontaire, partie civile)
titrer

Verbes de persistance

rester
demeurer
entretenir sanglant les plaies
garder à l'esprit
garder intact
laisser de marbre
laisser entier le problème
laisser rêveur
laisser sale
laisser sceptique
laisser vide
maintenir debout
maintenir en équilibre
maintenir en vie
maintenir hors de l'eau
se tenir prêt
tenir bon
tenir chaud
tenir éveillé
tenir ferme
tenir informé
tenir les bras levés
tenir les yeux fermés

Verbes de changement

§ Intransitifs

aller (il ira externe à Louis-le-Grand)
devenir
finir en
passer (passer sergent)
tomber amoureux
tomber aveugle
tomber bête
tomber boiteux
tomber captif
tomber d'accord
tomber évanoui
tomber enceinte
tomber faible
tomber fou
tomber gâteux
tomber inanimé
tomber malade
tomber mort
tomber pâmé
tomber paralysé
tomber prisonnier
tomber veuf
tourner à la farce
tourner en bourrique
tourner en eau de boudin
tourner fou
tourner laid
tourner masochiste
venir vieux (Midi, Québec)
virer libéral
virer malhonnête

§ Transitifs

constituer (constituer son héritier, se constituer prisonnier)
convertir en
couper (le veston trop court)
faire
laisser
mettre enceinte
mettre knock-out
mettre nu
mettre pensionnaire
peindre en
peindre vert (régional)
propulser star
rendre
se placer bonne
teindre en
transformer en

Verbes d'imagination

je la revois encore dans sa petite robe bleue
je vous vois bien en jaune
je vois très bien Pierre candidat aux présidentielles
je voyais plutôt cette réunion un autre jour
je me vois déjà en haut de l'affiche
j'imagine très bien Pierre candidat aux présidentielles
je l'imaginais autrement

Verbes de découverte

choisir les tomates bien mûres
il l'a surprise au bain
il la revit, occupée à soigner des blessés
je l'ai adopté jeune
je l'ai connu tout jeune
je l'ai découvert cassé
je l'ai découvert vide
je l'ai rencontré tout jeune
je l'ai trouvé cassé
je l'ai trouvé en train de pleurer
je l'ai trouvé vide
l'apercevoir en train de
la guerre l'a surpris en Allemagne
le reconnaître, enfant, sur la photo
le retrouver malade
le retrouver mort
le retrouver sain et sauf
le retrouver vieilli
le trouver assis
le trouver couché
le trouver dans un état lamentable
le trouver debout
le trouver en train de
le trouver mort
on l'a découvert à moitié mort
se retrouver seul en prison / dans le fossé

En paraphrasant les compléments prédicatifs de ces exemples par des subordonnées, on se rend compte que la construction prédicative de découverte est une façade commune derrière laquelle se cachent plusieurs types de subordonnée. La prédication est concise, mais elle neutralise.

§ je l'ai connu tout jeune devient je l'ai connu quand il était tout jeune

§ je l'ai découvert vide devient je l'ai découvert à l'état vide

§ je l'ai trouvé en train de pleurer devient je l'ai trouvé qui était en train de pleurer

Verbes d'apparence

§ Verbes divers

compter pour du beurre
faire BCBG
faire très professeur
paraître
passer pour
passer inaperçu
poser à (se donner l'air de)
réputer (vieilli)
s'annoncer
s'avérer
se montrer bienveillant
se révéler d'une assurance totale
se trouver compliqué du fait que
s'en trouver perturbé
sembler
sonner faux

§ Sembler

Voir l'étude détaillée de sembler à la page connexe Verbes multistructurels - sembler.

§ Avoir l'air

Avoir l'air n'est pas construit de la même manière que sembler et paraître.

Air - nom banal

Air est un nom banal signifiant manière, expression.

air calme
air décidé
air dégoûté
air distingué
air entendu
air fâché
air intelligent
air perplexe
air prétentieux
air résolu
air triste
les uns avaient l'air sombre et rechigné, les autres un air folâtre et malin (Baudelaire)


[avoir l'air d'un * nom]

Avoir entre dans le syntagme [avoir l'air d'un * nom]. C'est une locution verbale banale qui exprime l'apparence.

ça a l'air d'un mensonge
cette maison à l'air d'un taudis
il a l'air d'un clochard

[avoir l'air de * infinitif]

Ce n'est pas la montée sujet-sujet cognitive qui produit la construction [avoir l'air de * infinitif]. Dans la proposition Pierre a l'air d'avoir perdu la boussole, avoir perdu la boussole est une subordonnée complément prépositionnel régie par air. Le sujet de la subordonnée est corrélé avec le sujet de la superordonnée.

La position de sujet de avoir l'air peut être occupée par un sujet impersonnel : il a l'air de pleuvoir. En revanche, un sujet postiche serait mal à l'aise dans la même position : ??il a l'air d'être arrivé beaucoup de monde.

[avoir l'air * adjectif] - l'adjectif est masculin (accordé avec air)

Air est un nom banal qui signifie expression, manière. Avoir l'air intelligent signifie avoir une expression intelligente.

elle a l'air hautain, mais le cœur compatissant
la ville a l'air tout à la fois animé et désœuvré d'un dimanche (Tharaud)

[avoir l'air * adjectif] - l'adjectif est accordé avec le sujet

La proposition elle a l'air intelligente a la forme sous-jacente elle a l'air d'être intelligente. La proposition elles avançaient l'air distraites a la forme sous-jacente elle avançaient qui avaient l'air d'être distraites. Autres exemples : tu n'as pas l'air très heureuse, cette poire a l'air mûre.

Comparaisons

$ l'air fin et l'air fine

elle a l'air fin = elle a la physionomie futée
elle a l'air fine = elle paraît svelte

$ l'air satisfait et l'air satisfaite

elle avait l'air satisfaite = elle avait l'air d'être satisfaite
elle avait l'air satisfait d'une actrice ayant décroché le premier rôle

$ l'air las et l'air lasse

elle avait l'air lasse = elle avait l'air d'être lasse
elle avait l'air las des gens grippés

$ l'air anxieux et l'air anxieuse

elle avait l'air anxieuse = elle avait l'air d'être anxieuse
elle avait l'air anxieux d'une mère d'opéré

Pronominalisation de l'adjectif

La transformation il a l'air d'être malade il en a l'air est tout à fait normale, mais la transformation il a l'air malade il en a l'air est impossible, ce qui prouve que il a l'air malade a la forme sous-jacente il a l'air d'être malade.

Construction réduite nomino-prédicative

elle s'en va, pour revenir encore, indifférente à la boue, l'air distraite (Schlumberger)
je trouvai Albertine l'air assez intimidée à la place d'implacable (Proust)

Pour l'examen détaillé de la réduction nomino-prédicative, voir la page connexe Les subordonnées réduites - la réduction nomino-prédicative.

Air de rien est une locution adverbiale invariable.

Comme avec sembler et paraître, l'observateur de avoir l'air s'exprime par un objet indirect : tu ne m'as pas l'air malade.

Verbes impersonnels

Voir la page connexe Les verbes impersonnels - rubrique Les verbes impersonnels - être.

il est tard
à l'heure qu'il est

L'emploi prédicatif locatif du verbe avoir

§ Les propositions

Pierre est à ma droite

et

j'ai Pierre à ma droite

expriment le même fait. La seconde version présente ce fait sous la perspective du sujet. Une application analogue du verbe avoir qui permet de présenter un fait de la réalité objective comme un fait vécu subjectivement : mon frère est malade j'ai mon frère qui est malade.

Les deux versions sont aussi apparentées grammaticalement : la seconde est la version transitive de la première. Dans la première version, à ma droite est le complément prédicatif du verbe prédicatif intransitif être. Dans la seconde version, à ma droite est le complément prédicatif du verbe prédicatif transitif avoir. Le verbe avoir n'exprime pas la possession : il remplit une fonction prédicative locative. L'expression prépositionnelle à ma droite qualifie le verbe avoir non pas comme adverbe circonstanciel, mais comme complément prépositionnel corrélé avec l'objet direct.

§ Il y a un nombre pratiquement infini d'expressions prépositionnelles qui peuvent occuper la position de complément prédicatif locatif de avoir.

à la boutonnière
à la place du cerveau
à sa droite
à sa gauche
à sa portée
à ses gages
à ses trousses
à son actif
au bec
au bout de la langue
au bout des doigts
au bout du fil
au cul
au dos
au poing
autour des reins
autour du cou
aux fesses
dans l'âme
dans l'estomac
dans la poche
dans la tête
dans le dos
dans le gosier
dans le pantalon
dans le pif
dans le regard
dans les talons
dans les tripes
dans sa valise
dans son portefeuille
dans son sac
en aversion
en banque
en charge
en dépôt
en estime
en exécration
en haine
en horreur
en magasin
en mémoire
en mépris
en réserve
en sa garde
en sa possession
en sa puissance
en stock
en vénération
en vue
entre les dents
entre les mains
fourré dans sa poche
jusqu'à la gorge
jusqu'aux genoux
ouvert à la page 123
présent à l'esprit
situé juste à côté de chez eux
sous la main
sous le coude
sous les yeux
sous ses ordres
sous son autorité
sur l'épaule
sur la conscience
sur le bras
sur le cœur
sur le dos
sur les lèvres

§ On vient de voir que les deux propositions Pierre est à ma droite et j'ai Pierre à ma droite expriment le même fait.

La construction prédicative locative transitive remplit deux fonctions :

La version transitive permet de présenter un rapport locatif objectif sous la perspective subjective du sujet : j'ai Pierre à ma droite. Le locuteur prend le rapport locatif à son compte.

La version transitive permet de contourner la règle qui interdit l'emploi des pronoms possessifs avec les possessions inaliénables, telles que les parties du corps. Voir les pages connexes Article défini - avoir des caractéristiques ou des possessions, Article défini - actions dirigées sur des caractéristiques ou des possessions.

On peut dire il a une nombreuse famille sur les bras, mais pas *il y a une nombreuse famille sur ses bras. On peut dire il a les nerfs en pelote, mais pas *ses nerfs sont en pelote. On peut dire il a l'estomac dans les talons, mais pas *son estomac est dans ses talons.

Les pronoms possessifs étant bannis, c'est le verbe avoir qui sert à exprimer l'idée de possession.

§ Sujets inanimés

la maison a une nappe de pétrole en dessous
notre immeuble a une école en face

§ Locutions à objet direct figé

avoir du pain sur la planche
avoir du plomb dans l'âme
avoir du vague à l'âme
avoir l'esprit ailleurs
avoir la mort dans l'âme
avoir le cœur sur la main
avoir les larmes aux yeux
avoir les nerfs en pelote
avoir les yeux dans sa poche

§ Avoir avec un participe passé et un syntagme prépositionnel

j'ai de l'argent déposé à la banque
j'ai le Grand Robert installé sur mon ordinateur
j'ai un trésor caché dans le jardin

Les expressions déposé à la banque, installé sur mon ordinateur et caché dans le jardin sont des compléments prédicatifs.

Notons que les temps composés prennent leur source justement dans l'emploi du participe passé comme complément prédicatif de avoir : j'ai ma brebis tondue j'ai tondu ma brebis. Le passé est vivant. Voir un phénomène analogue à la page connexe Verbes multistructurels - avoir - rubrique Avoir - le quasi-passé-composé.

La quasi-prédication

Voir la page connexe Le complément prédicatif - la quasi-prédication.

[avoir * article-défini * nom * adjectif]

Dans avoir les yeux bleus, l'adjectif n'est pas une épithète, mais un complément prédicatif. Voir la page connexe Article défini - avoir des caractéristiques ou des possessions.

Voici, voilà

le voici enfin libres
le voilà en train de
nous voilà rassurés

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)