PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Les temps simples de l'indicatif - le présent (97)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Le groupe verbal (76)
Les compléments du verbe (92)
Compléments du verbe - les emplois des formes du verbe (93)
Les emplois non subordinatifs des modes et des temps (95)
L'indicatif - les emplois non subordinatifs des temps (96)

PAGES SŒURS
Les temps simples de l'indicatif - le présent (97)

SOMMAIRE
Emploi de base - le moment de la parole
Faits habituels
Tendances, propriétés, caractéristiques, potentialités
Vérités générales ou intemporelles (présent gnomique)
Indications scéniques
Titres des œuvres d'art, légendes de photos
Passé récent
Futur immédiat ou proche
Futur certain ou inéluctable
Événements en cours de réalisation
Présent narratif
Présent inclusif
Injonction, instructions, ordre, suggestion, conseil
Menace disjonctive
Autoinjonction interrogative
État exprimé par le verbe être suivi d'un participe passé
Actes illocutoires
Temps indiqué par la subordonnée

Emploi de base - le moment de la parole

Le présent marque les faits qui se passent dans un cadre temporel qui inclut le moment de la parole (cette semaine, cette année, notre siècle).

Faits habituels

Le présent s'emploie avec les faits habituels :

Pierre il travaille la nuit
Pierre se lève tous les jours à l'aube
chaque année, ils passent leurs vacances en Italie

Tendances, propriétés, caractéristiques, potentialités

il court cent mètres en 9 secondes
il est capable du pire comme du meilleur

Vérités générales ou intemporelles (présent gnomique)

Le présent est le temps qui convient pour les faits intemporels, les vérités générales, les maximes, les proverbes, les théorèmes.

le soleil se lève à l'Est
la Terre tourne autour du Soleil
le tabac nuit à la santé
bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée

Indications scéniques

Le présent s'emploie dans les indications scéniques.

le rideau s'ouvre sur une terrasse de café, un village du Midi se dessine à l'arrière-plan
ils se taisent, il est de plus en plus tard
le rideau qui avait commencé à tomber, se relève un peu (Giraudoux)

Titres des œuvres d'art, légendes de photos

Moïse présente les Dix Commandements
Imelda Marcos contemple sa collection de souliers

Passé récent

On peut employer le présent pour marquer un passé récent.

votre père ? je le quitte à l'instant
je sors directement de chez le dentiste
j'apprends à l'instant que mon collaborateur a démissionné

La lecture voulue est assurée par des adverbes temporels (à l'instant, directement).

Futur immédiat ou proche

On peut employer le présent pour marquer un futur immédiat ou proche.

j'arrive dans cinq minutes
j'arrive
je m'en vais dans dix minute
je pars à l'instant
je pars demain
je prends l'avion demain soir
mon train part dans une heure
nous partons lundi

La lecture voulue est assurée par des adverbes temporels (dans cinq minutes, demain, à l'instant).

Le présent du type je meurs de faim ou je tombe de fatigue s'appelle présent « de conatu ».

Futur certain ou inéluctable

On peut employer le présent pour marquer un futur considéré comme certain ou inéluctable.

dans trois ans je suis millionnaire
je me marie le mois prochain
je prends ma retraite dans cinq ans
je quitte ce job dans un an

Événements en cours de réalisation

Le présent peut saisir des événements ou des actions en cours de réalisation, sur le point de passer du futur au présent.

le train arrive
je m'en vais

Présent narratif

§ Le présent narratif renforce la vivacité du récit.

à ce moment Brutus lève son poignard
alors je me lève et j'avance
comme je passe devant la loge du concierge, celui-ci m'arrête et me remet une lettre (Gide)
en 49 avant Jésus-Christ, César décide de franchir le Rubicon
et vers midi, comme j'arrive à Yeddo, de premières gouttes de pluie commencent à tomber (Loti)
le suspect sort de la voiture, il aborde son complice, il lui donne un paquet, il rentre dans la voiture
quand la guerre éclate, il termine son service militaire dans l'infanterie
tous les regards se tournent vers la porte

§ Le présent narratif est obligatoire dans les blagues

Aron et Solomon se rencontrent devant la synagogue
deux Belges, accoudés au comptoir, parlent bières

§ Le présent narratif sert aussi à éclairer l'arrière-plan

les patients du Dr Knock attendent sa visite
nous sommes en l'an 1848

Présent inclusif

j'y habite depuis dix ans
il y a une heure qu'on t'attend
depuis qu'il habite ici

Injonction, instructions, ordre, suggestion, conseil

§ Deuxième personne

à dix heures, tu éteins
tu fermes ton livre et tu viens
tu m'appelles immédiatement si le nouveau logiciel plante
tu portes ce livre à ta mère
tu prends tes affaires et tu quittes immédiatement cette pièce
tu prends un casse-croûte et tu te trottes (Bazin)
vous prenez la première rue à gauche
vous prenez une tablette après chaque repas

§ Troisième personne

les enfants ne parlent pas à table
on se téléphone
personne ne fume
tout le monde descend

Menace disjonctive

n'approchez pas ou je crie
je veux mes cent francs ou je prends la valise (Sartre)

Autoinjonction interrogative

L'injonction et l'interrogation s'excluent mutuellement en français (mais coexistent dans de nombreuses langues). On dit on part ? ou ne vaut-il pas mieux que nous partions ? ou ne serions-nous pas bien avisés de partir ?, alors que partons ! ? n'aurait rien d'illogique.

je vous mets la soupe à réchauffer ?
je vous réveille à l'heure normale ?
je ferme la porte ?
est-ce que je vous emmène ? demanda Mme Verdurin (Proust)

État exprimé par le verbe être suivi d'un participe passé

Le verbe être ayant un participe passé pour complément prédicatif exprime un état dans deux cas :

§ Le participe passé est celui d'un verbe pronominal exprimant la posture

il est assis
il est accoudé à la table
le soleil est levé

§ Le participe passé est celui d'un verbe transitif désignant une action qui entraîne un état

la porte est fermée
la séance est levée

Actes illocutoires

Le présent peut exprimer des actes illocutoires (des actes verbaux qui ont une puissance juridique ou magique).

j'accepte tes conditions
je t'absous de tes péchés

Temps indiqué par la subordonnée

Le présent est obligatoire (du moins dans la langue commune moderne) dans la principale de certaines constructions où le temps est exprimé par la subordonnée.

§ c'est que causal

§ l'interrogation périphrastique : est-ce que, qui est-ce qui, etc.

§ la mise en relief : c'est...que... (les autres temps sont possibles, mais rares)

§ si ce n'est (les autres temps sont possibles mais rares)

§ si tant est que

§ les adverbes de degré figés on ne peut plus, on ne peut mieux

§ l'adjectif invariable comme il faut

§ toujours est-il que

§ les familles de pronoms indéterminés n'importe et Dieu sait

§ peut-être

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)