PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Compléments aprépositionnels - la place de l'objet direct (121)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Le groupe verbal (76)
Les compléments du verbe (92)
Compléments du verbe - objet direct et compléments aprépositionnels (117)

PAGES SŒURS
Compléments aprépositionnels - la place de l'objet direct (121)

SOMMAIRE
La règle de base
L'objet direct antéposé
Pronoms personnels conjoints, sauf à l'impératif non négatif
Objets directs flottants
L'extraction dans la proposition interrogative
L'extraction dans la subordonnée relative
Extraposition rhématisante
L'incise
Incorporation d'un nom dans le verbe composé
Locutions figées
L'objet direct postposé
Les objets directs flottants
Les objets directs flottants - les trois cas
Les objets directs flottants - sans complément
Les objets directs flottants - délimiteurs
Les objets directs flottants - pronoms nominaux qualifiés
Règles diverses
Exemples supplémentaires
Déplacements anormaux

La règle de base

§ La règle de base est simple : l'objet direct suit le verbe directement.

§ Il y a deux types d'exception à la règle de base :

L'objet direct antéposé : l'objet direct précède le verbe.

L'objet direct postposé : l'objet direct suit le verbe, mais pas directement.

L'objet direct antéposé

§ Pronoms personnels conjoints, sauf à l'impératif non négatif

je le regarde
ne le regarde pas
l'ayez regardé
regarde-le

§ Objets directs flottants

Voir la définition du terme à la page connexe Termes spécialisés, originaux ou problématiques.

Voir l'examen détaillé des objets directs flottants sous la rubrique majeure qui leur est consacrée plus loin sur cette page.

§ L'extraction dans la proposition interrogative

que désirez-vous ?

§ L'extraction dans la subordonnée relative

la difficulté que tu esquives

§ Extraposition rhématisante

Ce tour appartient à la langue familière et à la langue populaire. L'objet direct est déplacé vers l'extrême gauche pour produire un effet de mise en relief. L'objet direct extraposé n'est ni suivi de pause ni repris par un pronom conjoint. Il ne s'agit donc pas de thématisation ni de détachement, mais d'un tour original.

bien des malheurs il avait eus
deux cigares j'ai fumés
du grabuge tu vas voir
seize ans il avait
treize ans elle avait (Giono)
trois enfants j'ai eus (Istrati)
un grand troupeau de pleurnicheurs ils formaient (Céline)
un joli attrapage vous allez avoir (Zola)
une rude langue il avait, ce Créquine, un battant solidement accroché (Genevoix)
une seule chose il voyait : la divine bonté (Rolland)

Cette construction a une version relativée populaire :

une petite tête bistre et futée qu'elle avait, la belle fille (Céline)

Le verbe coûter n'est pas transitif, mais l'exemple suivant se rapproche de ceux que nous venons de présenter:

douze mille francs ça m'a coûté (Anouilh)

§ L'incise

« je t'attendais », dit-il

Voir la page connexe Les subordonnées complémentales - les incises.

§ Incorporation d'un nom dans le verbe composé

Certaines grammaires donnent ces locutions pour des exemples de l'incorporation de l'objet direct dans le verbe composé. Elles peuvent aussi être analysées comme des exemples de avoir comme verbe prédicatif.

avoir cause gagnée
avoir cause perdue
avoir course gagnée
avoir partie gagnée
avoir toute honte bue
avoir ville gagnée

§ Locutions figées

Dans ces locutions, l'élément antéposé est un nom ou un pronom autre que les objets directs flottants.

à cœur fendre
à dire vrai
à son corps défendant
à vrai dire
ce disant
ce faisant
ce lisant
ce sachant
ce voyant
pour ce faire
chemin faisant
en quoi faisant
geler à pierre fendre
grand bien lui fasse
honni soit qui mal y pense
le plus offrant
moins-disant
qui ces présentes lettres verront
raison garder
révérence parler
rien ne sert de
sans bourse délier
sans coup férir
sans mot dire
sans question poser
tambour battant

L'objet direct postposé

§ Dans certains cas, l'objet direct suit l'objet indirect. Voir la page connexe Compléments du verbe - le complément objet indirect.

§ Dans certains cas, l'objet direct suit le complément prédicatif. Voir la page connexe Le complément prédicatif - aspects syntaxiques divers.

§ Dans certains cas, l'objet direct suit l'adverbe. Voir la page connexe Le groupe adverbial - la place de l'adverbe.

§ L'ordre des masses croissantes : si l'objet direct est nettement plus long que les autres compléments, il peut les suivre.

§ Ordre logique prime ordre grammatical : faire d'une pierre deux coups.

§ Mise en évidence par postposition (on retarde le rhème ou le complément le plus important) : j'avais le vertige de voir au-dessous de moi, en moi pourtant, comme si j'avais des lieues de hauteur, tant d'années (Proust)

Les objets directs flottants

Les éléments flottants se divisent en deux groupes : les objets directs flottants (rien) et les adverbes flottants (mieux). Nous examinons les objets directs flottants sur cette page. Pour l'examen des adverbes flottants, voir la page connexe Le groupe adverbial - la place de l'adverbe - rubrique Conflit de l'adverbe flottant et du pronom conjoint.

Les objets directs flottants se déplacent vers la gauche dans deux cas : ils s'incorporent dans le verbe composé et ils précèdent l'infinitif.

On évitera de confondre les éléments flottants et les éléments corrélés. Voir la page connexe La corrélation.

§ Les objets directs flottants - les trois cas

Les objets directs flottants - sans complément

il n'a rien soupçonné
il est loin de rien soupçonner

Les objets directs flottants - délimiteurs

Les délimiteurs flottants peuvent être construits de deux façons :

$ Le délimiteur et sa cible se séparent. Le délimiteur se déplace vers la gauche (il s'incorpore dans le verbe composé ou il précède l'infinitif) et sa cible garde sa place normale à droite du verbe.

$ Le délimiteur et sa cible ne se séparent pas. Le délimiteur ne se déplace pas vers la gauche. Le délimiteur et sa cible suivent le verbe.

il m'a donné beaucoup de plaisir
il m'a beaucoup donné de plaisir

ce livre à éveillé beaucoup de sympathie
ce livre à beaucoup éveillé de sympathie

j'ai bu trop de vin
j'ai trop bu de vin

il a visité tant de pays
il a tant visité de pays

il a subi tant de défaites
il a tant subi défaites

il m'a donné le plus de plaisir
il m'a le plus donné de plaisir

tâche de ne pas faire trop de bêtises
tâche de ne pas trop faire de bêtises

combien de livres as-tu lu de cet auteur ?
combien as-tu lu de livres de cet auteur ?

Les objets directs flottants - pronoms nominaux qualifiés

Voir l'examen détaillé du syntagme pronom nominal qualifié à la page connexe Le pronom nominal qualifié.

L'incorporation du pronom nominal qualifié flottant est identique à l'incorporation du délimiteur flottant. Rien est un mot flottant et un pronom nominal, comme beaucoup est un mot flottant et un délimiteur.

Les deux constructions :

il n'a dit rien d'intéressant
il n'a rien dit d'intéressant

Autres exemples : sans rien céder de la rigueur qui s'impose

Notons que rien d'autre ne se scinde pas : il n'a dit rien d'autre, mais *il n'a rien dit d'autre.

§ Règles diverses

Si l'objet direct flottant est déplacé vers la gauche de l'infinitif, le conflit de l'objet direct flottant et des mots conjoints peut être géré de deux façons.

$ Dans l'usage ordinaire, l'objet direct flottant précède les mots conjoints.

c'est à ne rien y comprendre
il a fallu tout leur laisser
il fallut bien alors tout lui dire
il faut ne rien leur dire
il finit par tout lui pardonner
pour rien n'y faire
sans rien y pouvoir
trop en dire

$ Dans la langue littéraire les mots conjoints précèdent l'objet direct flottant.

c'est à n'y rien comprendre
en trop dire
il a fallu leur tout laisser
il fallut bien alors lui tout dire
il faut ne leur rien dire
il finit par lui tout pardonner
pour n'y rien faire
sans y rien pouvoir

Non-déplacement des mots flottants

$ Le non-déplacement produit un effet d'intensité :

c'est demander beaucoup est plus énergique que c'est beaucoup demander ; ils ont détruit tout est plus dramatique que ils ont tout détruit.

$ Les mots flottants qualifiés ne peuvent pas être déplacés :

il n'a rien produit, mais *il n'a rien qui vaille produit

$ Dans la langue littéraire, le déplacement vers la gauche de l'objet direct flottant n'est pas obligatoire :

il ne peut prouver rien
il n'a prouvé rien

Le mot flottant ne traverse pas les frontières propositionnelles infinitives

On ne peut pas incorporer le mot flottant dans un verbe support composé, tout en abandonnant son complément à droite de l'infinitif régi par ce verbe support :

*il a beaucoup essayé de lire de livres
*il m'a beaucoup forcé à boire de vin

Les fonctions grammaticales du mot flottant

$ Le mot flottant ne peut occuper que la position d'objet direct ou de sujet existentiel.

Délimiteur flottant dans la position de sujet existentiel :

il s'est passé bien peu de choses intéressantes depuis ton départ
il s'est bien peu passé de choses intéressantes depuis ton départ

$ Le délimiteur flottant ne peut pas occuper la position d'argument d'un syntagme prépositionnel.

*combien as-tu voté contre de projets ?
*combien t'es-tu intéressé à de livres ?
*il a beaucoup parlé avec de gens
*je me suis trop intéressé à de livres de cet auteur

$ Le délimiteur flottant en position de sujet et de sujet existentiel

Dans la proposition agrammaticale *combien dis-tu que de clients sont venus ?, le délimiteur flottant combien est extrait de la position de sujet. L'extraction du sujet est déjà taboue dans l'interrogation profonde, mais ici, de surcroît, nous avons affaire à l'extraction d'un délimiteur flottant, alors que l'extraction d'un délimiteur flottant est agrammaticale même dans une proposition indépendante énonciative : *beaucoup sont venus de clients. La proposition doublement agrammaticale *combien dis-tu que de clients sont venus ? est facile à corriger au moyen de l'inversion du sujet de la subordonnée : dans combien dis-tu que sont venus de clients ? le délimiteur flottant combien se trouve en position de sujet existentiel.

§ Exemples supplémentaires

Rien

il ne veut rien accepter
il est loin de rien soupçonner
il n'a rien oublié
il ne s'est rien refusé
il ne peut rien prouver
il prétend ne rien savoir
il le prie de ne rien dissimuler
ils n'ont rien vu
il ne devait rien présenter de très intéressant
il ne veut rien devoir à personne
il n'a trouvé rien d'autre
il désespérait de rencontrer rien d'inconnu
il n'a rien trouvé d'intéressant
il n'a rien vu autre chose
il n'a rien d'extraordinaire
sans rien ménager

Tout - nom

à tout prendre
bonne à tout faire
tout perdre
tout détruire

§ Déplacements anormaux

Quelques déplacements peu soignés et difficiles à généraliser

il n'aura rien besoin de préparer
il n'avait rien le droit de dire
des témoins dont on n'arrivait rien à tirer

Caprices littéraires

$ Tout est qualifié par un syntagme très long

mais la croix ne sera satisfaite que quand elle aura tout ce qui n'est pas la volonté de Dieu détruit (Claudel)

$ Le pronom adjectival tout n'est pas un mot flottant

j'ai toute ambition résignée (Duhamel)

$ Le verbe n'est ni composé ni un infinitif

une théorie qui tout explique

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)